Netflix devrait proposer 700 séries originales en 2018

Nicolas Furno |

C’est sa stratégie depuis quelques années maintenant : Netflix compte en priorité sur son contenu original pour vendre son service de streaming à la demande. Le catalogue reste constitué en écrasante majorité de films et séries qui n’appartiennent pas à la firme américaine, mais ce sont les contenus originaux qui ont dorénavant la priorité. Netflix investit énormément d’argent pour créer du contenu qui lui appartient, et cela se voit. En 2018, le service devrait proposer pas moins de 700 séries originales et investir 8 milliards de dollars à cet effet.

Les séries originales ont une place spécifique dans le catalogue de Netflix, y compris sur la page d’accueil du service.

Des chiffres vertigineux, qui font de Netflix un géant du secteur de la création. Aucune autre chaîne de télévision dans le monde peut se targuer de proposer autant de séries originales au même moment. Précisons tout de même que ce chiffre de 700 séries originales regroupe autant les séries existantes (de House of Cards à Narcos, en passant par Orange is the New Black et Stranger Things) que les nouvelles créations à venir. Dans le lot, il devrait y avoir environ 80 séries dans d’autres langues que l’anglais (Marseille en français, l’excellente Dark en allemand, La Casa Del Papel en espagnol…).

Quoi qu’il en soit, le rythme ne faiblit pas, au contraire même. Les abonnés Netflix l’ont sûrement remarqué, il y a des nouveautés quasiment tous les jours, plusieurs nouvelles séries à regarder chaque semaine. Cette stratégie permet à l’entreprise de gagner toujours plus d’abonnés et surtout de moins dépendre des autres acteurs. Ainsi, le retrait du contenu qui appartient à Disney prévu pour 2019 aurait peut-être condamné Netflix, si le service n’avait pas un catalogue à proposer en contrepartie.

Ce catalogue se concentre surtout sur les séries, mais aussi toujours plus sur les longs-métrages. Sur l’année 2018, Netflix a prévu de sortir environ 80 films. Rappelons qu’en France, chronologie des médias oblige, le service ne peut pas ajouter de films à son catalogue pendant trois ans après leur sortie en salles. Les productions maison n’ont pas ce problème, elles ne sortent jamais au cinéma et sont disponibles dès le premier jour en streaming.


Source
Tags
avatar rua negundo | 

Les films produits par un diffuseur et qui ne sortent pas au cinéma ce sont tout simplement des téléfilms. Mais comme ça fait bien de dénigrer la télévision et d’être en admiration devant Netflix, il faut appeler cela des films originaux de Netflix même si c’est la même chose ?

avatar Nicolas Furno | 

@ rua negundo :

La distinction film/téléfilm, c'est un petit peu de l'histoire ancienne et ça va très vite disparaître à mon avis.

Sans compter qu'il y a une connotation négative dans ce terme qui n'a plus lieu d'être. Scorsese réalise en ce moment un téléfilm pour Netflix, du coup…

avatar rua negundo | 

@nicolasf

Je suis du même avis. C’est pour éviter cette connotation négative que personne ne parle de téléfilms pour Netflix, c’est une forme de pudeur. Les chaînes de télévision devraient faire la même chose : création originale de TF1, film original d’Arte, etc.

avatar Amaczing | 

@rua negundo

Elles le font déjà. Allume ta tv au lieu de rester dans les années 2000.

avatar toto_tutute | 

D'ailleurs, pour les séries de 8/10 épisodes, on peut parler de très longs métrages aussi.

De toute façon, à la base, film, ça veut dire ce que ça veut dire (œuvre sur pellicule). Ce qui m'a foi est de plus en plus rare au cinéma (sur le tournage comme au moment de la diffusion).

avatar pagaupa | 

@rua negundo

Reste que ces "téléfilms" sont souvent dignes des plus grands films! Et c'est bien ce qui emmerde le cinema.

avatar Amaczing | 

@rua negundo

Faux. Un film ne nécessite pas de passer dans les grandes salles.

avatar NyuReZ | 

@rua negundo

Je suis désolé mais il y a quand même souvent (pas tout le temps) une nette différence de qualité entre les téléfilms proposés à la télévision « standard » et sur Netflix.

Je ne dis pas que c’est du noir et blanc hein, mais quand même. Après oui il y a quelques très bonnes choses aussi en téléfilm, mais le rapport n’est clairement pas le même que sur Netflix.

avatar pagaupa | 

@NyuReZ

Je suis de ton avis. Nouveaux et bons acteurs. On ne peut pas en dire autant des productions franchouillardes pleine de morale ou de clichés de surcroît

avatar iAïeaïe | 

Je trouve ça bien de faire de la création et de ne pas avoir à supporter la chronologie des médias pour avoir les films tout de suite.

D'un autre côté, faire 700 séries va, je pense, être néfaste à la créativité. Faire de la quantité a toujours été au détriment de la qualité.
Et en étudiant les préférences des utilisateurs du service, Netflix va orienter ses choix de création, dans un but forcément, mercantile.

Et puis y'a pas que les séries p*tain, il y a des documentaires super intéressants sur Netflix, en espérant qu'ils investissent un peu plus la dedans aussi! Faut s'instruire les mecs!

avatar vincent.lgl | 

Dark et Casa del Papel sont vraiment de bonnes surprises en revanche Marseille...

avatar toto_tutute | 

Netflix est en passe de devenir la major numéro 1, c'est impressionnant.

