La bataille de l'audio spatial fait rage entre les services de streaming

Mickaël Bazoge |

Si les services de streaming en ont terminé avec cette bien mauvaise habitude de signer des exclusivités avec des artistes et leurs maisons de disques, la bataille s'est déplacée sur un autre terrain, celui des technologies d'écoute. Apple Music a ainsi annoncé que l'intégralité du catalogue de J. Cole peut désormais s'écouter en Dolby Atmos, autrement dit en audio spatial.

Pour pleinement apprécier les huit albums de l'artiste hip-hop, il faudra donc se connecter à Apple Music. Ebro Darden, une des voix des radios du service et un des dirigeants de la plateforme, explique que J. Cole a travaillé avec les équipes d'Apple pour peaufiner cette « nouvelle expérience d'écoute spatiale », en tandem avec les ingénieurs du son Juro Davis et Kaleb Rollins.

Par défaut, Apple Music diffuse les morceaux en Dolby Atmos sur tous les AirPods et les écouteurs et casques Beats équipés d'une puce H1 ou W1, ainsi que sur les hauts parleurs des versions récentes de l'iPhone, iPad et Mac.

Tout ce qu’il faut savoir sur le lossless et l’audio spatial dans Apple Music

Tout ce qu’il faut savoir sur le lossless et l’audio spatial dans Apple Music

Les amoureux de David Bowie devront quant à eux switcher sur Amazon Music, Deezer ou encore Tidal pour profiter de cinq albums du maître récemment mixés en 360 Reality Audio. Heathen, Reality, A Reality Tour (Live), The Next Day et pourront être écoutés dans cette technologie Sony à partir du 21 février sur ces plateformes (Space Oddity avait été remixé de la sorte en 2019).

Sony précise que l'on pourra écouter ces albums en audio spatial avec la plupart des écouteurs et casques du marché. Sous iOS 15, il est toujours possible de convertir en stéréo spatiale n'importe quel fichier audio depuis le centre de contrôle (maintenez le doigt sur la jauge du volume), mais c'est une conversion automatique qui donne parfois des résultats bizarres. Mieux vaut évidemment un mix refait à neuf.


avatar Furious Angel | 

@Bigdidou

Je pense pas que ce soit pour pallier des limites mais plutôt pour mettre en valeur certaines qualités des casques conçus avec ça en tête.

avatar abalem | 

Je voudrais pas dire, mais la version 2019 de Space Oddity est une belle bouse… J’ai l’impression que TrucMuche Ou MachinBidule veut apporter son grain de sel, et au final, ça gâche tout. Le vinyle était très bien à sa sortie, le mix de 2015 à poussé un peu les curseurs, histoire de, mais en 2019, l’ingénieur du son devait être sous extasie après un concert de Jean-Michel Jarre… 😥

avatar Bigdidou | 

@abalem

« Je voudrais pas dire, mais la version 2019 de Space Oddity est une belle bouse… »

Un massacre qui fait passer complètement à côté de la réalité de ce morceau…
C’est quand même l’histoire hyper intime de quelqu’un qui se fait un shoot et décrit son orgasme chimique.
L’écho et l’emphase du son spatial sont complètement inappropriés et transformé ce morceau sublime en parodie.
J’exagère à peine.

avatar fabricepsb71 | 

@Bigdidou

Effectivement ça tire plus vers les aigus et retire le son chaud de l’époque
Avis perso bien entendu 😌

avatar abalem | 

@Bigdidou

Non, je suis d’accord 🤢😵

avatar marc_os | 

@ Bigdidou

En fait, on ne peut pas faire de bonne spatialisation après coup.
Si la technique qu'ils utilisent est celle à laquelle je pense.
Il faut que ça soit fait dès la prise de son* ou par les logiciels qui créent la musique et les sons, à la source.
Après coup, c'est comme les tentatives de fausse stéréo sur des enregistrements mono.

(*) Deux bons micros lors d'une prise de son en live pour la séparation gauche/droite (stéréo) plus deux si on veut une séparation haut/bas et en utilisant quatre enceintes pour restituer la sensation de hauteur sont nécessaires et suffisants pour restituer l'espace sonore au mieux. Aucune bidouille du son enregistré n'est alors nécessaire. La seule chose utile côté "software", ce serait un encodage type flac ou Apple lossless sur quatre voix au lieu de deux pour compresser les données sans perte.

D'ailleurs je me demande comment était faite la prise de son des rares enregistrements en quadriphonie des années 70, comme pour Dark Side of the Moon, (B&O vendait à l'époque une platine pour vinyles en quadriphonie), et où on devait placer les quatre enceintes. Quelqu'un dans la salle le sait-il ?

avatar Bigdidou | 

@marc_os

D’accord à 100%.

