Bouygues Telecom veut doubler Free et SFR sur le mobile dans 5 ans

Florian Innocente |

Bouygues Telecom veut devenir le second opérateur mobile français à l'horizon 2026 et se muscler sur la fibre. L'entreprise, qui fête ses 25 ans cette année, est aujourd'hui placée quatrième derrière Free.

Elle entend y parvenir au moyen de trois points d'appui réunis dans un plan baptisé « Ambition 2026 », dévoilé en fin de semaine dernière.

Le premier objectif est de ravir la seconde place des opérateurs mobiles en France. Actuellement le podium est occupé par Orange (19,5 millions de clients), SFR (14,6 millions) et Free (13,4 millions).

Bouygues a 12 millions de clients mais il peut maintenant prétendre à la troisième place grâce à l'acquisition, validée ce mois-ci, d'Euro-Information Telecom et ses multiples marques de MVNO (Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, NRJ Mobile, Auchan Télécom et CDiscount Mobile). Ce sont 2 millions de clients qui changent de pavillon et l'accord prévoit que le Crédit Mutuel vendra du Bouygues Telecom dans 4 200 caisses locales et agences du CIC.

Sur la partie réseau, Bouygues veut disposer de 28 000 sites en 2023 — c'est le double de ce dont il dispose aujourd'hui — et 35 000 en 2026, avec dans le même temps une capacité réseau multipliée par 4. Comme ses concurrents il escompte un effet de levier grâce au lancement des offres 5G (lire La 5G de Bouygues en vrai à Lyon avec l'iPhone 12 mini).

L'iPhone 12 mini connecté au réseau 5G de Bouygues Telecom à Lyon.

Les deux autres piliers de cette stratégie sont les abonnements fibre et la clientèle professionnelle, notamment celle des PME en utilisant par exemple l'accord avec le Credit Mutuel.

S'agissant de la fibre — qu'il voit comme un autre catalyseur de croissance, en parallèle à la 5G — Bouygues veut 3 millions de clients supplémentaires.

Il en a aujourd'hui 1,4 million et c'est toujours la quatrième place qu'il occupe derrière Free (2,5 millions), SFR (3,1 millions) et Orange (4,1 millions). Pour y arriver, l'opérateur espère multiplier ses points d'accès fibre : 27 millions fin 2022 et 35 millions fin 2026 (ce serait alors le double d'aujourd'hui).


avatar onclebobby | 

@ scanmb
change de disque, c'est quoi le problème avec free qui a pris tous les concurrents par surprise et orange qui s'est ridiciulisé à voir des débits 5g quasi-identiques à la 4g? c'est qui le cm là ;)?

avatar scanmb | 

@onclebobby

Vous êtes community manager chez FREE ?
Vous faites bien votre travail, félicitations !

avatar onclebobby | 

@ scanmb
quand le fou montre la lune, l'idiot regarde le doigt. Toi, t'as une poutre dans l'oeil en plus.

avatar scanmb | 

@onclebobby

Je ne comprends pas pourquoi dire que j’ai de la 5G E chez FREE est une insulte à votre encontre ?
Je suis chez FREE, alors un peu de tenue , je vous prie

avatar onclebobby | 

@ SonyTEL
cartes de l'ARCEP

avatar DarKOrange | 

C’est pas Bouygues qui regardait Free de haut à sa création et se foutait de sa gueule quant à sa position et son nombre d’abonnés ?

avatar DG33 | 

Cette photo m’inspire ceci : quelle belle cour...
😇

avatar n0ks | 

Autant sur le fixe, je suis plutot confiant pour bouygues.

Autant sur le mobile, on parle beauxoup de "5g logo", mais là on pourrait parler de 4g logo chez eux, le nombre d'antennes ou le débits est ridicule, probablement non fibrés ( collecte FH ? )

Bref j'ai vu une énorme différence avec Orange ...

avatar onclebobby | 

@ n0ks
aucune confiance chez bouygues que ça soit fixe (matériel pas fiable) et mobile (réseau 4g pas si bon que ça et mutualisation avec sfr).

avatar Maczard | 

C’est bien d’avoir toujours le même objectif depuis 25 ans ....

Ce serait mieux de le réaliser.... cet objectif !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR