Tidal n'aurait plus que 6 mois de trésorerie

Florian Innocente |

La trésorerie de Tidal serait tout juste suffisante pour lui assurer encore six mois d'activité, affirme le quotidien norvégien Dagens Næringsliv repris par The Verge.

Par dessus le marché, le service de streaming d'origine norvégienne, dans lequel a investi Jay-Z, verrait sa croissance en abonnés marquer le pas. Tidal et le média qui fait état de cette santé chancelante se sont opposés à plusieurs reprises sur la question du nombre exact d'abonnés à Tidal.

En septembre 2015, Jay-Z avançait 1 million d'abonnés, mais le quotidien parlait de 350 000 sur la foi de documents internes détaillant les versements effectués aux maisons de disques. Re-belotte six mois plus tard avec 3 millions de clients payants annoncés d'un côté, et, de l'autre, 1 million de comptes mais seulement 850 000 payants.

Au début de l'année, Tidal a fait entrer dans son capital l'opérateur américain Sprint, à hauteur de 33 %. L'un des partenaires de Jay-Z affirmait à cette occasion que le service disposait d'assez d'argent pour les 12 à 18 prochains mois. Ce qui tend à corroborer les informations de Dagens Næringsliv si, depuis cette injection d'argent frais, Tidal n'a effectivement pas réussi à améliorer franchement sa base de clients payants.

Spotify a beau dominer largement le secteur du streaming musical, il ne gagne toujours pas d'argent. Il a essuyé une perte de 556 millions d'euros en 2016 mais avec un chiffre d'affaires en croissance, pour atteindre 2,9 milliards contre 1 milliard de moins sur l'exercice précédent. Son nombre d'abonnés payants a grimpé à 60 millions cet été. Apple est venue aussi peser de tout son poids sur ce marché avec 30 millions de clients revendiqués en septembre. Tidal aurait affiché des pertes de 37 millions d'euros l'an dernier. 

Le service de Jay-Z a contesté les informations du quotidien norvégien, déclarant à The Verge : « Nous avons subi des articles négatifs à propos de Tidal depuis son lancement et nous n'avons connu qu'une croissance ininterrompue année après année ». Tidal n'a plus fourni de chiffres sur ses abonnés depuis l'investissement de Sprint en janvier.

Tags
avatar whocancatchme | 

Je n’aime pas le malheur des autres mais leur lancement en grande pompe ou une flopée de multi-millionaire signent avec un stylo en or un contrat parcequ’ils considèrent ne pas gagner assez d’argent était quand même un sacré raté marketing... et du coup ça me fais marrer

avatar _Teo_ | 

@whocancatchme

C'est naze de se réjouir du malheur des autres. En faisant quelques raccourcis c'est comme ça que les recessions arrivent...

avatar Antwan | 

La même.
Tidal c’est Madonna qui signe avec les cuisses écartées en mâchant son chewing gum.
Non merci.

avatar macam | 

C'est une caricature basée sur des préjugés : ces artistes voulaient proposer un abonnement à 15 € mais les maisons de disque leur ont imposé 20 €.
Tidal est le seul avec Qobuz à proposer du streaming en qualité CD : c'est très bien que la majeure partie des consommateurs se contentent du mp3, mais il en faut pour tous les goûts.
Tidal a proposé dès le départ un excellent logiciel, loin devant Qobuz qui était vraiment à la rue.
Tidal a une vrai démarche artistique, en tentant par exemple de reconstituer l'album d'une artiste dont ils n'ont pas les droits, non en compilant des morceaux originaux et des remix à la kon de DJs ramassés à droite et à gauche sur des albums de pots-pourris, mais en ne gardant que les versions originales ; pour finalement parvenir à acquérir les droits sur cette artiste (qui est pourtant aussi peu connue que son talent était grand).

avatar misterbrown | 

Pas étonnant.

avatar misterbrown | 

Le streaming n'est toujours pas rentable ?
Le sera t'il un jour?
Peut-être pas à 9,90 euro par mois..

avatar AlexG | 

@misterbrown

C’est la négociation avec les maisons de disques qui peut faire pencher la balance. Je crois que Spotify pourra très bientôt souffler un peu de ce côté là si ma mémoire est bonne.

avatar C1rc3@0rc | 

@ misterbrown
«Le streaming n'est toujours pas rentable ?»

Non, Iovine l'a expliqué, les etudes sorties par les associations d'artistes ou analystes le constate, et la logique l'explique aussi.
Le streaming n'a que deux objectifs:
- remplacer la radio FM comme outil marketing de matraquage
- occuper la place et faire illusion le temps de dezinguer le P2P et les artistes auto-produit.

Pour les gros (Apple, Google,...), le streaming c'est l’hameçon pour appâter le client, l'exposer a un marketing agrsessif et le maintenir en captivité.

Si on se place du point de vue de l'industrie du divertissement, l'objectif, le graal c'est d'arriver a un systeme de paiement a la consommation (ecoute, visionage, lecture,...), et donc le modele de l'abonnement pour un acces illimité a un catalogue c'est juste l'inverse, et pire ça leur rappelle le principe de la licence globale, leur ennemi le pire.
Donc du coté de l'industrie du divertissement le streaming c'est un non sens et donc ça ne peut pas etre autre chose qu'une strategie a court terme pour dezinguer quelque chose.

Pour les artistes c'est un piege a cons.
L'Adami a demontré le truc: pour qu'un artiste gagne 100 euro faut un million de "stream", ce sont donc les quelques artistes beneficiant de la plus forte couverture marketing qui peuvent esperer un petit benefice.
Et de plus les titres les plus streamé representent moins de 5% de la production et ciblent la population des 9-15 ans, donc ça veut dire pour l'artiste de se placer dans un secteur ephemere, volatile, a forte obsolescence.
Impossible de construire une carriere avec un auditoire qui suit et augmente. Bref le streaming consomme surtout du produit marketing a courte duree de vie et donc tres standardisé et dependant du marketing de vente...

Bref, c'est pas un modele qui est rentable en soit, c'est un support marketing ou strategique.

avatar EBLIS | 

C'est dommage, c'est une bonne idée. Je ne pensais pas qu'ils étaient à ce point perdants.

avatar misterbrown | 

Apple souhaite réussir, peine, et rachete Shazam.
La route à l'air longue

avatar C1rc3@0rc | 

Pour Apple le service est un moyen de capter, capturer et garder en captivité le consommateur dans le seul but de lui vendre du materiel. Apple Music n'a pas a etre rentable, c'est juste un outil de markting. Le jour ou le streaming ne remplira plus son role de mirroir aux alouettes et de prison dorée, Apple le liquidera en un temps record et passera a autre chose... le business d'Apple c'est aujourd'hui de vendre de l'iPhone, hier c'etait de l'iPod et du Mac, demain ce sera... on verra bien.

avatar naas | 

Tesla perds de l’argent aussi hein

avatar whocancatchme | 

@naas

Ouais enfin tesla invente quelque chose, à priori la le streaming en terme de trouvaille technologique...

avatar macam | 

Le streaming est infiniment plus pratique que de glisser son CD dans son lecteur, et de se trimballer avec des centaines de CD sur soi. Donc en effet c'est une trouvaille technologique en phase avec l'ère numérique.

avatar whocancatchme | 

Parceque tu trimballes un matos nomade qui te permet d'entendre la différence entre du high quality chez Spotify et du Lossless chez Tidal ? Bin chapeau alors. Moi j'ai que l'installation de chez moi qui me permet d'entendre ça

avatar macam | 

Parce que tu te trimballes avec des CD miniaturisés avec de l'encodage Mp3 ? Ben, chapeau parce que tu serais bien le seul.
Et comme tu le dis, il y a une écoute chez soi ; sur le lecteur Tidal pour iOS tu peux choisir de lire en qualité Mp3 si ça te chante.
Et t'as pas bien saisi : pour moi, mais tu as le droit de préférer les CD, même à la maison le streaming est beaucoup plus pratique que la lecture de CD.

avatar whocancatchme | 

@macam

Oui j’ai compris et la dessus tu as raison effectivement. A la maison c’est plus simple avec Tidal

avatar Malum | 

Extraordinaires ces sociétés qui font des pertes continues jusqu’à près de 30 % de leur CA et qui poursuivent leur chute en augmentant le CA. Comment est-ce possible ? Si c’est vous avec votre boîte qui perdiez 1% votre banquier vous fermerait le robinet. Là on parle en cumulé de milliard d’euros ! De quoi payer 50 mille personnes pendant un an.
Cette histoire me fait penser au vendeur de chaussettes sur un marché. Il vend 10 € la paire et en perd 1. Il a donc la géniale idée de baisser ses prix à 8 € et il double ses ventes il multiplie ainsi ses pertes par 6.

avatar Finouche | 

@Malum

Non, il minimise ses pertes, il ne les multiplie pas.
Mieux vaut se débarrasser à perte que laisser pourrir dans un carton.

avatar _Teo_ | 

@Malum

Non parce que maintenant il peut industrialiser sa production de chaussettes en montant les chiffres à des investisseurs

avatar Malum | 

Tous les deux tout faux.
1- ses chaussettes il les a en stock et déjà payées, pas de possibilité de faire baisser les prix.
2- il a 30 paires en stock. Au départ il en vend 10, perd un euro par paire soit 10 €. Il double ensuite ses ventes (20 paires ) et perd 3 € par paire soit au total 60 €. Il a multiplié par 6 ses pertes.

avatar marenostrum | 

ton exemple est nul. là on parle de nuage, de virtuel, pas de trucs matériel. les pertes aussi sont que des chiffres virtuels, comme les gains.

avatar C1rc3@0rc | 

@ marenostrum

L'investissement en datacenter, location des lignes pour streamer et le cout de leurs exploitations lui est bien reel et colossal.
Apres, il y a les contrats avec les editeurs et organisations de gestion des rentes des auteurs, ça aussi je t'assure que c'est pas virtuel.

Mais bon cela n'enleve pas que l'exemple de Malum est a la fois totalement foireux et completement a coté du sujet.

avatar spece92 | 

Apparemment il y a un passif entre le journal et Tidal. Mais je me souviens d’articles qui disaient que SoundCloud allait fermer : il est toujours là, donc y a beaucoup d’intox dans la presse. Sûrement quelqu’un qui veut racheter le bouzin à la baisse.
J’y crois pas un instant : rdv cet été ! 😂

avatar Macrunner | 

Il n’empêche que notre intérêt en tant que consommateurs est qu’il y ait plusieurs acteurs de streaming, et en tant « qu’audiophile » que les offres en qualité CD type Tidal et Quobuz perdurent, sans ça il nous restera Spotify, Deezer et Apple en format (plus) compressé.

avatar Bigdidou | 

@Macrunner

« Il n’empêche que notre intérêt en tant que consommateurs est qu’il y ait plusieurs acteurs de streaming, et en tant « qu’audiophile » que les offres en qualité CD type Tidal et Quobuz perdurent »

Ben oui. Qobuz a eu chaud aussi il y a pas si longtemps et nous (ses abonnés et acheteurs de musique) aussi.
Je ne sais pas où ils en sont, par contre, depuis leur rachat.
Sinon, on peut acheter de la musique sur Tidal, ou c’est juste du streaming ?

avatar macam | 

Juste du streaming.

avatar C1rc3@0rc | 

@ Macrunner

«en tant « qu’audiophile »
En tant qu'audiophile on a interet a soutenir un systeme ou l'on peut acquérir et stocker du fichier Hi_Res qu'on pourra lire dans les 20 prochaines annees sur nos appareils hautes fidelités, comme on veut, quand on veut et qu'on pourra faire decouvrir a nos enfants, amis et collegues.

