Tidal bouscule ses formules et sa rémunération des artistes

Florian Innocente |

Tidal a opéré plusieurs changements dans son offre de streaming musical. Un forfait gratuit fait son entrée, les abonnés existants passsent automatiquement à une formule plus intéressante et de nouvelles méthodes de rémunération des artistes sont mises en place.

La formule gratuite tout d'abord, c'est une première pour Tidal qui s'aligne quelque part sur Spotify en donnant un accès libre à tout son catalogue (les 80 millions de morceaux et les playslist).

Elle comprendra 10 mix personnalisés régulièrement mis à jour et entièrement contrôlables. Sur Mac ou PC, les utilisateurs de TIDAL Gratuit auront droit à des sauts illimités ; sur les appareils mobiles, les utilisateurs sont limités à 6 sauts par heure. Il n'y a pas d'écoute hors ligne possible.

L'écoute se fera avec une qualité de 160 kbps et avec des « interruptions publicitaires limitées », dit le communiqué. Cette formule est uniquement prévue aux États-Unis pour le moment avec comme projet de s'étendre aux autres pays ensuite (Tidal est présent sur 61 marchés).

Ensuite un glissement est opéré entre les deux formules payantes. La "Premium" devient "HiFi" et la "HiFi" devient "HiFi Plus", sans changement de tarif mais avec des prestations améliorées. Au lieu du 320 Kbps en Premium on a du 1 411 kbps en HiFi, et du 9 216 Kbps en HiFi Plus au lieu du 1 411 Kbps précédemment.

Les clients de la plus grosse formule vont également étrenner deux nouveaux modes de rémunération des artistes et en particulier ceux qu'ils écoutent le plus. La "Redistribution Directe Artiste" consiste à réserver jusqu'à 10 % du prix de son abonnement mensuel à l'artiste que l'on aura le plus streamé(e) sur cette période.

Ensuite, et là ce ne sera effectif qu'en 2022, entreront en piste les "Royalties d'écoutes". Elles feront en sorte que les artistes que l'on streame le plus reçoivent une part plus importante des royalties reversées par Tidal. Par opposition au système où la répartition des royalties favorise les artistes les plus streamé(e)s globalement sur la plateforme.

Ce système est jugé moins équitable car privilégiant les têtes d'affiche, dont les titres sont streamés en boucle et qui figurent plus souvent dans les playlists, aux dépens des plus petits, moins visibles. L'app de Tidal permettra à l'utilisateur de voir, dans sa section "Mon activité", quels artistes il a écouté le plus tous les mois et à hauteur de combien il a participé à sa rémunération.

Ce mécanisme, conçu pour être plus juste et dont Deezer se fait l'avocat depuis deux ans, avait été étudié en début d'année par le Centre National de la Musique, avec l'aide aussi des données de Spotify.

Il en était ressorti qu'il ne semblait pas aussi efficace que cela dans sa capacité à faire ruisseller davantage d'argent vers plus d'artistes.

En résumé, les artistes qui habituellement raflaient tout, voyaient effectivement leurs revenus écornés (à hauteur de 15 %) mais au-là du 10 000e artiste le plus écouté, les gains perçus par les suivants dans le classement n'augmentaient que de quelques euros par an, en moyenne. Une paille.

Et il faut souligner que dans le cas de Tidal, ce n'est que la plus chère de ses deux formules payantes qui va adopter ces deux modes de redistribution. L'autre, la plus abordable, reste sur le schéma habituel.


Tags
avatar alexandrepasco | 

J’aurais plutôt vu la formule Hifi Plus a 14,99€ qu’à 19,99€…
Enfin ces changements et notamment la formule gratuite permettra peut être au service de décoller un peu plus dans nos contrées ? 🧐

avatar macosZ | 

les pincettes prises dans l'article sont dures avec le User centric VS le market Centric.

Ca reste un système plus juste. en temps que consommateur j'ai pas envie de payer billie eillish ou Kanye west alors que je ne les écoute pas.

le vrai problème reste la rémunération par les maisons de disques. mais si la distribution pouvait eviter de rajouter une couche au racket des artistes....

C'est assez fou comme principe le market centric... payer quelqu'un dont tu ne consomme pas le produit. C'est comme si on allait au cinéma voir un film d'auteur mais que 90% de ses recettes allaient à Disney parce que la dernière connerie de super héros capte le plus de spectateur

avatar passingphantom | 

Il me semble qu'Apple Music reste bien plus compétitif.

avatar fredseg | 

Pour donner une chance aux artistes les moins en vue, il me semble qu’il serait bon pour tout le monde (les artistes et les utilisateurs) que l’IA soit réglée pour inclure dans sa sélection des propositions qui sortent de la zone des hits.

avatar max intosh | 

@fredseg

Sur certaines Playlists de Spotify, Chill Vibes par exemple, 90% des artistes diffusés m’étaient inconnus auparavant, et certain(e)s sont de très belles découvertes.

avatar fredseg | 

@max intosh

👍🏼

avatar adrien1987 | 

C'est sympa Tidal. Encore plus quand ça ne coûte que 0.80€/mois via un compte Argentin 🤘

Vous savez si ces évolutions sont limités à la France/Europe ou au monde entier ?

avatar David Finder | 

@adrien1987

C’est osé quand l’article met l’accent sur la rémunération des artistes…

avatar juluparien | 

Clairement pour moi la meilleure des plateformes et la meilleure appli.

avatar jcparis | 

Le user centric permettra aussi de réduire la fraude au stream, actuellement pratiquée pour générer des streams et donc des revenus. Alors oui les plateformes ont des filtres anti fraude mais on le sait, rien n'est couvert à 100% et c'est pas si difficile de faire pencher la balance avec un peu de travail 🙂
Le user centric limitera de facto l'effet du revenu sur le stream, pas forcément la remonter dans les playlists et les reco (qui du coup elles feront générer du stream via d'autre user). Mais si on avance pas pour s'attaquer au problème suivant c'est triste... go user centric !!

avatar thomasstm | 

Ç’eût été bien de compléter l’article avec les données chiffrées des montants reversés aux artistes, ce en quoi Tidal me semble était la meilleure déjà, plus généreuse que Apple, surtout Spotify qui les paie au lance-pierres, et même que Deezer en l’absence de la mise en place du UCPS. Si Tidal améliore encore plus cet aspect, ils doivent être encouragés.
Peut être Qobuz fait mieux sur la rémunération ?

CONNEXION UTILISATEUR