J'espère davantage de contenus non anglophones à l'avenir. Les excellents retours de Dark (en allemand), de Casa del papel (espagnol), des animés japonais, etc. vont inciter Netflix à poursuivre sa politique de contenus locaux mais mondiaux. De toute manière, les clients en sont demandeurs et les pays vont de plus en plus exiger que Netflix participe au financement de la création locale directement (production) ou indirectement (taxes).

À savoir que l'UE songe à imposer 30% de contenus européens minimum pour les acteurs de SVOD. C'est en discussion actuellement. ?

avatar Le docteur | 

Les « originaux Netflix ». Je n’en peux plus.
En France ça tient lieu d’enrichissement du catalogue.
Plus ils en sortent plus ça me rappelle que plus rien d’autre ne rentre.
Et en ce qui me concerne à chaque fois ça me rappelle que je ne vais pas tarder à résilier.

avatar yoyo3d | 

@Le docteur

C est faux. 30 nouveaux films rien que sur la journée du 1er mars dont Men in black 3, I robot, Mary à tout prix, Charlie et la chocolaterie, Alice au pays des merveilles, The green hornet, Jean de Florette et Manon des sources, Dark Crystal, Spiderman, ...

Donc le catalogue s enrichit au fur et à mesure.

avatar Dwigt | 

@yoyo3d

Ils n’ont pas 30 films de plus en mars : il y a un catalogue tournant qui ne grossit pas vraiment. Pour un titre rajouté (hors productions originales), il y en a un autre qui sort au même moment.

avatar Le docteur | 

@yoyo3d

Je ne suis pas sûr du tout qu’ils viennent d’arriver.
Le catalogue français est d’une pauvreté fantastique quand on compare aux anglophones.

avatar iPop | 

@Le docteur

Parce que la France fait de l’art, ce n’est point une industrie.
En fait elle se rattrape grâce au chaîne de télévision qui produisent aussi leur contenu. Mais comment c’est partie, c’est mort. On peut pas créer une pérennité si les gens travaillent une fois tous les 10 ans, qu’on attende que quelqu’un veuille bien faire un film.

avatar pagaupa | 

@iPop

Au résultat que cela donne, je le demande si je ne préfère pas l'industrie.

avatar Le docteur | 

Les anime japonais?
Vous avez vu la tronche du graphisme de Devilman (et ce n’est qu’un exemple). C’est dommage parce que souvent ils partent de mangas intéressants.

avatar Ricobtz | 

J’espère que la qualité restera. Le soir Netflix remplace souvent la télé chez moi. On trouve de belles pépites dans les films produits maisons. Quant aux séries européennes, telle que La Casa de Papel (espagnol) ou Dark l’allemand, par exemple, ce sont des créations sublimes.

avatar MiniApple | 

Euh par contre la casa de papel n’est pas une série netflix. Netflix a juste racheté les droits à Antena3

avatar iDanny | 

Faut arrêter à un moment, on veut dormir bordel ??

avatar Dwigt | 

8 milliards alors qu’ils ont déjà 20 milliards de dettes, ça s’appelle de la fuite en avant. En fait, ils font monter les enchères sur les nouveaux programmes en espérant que les chaînes traditionnelles et les offres concurrentes s’écroulent avant qu’ils soient eux-mêmes à cours de liquidités pour se retrouver alors en position de force.

avatar iPop | 

J’attend THE EXPANSE ?
Jessica Jones et peut être Daredevil

avatar DrStrange | 

@iPop

Jessica Jones 2 sortira le 8 mars sur Netflix.

avatar en ballade | 

Appl€ va sortir le photocopieur avec une plateforme streaming ?

avatar pagaupa | 

Et ce que j'aime chez Netflix, c'est que rien de les effraye.
Tous les tabous tombent...
Un peu d'air frais fait un bien fou.

avatar Paquito06 | 

La page Wiki fr de Netflix pourrait en renseigner plus d’un. Extrait:

“Ainsi, les États-Unis se placent en première position avec un catalogue proposant plus de 5700 films et séries tandis que le Maroc, dernier de la liste, en compte moins de 160. La Belgique et la France se classent dans la moyenne avec seulement plus de 1850 titres.”

Grand Seigneur, je mets le lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Netflix

Je ne connais seulement que Netflix US et c’est un plaisir. Y a juste trop de choix juste avec Netflix. Avec une dizaine d’autres comme Amazon Prime Video, Hulu, HBO, AMC, ABC, Comedy Central, etc. les chaines TV c’est le moyen age ?

avatar alan1bangkok | 

Ca me gonfle moi Netflix , la Tv ,les series , je préfère aller le plus possible au cinéma salles art et essai . Dans les salles grand public par contre , j’y vais pas . Trop le bordel inside

avatar pagaupa | 

@alan1bangkok

Sauf que l'art et essai limite le panel de films.

avatar Vercetti | 

Je m'en vais de se pas résiliez orange pour allé chez free

avatar melenox | 

N'en déplaise à ce cher Victor, le catalogue suisse est misérable. J'admets qu'il y a cependant quelques bonnes séries mais certaines s'éteignent bien trop vite, faute d'audience.

CONNEXION UTILISATEUR