On a aussi tout interet a favoriser le systeme qui garantie la plus grande diversité de style a un haut niveau de qualité et le moins contraint possible par le marketing.
La musique c'est de l'art et de la creativité, pas du produit standarisé et edulcoré a ingurgiter a la louche...

Sachant que le streaming a cause de sa faible rentabilité structurelle et la pauvreté de varietes qu'il impose doit reposer sur des systemes de compressions les plus efficace, faut pas esperer de la qualité satisfaisant le moindre audiophile.
Seul le telechargement de fichiers lossless ou l'acquisition de support physique peut satisfaire l'audiophile.

avatar marc_os | 

J'aimerais bien savoir quand ces entreprises qui perdent de l'argent à n'en plus finir seront mises en faillite sous contrôle judiciaire comme ça arrive aux PME avec qui les états et les banques sont impitoyables.

avatar _Teo_ | 

@marc_os

Vous regardez trop la télé !

avatar iRobot 5S | 

@marc_os

Spotify et les autres start-up dans la même situation peuvent se permettre de perdre de l'argent car justement ils en ont.

Tant que leurs levées de fond sont des succès tant qu'ils ne sont pas en faillite. Et une levée de fond est plus un appel aux dons qu'un prêt.

Leur but à très long terme est justement d'être rentable.

avatar Moebius13 | 

Le streaming audio ne sera jamais rentable, Spotify peine à y arriver avec une base de clients immense.

Les seuls modèles viables sont ceux d'Apple, Google et Amazon.

Pour eux, le streaming n'a pas à être rentable et bénéficiaire, c'est une pierre à l'édifice pour capter des clients dans leur écosystème.
Apple se fout qu'Apple Music fasse des pertes, c'est un service qui vient valoriser la place de l'entreprise dans le monde de la musique.

Au final les autres services disparaîtront sauf à relever leurs tarifs ou à innover/apporter une plus value.

Qobuz a décidé de jouer la carte de la qualité et d'une niche d'audiophiles, je ne sais pas si financièrement c'est payant mais déjà c'est différenciant dans un marché où les tarifs et les catalogues sont identiques.

avatar _Teo_ | 

@Moebius13

Sur ce terrain de l'intégration, Amazon aussi avec Prime qui donne accès à pas mal de services...

avatar C1rc3@0rc | 

Amazon prime donne acces a une exposition marketing qui va te vendre les produits que vend Amazon. C'est pas autre choses, tu payes pour voire de la publicité.

avatar Radouman | 

Celui qui arrivera à proposer un abonnement music + vidéo à 20€/mois en familial raflera la mise.
240€/an avec un produit simple et compréhensible de la clientèle de masse.
24 millards de CA par tranche de 100 millions d’abonnés au niveau mondial.

Le genre de deal faisable par Apple, Amazon, Google et Facebook

avatar Pobla Picossa | 

@Radouman

Imaginons Netflix racheter Tidal...

avatar steph775 | 

@Pobla Picossa

Voilà qui est une bonne idée. Et si on prend le modèle de Netflix, on a peut être le début de la solution : Netflix ne fait pas que du streaming, il produit et vend le contenu.
En analogie avec le vendeur de chaussettes, il fabrique lui même les chaussettes (ou un produit dégageant plus de ventes) pour améliorer ses marges.
Il faudrait idéalement l'association d'un gros hébergeur, d'une plateforme de streaming performante comme Tidal et un gros investisseur (les poids lourds comme Apple, Google et Amazon je n'y crois pas) pour investir dans la production de contenu et sa vente en ligne.
Mais je sais que c'est un voeu pieux, car le système est complexe avec des luttes d'intérêts importantes.
Mais du point de vue de nous consommateurs, le Hi-Rdématérialisé est un excellent filon, qu'on sur streamer ou acheteur d'oeuvres

avatar pokpok33 | 

Tout itunes (music movies series)à 20€/mois tu es champion du monde

avatar jvanduynslaeger | 

Après avoir été abonné 5 ans a Spotify puis à Apple Music depuis son lancement, je suis récemment passé à Qobuz puis à Tidal pour la qualité d’écoute CD / HiRes. Leur catalogue est fourni, leur application iOS super bien fichue et esthétique. Je me régale et mes oreilles redécouvrent la musique !
Abonnement à 20€ par mois.
J’espère que Tidal va pouvoir survivre !