Sur le son, je pense qu’on est vraiment raccord, pour coup… ;)

avatar Furious Angel | 

Future Nostalgia de Dua Lipa existe en Dolby Atmos chez Apple Music et 360 de Sony chez les autres.

avatar oomu | 

@Furious Angel

quoi, y a pas Physical ?! Je me tire d'ici !

avatar Furious Angel | 

@oomu

Je parlais de l’album, pas juste la chanson ^^

avatar Encoreplusgrincheux | 

Bonjour.
J’ai beaucoup de plaisir à écouter de la musique en spatial au salon avec un système 5.1.
Par contre je ne comprends pas l’intérêt sur une ou deux enceinte.
Uniquement en lossless je trouve le son moins bon sur un homepod mini.

avatar marc_os | 

En fait de ce que je viens de lire sur le net, l'audio spatial se superpose à Dolby Atmos qui préexistait. Donc avec juste une paire d'enceintes (stéréo), ça doit être virtualisé. Pour du vrai Dolby Atmos, il faut au moins une installation 5.1 ou mieux, 7.1 également avec des enceintes placées en hauteur, comme au cinéma.
Si un personnage à l'écran ou un chanteur se trouve à gauche et qu'on regarde devant soi, on entend qu'il est à gauche. C'est la stéréo normale. Mais avec l'audio spatial si on tourne la tête à gauche et qu'on le fixe, alors on a l'impression qu'il est en face de soit.*
J'imagine comment ça peut fonctionner pour les effets gauche/droite. Mais pour l'impression de hauteur, sans enceintes placées en hauteur...
Et avec un casque il faudrait également avoir des diffuseurs placés "en hauteur" dans le casque. Est-ce le cas des AirPods Pro et Max ?

(*) Par contre, sans image, sans référence sur le point qu'on regarde, où est le centre, et donc la gauche de ce centre, je ne vois pas trop la possibilité de "regarder le chanteur à gauche". Juste une meilleure spatialisation.

avatar Brice21 | 

@marc_os

"J'imagine comment ça peut fonctionner pour les effets gauche/droite. Mais pour l'impression de hauteur, sans enceintes placées en hauteur..."

Ca utilise des algorithmes psycho acoustiques. En fait la forme des oreilles permet de distinguer la hauteur des sons dans le monde réel alors que l’on a que deux oreilles. Dolby Atmos introduit des minuscules délais dans certaines fréquences qui stimulent tes oreilles et ton cerveau fait le reste.

avatar Lu Canneberges | 

Ah oui ça va être de nouveau saoulant s’il faut 3 services de musique pour profiter du meilleur pour ses artistes préférés.

avatar marc_os | 

> Sony précise que l'on pourra écouter ces albums en audio spatial avec la plupart des écouteurs et casques du marché

Euh... avec l'audio spatial d'Apple ou avec leur 360 Reality Audio ?

avatar Furious Angel | 

@marc_os

Normalement tout casque et écouteur

avatar lmouillart | 

Concernant l'audio spatial, il y a les oeuvres anciennes qui ont été ciblées pour les DVD audio ou le SACD multicanal, ou multicanal pour les oeuvres récentes.
Il y a toutes les anciennes oeuvres (remixages ou utilisation d'éléments psychoacoustique pour simuler une scène plus large et du positionnement d'éléments sonores sans qu'il ait préalablement été enregistré, ainsi que la très grande majorité des nouvelles.

Le catalogue est famélique, les œuvres en format multicanal natifs sont ultra rares. Donc en dehors de quelques démo, la plupart du temps c'est mauvais.

avatar marc_os | 

@ lmouillart

> remixages ou utilisation d'éléments psychoacoustique pour simuler une scène plus large et du positionnement d'éléments sonores sans qu'il ait préalablement été enregistré

Les résultats de ce genre de bidouille sont "terribles" comme on dit en ricain.
C'est comme vouloir passer une photo en noir et blanc automatiquement en couleurs.

avatar cyrille.p | 

@marc_os

Un de mes amis vient d acheter un de ces vieux système 4 enceintes de B&O ( pour pas cher du tout super affaire), il n en n’utilise que 2 , les 4 sont trop compliquées à placer dans sa pièce .
De mon côté j ai rangé mon petit ampli 5.1 et je fais donc l’impasse sur le multicanal. J’ ai investi il y a 8 ans dans une chaîne stéréo haut de gamme, j’ en suis toujours content et je compte bien la garder pour les 30 prochaines années. En déplaçant les enceintes de quelques centimètres le revendeur ( il a une oreille absolue ca aide) a récemment fortement amélioré le rendu sonore et de la stéréo.
Le spatial m’intéresse mais plus pour une ecoute au casque ou en pièce dédiée , je me demande ce que cela donne sur des casques type stax

avatar Nesus | 

Et bien ! Vous êtes un paquet à avoir un système audio de piètre qualité pour préférer la stéréo à l’audio spatial. J’ai l’avantage d’avoir un certain âge et de me souvenir du combat mono/stéréo. C’est très amusant de voir les cycles.

