La 5G se déploie vite en France, en attendant les clients

Florian Innocente |

Le déploiement de la 5G se fait à très bonne allure en France où le nombre d'antennes compatibles croit de manière importante. Les téléphones 5G sont nombreux et abordables, reste maintenant à augmenter le parc de clients utilisateurs de cette technologie.

Au 1er août, le cumul des sites 5G autorisés par l'Agence nationale des fréquences (ANFR) s'est élevé à 28 000. Plus de la moitié de ces installations (59 % selon leurs opérateurs) sont techniquement opérationnelles. C'est à dire qu'elles peuvent fonctionner avec des téléphones 5G ou qu'elles n'attendent que le démarrage de leur exploitation commerciale par leur opérateur.

Image : Apple

Ce volume, atteint en à peine un an, est à mettre en regard du total de 54 300 sites autorisés par l'ANFR et qui comprend aussi bien de la 2G que de la 3G, 4G et la 5G. Un déploiement à marche forcée. Plus rapide que celui de la 4G à son époque (qui avait mis 4 ans pour arriver au même niveau), amplifié par le fait que ces antennes 5G sont installées un peu à la manière d'un coucou qui ne s'embarrasse pas de fabriquer son nid de zéro :

La quasi-totalité de ces implantations 5G ont été autorisées sur des sites existants, déjà utilisés par les technologies 2G, 3G ou 4G. Seuls 2 sites n’hébergent que de la 5G, précise l'ANFR (les implantations sur cartoradio.fr).

Chez les opérateurs, Orange couvre 30 % de la population, Bouygues table sur 60 % avant la fin de l'année, quand Free fait plus que tout le monde mais avec des débits plus faibles. Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique et aux Télécoms, envisage une arrivée dans les zones rurales dès cette année.

En face des antennes il y a les téléphones 5G et ceux-ci répondent également présents. La compatibilité avec la 5G n'est plus réservée à quelques modèles ici ou là, le ticket d'entrée ne rime plus avec haut de gamme. Chez Orange, pour ne citer que lui, des modèles 5G de OnePlus, Vivo, Oppo s'affichent entre 200 et 300 €, à côté des berlines de Samsung et Apple.

Et à l'autre bout du téléphone il y a le client, qui reste encore attentiste face à cette nouvelle norme. Elle impose, il est vrai, un changement de téléphone et un forfait adéquat qu'on ne trouve pas chez tout le monde en formule sans engagement. Richard Viel, le PDG de Bouygues, déclare dans le Figaro que 12 à 13 % de ses clients disposent d'un smartphone ad-hoc mais que le trafic en 5G ne pèse que 1% du total. Pour Michaël Trabbia, Responsables technologies et innovations chez Orange, la bonne allure prise par ce déploiement tous azimuts ferait néanmoins qu'une utilisation majoritaire de la 5G est envisageable pour la fin 2023.

D'ici là, des secteurs professionnels ont commencé à en exploiter les capacités, dans le domaine médical ou auprès de robots en usines, en profitant d'une capacité de transport de données supérieure ou d'une latence moindre dans les échanges.


Source
Tags
avatar Idefix | 

En second, un des principaux avantages de la 5G est la faible latence, mais je ne pense pas que les réseaux des opérateurs soient au niveau, il faudra voir les bilans de fin d’année avec leurs batteries de tests pour voir où ils en sont de ce point de vue.

avatar Idefix | 

Et pour terminer, quel est le réel intérêt pour le consommateur, abonné chez Sosh avec un iPhone 11 et chez Free avec un red mi note 8.
L’absence de 5G ne me manque pas.
Par contre il y a encore trop de zones blanches, même en ville.

avatar Glop0606 | 

A moins que la 5G soit incluse dans surcoût dans mon forfait, je n’éprouve aucun besoin à y passer et je pense pour encore de nombreuses années. 3G et 4G j‘y suis passé rapidement pour le confort qu’ils apportaient, là on est dans l’exemple typique de nos sociétés de consommation à l’excès.

avatar Tenas | 

De mon côté rien à cirer, j’ai la fibre à la maison 1,2 giga et mon iPhone 4G me suffit amplement si j’en ai besoin en extérieur.

avatar leonmariew | 

Richard Viel est gentil. « Le trafic 5G chez Bouygues ne pèse que 1% alors que 13% des clients ont un tel compatible ». Client 5G Bouygues à Strasbourg depuis le mois de mars, iPhone compatible, on n’attend surtout le réseau.

avatar benji99 | 

Pourquoi n’oblige t on pas les opérateurs à couvrir la TOTALITÉ du territoire en 4G (y compris les zones blanches) avant de déployer des antennes 5G ? Il devrait y avoir une règle qui dit par exemple que pour 10 antennes 5G déployées il faut x antennes 4G déployées en zone blanche !

avatar pagaupa | 

30% de la population chez Orange... 😂😂 ah les minables!
Aussi minable que le wifi de leurs box...

avatar adixya | 

Incroyable d'avoir autorisé la 5G sans avoir obligé les opérateurs à garantir une bonne couverture 4G PARTOUT sur le territoire AVANT.

avatar kevin14600 | 

J’ai capté la 5G une fois et j’ai pas fais des test de débit qui été très élevé mais pour regard une vidéo YouTube j’ai vidé 2 fois plis vite ma batterie pour regarder la même vidéo 🤣🤣🤣

avatar Maxi93 | 

Vraiment pas d’intérêt de payer plus cher

Pages

CONNEXION UTILISATEUR