avatar julienlavergne | 

@jvanduynslaeger

Bravo

avatar steph775 | 

@jvanduynslaeger

Pareil 👍

avatar macam | 

Je pense que Tidal survivra tant que les gros ne viendront pas sur le secteur de la qualité CD (il y a Qobuz aussi dans ce domaine, mais hormis un moteur de recherche devenu à peu près potable...).

avatar thierry37 | 

En gros raccourci, les géants du streaming ne font que perdre de l'argent. Même avec 50 millions d'abonnés.
Faut juste qu'Apple fasse le dos rond pendant 3 ans et il n'y aura plus un seul concurrent.

C'est flippant !!! Bonjour la concurrence quand il n'y aura plus personne.

avatar LisbethSalander | 

Sur la page Wikipedia de Deezer, il est indiqué que l’entreprise n’est plus déficitaire depuis 2012.
Et je crois de mémoire qu’elle a 40 M d’abonnés. Si Deezer arrive à ne pas être déficitaire pourquoi Spotify avec une base d’abonnés plus grande n’y arrive pas ?

avatar macam | 

Il me semble que Spotify a atteint sa masse critique d'abonnés pour devenir rentable en 2017.

avatar Pobla Picossa | 

J’aime bien cette histoire de chaussettes, je connais bien la problématique :
Le gars a 30 paires, s’il les vend 10 euros il perd 1 euro par chaussette et s’il les vend mois cher il a tout faux ?

Pas si simple :

Pour ces 30 paires, il a donc mobilisé 330 euros de tréso, elles ne se vendent pas, et en plus elles lui coûtent cher en stockage. C’est ce qu’on appelle des « rossignols ». S’il s’obstine à vouloir les vendre avec une marge positive, il perd 330 euros et en plus doit continuer à payer le stockage.
Il a tout intérêt à les vendre à perte, et utiliser la tréso générée pour acquérir un stock de produits qui se vendent bien : dans le pire des cas il aura annulé sa perte, et dans le meilleur des cas il enclenchera un cercle vertueux qui le verra faire des bénéfices confortables avec des produits qui ne restent pas en stock.

De nombreuses entreprises font faillite parce qu’elles ont des entrepôts bourrés craquer de produits invendables qu’elles ont refusé de brader...

Maintenant, je ne suis pas certain que cette logique puisse s’appliquer au streaming. Nous aurons la réponse dans quelques temps.

avatar julien2174 | 

Et oui le streaming toujours le streaming moi j’accroche pas du tous question de génération je penses Rien ne vaut un bon disquaire , l’internet et icommerce a ses limites de plus pourquoi enrichir des plateformes de streaming qui ne paie pas ses impôts en France à long terme c’est ce tirer une balle dans le pied car si demain tous commerce ferment plus de taxe professionnelle donc manque à gagner pour les communes donc augmentation des impôts locaux la nouvelle génération vous pensez à court terme et jamais à long terme voilà pourquoi le monde régresse année après année !

avatar Pobla Picossa | 

@julien2174

Ca, c'est de la phrase.

avatar Powerdom | 

@julien2174

En tout cas toi tu fais pas progresser la grammaire. 😂

avatar julien2174 | 

@Powerdom

Oui mais la grammaire ne t’empêchera jamais de vivre par contre le dérèglement climatique et autre pollution pour produire tes samsung et iPhone oui , les gens vivent dans un monde virtuel et devienne comme toi ! Juge les gens derrière leur écran de merde mais commence juste par vivre normal sans ton monde connecté dans la vrai vie tu verras la vie à tous de suite plus intérêt ! Respire lol!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR