Test de l'iPhone XS Max

Nicolas Furno |

L’an dernier, Apple présentait l’iPhone X comme le smartphone en avance sur son temps. Un an plus tard, on comprend mieux l’idée : les iPhone XS sont très proches de ce premier modèle qui avait bien un an d’avance. Pour l’occasion, Apple enrichit la gamme avec un modèle plus grand, l’iPhone XS Max.

Construit autour d’un écran OLED de 6,5 pouces, le plus grand jamais utilisé sur un iPhone, ce nouveau smartphone n’est pas pour autant immense. La réduction des bordures a permis de caser cette dalle dans les dimensions d’un iPhone Plus. En théorie, cet iPhone « Max » est donc la solution évidente pour les anciens utilisateurs d’iPhone Plus, ce que j’étais jusqu’à l'arrivée de l’iPhone X.

Après une dizaine de jours d’utilisation quotidienne, que vaut cet iPhone XS Max ? Est-ce que le tarif élevé demandé, à partir de 1 255 €, est justifié ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce test !

Les deux modèles étant très similaires, ce test ne reprend pas tout ce qui a déjà été évoqué dans notre test de l'iPhone XS.

Prise en main d’un ancien utilisateur d’iPhone Plus

Commençons ce test avec un constat d’évidence : l’iPhone XS Max est un grand téléphone, c’est même son principal argument. Il a le plus grand écran jamais utilisé sur un téléphone conçu par Apple, on y reviendra, mais intéressons nous d’abord à la prise en main d’un tel appareil.

Le design de l’iPhone XS Max est strictement identique à celui de l’iPhone XS et il ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de l’iPhone X que j’utilise depuis un an. La principale différence esthétique, rappelons-la, c’est la bordure du bas qui perd sa symétrie au profit d’une antenne supplémentaire. Pour le reste, on retrouve le même sandwich de verre, la même bordure en acier, la même encoche en haut de l’écran, la même unique prise Lightning en bas… rien ne change sur ce grand modèle, si ce n’est que tout est plus grand, évidemment.

iPhone XS Max à gauche, iPhone XS à droite.

Quelques chiffres : l’iPhone XS Max mesure 157,5 mm de haut et 77,4 mm de large, c’est respectivement 14,1 mm et 6,5 mm de plus que l’iPhone XS. Son épaisseur de 7,7 mm est identique à celle du « petit » modèle, en revanche avec 208 grammes sur la balance, il est 31 grammes plus lourd que le XS.

En main, la différence entre un iPhone X(S) et un XS Max est sensible, vous ne pourrez pas les confondre. Et si ce n’est pas la taille de l’écran qui vous fait reconnaître l’un ou l’autre, ce sera peut-être le poids. Ce nouveau-venu est l’iPhone le plus lourd jamais créé. Ajoutez une coque en cuir vendue par Apple et le poids total dépasse les 230 grammes.

L’iPhone XS Max n’est certainement pas un smartphone léger.

Ce n’est pas rien, et j’ai eu du mal à oublier ce poids important. L’iPhone X n’était déjà pas léger, mais je trouve qu’on passe un stade avec ce modèle agrandi, à tel point que j’ai trouvé le smartphone presque déplaisant dans certains usages. En particulier, le soir, en tenant l’iPhone à une main dans le lit, ce nouveau modèle est trop lourd à mon avis. Nous n’avons même pas encore parlé de dimensions, mais déjà un constat s’impose : il est conseillé de le tenir à deux mains.

On sait très bien pourquoi le poids de l’iPhone XS Max est aussi élevé, et d’ailleurs, ce n’est pas une nouveauté. L’an dernier, j’avais testé l’iPhone 8 Plus et avec ses 202 grammes sur la balance, il était quasiment aussi lourd et je le trouvais déjà gênant dans certains usages. Dans les deux cas, le coupable est identique : le dos en verre, plus lourd que l’aluminium, qui est indispensable pour intégrer la recharge par induction.

L’iPhone XS Max (gauche) est aussi lourd que l’iPhone 8 Plus (droite). Et pour cause : ils ont tous les deux un dos en verre, et des dimensions similaires.

Tout bien considéré, je préfère m’adapter et utiliser un appareil plus lourd, cette recharge sans fil étant si confortable au quotidien. Et puis le poids donne un côté premium à cet iPhone qui peut plaire. Mais il faut en avoir conscience, ce poids pourrait aussi être trop élevé pour vous. Dans le doute, mieux vaut essayer l’iPhone XS Max au minimum quelques minutes en boutique, avant de vous décider.

Revenons-en aux dimensions, supérieures à un iPhone X/XS surtout en hauteur, mais aussi en largeur. Ce qui est intéressant, c’est que la réduction des bordures autour de la dalle OLED a permis à Apple de caser un écran de 6,5 pouces dans un téléphone de la taille de ses anciens iPhone Plus, qui ne disposaient que d’un écran de 5,5 pouces. Ce n’est sûrement pas une coïncidence d’ailleurs, les dimensions du nouveau modèle sont quasiment identiques à celles des anciens appareils. Il n’y a que 0,9 mm d’écart en hauteur et 0,7 mm en largeur entre un iPhone XS Max et un iPhone 8 Plus, autant dire que vous ne pourrez pas distinguer les deux à l’œil nu, ni même en main. En fait, la différence est si minime que le XS Max entre, en forçant à peine, dans une coque dédiée à un iPhone Plus.

Apple a conçu ses nouveaux iPhone en fonction des anciens modèles. Les iPhone X et XS sont à peu près identiques à un iPhone 4,7 pouces (la différence est néanmoins plus marquée dans ce cas, notamment en hauteur), l’iPhone XS Max est virtuellement identique à un iPhone 5,5 pouces. Sauf que, dans les deux cas, l’absence de bordures permet de caser un écran nettement plus grand.

Cette photo de famille montre bien les proximités entre les iPhone de 4,7 pouces et ceux de 5,8 pouces d’une part, et entre les iPhone de 5,5 pouces et ceux de 6,5 pouces d’autre part.

Par bien des aspects, la prise en main de l’iPhone XS Max est donc identique à celle d’un iPhone Plus. Son encombrement similaire pose les mêmes problèmes au quotidien. Par exemple, il entre dans toutes mes poches sans problème, mais je n’oublie jamais qu’il y est, alors que mon iPhone X était nettement plus discret. Selon votre morphologie, il peut aussi gêner dans une poche au moment de s’assoir, mais vous savez tout cela si vous avez utilisé un iPhone de 5,5 pouces par le passé.

Point notable malgré tout, l’épaisseur plus importante. Depuis l’iPhone 6 Plus, Apple augmente très légèrement l’épaisseur de ses iPhone à chaque génération. Le premier modèle de la catégorie mesurait 7,1 mm d’épaisseur, 7,3 mm pour les 6S Plus et 7 Plus, 7,5 mm pour le 8 Plus et maintenant 7,7 mm. D’une année sur l’autre, c’est imperceptible, mais comparez les deux extrêmes, et vous avez un téléphone visiblement plus épais, sans même parler de l’appareil photo qui dépasse aujourd'hui nettement plus.

iPhone 6 Plus à gauche, iPhone XS Max à droite.

Ajoutez une coque dans l’équation, et l’iPhone XS Max peut sembler « trop » épais. Je n’irai pas jusque-là pour ma part, il faut dire que j’ai pris l’habitude de cette épaisseur avec l’iPhone X, mais elle peut commencer à poser problème si vous avez de petites mains, en particulier pour accéder à l’autre côté de l’écran avec le pouce et en utilisant une seule main. Tout est affaire de compromis et Apple peut ainsi offrir une meilleure autonomie, ce qui était souvent réclamé par les utilisateurs. Le prix à payer, c’est une épaisseur supplémentaire qui reste, à mon sens, parfaitement acceptable.

Les dimensions extérieures étant quasiment identiques, on pourrait penser que les utilisateurs d’iPhone Plus peuvent passer à l’iPhone XS Max et retrouver la même prise en main et les mêmes habitudes. Ce n’est pas le cas du tout pourtant, car ce serait oublier que l’écran est nettement plus grand sur cette nouvelle génération, et cela change tout en matière d’ergonomie.

iPhone XS Max à gauche, iPhone 8 Plus à droite : même taille externe, mais pas du tout la même utilisation.

Les bordures des iPhone Plus font terriblement datées aujourd'hui et par quasiment tous les aspects, l’écran bord à bord de l’iPhone XS Max est nettement meilleur. Mais grâce à ces bordures, vous n’aviez pas besoin de déplacer votre pouce tout en haut de l’appareil ou tout en bas, ce qui simplifie la prise en main. Avec ce nouveau modèle, l’écran monte tout en haut de l’iPhone, de part et d’autre de l’encoche, et il descend tout en bas. Et vous aurez constamment besoin d’accéder à ces deux zones extrêmes.

Pour vous aider à comprendre la différence, je vais réaliser la même action sur deux iPhone, un 7 Plus de 5,5 pouces et un XS Max de 6,5 pouces. Dans les deux cas, je n’utilise qu’une seule main et le smartphone est positionné comme j’ai l’habitude de le tenir, c'est-à-dire dans le creux de la main, maintenu par mon auriculaire. J’ouvre et referme ensuite deux apps, une au deuxième rang de l’écran d’accueil, puis une au premier rang.

Sur l’iPhone 7 Plus, accéder au deuxième rang est très facile. La premier rang, tout en haut, nécessite de tirer le pouce de manière assez nette, mais c’est encore relativement simple :

Sur l’iPhone XS Max, je dois tirer le pouce dès la deuxième rangée d’apps, et atteindre la première rangée s’avère si compliqué pour ma main que je dois m’y reprendre à deux fois sur la vidéo. Ce n’est pas une exception d’ailleurs, j’ai encore du mal, après plus d’une semaine, à ouvrir les apps situées en haut de l’écran. Notez aussi que la fermeture d’app nécessite de descendre plus bas le pouce que sur l’iPhone Plus, ce qui implique de basculer fortement l’appareil.

La situation est encore pire pour activer le centre de contrôle. Rappelons pour commencer que sur les iPhone Plus, le centre de contrôle est en bas, vous pouvez l’afficher en glissant du bas de l’écran vers le haut :

Sur l’iPhone XS Max, comme sur l’iPhone X et le XS logiquement, le centre de contrôle est associé à un glissement du haut de l’écran vers le bas, uniquement sur la partie droite de l’encoche. Un endroit inaccessible à une main, ou plutôt si, mais en faisant bouger l’iPhone en main, ce qui est le meilleur moyen de le faire tomber (sauf si vous êtes jongleur, éventuellement) :

Ce problème n’est pas nouveau, c’était l’un des points noirs dans la série de gestes réinventés l’an dernier pour l’iPhone X et hélas, Apple n’a rien fait pour le corriger avec iOS 12. Je me suis aperçu que j’utilisais beaucoup moins le centre de contrôle pour cette raison et que je passais nettement plus souvent dans les Réglages sur l’iPhone X. Un comble, alors que l'interface du centre de contrôle est devenue nettement plus pratique depuis iOS 11…

Autant dire que l’iPhone XS Max est encore plus mal loti en la matière. Avec un iPhone X, je peux encore atteindre le centre de contrôle en tirant fort sur le pouce et en faisant légèrement varier sa position. Avec le Max, je dois carrément glisser la main au dos en faisant basculer l’appareil, et je n’oserais jamais le faire dans la rue, ni même sur du carrelage.

La meilleure solution est de faire appel à une deuxième main si elle est disponible. Ou à défaut, de faire appel à la fonction « Accès facile » qui fait descendre tout l’écran vers le bas, mais même là, la situation n’est pas idéale. Sur les iPhone Plus, il fallait toucher deux fois le bouton d’accueil, ce qui était fiable et pratique :

Sur l’iPhone XS Max, faute de bouton d’accueil, il faut glisser le doigt vers le bas, au niveau de la barre d’accueil affichée en bas de l’écran :

Ce geste est nettement plus complexe à réussir et au début, vous aurez souvent tendance à passer à côté et n’obtenir aucun résultat. Mais même avec de l’entraînement, il entre souvent en conflit avec un contrôle affiché en bas de l’écran, puisque c’est ici par défaut qu’iOS affiche la « Tab Bar », le menu qui permet d’accéder à telle ou telle section d’une app.

À mon sens, ce geste est un compromis trouvé faute de mieux, mais il reste bien inférieur à celui des iPhone Plus et je ne m’y suis jamais fait. Résultat, j’utilisais constamment ce geste, et quasiment plus depuis que je suis passé à l’iPhone X. Ce qui veut dire qu’une seconde main est constamment nécessaire, a minima pour le centre de contrôle et pour afficher les notifications, alors qu’on pouvait s’en sortir avec une seule main. Encore une fois, ces critiques ne concernent pas spécifiquement l’iPhone XS Max, même si la situation est encore pire pour lui.

Maintenant que les iPhone sans bordure constituent la norme, espérons qu’Apple se penche sérieusement sur ces problèmes ergonomiques et propose de meilleures solutions dans iOS 13.

Un écran très grand, magnifique, mais relativement peu exploité

L’iPhone XS Max est construit autour d’un écran OLED de 6,5 pouces, un nouveau record chez Apple. C’est un pouce de plus que les anciens iPhone « Plus », et c’est d’ailleurs ce qui justifie son mauvais nom : l’iPhone X(S) intègre déjà un écran plus grand que celui des iPhone Plus, il fallait un autre qualificatif pour ce modèle encore plus grand, ce sera donc « Max ». Et je ne vais pas vous surprendre en disant que ce très grand écran fait toute la différence.

Pour commencer, cette dalle OLED est semblable à celle de l’iPhone XS et largement identique à celle de l’iPhone X. Si ce n’est pas déjà fait, je vous encourage à (re)lire nos tests précédents1, où nous évoquions déjà les points forts — contraste infini, couleurs parfaitement réalistes — et faibles — angles de vue — de cette technologie. Après un an passé avec un iPhone X, j’apprécie toujours l’OLED et je m’accommode très facilement de ses défauts. En particulier, je remarque parfois un changement de couleurs en faisant variant l’angle de vue, mais ça ne me gêne jamais vraiment.

Quand l’écran affiche du noir, le contraste infini de la dalle OLED permet d’effacer totalement le cadre… et même l’encoche !

La taille est-elle la seule différence entre l’iPhone XS Max et le petit modèle ? A priori, oui, même si des rumeurs indiquaient que LG avait rejoint Samsung pour fournir les dalles OLED. On ne sait pas comment sont réparties les commandes entre les deux fournisseurs. En tout cas, nous n’avons noté aucune différence visible à l'œil nu entre le XS et le XS Max.

Le site spécialisé DisplayMate a déclaré que l’écran de l’iPhone XS Max était le meilleur, toutes catégories confondues. Une belle reconnaissance pour cette dalle qui est effectivement magnifique au quotidien. Le texte est parfaitement net grâce à sa résolution de 458 ppp, la même que celle de l’iPhone XS, la luminosité maximale dépasse les 600 cd/m² pour rester parfaitement lisible en toutes circonstances, et la colorimétrie P3 affiche les couleurs des photos et vidéos avec une grande fidélité. Bref, c’est un excellent écran et je ne vois pas ce que j’aurais à lui reprocher au quotidien.

La résolution est la même sur les deux iPhone XS, la définition du Max est plus élevée puisque sa dalle est de 6,5 pouces contre 5,8. Elle monte ainsi à 2 688 x 1 242 pixels, contre 2 436 x 1 125 pour les iPhone X et XS, ce qui veut dire que vous gagnez en espace utile à la verticale et à l’horizontale. Les captures d’écran donnent une assez bonne idée de ce que vous gagnez en passant d’une taille à l’autre :

iPhone XS / iPhone XS Max
iPhone XS / iPhone XS Max

Comme vous pouvez le constater sur les exemples précédents, Apple n’a pas nécessairement exploité l’espace supplémentaire apporté par l’écran plus grand. Sur l’écran d’accueil par exemple, vous aurez exactement le même contenu, le même nombre d’icônes et même la même place accordée au nom des apps (notez comment certains noms sont tronqués de la même manière). Les icônes sont légèrement plus grandes, mais ce n’est pas visible à l’œil nu et globalement, on peut dire que l’écran plus grand n’apporte rien sur le plan fonctionnel.

Fort heureusement, il y a surtout des cas où l’écran agrandi permet d’afficher davantage de contenu. C’est visible sur ces quelques exemples, avec Safari qui affiche l’image entière au lieu de la couper, Calendrier qui affiche deux heures de plus ou encore dans les widgets, où l’on voit deux lignes de plus de raccourcis.

iPhone XS / iPhone XS Max
iPhone XS / iPhone XS Max
iPhone XS / iPhone XS Max

Il arrive aussi que l’interface soit surtout plus grande, mais que ce soit positif. Dans le cas de Photos, on ne voit pas davantage d’images, mais chaque miniature est plus grande. Calculatrice affiche exactement la même chose, mais les boutons sont plus gros, ce qui aide à la saisie. Même chose pour le clavier virtuel d’iOS, qui est très légèrement plus haut, mais surtout plus large, ce qui simplifie la saisie, en tout cas à deux mains.

iPhone XS / iPhone XS Max
iPhone XS / iPhone XS Max
iPhone XS / iPhone XS Max

Le gain est évident pour les vidéos et les jeux, où l’on profite alors d’une zone tactile bien supérieure. En tant que joueur du dimanche à Fortnite, j’ai apprécié le changement : jouer sur un iPhone X est possible, mais pas très agréable. Sur l’iPhone XS Max, c’est toujours moins bien que sur un iPad, mais c’est bien plus agréable pour ne pas s’emmêler les pinceaux entre la visée et les différents boutons affichés à l’écran. Cela ne se voit pas autant sur les captures d’écran, mais la différence est sensible à l’usage.

Fortnite sur un iPhone X.
Fortnite sur un iPhone XS Max.

Cet espace gagné à l’écran est évidemment très agréable et il motive le passage au grand téléphone, comme du temps des iPhone « Plus ». Et en même temps, il laisse un sentiment mitigé dans l’ensemble, la faute à iOS 12 qui n’exploite jamais suffisamment à mon goût cet écran imposant. Commençons par souligner que les apps tierces doivent être mises à jour et qu’elles le sont encore rarement, mais cette situation se réglera rapidement.

Tweetbot n’a pas encore été optimisé pour l’iPhone XS Max, l’app affiche exactement le même contenu agrandi.
Instagram affiche le même contenu sur les deux iPhone avant sa mise à jour.
Après la mise à jour, l'app s'adapte à l'iPhone XS Max.

On l’a vu dans la partie précédente, la prise en main d’un tel appareil est toujours problématique, surtout en utilisation à une seule main. Ce n’est pas nouveau, les iPhone de 5,5 pouces souffraient déjà de ce compromis nécessaire. Comme souvent, les concurrents d’Apple avaient déjà emprunté la voie des grands smartphones, Samsung avec ses Galaxy Note pour ne citer qu’un exemple. On achète ces très grands téléphones en sachant qu’ils représentent un compromis en termes d’ergonomie, mais avec une contrepartie : ils doivent en faire plus.

Samsung l’a bien compris, et son Galaxy Note 9 est un très grand smartphone, encore plus imposant que l’iPhone XS Max, mais le Coréen compense avec des fonctions qui bénéficient de cette taille. Un stylet, la possibilité d’afficher plusieurs apps en même temps, un mode image dans l’image (PiP)… autant de pistes qu’Apple aurait pu suivre, mais ça n’a pas été le cas. En comparaison, le plus grand iPhone jamais conçu est assez triste, il ne propose aucune fonction vraiment différenciante.

Ceci ne restera qu’une rumeur…

Malgré certaines rumeurs, le stylet d’Apple reste exclusif aux iPad et il ne fonctionne pas du tout sur les iPhone. On ne s’attendait pas à pouvoir afficher deux apps à la fois — pour être honnêtes, la fonction de Samsung est assez peu utile sur une telle taille d’écran —, mais les 6,5 pouces auraient été parfaits pour conserver une vidéo en miniature dans un coin, tout en faisant autre chose. Suivre un événement sportif tout en étant sur Twitter, transcrire une vidéo avec une app comme Notes… les utilisations pratiques ne manquaient pas et c’est dommage qu’Apple soit passée à côté.

Tout n’est pas négatif pour autant et l’iPhone XS Max se comporte différemment d’un iPhone X ou XS sur deux points. Il bénéficie de deux fonctions spécifiques : le zoom de l’écran et certaines apps en paysage.

Commençons par le zoom de l’écran, une fonction qui se règle dès le premier lancement, ou alors dans les Réglages de « Luminosité et affichage ». Le mode par défaut affiche du contenu supplémentaire par rapport à un iPhone X et XS, mais si vous voulez des éléments plus gros à l’écran, vous pouvez opter pour le mode « agrandi ». Vous aurez alors l’affichage d’un iPhone de 5,8 pouces, avec chaque élément légèrement plus grand.

Des deux nouveaux iPhone, seul le XS Max dispose du mode agrandi pour l’écran, dans ses Réglages d’affichage.

C’est bien si vous avez besoin d’éléments plus grands à l’écran, mais ce n’est pas non plus un changement radical. Néanmoins, les iPhone X et XS ne proposent pas cette fonction et si vous comptez dessus, vous devriez passer au Max.

L’autre changement, qui découle du comportement des iPhone Plus, c’est un affichage optimisé en mode paysage. Certaines apps affichent une interface différente en utilisant l’iPhone XS Max en mode paysage, comme c’est le cas du Calendrier :

Affichage de la semaine sur les deux, mais l’iPhone XS se contente de cela, alors que l’iPhone XS Max a encore toutes les fonctions accessibles dans ce mode.
En sélectionnant un événement, l’iPhone XS n’affiche rien d’autre, quand le XS Max conserve la journée en cours sur le côté.

Ou encore dans les Contacts, ou dans Messages, deux cas où les apps fonctionnent en mode paysage sur les deux modèles, mais avec davantage de fonctions uniquement sur l’iPhone XS Max. En l’occurrence, la liste de contacts et de messages est affichée dans une barre latérale sur la gauche de l’écran.

Certaines apps enfin ne fonctionnent en mode paysage que sur le grand modèle. C’est le cas, par exemple, de Réglages, où la liste des réglages reste visible sur la partie gauche de l’écran.

Cette idée d’afficher une interface différente sur les grands iPhone remonte à l’iPhone 6 Plus et elle n’a pas vraiment évolué depuis. Il y a toujours quelques bugs avec l’orientation sous iOS 12, mais à ce stade, il faut probablement considérer qu’il y en aura toujours. Plus gênant pour les amateurs de ce mode, l’iPhone XS Max n’affiche plus l’écran d’accueil en mode paysage, comme les iPhone Plus le faisaient. On ne sait pas pourquoi la fonction a été retirée, peut-être parce que Face ID ne fonctionne pas dans cette orientation, mais c’est gênant quand on veut passer d’une app à l’autre.

Et puis iOS 12 a ajouté un mode paysage complet aux iPhone X et XS dans Safari, si bien qu’il n’y a plus aucune différence fonctionnelle entre les deux modèles dans cette app. Tant mieux pour les utilisateurs des « petits » smartphones, mais c’est un argument de moins en faveur du grand.

Safari s’affiche de la même manière sur les deux tailles d’iPhone XS. Au passage, notez les icônes des sites, c’est l’une des nouveautés d’iOS 12, à activer dans les Réglages2.

Cela étant, il convient de moduler ce constat en soulignant que si vous utilisez votre téléphone en mode paysage, l’iPhone XS Max reste indéniablement supérieur. Il y a nettement plus d’espace en hauteur, l’interface devient bien plus agréable dans ce sens sur les modèles de 6,5 pouces. Si vous comptez sur cette orientation, ce n’est pas que vous n’avez pas le choix, mais plutôt qu’un choix s’impose comme une évidence.

Pour le reste, Apple déçoit quelque peu en sous-utilisant ce grand écran. C’est un point négatif, mais il s’agit d’un problème logiciel davantage que matériel. En clair, peut-être qu’iOS 13 apportera des fonctions supplémentaires, ne serait-ce qu’en apportant les vidéos en image dans l’image à l’iPhone XS Max. Si c’est le cas, ce constat changera et le grand modèle trouvera un intérêt évident.

Appareil photo, le gros changement de l’année

Cette année, il n’y a strictement aucune différence entre les deux iPhone XS en matière de photographie. L’iPhone XS Max reprend strictement le même système de caméras que l’iPhone XS, avec deux au dos et un appareil photo à l’avant. C’est pourquoi je ne vais pas tout reprendre ici et je vous invite à (re)lire nos articles précédents consacrés au sujet :

Deux optiques strictement identiques au dos des deux iPhone XS : c’est une première !

Un mode HDR plus intelligent, en général

Rappelons malgré tout la principale différence sur cette génération : un « grand-angle » largement revu, avec un tout nouveau capteur et une optique équivalent 26 mm (contre 28 mm auparavant) qui permet de faire entrer davantage de lumière ; mais surtout, un mode HDR intelligent qui peut faire des miracles dans certaines situations. Voici quelques comparaisons avec l’iPhone X qui montrent bien les progrès réalisés sur les XS, sachant qu’il y en avait bien d’autres dans les articles précédents.

Sur cet exemple, l’iPhone XS Max s’en sort mieux sur le soleil et les couleurs du ciel.
Il y a une part de subjectivité bien sûr, mais objectivement, les couleurs sont plus proches de la réalité sur la photo prise avec l’iPhone XS Max.
L’iPhone X a du mal à gérer le soleil encore haut, le HDR de l’iPhone XS Max s’éloigne peut-être un peu de ce que l’œil humain voit, tout en offrant des couleurs nettement plus fidèles et compose une photo plus agréable.
Couleurs plus vives dans le ciel de l’iPhone XS Max, mais sable nettement plus clair… peut-être même trop ?
Photo sans intérêt, mais un excellent exemple de ce que peut apporter le mode HDR intelligent : toutes les couvertures de livre restent parfaitement lisibles avec l’iPhone XS Max, ce qui n’est pas le cas pour la photo prise avec l’iPhone X.
Autre exemple où le mode HDR joue à fond : l’iPhone XS Max parvient à garder un bon équilibre entre le ciel du petit matin et la lampe au premier plan et en reflet.
Sur cet exemple assez extrême, l’iPhone XS Max s’en sort mieux en limitant le grain et en gardant davantage de détails, mais les deux photos ne sont pas géniales.
Le mode HDR peut aussi connaître des ratés, comme ici. Au-delà des questions esthétiques, le ciel était beaucoup plus coloré et proche de ce que l’iPhone X a enregistré.