On va la faire simple, l’audio spatial, c’est 7 canaux. Pour pouvoir mieux différencier les instruments. Ça sera donc toujours mieux. C’est bien pour ça qu’en studio on enregistre chaque instrument sur au moins deux voix. Mais bon, l’essentiel c’est de le croire !

avatar marc_os | 

@ Nesus

Tout le monde n'a pas du 7.1 chez soi.
Chez moi, c'est de la stéréo pure, et un bon enregistrement live fait avec deux bons micros bien placés rend correctement l'espace sonore.
Si on n'enregistre pas tout le monde en même temps, pour ne pas avoir à "bidouiller", il faudrait par exemple que la guitare qui est sensé être située à gauche soit enregistrée avec le musicien placé à gauche (seul sur scène ou son équivalent studio) face à deux micros placés au centre. Sinon, il faut bidouiller l'enregistrement mono en créant deux signaux, un pour la gauche et un la droite avec une légère différence de niveau sonore (en général c'est la seule chose qui est faite), mais aussi en jouant sur le déphasage, ce qui n'est jamais fait.

avatar Nesus | 

@marc_os

Et donc du coup, si vous n’avez pas le matériel, c’est la technologie qui est mauvaise ?
Le train c’est nul, je ne peux pas le prendre depuis chez moi, faut arrêter ce truc. C’est exactement ce qu’on a pu lire sur une grande majorité de commentaires.
La jalousie, c’est moche.

avatar Furious Angel | 

@Nesus

Je pense qu’il y a surtout une grosse disparité selon les mix. Des trucs très mal faits et d’autres vraiment bien pensés dès la production pour du Atmos

avatar Nesus | 

@Furious Angel

Heu… ce ne sont que des canaux. Ça fait plus de 60 ans que les acteurs du rock (parce que le classique a mis presque 10 ans de plus), que l’enregistrement est multi piste. Après il suffit de conserver une voix par instrument. Du coup, vous entendez comme dans le live, chaque instrument produit son son. Mais oui, ça doit être une histoire de truc bien pensé dès le début… votre argument se vaut pour les vraies créations où le son va changer selon les canaux. Mais le gain est dès le départ.
Là où je pourrais presque vous rejoindre c’est dans la transformation automatique du stéréo en multi sans passer par les masters. Sauf que j’ai fait des trucs assez incroyables avec Logic. Mais ça reste plus aléatoire.

avatar fte | 

@Nesus

"Vous êtes un paquet à avoir un système audio de piètre qualité"

La majorité des gens mon ami. La majorité des gens.

La majorité des gens qui s’en foutent pas mal, ce qui est attendu, ainsi que la majorité des gens qui ne s’en foutent pas, et c’est plus surprenant mais néanmoins vrai.

avatar SirDeck | 

Je travaille sur le son en ce moment. J'ai activé le mois gratuit de Music pour tester la binauralisation apportée par le Dolby-Atmos. Bah j'ai maintenu mon abonnement. Toute la musique enregistrée depuis le début de la stéréo et jusqu'au début du siècle est mixée pour les enceintes. Du coup, c'est totalement bizarre au casque (effet de l'oreille sourde). Démonstration : https://youtu.be/w6JQdKez1sA
Je l'écoute avec mon DT990 Pro de Beyerdinamyc sur mon MacBook Pro 15" mi-2015. L'Atmos ne fonctionne pas si on utilise une carte son externe. Je ne peux donc pas utiliser mes DAC et ampli-casque Schiit. Mais c'est top. Je n'arrive pas encore à le faire fonctionner sur mon smartphone Android.

avatar marc_os | 

@ SirDeck

> c'est totalement bizarre au casque (effet de l'oreille sourde)
> Je ne peux donc pas utiliser mes DAC et ampli-casque Schiit. Mais c'est top.

Euh... j'ai du mal à comprendre.
Bizarre ou top ?
Top mais sans DAC ?

PS: Tu utilises quoi comme DAC ?
Malheureusement, M-Audio ne fournit pas de drivers pour macOS après Mojave 10.9 (!) pour ma Profire 610. Du coup, obligé de conserver un vieux Mac sous cet OS pour mes numérisations ou enregistrements. En plus, du firewire 400 sur un M1, de manière générale je ne sais pas si c'est supporté !
(Mais ma Profire n'est pas au placard pour autant, elle me sert de DAC entre mon ATV et ma chaîne Hifi analogique 99% du temps.)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR