Notes de version : de l'inutile à l'exercice de style

Stéphane Moussie |

« Nous modifions et améliorons Spotify régulièrement. Pour être sûr de ne rien manquer, activez les mises à jour. » « Nous modifions et améliorons Spotify régulièrement. Pour être sûr de ne rien manquer, activez les mises à jour. » « Nous modifions et améliorons Spotify régulièrement. Pour être sûr de ne rien manquer, activez les mises à jour. »

De l’inutile…

Oui, mais encore ? Les notes de version, censées informer l’utilisateur des changements à chaque mise à jour, certains développeurs s’en tamponnent royalement. Pas la peine de vous rendre dans l’App Store pour prendre connaissance des nouveautés de Spotify, TripAdvisor, Outlook, YouTube ou encore Facebook, vous ne les trouverez pas.

Notes de version de Spotify. C’est répétitif…

Au lieu de notes décrivant les dernières modifications, ces applications présentent toujours le même texte générique, « correction de bugs et amélioration de la stabilité », ou quelque chose d’approchant. Ces apps doivent être en béton après tous ces efforts de stabilité…

La multiplication de ces messages inutiles a fini par pousser Apple à réagir. Depuis la WWDC 2018, une nouvelle règle oblige les développeurs à « décrire clairement les nouvelles fonctionnalités et les changements » dans l’App Store. Il y a toutefois une exception qui concerne de nombreuses mises à jour : « les simples corrections de bug, mises à jour de sécurité et améliorations de performances peuvent utiliser une description générique. » Voilà qui permettra à Apple de continuer à « apporter des améliorations de la stabilité et des performances » à ses apps et ses systèmes sans qu'on sache ce qui a précisément changé.

Notes de version de Facebook. Remarquez les trois corrections de bugs détaillées (en anglais) dans la dernière mise à jour. C’est la première fois depuis des mois que Facebook indique quels sont les bugs corrigés.

Facebook vient tout juste de prendre en compte la nouvelle règle en détaillant les bugs corrigés dans les dernières versions de son app principale et de Messenger — preuve que c’est tout frais, le descriptif n’a pas encore été traduit en français.

Les notes de version lapidaires et identiques de mois en mois peuvent toutefois s’expliquer dans une certaine mesure par autre chose que de la mauvaise volonté. Elles sont le reflet de nouvelles méthodes de développement.

Facebook, Google et Spotify sont adeptes des mises à jour côté serveur ; grâce à des technologies telles que React, ils peuvent modifier leurs applications sans soumettre une nouvelle version à l’App Store. Ils profitent largement de cette flexibilité pour faire de l’A/B testing, c’est-à-dire qu’ils déploient des modifications pour une partie des utilisateurs seulement, afin de voir si celles-ci sont bénéfiques ou non, et les appliquent ensuite pour tous le cas échéant.

Facebook annonce sur son blog la fonctionnalité Memories. Aucune trace de cette nouveauté dans les notes de version de l’app.

Dans ce contexte, les descriptifs de l’App Store ne sont plus adaptés en l’état. Un utilisateur peut avoir une app Facebook différente de celle de son voisin, en dépit du fait qu’ils ont tous les deux la même version App Store. Le canal de communication employé pour annoncer les changements actés est alors généralement le blog de l’éditeur. Par conséquent, à moins de lire les communiqués des éditeurs ou la presse spécialisée, l’utilisateur découvrira les changements seulement après l’installation.

Quand ils n’ont rien de spécial à annoncer, d’autres détournent les notes de version pour promouvoir leurs contenus ou options. C’est le cas de Netflix, qui annonce depuis peu que telle ou telle série est disponible, ou bien de Molotov, qui fait de la pub pour ses offres payantes. Pas sûr qu’Apple laisse passer ça pendant longtemps…

… à l’utile…

Si les mastodontes du milieu se sont lancés dans une nouvelle voie, la plupart des autres développeurs emploient toujours des méthodes de développement classiques et remplissent les notes de version comme il se doit.

Généralement, quand c’est une mise à jour majeure qui est proposée, l’éditeur prend le soin de présenter clairement les nouveautés. Un billet de blog avec des explications ou des images supplémentaires accompagne parfois le texte de l’App Store.

Mise à jour significative de Things : les améliorations sont clairement présentées, une par une.

Quand c’est une mise à jour mineure qui est publiée et que l’éditeur a assez de considération envers ses utilisateurs pour ne pas mettre un texte générique, les corrections et améliorations sont souvent listées pêle-mêle.

Certains développeurs répètent les notes de version des versions majeures dans celles des versions mineures. Il arrive en effet qu’une mise à jour majeure introduise des bugs qui doivent être corrigés rapidement, or soumettre une nouvelle version conduit à effacer les explications précédentes qui n’auront peut-être pas été vues par la plupart des utilisateurs — c’est pourquoi elles sont réintégrées.

Les meilleurs élèves sont ceux qui fournissent la liste exhaustive (ou quasi exhaustive) des changements. C’est le cas de 1Password ou d’Omni, entre autres.

Les notes de version exhaustives d’OmniFocus.

Omni explique dans un billet de blog que pour toutes les versions majeures de ses apps, les chefs produits utilisent le gestionnaire de bugs pour s’assurer que chaque changement, du plus petit au plus grand, ait un descriptif. Ensuite, les textes sont catégorisés et l’ensemble est converti du Markdown vers le HTML. Lors de cette étape, certains mots sont remplacés par des icônes (« new » est remplacé par une icône « + »). Celles-ci sont uniquement visibles sur le site de l’éditeur, l’App Store ne permettant pas d’insérer des images dans les notes de version.

Des correcteurs relisent ensuite les textes et les rectifient, avec l’aide des développeurs, si nécessaire. Omni suit l’Apple Style Guide qui est un véritable recueil de règles typographiques et linguistiques comme en utilisent des journaux. Apple recommande par exemple d’utiliser le présent plutôt que le futur, de mettre des majuscules à « Préférences Système », de ne pas utiliser « FaceTime » comme un verbe, et rappelle que « soundtrack » s’écrit en un mot, mais « source code » en deux.

Quand les notes de version sont fin prêtes, Omni les publie en HTML sur son site et les convertit en texte brut pour l’App Store. Les notes sont traduites dans plusieurs langues pour les mises à jour majeures. On peut distinguer également myCanal, qui livre des informations techniques précises sur ses nouveautés.

… jusqu’à l’exercice de style.

Enfin, il y a les développeurs qui ont fait de la rédaction des notes de version un exercice de style. Aussi loin qu’on s’en souvienne, Capitaine Train, devenu Captain Train puis Trainline, a été le précurseur en la matière avec ses textes humoristiques, dont voici un tout petit florilège :

version 24 — 22/07/2015
ALERTE À MAUVAISE VUE
Si la personne qui prépare votre commande au McDo vous demande ce que vous voulez avec votre Big Mac, et que vous lui répondez « des frites », mais qu’elle comprend « euh… des potatoes », alors elle glisse par erreur des potatoes pleines d’huile dans votre sac en papier. Occupé à payer, vous n’y voyez que du feu. Puis vous rentrez chez vous. Et quand vous déballez votre sac un peu plus tard, tout s’écroule : les frites sont des potatoes, la sauce Creamy Deluxe a été oubliée, et le Coca a coulé au fond. Même votre Big Mac a un goût de trahison. Et là vous vous dîtes : que va devenir ma vie ? Pourquoi personne ne m’a prévenu que mon accompagnement avait été changé au dernier moment ? Pas de panique, c’est exactement ce que nous faisons avec les gares proches les unes des autres maintenant. Finie la lutte des classes aussi : plus de mauvaise surprise si vous demandez de la seconde et qu’il ne reste plus que de la première. Aucune erreur possible donc, même avec les doigts gras.

Notes de version de Captain Train.

version 31 — 01/04/2016
LES BUGS SE CORRIGENT À LA PELLE
Comme d’habitude, nous avons profité de cette version pour attendre quelques vilains bugs à la sortie. À peine avions-nous commencé à leur courir après, avec des pelles, que nos amis les bugs acceptaient déjà de quitter notre application, dans le plus grand des calmes et sans aucune violence.

« Nous sommes partis d’un constat simple : les notes de mise à jour sont parfois ennuyeuses, car trop techniques et lapidaires, nous explique Trainline. Aussi, nous avons vite pris le parti d’ajouter aux détails techniques quelques traits d’humour à nos propres notes, afin de les rendre plus agréables à lire, plus faciles à digérer et de les faire coller à l’esprit Trainline. »

Les descriptifs de Capitaine Train étaient tellement appréciés que leur rédacteur les a rassemblés sur une page pour qu’ils ne disparaissent pas. Depuis l’acquisition par Trainline, les notes de version de l’app se sont assagies.

Les amateurs de bons mots peuvent toujours compter sur Transit ou Leboncoin, qui livrent de temps à autre des descriptifs délirants, comme celui-ci à la manière d’Orelsan qui restera dans les annales (mais qui est rabâché depuis plusieurs mois) :

Notes de version de l’app Leboncoin.

Mais où les développeurs trouvent-ils ces idées ? « Je m’inspire de ce qu’il se passe dans l’actu, principalement culturelle, mais aussi d’évènements qui touchent tous les Français, comme des élections, nous indique Nicolas Boivin, l’auteur des descriptifs de l’app Leboncoin. Le dernier avec Orelsan a été réalisé en une matinée. »

Les développeurs ne peuvent pas mesurer les consultations de leurs descriptifs et ainsi savoir si leur style est récompensé par une augmentation du lectorat, mais Leboncoin constate « un impact considérable sur les réseaux sociaux, même des mois après ».

Quant à savoir si l’information sur les changements n’est finalement pas brouillée par l’humour, Leboncoin estime que ce n’est pas le cas : ​« Non les infos y sont indiquées. Et cela donne même plus envie aux utilisateurs de lire les notes. » Chez Trainline, « [on part] toujours des fonctionnalités à mettre en avant dans les notes de version. L’humour est un plus, pas une fin en soi. »

avatar TrollMan06 | 

Enfin.

Sauf celles de Leboncoin que je ne supporte pas car je ne vois pas directement ou sont les nouveautés.

avatar nicopoal | 

Vous faites bien de parler de l'app "leboncoin", si la première fois leur note de maj style "orelsan" était "originale", c'est encore et toujours la même depuis plusieurs semaines et ça en devient super lourd en fait. Après vous me direz que je suis pas obligé de les lire hein, mais quand même :-D

avatar jb18v | 

pareil :)

avatar Green Bull | 

@nicopoal

Je suis entièrement d’accord avec toi, c’est pas l’endroit pour faire ça, c’est hyper lourd et au final j’ai pas lu et je sais pas qu’elles sont les nouveautés.

Une matinée pour un descriptif d’app... y’a mieux à faire quand on voit l’appli sans vouloir être médisant. Ils ont le mérite de faire parler d’eux 😒

avatar nicopoal | 

c'est cool je me sens moins seul, je pensais être le seul "vieux con" :-D
en plus quelques phrases en clin d'oeil à Orelsan, je dis pas, mais leur texte n'en finit plus pour au final ne rien dire à part qu'ils vont bientôt sortir une nouvelle version depuis des semaines ... J'aurais peut-être désinstallé celle-ci avant :-D

avatar vsi | 

@nicopoal

+ 10000. le ton de la description était marrant 30 sec. mais la c’est l’effet inverse.

avatar iBaby | 

Je suis déçu. Je pensais que vous alliez épingler Apple, qui vient d’attribuer à la dernière màj de macOS High Sierra des fonctionnalités AirPlay 2 qui ne concernent que iTunes 12 depuis des semaines. Entre l’inutile et l’exercice de style, il y a de la place pour la confusion et l’effet d’annonce...

avatar Stéphane Moussie | 

@iBaby : En effet, cela dit ça n'arrive pas souvent qu'Apple fasse des notes de version trompeuses. Impossible d'être exhaustif dans ce genre d'articles, il y a tellement de cas. J'aurais aussi pu parler des notes de version qui promettent des choses qui n'arrivent jamais. Je pense notamment à ce descriptif culte du Crédit Agricole en mai 2017 qui faisait miroiter l'arrivée prochaine d'Apple Pay… qu'on attend toujours :

« Apple Pay vous manque et c'est tout à votre honneur. C'est avec détermination, engagement et sans esprit péremptoire que nous l'affirmons : le message de chacune et de chacun est clairement passé. Peut-être qu'un élan massif de notes à 5 étoiles pourrait permettre à vos désirs de devenir réalité ? Et ce n'est pas de la poudre de perlimpinpin. »

https://www.igen.fr/ios/2017/05/apple-pay-pour-le-credit-agricole-ce-nest-pas-de-la-poudre-de-perlimpinpin-99890

avatar nicoplanet | 

@stephmouss

Oups... ben si. C’est de la poudre de perlimpinpin ! Mais depuis mai 2017 on est habitué 🤣🤣

Sinon très sympa cet article !

avatar iBaby | 

@stephmouss

Je comprends, merci pour votre réponse.

avatar garba50 | 

Parfois un changement côté Serveur peut nécessiter la mise en prod d’une nouvelle version de l’APP (migration VM, problème de capacité, base de données...).
Il ne s’agit pas forcément de modifications profondes de l’app.
Par exemple je vois mal le dev dire qu’il ajouter un script analytics pour récolter des donnes et autres...

avatar thxusb | 

Remarquable également les notes de mycanal qui sont ultra exhaustives et intéressantes

avatar Stéphane Moussie | 
@thxusb : ah oui, un oubli de ma part. J'ajoute un mot.
avatar Lu Canneberges | 

@stephmouss

Merci beaucoup Stéphane et la rédaction de MacG/iGen pour vos articles poussés super intéressants qui sortent du commentaire/descriptif d’actualité ! Mentions spéciales aux rétrospectives (j’ai 20 ans et c’est un bonheur de découvrir ce que je n’ai pas connu), aux articles de prospective ou de long terme, à ceux qui prennent du recul ou font de véritables petites enquêtes, les interviews passionnantes, les analyses du sens d’une mise à jour, d’une conférence ou d’une déclaration, et puis les astuces et conseils ont aussi leur place dans nos cœurs évidemment.

C’est pour eux qu’on s’abonne au Club, qu’on reste fidèles et qu’on ouvre au moins 10 fois par jour l’application en guettant les nouveaux articles ! 😉🙏👏❤️

avatar nicopoal | 

sur le coté "humoristique" , les notes de maj de l'app "lafourchette" sont plutot sympas à lire aussi :)

avatar Sindanárië | 

C’est comme les descriptifs de Igen:
Mise à jour majeure, on a changé l’icône. Ou bien : on a mis un orange plus orange...

Voilà

De l’information

Bref exhaustif

Intéressant

😬

avatar Green Bull | 

Par contre article super intéressant, bravo à la rédaction c'est aussi pour ça que je vous aime 😘

avatar vlsf1 | 

Très bonne décision d'Apple.

Facebook et la plupart des géants du web sont une catastrophe dans ce domaine. Même si parfois je pense qu'il y a surtout beaucoup de nettoyage de code, donc pas de vraie fonctionnalité.

J'aime beaucoup les notes de version de Transit, détaillées et marrantes. Celles de MyCanal sont très techniques, c'est sympa aussi.

Le plus insupportable c'est ceux qui s'en servent pour de la pub (comme TF1 ou certaines boutiques).

avatar kevincas | 

Celle du bon coin est juste énorme j’adore :)

avatar Timmy | 

« C’est la première fois depuis des mois que Facebook indique quels sont les bugs corrigés. »

Ils vont peut-être finir par comprendre ce qu’ils font. 🤪

avatar etienne2pain | 

Et Discord ;)

avatar CostaDelSol | 

C’est clair, leboncoin est pour moi la pire application pour cela, j’en peux plus de leur descriptif d’update qui n’a aucun sens.

avatar ValentBay | 

Regardez les notes de version de l’application « La Fourchette » également ! Un délice !

avatar thxusb | 

Certaines notes de version ne disent rien aussi car ils on ajouté des régies de pub et des pages de pubs dont ils ne se vantent pas. C’ est le cas de certains jeux qui passe en mode usine à pub et a tracking d’activé a des fins commerciales.

avatar bigfafa | 

Pour l’humour mais aussi le professionnalisme, mention aux notes de version de Transit 👏

avatar thebarty | 

Vous voulez rire ?
Allez jeter un œil aux release notes de l’application « Sociabble »...

Challenge: mes respects éternels à celui/celle qui trouve pire.

avatar TrollMan06 | 

@thebarty

Ahahahahahahahahahahahahahahaha ÉNORME ! 😂

avatar misterbrown | 

Peut être pour ça que je ne fais plus les maj.

Quand ça marche, ça marche !

Parce que souvent apres il y a des bugs ou des des fonctionnalités retouchées

avatar misterbrown | 

Il y a juste OUI, ex Voyage SNCF, ou la RATP, qui parfois ne te permettent même plus de consulter un horaire ou la carte, sans maj, et la,ca t'énerve.

avatar skan | 

La plupart des mises à jour "sans particularité" c'est parse que les 15e sous-library a été mise à jour et que les automates ont détecté un changement qui est remonté par effet domino.
On final l'application qui empile 60 SDK ne sait pas trop ce qui a changé.

Pour moi c'est l'application Uber qui a fait que j'ai désactivé les mises à jour automatique.
Je ne lance les updates que lorsqu'une de mes 3 applis phare est mise à jour.

avatar House M.D. | 

En VO seulement (comme l’app d’ailleurs), mais Carrot Weather est aussi excellent niveau notes de version... dans la droite ligne des sarcasmes de l’app elle-même ;)

avatar reborn | 

L’exercice de style me casse les ... impossible de juste savoir rapidement quel sont les motifs de la mise à jour. Obligé de se taper un texte à rallonge..

avatar klouk1 | 

Bravo pour cet article très réaliste
Ça m’a fait penser aux notes d’Auria Pro qui renvoient systématiquement aux forums qui sont vides d’explications. Pour un logiciel aussi complexe, cher et instable c’est très chiant

avatar j2c | 

Pourquoi 37 ???

CONNEXION UTILISATEUR