Ces exemples soulignent les bénéfices du mode HDR intelligent, mais aussi qu’il peut parfois créer des problèmes. Dans quelques cas, je préfère les photos prises avec l’iPhone X, soit parce que les couleurs sont moins caricaturales, soit parce que le mode HDR efface un contraste que je cherchais dans l’image.

Fort heureusement, vous pouvez toujours couper le mode HDR sur les nouveaux iPhone, même s’il est actif par défaut, et même si vous n’échapperez pas à tous les traitements. Avec les réglages de base, le HDR intelligent fonctionne en permanence et iOS n'enregistre qu'une version de l'image dans la photothèque. Si vous voulez changer ce comportement, ouvrez les Réglages, puis la section « Appareil photo » et modifiez les deux options dans la partie dédiée au HDR. Voici le rôle de chaque option :

  • Smart HDR : actif par défaut, ce réglage masque le bouton HDR dans l’appareil photo et active automatiquement le mode quand l’app le juge nécessaire ;
  • Conserver l’original : inactif par défaut, ce paramètre permet de conserver la photo originale quand une image en mode HDR est prise.
Couper le mode HDR reste possible sur les iPhone XS Max, même s’il faut fouiller les Réglages d’iOS 12.

En décochant l’option « Smart HDR », vous verrez une icône dédiée au HDR dans l’app Appareil photo, ce qui vous permettra de contrôler le mode et de ne l’activer que lorsque vous le souhaitez. En laissant l’option inactive, vous désactiverez totalement l’effet HDR, en la laissant active, vous aurez systématiquement une photo HDR. Malheureusement, il n’est plus possible de contrôler la fonction HDR automatique directement depuis l’app, vous devrez passer par les réglages à chaque fois.

Devez-vous décocher le mode HDR intelligent de l’iPhone XS Max ? C’est à vous de voir naturellement, mais vous devriez au minimum lui laisser une chance. Certes, il connaît parfois des ratés, mais il peut aussi aussi obtenir d’excellents résultats. Au moins au début, je vous recommanderais de le laisser actif, mais de cocher l’option pour garder la photo originale, ce sera toujours utile en cas de problème.

Apple exploite son mode HDR partout. Il est utilisé, pour la première fois, pour les photos panoramiques et c’est le changement le plus spectaculaire sur l’iPhone XS (Max), par rapport à l’iPhone X :

L’ajout du HDR pour les panoramiques fait toute la différence. La comparaison se passe de commentaire…
Un autre exemple, moins spectaculaire peut-être, mais notez comme le ciel est plus agréable sur la version prise par l’iPhone XS Max. Les éléments à l’ombre, notamment les arbres à droite, sont également bien mieux rendus grâce au mode HDR.
Les panoramas sont aussi disponibles à la verticale, et là aussi, la différence est impressionnante, surtout quand le soleil est de face et encore suffisamment haut pour éblouir, comme ici.

Encore une option supplémentaire pour les portraits

Le mode HDR est aussi actif pour les photos en mode portrait, ce n’était pas le cas sur les iPhone 7 Plus et iPhone X. Au passage, et uniquement pour les modes portraits sur la caméra avant, iOS 12 a tendance à adoucir un petit peu trop la peau et Apple doit corriger ce comportement.

Sur cette photo prise en mode portrait avec la caméra avant, seule celle prise avec l’iPhone XS Max est en mode HDR. À l’arrivée, la différence ne saute pas aux yeux sur cet exemple.

Autant le mode HDR s’active très régulièrement sur les photos classiques, autant en mode portrait, c’est nettement plus rare. Mais quand c’est le cas, cela peut sauver une photo, comme sur ce contre-jour.

Encore un exemple probant du mode HDR intelligent, qui sauve la photo prise avec l’iPhone XS Max. On perd en effet de flou sur l’arrière-plan, mais la photo de l’iPhone X est bonne à jeter directement à la poubelle.

En revanche, il y a souvent des différences dans la zone nette et celle qui est floue, parfois de manière très visible, comme sur l’exemple de la chaussure. Précisons quand même à ce sujet que le mode portrait n’est pas conçu pour les chaussures, ce qui peut expliquer la différence….

Deux photos en mode portrait prises avec l’iPhone XS Max, normale à gauche, HDR à droite. Notez ici comme le bout du pouce est moins bien traité sur la version normale que sur la HDR.
Deux photos en mode portrait prises avec l’iPhone XS Max, normale à gauche, HDR à droite. Sur cet exemple, on a deux photos vraiment très différentes, mais il faut dire que le mode portrait n’est pas optimisé pour ce sujet.

La plus grosse nouveauté du mode portrait toutefois, ce n’est pas le mode HDR, mais bien la capacité à modifier artificiellement l'ouverture de la lentille, et donc l'intensité du flou sur l’arrière-plan. Avec iOS 12.1, l’opération pourra être réalisée pendant la prise de vue, mais en attendant, vous pouvez le faire après avoir pris une photo. En mode édition, une réglette sous l’image permet d’augmenter ou réduire le flou d’arrière-plan.

Par défaut, les photos en mode portrait sont calées sur ƒ4,5 et vous pouvez augmenter l’effet de flou en allant vers la gauche, jusqu’à une ouverture simulée de ƒ1,4, ou bien réduire le flou en allant vers la droite et une ouverture au maximum de ƒ16. Cet effet n’est pas destructeur, vous pouvez le modifier à n’importe quel moment, du moins tant que vous n’exportez pas une version « aplatie », par exemple en la partageant sur un réseau social.

Au milieu, la photo par défaut ; à gauche, avec plus de flou ; à droite, avec moins de flou.
Au milieu, la photo par défaut ; à gauche, avec plus de flou ; à droite, avec moins de flou.

Ce réglage supplémentaire vient s’ajouter à l’éclairage du mode portrait, nouveauté des iPhone de 2017 et qui est toujours disponible cette année. De quoi améliorer ce mode qui reste perfectible, mais qui chaque année progresse un petit peu.

Mode portrait de base à gauche, version avec davantage de flou et un éclairage différent à droite.
Pour le plaisir, trois générations d’iPhone, trois photos en mode portrait. À dire vrai, cet exemple est assez simple et même le 7 Plus le gère très bien. Les iPhone X et surtout XS s’en sortent mieux dans les situations compliquées.

Un téléobjectif largement inchangé

L’iPhone XS Max, comme l’iPhone XS, dispose aussi d’un deuxième appareil photo au dos, un « téléobjectif » qui permet d’activer un mode zoom 2x en utilisant l’appareil photo. Comme l’iPhone 7 Plus, le 8 Plus et le X, Apple n’utilise vraiment cet objectif qu’en de rares occasions, quand la luminosité est suffisamment forte. Dès que la lumière diminue, la photo est en fait prise avec le grand-angle, mais améliorée avec les données du téléobjectif.

C’est toujours le cas pour l’iPhone XS Max, et pour cause : contrairement au grand-angle, le téléobjectif n’a pas changé. C’est le même capteur derrière les mêmes lentilles, même si la focale équivalente se cale sur le double du grand angle. Ce dernier est désormais équivalent à une optique 26 mm, le téléobjectif passe donc à 52 mm, contre 57 mm sur l’ancien modèle3. C’est subtil, mais le cadrage est légèrement plus large que sur un iPhone X ou un iPhone 7 ou 8 Plus.

Apple se cale sur le grand-angle (1x) pour la focale équivalente en 2x et en 10x. Les photos de l’iPhone XS Max sont donc légèrement cadrées plus large.

Concrètement, c’est toujours le grand-angle qui sert en priorité, sauf si vous bénéficiez d’une bonne lumière. Les photos prises en mode 2x et qui utilisent bien le téléobjectif restent rares, et d’après tous mes essais, c’est alors autant le cas pour l’iPhone X. Le mode HDR fait la différence et il peut arriver que le XS Max passe sur le téléobjectif quand l’iPhone X restait sur le grand angle. C’est le cas, en particulier, de cette photo :

L’un des rares exemples de photo prise en mode 2x, où l’iPhone X s’est basé sur le grand-angle et l’iPhone XS Max sur le téléobjectif. Cela dit, la véritable différence sur cet exemple, c’est bien le mode HDR intelligent.

Outre le zoom (quasi-)optique 2x, l’iPhone XS Max propose aussi un zoom numérique jusqu’à dix fois, comme ses prédécesseurs. Il ne change pas fondamentalement par rapport à ce que l’on avait connu, mais comme cet exemple le montre bien, le mode HDR peut aider à obtenir une photo exploitable.

Des vidéos quasiment HDR

Le mode HDR ne se limite plus aux photos, il est aussi étendu aux vidéos… ou presque. Puisque le terme de « HDR » veut dire quelque chose de très précis en vidéo, Apple ne l’emploie pas. Les iPhone XS ne peuvent pas (encore ?) atteindre la qualité nécessaire pour ce standard, mais le constructeur indique une nouveauté malgré tout : une « gamme dynamique étendue pour la vidéo jusqu’à 30 i/s ».

Concrètement, lorsque vous filmez à 30 images par seconde, que ce soit en 720p, en 1080p ou en 4K, les iPhone XS Max filment en fait à 60 images par seconde. Chaque image supplémentaire n’est pas conservée, mais elle est utilisée pour améliorer la qualité de celle qui l’est. Cette solution permet à Apple d’offrir de meilleures couleurs, comme vous pourrez le constater sur ces vidéos tournées en 4K à 30 images par seconde avec un iPhone X et un iPhone XS Max.

Pour regarder la vidéo en 4K, vous devez utiliser YouTube sur un ordinateur, avec Chrome ou Firefox.

Le nouvel iPhone gère également mieux la basse luminosité, en diminuant légèrement le nombre d’images par seconde pour capter davantage de lumière quand c’est nécessaire. Cette option n’est disponible qu’à 30 images par seconde, vous ne l’aurez pas dans les autres modes. Vous pouvez la décocher dans les réglages si vous n’en voulez pas, mais c’est probablement ce qui permet aux deux iPhone XS Max d’améliorer la qualité dans ce contexte. Notez que tout se fait de manière transparente, le fichier vidéo reste à 30 images par seconde et vous ne noterez peut-être pas la baisse à 24.

Quand vous sélectionnez une option à 30 images par seconde, un nouveau paramètre autorise l’appareil photo à passer à 24 images par seconde quand la luminosité descend.

La séquence à la fin de la vidéo est un cas extrême, elle a été filmée quasiment dans le noir complet et elle montre que le XS Max s’en sort mieux, avec nettement moins de grain notamment sur la fenêtre. Néanmoins, dans ce cadre, les iPhone atteignent toujours leur limite et il vaut mieux compter sur un éclairage supplémentaire, ou alors accepter un grain qui reste malgré tout important.

Capture d’écran de la vidéo

Outre les couleurs, l’autre différence qui « saute aux oreilles », c’est la qualité sonore. Les iPhone XS sont les premiers à proposer un enregistrement stéréo en vidéo, et il fait toute la différence. Ce n’est pas simplement une question de placement et d’ailleurs, cela n’a pas vraiment d’importance sur les extraits choisis pour la vidéo précédente4, mais le son est aussi plus ample, plus fort et de bien meilleure qualité. L’emoji 🔊 indique à chaque fois quel appareil est utilisé pour le son, mais la différence devrait être évidente.

Comme son prédécesseur, l’iPhone XS Max peut aussi filmer à 60 images par seconde, en 1080p comme en 4K. Ce dernier mode est toujours aussi impressionnant sur un smartphone, mais il nécessite de faire quelques compromis. Vous perdrez les couleurs améliorées, ainsi que la stabilisation logicielle qui aide les stabilisateurs optiques placés derrière chaque objectif. En clair, ce mode nécessite un stabilisateur et une très bonne luminosité pour en bénéficier. Et tant qu’à faire, utilisez plutôt une app tierce, comme FiLMiC Pro qui peut augmenter les débits et offrir une vraie différence en termes de qualité.

Vidéo toujours, notons que les options de ralenti ne changent pas cette année, on reste au maximum à 240 images par seconde en 1080p. Certains smartphones concurrents proposent un ralenti à 960 images par seconde, mais il est limité au 720p et la qualité n’est pas terrible. On suppose qu’Apple n’a pas voulu faire de compromis sur ce point, mais on peut aussi regretter l’absence de changement dans ce domaine. À part le son en stéréo, nous n’avons noté aucune différence entre iPhone X et iPhone XS Max sur ce point.

Deux autres nouveautés à signaler en matière de vidéo : d’une part, les photos prises pendant le tournage d’une vidéo peuvent être en HDR quand c’est nécessaire. Les autres iPhone se contentent dans ce cadre de photos classiques. Enfin, Apple a optimisé la stabilisation pour les stabilisateurs actifs, comme celui de DJI vendu sur l’Apple Store. On n’a pas plus d’informations et il n’y a toujours pas d’options pour couper totalement la stabilisation de l’iPhone et ainsi éviter les conflits, mais ce sera peut-être un petit peu mieux.

Performances et autonomie

Cela fait plusieurs années que les iPhone sont très puissants, presque « trop » pour un usage courant, en tout cas bien assez pour que l’on ait aucun problème de performance à leur sortie. L’iPhone XS Max ne fait pas exception à cette règle, comme en témoignent les mesures de performances théoriques que nous avions collectées dans le test de l’iPhone XS. Sur ce point, rien ne distingue les deux modèles, il est donc inutile de tout reprendre à nouveau.

Performances théoriques en hausse

Rappelons simplement que l’Apple A12 qui équipe les iPhone de 2018 est gravé à 7 nm, ce qui a permis à Apple d’optimiser la consommation énergétique tout en offrant un petit gain de performances par rapport à l’année dernière. La puce graphique est jusqu’à 50 % plus rapide, le processeur jusqu’à 15 % « seulement », mais la vraie différence, c’est le moteur neuronal qui est utilisé par l’appareil photo, dans tous les usages qui reposent sur l’intelligence artificielle ou encore par Face ID, et qui est près de dix fois plus puissant que son prédécesseur.

Au quotidien, je n’ai pas vraiment vu de différences entre mon iPhone X et l’iPhone XS Max en matière de performances. Il faut dire que le modèle de 2017 reste très rapide, surtout avec iOS 12 qui a donné un coup de pouce à tous les appareils iOS. Les apps se lancement rapidement, mais même un monstre pas très bien optimisé comme Fortnite ne gagne pas vraiment au changement. Il se lance parfois légèrement plus tôt (moins de 5 secondes de différence en général), mais ce n’est pas systématique, et les parties mettent toujours autant de temps à démarrer.

Un jeu mal optimisé n’est pas une règle, mais c’est un sentiment général qui est resté pendant la bonne semaine d’utilisation : les gains de performance ne sont, à mon avis, pas suffisants pour justifier le passage d’une année à l’autre. Sur plusieurs générations d’écart naturellement, la question ne se pose même pas, mais certaines années « S » proposaient des gains nettement plus importants en la matière.

Et puis, l’iPhone XS (Max) a d’autres arguments à faire valoir dans le domaine. La RAM passe de 3 à 4 Go et cela se ressent à l’usage, parce que les apps n’ont pas besoin d’être relancées aussi souvent qu’avant. Idem dans Safari, où davantage de pages sont conservées en mémoire. Par ailleurs, les amateurs de réalité augmenté devraient profiter d’une expérience plus fluide.

Les performances sont aussi en hausse en théorie pour la 4G, puisque les deux iPhone XS améliorent leurs antennes pour atteindre le gigabit en LTE. J’ai comparé un iPhone X et un iPhone XS Max autour de chez moi sur le réseau d’Orange, avec deux séries de trois mesures réalisées à l’aide de l’app Nperf, avant de calculer la moyenne de ces trois tests. Dans cette zone moyennement couverte en 4G, j’ai obtenu des résultats légèrement améliorés avec le nouveau smartphone, mais rien de spectaculaire. Et dans le détail, les tests n’étaient pas tous en faveur du nouveau modèle.

Au quotidien, je n’ai pas noté de différence notable de débits. En revanche, l’iPhone XS Max capte un petit mieux et m’a permis de passer de la 3G à la 4G par rapport à l’iPhone X à un endroit où le réseau est mauvais. Ce type de gains est toujours bon à prendre, évidemment, et puis la 4G gigabit devrait arriver en France dans certaines villes à partir de 2019.

Autre nouveauté qui reste théorique pour le moment, l’iPhone XS Max est doté d’une carte eSIM intégrée, en plus de la carte SIM à placer dans l’emplacement dédié. Pour le moment, cette fonction n’est pas activée.

Face ID, égal à lui-même

Le moteur neuronal amélioré profite aussi à Face ID, la reconnaissance faciale des iPhone sans bouton d’accueil. Apple a indiqué pendant la conférence que cette reconnaissance était plus rapide tout en restant assez vague sur le sujet. Et pour cause, les gains sont très éloignés de ceux qui séparent les deux générations de Touch ID, si vous avez connu la transition avec les iPhone 6s.

Après dix jours, je dois dire que j’ai toujours du mal à noter un gain dans le domaine. Que ce soit sur un iPhone X ou un nouveau modèle l’identification du visage nécessite toujours une petite attente, en général inférieure à la seconde. Elle ne fonctionne toujours pas mieux avec les angles, ne donne toujours rien en mode paysage et elle est parfois plus rapide, mais pas toujours. En faisant des essais comparatifs, j’ai souvent eu des résultats non concluants, avec l’iPhone XS Max qui est plus rapide une fois sur deux en général, comme sur cette vidéo.

Face ID avec un iPhone X (petit) et un iPhone XS Max (grand)

Il y a parfois une différence assez nette, comme sur le troisième essai où l’iPhone de 2018 a terminé le déverrouillage d’iOS avant la reconnaissance faciale sur celui de 2017. Mais en règle général, la différence entre les deux est très faible, inférieure à la seconde à nouveau, ce qui ne suffit pas à modifier la perception de la fonction. C’est la même chose pour les angles de fonctionnement, j’ai parfois eu l’impression que le XS Max faisait mieux, mais mon iPhone X était en fait au même niveau.

Si vous n’aimiez pas Face ID sur l’iPhone X, la nouvelle génération ne devrait pas vous convaincre davantage. Pour ma part, j’appréciais particulièrement Face ID l’an dernier et même si je suis un petit peu déçu que certains défauts ne soient toujours pas réglés, je trouve la fonction toujours aussi agréable sur l’iPhone XS Max.

Autonomie en hausse

Apple a promis une autonomie en hausse sur ses nouveaux iPhone, et l’iPhone XS Max est censé tenir jusqu’à une heure et demie de plus qu’un iPhone X. Ou bien encore une heure de plus que l’iPhone XS, ce qui se retrouve dans les chiffres donnés par Apple dans les caractéristiques techniques : le grand modèle doit tenir jusqu’à 13 heures (au lieu de 12) en navigation internet, jusqu’à 15 heures (au lieu de 14) en lecture vidéo et même jusqu’à 25 heures (au lieu de 20) en appel.

Nous avons utilisé le test de batterie de Geekbench 4 pour obtenir une autonomie théorique minimale. L’idée de ce test est de faire tourner le processeur en permanence au maximum, tout en maintenant l’écran à sa luminosité maximale, pour voir combien de temps un iPhone peut tenir dans la pire des situations. Dans ce cadre, les iPhone XS tiennent une heure de mieux que l’iPhone X, et près de deux heures de plus qu’un iPhone 8. En revanche, l’iPhone XS Max ne creuse pas l’écart en tenant environ 4h30, comme l’iPhone XS.

C’est une petite déception, même s’il convient de rappeler qu’il s’agit d’un usage théorique uniquement. Et peut-être qu’Apple a optimisé son Apple A12 de telle manière que ce test est perturbé, ce qui pourrait expliquer le score quasiment identique des deux modèles.

J’utilise un iPhone XS Max comme smartphone principal depuis une dizaine de jours et je n’ai jamais eu besoin de le recharger avant la fin de la journée. Certains jours, j’ai terminé autour de 10 % de batterie restante, j’ai activé le mode Économie d’énergie en deux occasions pour finir la journée, mais la batterie a très bien tenu, alors que j’utilisais l’appareil de manière intensive pour ce test.

Trois journées plutôt intensives avec l’iPhone XS Max. Quand le graphique est en jaune, c’est que le mode Économie d’énergie a été activé.

Pendant neuf jours, je n’ai rechargé l’iPhone XS Max que pendant la nuit et j’ai pris une capture d’écran de la section batterie des réglages chaque soir. En moyenne, le smartphone a terminé autour de 20 % de batterie restante, pour une durée d’utilisation moyenne de 4h20 écran allumé et 1h55 écran éteint (données complètes). J’ai utilisé l’appareil pour jouer à Fortnite certains jours, pour prendre de nombreuses photos ou encore en guise de GPS, pour essayer de simuler une utilisation intensive à chaque fois.

Naturellement, l’autonomie réelle dépend de chacun, une app peut la réduire à peau de chagrin et à l’inverse, vous pouvez tenir largement plus de 5 heures si vous faites quelques concessions, notamment sur la luminosité de l’écran. Mais pour résumer, disons que j’ai pu tenir la journée à chaque fois, sans trop me soucier de l’autonomie. Cela n’a jamais été le cas avec mon iPhone X, je sais que je dois le charger dans l’après-midi si je l’utilise de manière un petit peu intensive, et passer très tôt en mode Économie d’énergie si je ne peux pas le recharger avant la fin de la journée.

C’est donc un bilan très positif, même si le record en matière d’autonomie devrait être tenu par l’iPhone XR, plutôt que ce modèle. Nous verrons ce qu’il donne quand ce modèle sera disponible…

Un mot de la recharge en passant. Apple se contente toujours de fournir un chargeur USB-A de 5 Watts dans la boîte, à ce tarif cela devient vraiment gênant5. Par ailleurs, la recharge par induction est censée être meilleure sur cette génération, mais nous n’avons noté aucune différence à l’usage, ni en termes de rapidité, ni de placement.

Pour conclure

Pour être franc, je n’étais pas forcément très motivé pour tester l’iPhone XS Max. Contrairement à toutes les générations précédentes, celle-ci me laissait un petit peu indifférent, la faute pensais-je à un manque de nouveautés par rapport à mon iPhone X. J’avais le sentiment qu’il s’agissait d’une bien petite année « S », et qu’il n’y avait rien d’intéressant concernant ce téléphone.

Plus de 7 000 mots plus tard, force est de constater que j’avais tort. Je trouve qu’Apple a sous-vendu le gain apporté par le nouvel appareil photo et si, comme moi, votre iPhone est votre unique appareil, les gains apportés par le mode HDR intelligent et surtout par le capteur agrandi et l’optique améliorée du grand-angle peuvent justifier le passage d’une génération à l’autre. En tout cas, cela fait plusieurs années que l’on n’avait pas vu un tel progrès d’une année sur l’autre dans ce domaine, et cela fait plaisir de voir que la situation s’améliore.

Naturellement, ce constat concerne tous les iPhone de 2018 et même l’iPhone XR qui disposera du même grand-angle pour un prix nettement plus doux. L’iPhone XS Max, au contraire, atteint aussi des records en matière de tarification, avec un tarif qui commence à 1 259 € 1 255,28 €6 pour l’entrée de gamme, et qui dépasse les 1 650 € sur le modèle 512 Go.

C’est un excellent produit, mais avec des tarifs qui dépassent ceux d’un Mac, il devient difficile de le recommander aveuglément. Du moins, tant que l’on ne saura pas ce que vaut l’iPhone XR qui sera affiché à partir de 859 € « seulement », un tarif nettement plus raccord avec ce que l’on avait l’habitude de payer auparavant pour un iPhone haut de gamme.

Si vous voulez acheter un iPhone XS, vous avez quelques choix à faire. Déjà, entre un XS et un XS Max, la seule différence outre le prix est la taille d’écran. Le choix est personnel, mais je vous recommande d’essayer les deux avant de vous décider. Même si vous avez l’habitude d’utiliser un iPhone Plus, l’écran plus grand modifie la prise en main et l’ergonomie, si bien que le passage de l’un à l’autre n’est pas naturel et peut poser problème aux petites mains. Pour ma part, j’hésite encore et même si l’iPhone X me paraît ridiculement petit en comparaison, il est aussi nettement plus confortable à une main et je pense que je pencherais plutôt vers cette taille.

Les trois coloris de l’année : gris sidéral, or et argent.

Le choix de la couleur — argent, gris sidéral ou or — est encore plus une question de goût et l’avant étant toujours noir, la différence reste limitée, surtout si vous optez pour une housse de protection. Enfin, il y a la question du stockage, avec cette année trois options : 64 Go, 256 Go et 512 Go. La dernière option ravira tous ceux qui veulent tout garder en local, musique et photothèque, sans compter sur le cloud. La première pourrait convenir à ceux qui, au contraire, comptent sur les services de stockage distant, mais méfiez-vous, elle peut vite poser problème.

En tout cas, il m’a fallu à peine plus d’une semaine pour remplir totalement mon iPhone XS Max de 64 Go et avoir un message d’alerte indiquant qu’il fallait faire de la place. Certes, j’ai pris (vraiment) beaucoup de photos et vidéos en 4K sur la période. Certes aussi, c’est surtout la faute d’iOS et notamment de l’app Photos qui, malgré l’optimisation du stockage pour les fichiers envoyés sur iCloud, occupe toujours une dizaine de gigas et ne veut pas les rendre. Mais si vous prenez beaucoup de photos et de vidéos justement, cette capacité va vite vous limiter, surtout si vous installez quelques gros jeux.

À mon avis, la taille confortable reste 256 Go, même si cela veut dire allonger la note de 170 € environ. On s’approche dangereusement des 1 500 € et vous les dépasserez allègrement si vous ajoutez un contrat AppleCare+ facturé 229 €. Mais d’un autre côté, se retrouver bloqué par l’espace de stockage est frustrant sur un smartphone. Imaginez que cela arrive au beau milieu d’une vidéo…

Une étape intermédiaire à 128 Go de stockage devrait convenir à la majorité, mais naturellement, Apple préfère vous forcer à passer au cran supérieur. Sur ce point encore, l’iPhone XR est très séduisant, au moins sur le papier.


  1. Section dédiée à l’écran dans le test de l’iPhone X, et dans celui de l’iPhone XS. ↩︎

  2. Ouvrez les Réglages, puis la section Safari et cochez l’option « Icônes dans les onglets ». ↩︎

  3. Vous trouverez de nombreuses informations techniques sur le sujet dans notre test dédié à l’appareil photo. ↩︎

  4. Cette autre vidéo de comparaison tournée avec un iPhone 7 et un iPhone XS montre bien l’intérêt de la stéréo pour de la musique et des voix. ↩︎

  5. Et à propos de pingrerie ultime, le retrait de l’adaptateur Lightning vers jack dans la boîte se pose là. Cet accessoire ne coûte que 10 €, mais tout de même. ↩︎

  6. Au premier octobre 2018, la taxe sur la copie privée a légèrement baissé pour les iPhone et Apple a baissé mécaniquement ses prix par la même occasion, sans les arrondir. ↩︎


à partir de 1255 €

Le choix de la rédaction

Les plus :

  • Grand écran OLED superbe
  • Construction et conception parfaites
  • Appareil photo en net progrès
  • Très bonne autonomie

Les moins :

  • Prix qui atteint des sommets
  • iOS n’exploite pas suffisamment le grand écran
  • Vraiment inconfortable à une main
avatar jeanlucc | 

J’ai passé d’un 7 plus à un Xs Max et vraiment pas déçu du changement Quand je reprends mon 7 plus hooo la la la différence l’écran est petit

avatar vvakan | 

Je suis passé du 7 plus au XS Max et je craignais d’être gêné par la taille et le poids. Au final je n’y pense pas. J’arrive à l’utiliser d’une main quasi tout le temps. C’est vrai qu’il est assez lourd.
Mais on se fait à tout. Passer du normal au plus
a été délicat au début. Et finalement facile.
J’apprécie l’écran mais en reprenant mon 7plus je ne suis époustouflé par la différence non plus à part la luminosité.

avatar Giloup92 | 

« C’est un excellent produit, mais avec des tarifs qui dépassent ceux d’un Mac, il devient difficile de le recommander aveuglément ». C’est devenu un lieu commun de s’estomaquer, voire de s’indigner, du prix des iPhone. C’est plutôt le prix des Mac qui devrait susciter ce genre de réaction. En effet, hors usage professionnel, l’usage du Mac, et de n’importe quel PC, devient de plus en plus épisodique face aux capacités de l’iPhone et autres smartphones.

avatar Bigdidou | 

@Giloup92

« C’est plutôt le prix des Mac qui devrait susciter ce genre de réaction »

Essayons.

« Ce nouveau MacBook est un excellent produit, mais avec des tarifs proches de ceux d’un iPhone, il devient difficile de le recommander aveuglément »

Moui...

avatar Giloup92 | 

@Bigdidou
En effet, la phrase sonne juste !

avatar Bigdidou | 

@Giloup92

Sacripant.
:D

avatar loupien | 

Je viens également de sauter le pas en migrant du X vers le XS Max. Je confirme que la prise en main est assez déroutante au tout début. Il faut effectivement s’habituer à l’utiliser à 2 mains à moins d’aimer jouer avec le danger... Une fois cette habitude prise, le constat est pour moi sans appel. Cette taille est un confort supplémentaire pour lire ses articles ou même un livre, voir des vidéos, jouer, ou encore s’extasier devant les photos prisent avec ce nouveau précieux. Donc pour ceux qui hésitent, idéalement c’est de le prendre en main en boutique, mais attention, vous allez craquer ?
Conclusion, une belle évolution qui en valait la peine pour mon utilisation !

avatar Mr. Kandi | 

Très bon test!

Par contre, ayant un Galaxy S8, je trouve le split screen utile au quotidien pour calculer, modifier des photos en s'inspirant d'une autre, etc. Tout comme le PIP avec YouTube ou Zattoo (appli de TV en CH).

avatar shina1804 | 

Bonjour

Petite question sur plusieurs photos on voit une appli « Macgermost » est la nouvelle appli de iGeneration? Elle sort quand? Merci

avatar Nicolas Furno | 

@shina1804

C’est Mattermost en fait, un concurrent de Slack que nous utilisons pour échanger en interne. Elle ne sortira pas sur le Store celle-ci, beaucoup trop compromettante j’en ai peur. ?

avatar shina1804 | 

@nicolasf

Mdr ah ok. compromettante!! Vous en avez trop dit la lol merci pour l’info

avatar gnrrico | 

@loupien

Même avis
Constat sans appel !!

Le X max est une pure merveille au quotidien
Je rajouterai pour ma part que je suis bluffé par l’autonomie de la batterie qui est largement supérieur à un X

Très belle article

avatar Bigdidou | 

Concernant FaceID, il est plus lent et surtout beaucoup moins agile (il a régulièrement des difficultés pour la reconnaître) sur le téléphone de mon épouse que sur le mien. On a tous les deux un XS max.
La différence est vraiment frappante : chez moi, c’est fluide comme tout, elle c’est vraiment chaotique.
Ça peut venir du port de lunettes ? De la forme du visage (elle est hideuse, mais bon) ?

avatar SebKyz | 

@Bigdidou

Si elle est hideuse ça doit venir de ça.
Sinon, fait juste un reset de FaceID puis le configurer de nouveau en se mettant bien en face et en tournant bien la tête, vraiment bien et doucement.

avatar Bigdidou | 

@SebKyz

On va réessayer le reset (plus économique que la chirurgie esthétique).
C’est bizarre, quand même.

avatar SebKyz | 

@Bigdidou

Moi j’ai mis un verre trempé qq jours après l’avoir acheté et c’est devenu aussi chaotique.
Un reset et c’est redevenu normal.
C’est comme touchID. Parfois je devais tout effacer et recommencer les prises d’empreintes...

avatar Tomtomrider | 

@Bigdidou

C’est sans doute ça. C’est Ive qui a imposé que Face ID ne fonctionne pas avec les moches.

avatar wahid | 

@Bigdidou

Ne pas oublier que FaceID apprend à identifier les visages avec le temps et ne pas hésiter à rentrer son code à chaque fois que ça bloque pour que FaceID enregistre les petits changements.
Une anecdote. Je vis au soleil. Souvent quand j'étais dehors vers midi impossible pour mon X de s'ouvrir du premier coup.
Je pensais que les rayons du soleil interferaient avec le capteur IR. Donc j'attendais d'être à l'ombre. Jusqu'au jour où je me suis rendu compte que je plissais légèrement les yeux sans m'en rendre compte. J'ai rentré plusieurs fois mon code avec mes yeux plus ou moins écarquillés et maintenant plus de soucis.

avatar Bigdidou | 

@wahid

« Je pensais que les rayons du soleil interferaient avec le capteur IR. Donc j'attendais d'être à l'ombre. Jusqu'au jour où je me suis rendu compte que je plissais légèrement les yeux sans m'en rendre compte. « 

Ah, c’est pas bête, ça !
Quand on vient d’un Samsung, on a tendance à écarquiller les yeux par réflexe (because la reconnaissance d’iris).
Hypothèse très maline à creuser.

avatar wahid | 

@Bigdidou

Maintenant que j'y pense votre dame doit prendre des moues (béate, joyeuse, surprise...) devant son Xs Max. Alors que nous les hommes sommes connu pour être toujours placide. ?

avatar Clément34000 | 

@Bigdidou

On ne peut pas comparer la reconnaissance d’iris de Samsung (je crois qu’ils sont les seul à le faire) et la reconnaissance facile d’Apple

avatar Bigdidou | 

@Clément34000

« On ne peut pas comparer la reconnaissance d’iris de Samsung (je crois qu’ils sont les seul à le faire) et la reconnaissance facile d’Apple »

Non. Mais c’est pas le sujet, donc tout va bien...

avatar Clément34000 | 

@Bigdidou

Moi, je réponds aux commentaires précédents et ici, pour rappeler ce qu’il en est, je n’invente pas les sujets lol Trop fatiguant mdr

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

« On ne peut pas comparer la reconnaissance d’iris de Samsung (je crois qu’ils sont les seul à le faire) et la reconnaissance facile d’Apple »

« Non. Mais c’est pas le sujet, donc tout va bien »

En fait si on peut : les 2 techno sont différentes
Dans l’absolu on peut tout comparer, y compris des choux et des iPhone

avatar Bigdidou | 

@jazz678

Oui, en plus. Tu as tout à fait raison.
J’ai répondu machinalement, mais c’est cette comparaison qui m’a poussé (entre autre) à revenir vers l’iPhone ;)

avatar Clément34000 | 

@wahid

Et oui, mais tout le monde ne le sait pas ou fini par l’oublier, ce détail de l’apprentissage, comme le fait Siri d’ailleurs

avatar XiliX | 

@Bigdidou

"La différence est vraiment frappante : chez moi, c’est fluide comme tout, elle c’est vraiment chaotique."

Elle a essayé de réinitialiser FaceID ?
Il me semble qu’il est conseillé de réinitialiser dans une très bonne condition de lumière.
Perso c’est ce que j’ai fait, est franchement ça marche vraiment très bien après, quelque soit la condition. Et je porte des lunettes moi aussi ?

avatar fte | 

@Bigdidou

"De la forme du visage (elle est hideuse, mais bon) ?"

Meuh.

avatar Tomtomrider | 

Concernant le test de Face ID, je me demande à l’instant si l’on peut si fier. Du fait de mettre les deux téléphones côte à côte les deux génèrent leur propre nuage de points et peut-être cela crée quelques «interférences » non?

avatar marenostrum | 

ça change rien ils sont dans les mêmes conditions les deux. si y en avait quelque chose qui gênait ça ne marcherait pas. en électronique ou tout marche ou tout marche pas. y a pas de ralentissements comme un mécanique que ça peut marcher moins bien mais ça roule quand même.

avatar Nicolas Furno | 

@marenostrum

En fonction des lunettes, ça peut être un problème. Mais de manière générale, Face ID doit apprendre. Même si c’est pénible, au début il faut saisir le code quand il échoue, au lieu de réessayer.

avatar misterbrown | 

Un test sans surprise.
Long et convenu.
Rien que pour son ergonomie ce téléphone ne mérite pas plus de 8,5.

Le commentaire sur le Samsung Note est de trop !

On peut être fan boy mais il faut reconnaître les avantages des concurrents.
Exemple avant hier dans le Metro, un mec assis à sorti son Note et a fait un croquis d’une autre personne et de son look en 2 stops. J’étais bluffé par son talent et sa maîtrise de son outil. En ouvrant l’app j’ai vu qu’il en avait un autre déjà fait. J’imagine qu’il accumule les crobards.

Faites ça avec un iPhone XS Max truc muche

avatar SIMOMAX1512 | 

@misterbrown

Bah utilise un stylet dans une appli dessin pour voir.

avatar Rodney Jerkins | 

@misterbrown

Quand tu sais que tu peux mettre un clavier midi sur ton iPhone max et que tu déclanches les sons du synthé Alchemy sur scène ou une guitare avec les différents sons des pédales va faire ça avec ton Note, chacun son métier

avatar misterbrown | 

@Rodney Jerkins

Niveau intefacage d’instruments de MAO, de clavier midi, bluetooth et protocoles ouverts bizarres, je ne pense pas qu’Android soit en retard.

avatar Rodney Jerkins | 

@misterbrown

Niveau puissance et latence ce n’est du tout pas pareil et surtout logiciel

avatar Clément34000 | 

@misterbrown

L’iPhone XS max n’a pas de stylet... difficile donc de le comparer au Note si tu fais allusion aux superbes capacités graphique. Je te dirai même qu’il n’y aucune comparaison possible sur ce sujet.
Est-ce qu’un iPad mini avec le stylet adéquate ne serai pas plus adapté à cette comparaison ?

avatar romainbertrand | 

Ahahaha ! Votre test à 1 main n'a pas manqué de me faire rire aux larmes :-D Car je n'ai jamais manipulé un téléphone comme ça… même avec mes grandes mains ! Quand au fait que l'écran serait "mal exploité", ah ben mes yeux lui disent merci pour la lecture, le visionnage de film ou serie, le web, et les photos ! (je fais beaucoup de photos). Si en plus vous utilisez iMovie ou Keynote dessus, c'est tout bon. Bref, ya une autre façon de voir les choses. Et ce n'est sans doute la seule. A+

avatar misterbrown | 

@romainbertrand

Achetez vous un iPad

avatar wahid | 

@misterbrown

Achetez vous une vie, et laissez les autres vivre la leur comme il veulent non ?

avatar romainbertrand | 

Merci Mister Brown. Vous devriez poster une règle de vie par jour pour les nigauds dans mon genre car vous semblez tout savoir de la vie :-). Bon allez bisou et au revoir !

avatar webHAL1 | 

Extrait de l’article :
« Du moins, tant que l’on ne saura pas ce que vaut l’iPhone XR qui sera affiché à partir de 859 € « seulement », un tarif nettement plus raccord avec ce que l’on avait l’habitude de payer auparavant pour un iPhone haut de gamme. »

Euh, c’est quand, "auparavant" ? Il y a une année en arrière ? Parce qu’entre 2011 et 2016, pour rappel, le prix d’un "iPhone haut de gamme" aux États-Unis était de 659$. À comparer avec le prix des iPhone X et XS : 999$.
Bref, le prix de l’iPhone a connu une hausse hallucinante depuis 2017. Et on ne peut en aucun cas dire que 859€ c’est ce qu’on "avait l’habitude de payer"...

avatar cdp86 | 

En parlant de poids, quelqu’un aurait trouvé l’info du poids de la batterie d’un iPhone X (ou XS Max ici) ?

Vu que la gravure processeur ne cesse de diminuer, et donc consomme moins, on va peut être gagner sur le poids de la batterie à un certain point, en la réduisant.

avatar geo44270 | 

Très joli test. Il me manque une comparaison réelle sur l’autonomie. J’ai un 7 plus et j’hésite entre un XS et XS Max en voyant le test les mesures sont sensiblement les mêmes alors que la batterie est plus grande sur le Max.
En utilisation courante est ce que la batterie tient la même comparaison qu’entre un 7 et un 7 plus?

avatar Nicolas Furno | 

@geo44270

C’est difficile d’évaluer ça aujourd’hui, mais je dirais que j’ai une meilleure autonomie avec le XS Max qu’avec mon 7 Plus à sa sortie. Cela dit, c’est pas non plus le jour et la nuit, disons que les journées se terminent de manière plus confortable.

Sur le graphique qu’on a mis, le 8 Plus doit être comparable au 7 Plus. Pour vous donner une idée un petit peu plus précise.

avatar geo44270 | 

@nicolasf

Merci pour la précision. L’autonomie de mon plus est confortable et me permet de tenir la journée sans problème. J’ai quelques doutes si je repasse au format standard. L’autonomie du X ce n’était pas trop ça mais elle a l’air corrigée avec le XS. Je vais encore réfléchir et je retournerai tester en AS quel format me convient finalement

avatar webHAL1 | 

Extrait de l’article :
« [...] les gains apportés par le mode HDR intelligent et surtout par le capteur agrandi et l’optique améliorée du grand-angle peuvent justifier le passage d’une génération à l’autre. »

Parfois je pense aux générations dans quelques centaines d’années, lorsque les resources naturelles de la planète seront épuisées et que l’environnement sera en ruines, qui analyseront notre façon de vivre actuelle et resteront totalement incrédules. Je les imagine se poser des questions comme "mais, vraiment, ils changeaient d’appareils chaque année, sans aucune considération pour le coût écologique, simplement pour faire de plus jolies photos ?!"...

avatar Cybounet | 

Merci pour le test.

1 chose me dérange avec l’iPhone Xs Max... l’absence de mode gaucher! Impossible d’atteindre le centre de contrôle qui est en haut à droite. Cela paraît pourtant simple et évident de pouvoir le mettre à gauche...

Sinon pour le reste le Xs Max est un vrai bonheur

avatar Nicolas Furno | 

@Cybounet

Même de la main droite, il est globalement inaccessible d’une seule main. J’espère vraiment qu’ils vont changer ça avec iOS 13…

avatar Malvik2 | 

@nicolasf

Bravo pour ce test, de grande qualité as usual ?;)
Juste une petite question sur l’autonomie, le xs max est bien meilleur que le x de ce que l’on comprend, mais par rapport au xs? Je veux dire en ressenti au quotidien ? Il y a une réel différence ou les deux sont quasi identique?(ce qui serait surprenant mais bon vu le test théorique sur geekb je me demande )

Merci beaucoup !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR