Shadow encore une fois de retour dans l'App Store 🆕

Stéphane Moussie |

Mise à jour 18/02 — Ça s'en va, ça revient, ça repart… Il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre les pérégrinations de Shadow sur l'App Store, qui vient de faire son retour dans le magasin d'Apple. La toute neuve version 3.5.0 de l'application apporte plusieurs nouveautés comme un paramètre qui diminue le débit maximum s'il détecte une instabilité dans la connexion. La valeur initiale du débit est rétablie quand la connexion retrouve sa stabilité.

Le support d'un écran externe s'améliore et cette version corrige un bug d'affichage de la progression de la mise à jour. Le retrait de Shadow de l'App Store est la conséquence d'un « malentendu sur la nature de l'application », a expliqué le service, qui précise que la confusion a été « rapidement dissipée et résolue en discutant avec l'équipe d'Apple en début de semaine » (Merci Rudy).

Shadow rappelle également que contrairement aux services de streaming de jeux, l'application fournit un PC complet sous Windows 10 plutôt qu'une bibliothèque de jeux… Même si dans les faits, beaucoup utilisent Shadow pour jouer ! Mais c'est cette approche qui permet au service d'éviter les foudres de l'App Store, du moins de temps en temps.


Article original 12/02 — Nouveau revers pour le PC dans le cloud Shadow. L'application iOS/tvOS du service a été une nouvelle fois bannie de l'App Store. Les utilisateurs qui l'avaient déjà téléchargée peuvent continuer de l'utiliser et la retélécharger depuis leurs achats, mais elle n'est plus accessible pour les autres1.

Shadow sur iPad Pro. Le service est avant tout pensé pour le jeu, mais puisqu'on a accès à un Windows complet, rien ne l'empêche de l'utiliser pour autre chose.

« Au cours de la vérification de la dernière version, les équipes d'Apple ont décidé de retirer les apps Shadow iOS, iPadOS et tvOS de l'App Store », indique la start-up Blade. « Nous échangeons en ce moment avec les équipes d’Apple pour en savoir plus », déclare-t-elle sans préciser la raison du rejet qu'elle doit pourtant connaître (Apple l'indique normalement dans ce cas-là), mais qu'elle ne veut peut-être pas communiquer afin de ne pas envenimer la situation.

Shadow avait déjà été éjecté hors de l'App Store en début d'année dernière pendant deux mois et demi. L'éditeur était resté discret sur le sujet, mais l'application iOS avait pu revenir au prix de la disparition de son lanceur de jeux. Apple avait jugé que cette fonction enfreignait une des règles spécifiques aux clients de bureau à distance, en l'occurrence celle disposant que « l'interface utilisateur du client ne doit pas ressembler à iOS ou à l'App Store. »

Les services de jeu en streaming sont très étroitement surveillés et encadrés sur l'App Store, à tel point que la plupart des acteurs (GeForce Now, Stadia, Amazon Luna…) préfèrent maintenant passer par une web app qui ne nécessite pas de validation de la part d'Apple.

On ne sait pas ce qui bloque Shadow dans le cas présent. La dernière version (3.2.2) sur la boutique remontait au mois de novembre. Elle apportait la prise en charge complète des claviers et souris en Bluetooth comme en filaire, ouvrant la possibilité de jouer aux FPS sur iPad. Rien ne dit que c'est cette nouveauté qui pose problème à Apple, l'équipe de validation a pu identifier une violation antérieure des guidelines.

Depuis cette version, Blade a publié plusieurs bêtas sur TestFlight (avec la gestion du micro, le débit maximum adaptatif et d'autres améliorations et correctifs), mais la start-up est donc dans l'incapacité de publier une mise à jour sur l'App Store tant que le différend n'est pas réglé.


  1. Cela dit ça ne devrait pas trop gêner les nouveaux clients, puisque si vous vous abonnez aujourd'hui à Shadow, vous ne pourrez utiliser le service qu'à partir du mois de novembre. Blade n'a toujours pas réussi à rattraper son grand retard dû à des erreurs stratégiques et des imprévus. ↩︎

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"On ne parle pas de son système, on parle de nos téléphones qui n’appartiennent pas à Apple."

La vieille problématique de la séparation hard et soft 😎

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit
"La vieille problématique de la séparation hard et soft 😎"

Je trouve que c'est au contraire une nouvelle problématique. Pour les plus anciens, on sait bien que M6=soft, C+=hard.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Je trouve que c'est au contraire une nouvelle problématique. "

Elle est présente dans le droit des affaires et du commerce depuis maintenant longtemps 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Pour les plus anciens, on sait bien que M6=soft, C+=hard.
"

Pas mal je l’ajoute à mon catalogue 😉🙏

avatar byte_order | 

@Krysten2001

Moi, non.
Mais le régulateur, lui, pourrait. Tout simplement parce des règles d'une entreprise privée ne sont pas des règles pour le régulateur.

Concernant Sony (j'imagine que vous parlez du PlayStation Store), ou Tesla, pourquoi pas, en effet. Après, leurs produits ne sont pas des outils hyperpolyvalents, aka des ordinateurs, ce sont de appareils nettement plus focalisés sur une seule catégorie d'usage ou presque.
Mais, oui, je ne suis pas contre les abus de position d'Apple parce que c'est Apple, mais parce que je considère que ce sont des abus de position.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"C'est très peu différent du streaming d'un jeu vidéo, réellement."

Tu. plaisantes ?

Assimiler le streaming de vidéo et le Cloud Gaming pour quelqu’un ayant une conscience des enjeux techniques comme toi c’est osé quand même.

Ce qui s’exécute côté serveur n’a pas grand chose à voir dans les deux cas, il n’est pour s’en convaincre qu’à comparer le type de ressources mises en œuvre pour 100 connexions parallèles dans le cas d’un streaming vidéo et d’un cloud gaming.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

J'ai clairement dit côté "client".

Bien sûr que côté serveur cela nécessite pas uniquement de la bande passante comme pour le streaming vidéo, mais également en puissance des serveurs, en particulier pour l'encodage en temps réel du flux.

Mais côté client, y'a guère de différence, fonctionnellement il s'agit bien d'un "'player" audio-vidéo et d'un interface utilisateur remontant des entrées relativement compactes interprétés côté serveurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"J'ai clairement dit côté "client"."

Cela m’avait échappé, désolé 😉

avatar lufffy447 | 

@byte_order

Vous avez du courage de lui répondre à chaque article. Je connais la stratégie de commenter pour convaincre les indécis et que, comme moi, vous avez sûrement abandonné l’idée de batailler contre Krysten; mais afin d’éviter ses réponses de VRP Apple je pense qu’un commentaire standalone vous éviterait bien des tracas :)

avatar Krysten2001 | 

@lufffy447

C’est vous qui dites ça 🤣🥲

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Plus les gens sont amenés à (re)prendre le contrôle sur leurs plateformes, leurs usages, mieux c'est pour leur autonomie, leur indépendance, leur agilité entre les outils du numérique..."

Exactement les discours de la grande époque de la FSF de Stallman et des fantasmes d’un GNU\ Linux qui une fois les esprit ouvert libèrerait les masses du joug de Microsoft.

On sait ce qu’il advînt de se fantasme sur ce qui était bons pour les consommateur et ne pourrait que triompher.

Il en va de même pour tes belles intentions d’illumination des masses incontinentes.

Après il est assez paradoxal que pour libérer les utilisateurs du joug d’Apple tu les pousse vers un acteur qui fait commerce de la valorisation de la vie de ses utilisateurs pour vendre des acteurs à des tiers ce qui politiquement me semble fort questionable.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Après il est assez paradoxal que pour libérer les utilisateurs du joug d’Apple
> tu les pousse vers un acteur qui fait commerce de la valorisation de la vie de
> ses utilisateurs pour vendre des acteurs à des tiers ce qui politiquement me
> semble fort questionable.

Hein ?
Vous parlez de qui, là ?
Vous croyez vraiment que je pousse les gens vers Google ?!
La position du PlayStore me pose problème aussi, sa position ultra dominante pose problème.

Y'a une légère différence en terme de contrôle final par l'utilisateur sur Android, certes, parce que jusqu'ici y'a une option "autoriser l'installation depuis des sources inconnues", mais je ne me fais pas d'illusion, si les stores monopolistiques ne posent finalement pas de problèmes au régulateur, cette option disparaitra très probablement ensuite.

Ah, sinon, si vous pouviez cesser de comparer avec un fantasme "linux desktop" auquel moi même je n'ai jamais cru, tandis que j'ai cru et je continue de croire, et l'observe, que le mouvement open-source, à commencer par les protocoles d'Internet, a profondément modifier le paysage informatique en terme interopérabilité, et donc en terme de moindre importance de l'OS, des API de l'OS, de la dépendance à des logiciels propriétaires pour la disponibilité de plus en plus d'usages, par ailleurs, et mécaniquement, nettement plus multi-plateformes.

Et, désolé, mais si, de plus en plus d'usages ne passent plus par l'utilisation de trucs propriétaires de Microsoft. C'est bien une réalité. Même Microsoft le sait.

Que Linux "desktop" ait échoué est anecdotique derrière tout cela, franchement, vous faites une fixation sur cet échec comme si c'était le signe que tout ce que en quoi vous avez pu croire plus jeune a échoué.
C'est dommage cette fixation.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Ah, sinon, si vous pouviez cesser de comparer avec un fantasme "linux desktop" auquel moi même je n'ai jamais cru, tandis que j'ai cru et je continue de croire, et l'observe, que le mouvement open-source, à commencer par les protocoles d'Internet, a profondément modifier le paysage informatique en terme interopérabilité, et donc en terme de moindre importance de l'OS, des API de l'OS, de la dépendance à des logiciels propriétaires pour la disponibilité de plus en plus d'usages, par ailleurs, et mécaniquement, nettement plus multi-plateformes."

Si tu n’y à jamais cru tu ne devrais pas plus croire que le grand public est en attente d’ouverture et de liberté sur les smartphone qu’il le fut sur les ordinateurs personnels.

Pour le reste nul besoin de me convaincre des bienfaits du mouvement Free/Open, des normes et de l’interoperabilité.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Si tu n’y à jamais cru tu ne devrais pas plus croire que le grand public est en attente
> d’ouverture et de liberté sur les smartphone qu’il le fut sur les ordinateurs personnels.

Je ne vois pas pourquoi vous liez "Linux Desktop" et ouverture.
L'ouverture, l'interropérabilité, ça existe à travers d'autres besoins que seulement remplacer l'OS.

Le web le démontre à merveille, d'ailleurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Je ne vois pas pourquoi vous liez "Linux Desktop" et ouverture."

Parce que c’était une clé du combat de l’époque tout simplement.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"L'ouverture, l'interropérabilité, ça existe à travers d'autres besoins que seulement remplacer l'OS."

L’ouverture à de nombreuses facettes dont l’interoperalité n’en est qu’une parmi bien d’autres.

Au passage en quoi iOS manquerait dramatiquement d’interoperabilité ?

-Une part écrasante des interfaces est connue documentée et accessible.
- La plupart des normes et des standards sont respectés

Les terminaux iOS n’ont strictement rien de comparable avec les machines IBM des années 70 complètement enfermées dans leur écosystème.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Vous croyez vraiment que je pousse les gens vers Google ?!"

Cela méthode mais tes charges étant toujours axé sur le seule Apple et rarement sur les autres GAFAM...

Au final tu crois donc au politique, au législatif et au judiciaire pour faire évoluer les choses vers moins d’emprise des majors sur ces marché, c’est bien ça ?

Personnellement j’y crois peu et surtout je ne crois absolument pas que ce serait à moyen terme bénéfique pour qui que ce soit en dehors de l’évolution de la répartition du business qui profiterait à certaines majors au dépend d’autres majors.

Par contre je crois relativement à la capacité du politique à réglementer le poids de FB, Google, Twitter & Co dans le contrôle de la vie de nos sociétés.

La question du contrôle des marchés est anecdotique par rapport à celle des ravages des véritables acteurs de la nouvelle économie qui ont émergés de la révolution du web.

Là est pour moi le grand champ de bataille.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"C'est dommage cette fixation."

Ce n’est une “fixation” car tu nier cet échec qui est une parfaite illustration du peu d’intérêt du grand public pour les enjeux qui t’intéresse.

avatar YetOneOtherGit | 

@Moebius13

"En qu'on cela va-t-il nuire au business model d'Apple ? "

C’est la borne ouverte à un changement de modèle : le passage d’application exécuté en locale à des applications exécutées à distance.

Quand on connaît les estimation de la part du store provenant des micro transaction sur du F2P ...

avatar byte_order | 

Et donc c'est bien une question de garder le contrôle, arbitraire et imposé via son monopole sur la distribution, contrôle qui lui permet d'imposer *son* business model plutôt que devoir s'adapter à l'évolution du business model des concepteurs d'usage.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Et donc c'est bien une question de garder le contrôle, arbitraire et imposé via son monopole sur la distribution, contrôle qui lui permet d'imposer son business model plutôt que devoir s'adapter à l'évolution du business model des concepteurs d'usage."

Évidemment nous sommes nullement en désaccord sur cette évidence: Apple defend ses intérêts, son bus’s et ses retours sur investissement.

Business as usual. 🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@Moebius13

"Apple a toujours sous estimé et méprisé le jeu vidéo "

Tu plaisantes Apple est le troisième acteur de l’industrie en CA.

Beaucoup ignorent les réalités de l’industrie qu’illustres bien cette infographie :

https://www.visualcapitalist.com/wp-content/uploads/2020/11/history-of-g...

avatar YetOneOtherGit | 

@Moebius13

"Apple Arcade en est le symbole, c'est la réponse d'Apple (qui ne bouge pas beaucoup) face à une industrie qui cumule un CA supérieur à toutes les autres industries réunies, cinéma compris."

Plusieurs erreurs ici :
- D’une part Arcade n’est nullement une réponse d’Apple à une industrie où elle occupe une part majeure.
- Comme beaucoup tu te trompes sur les raison d’être d’Arcade qui est un service ayant nécessité un investissement minimal ayant pour objectif de préserver un espace pour des jeux n’ayant pas des modèles F2P
- Pour finir les beaux chiffres souvent avancés par notre industrie pour lui donner une importance sont largement biaisés : ils agrègent vente de logiciels et de matériel, un peut commercial si l’industrie audiovisuelle agrégée le CA de vente de contenus avec celui des appareils de diffusion. De plus la force de l’industrie cinématographique est de construire un catalogue, Citizen Kane génère encore des profits pour les propriétaires actuel des droits de la RKO, la durée d’exploitation d’un JV n’a strictement rien à voir.

Brefs beaucoup de vision fausses et/ou biaisés dans tes propos 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Moebius13

"Je le répète mais ces apps ne concurrencent pas apple arcade "

Apple Arcade n’a que fort peu d’importance business : la machine à cash pour Apple c’est le F2P qui en fait le n°3 mondial de l’industrie du JV.

avatar byte_order | 

En taxant 30% sur du contenu payant développé *et* distribué, infrastructure et bande passante incluse, par d'autres.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"taxant"

Encore un mot qui n’est pas approprié: une commission n’est pas une taxe 😎

avatar byte_order | 

Une commission doit être justifié par une valeur ajoutée par celui qui la réclame.
Ici, y'en a pas.
Même pas a distribution d'un truc, ni la validation du truc en question, rien.
Tout est assumé par le service tiers.

Mais comme c'est une douane que les tiers et les utilisateurs doivent franchir...
Taxe.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Une commission doit être justifié par une valeur ajoutée par celui qui la réclame.
Ici, y'en a pas."

L’accès au marché le plus porteur dans une relation de confiance des utilisateurs et avec un processus efficace et contrôlé de bout en bout ce n’est pas une valeur ajoutée 🤑🤣🤣🤣🤣🤣

Tu confonds le fait que de puissants acteurs puissent aujourd’hui se passer de la puissance d’Apple une fois le marché construit dans une logique de synergie et le fait que la commission soit inique.

Personne ne se plaignait de la commission quand Apple construisait un business from scratch profitable pour tous.

Nous sommes dans une situation classique où les puissants en veulent plus et veulent se séparer de leur partenaire du passé avec lequel ils ont fait du bon et profitable business.

Situation banale 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Mais comme c'est une douane que les tiers et les utilisateurs doivent franchir...
Taxe."

Propos fielleux et malhonnête détournant le sens précis des termes taxe et douane.

Nous sommes ici dans la caricature malhonnête servant à porter une attaque, rien de moins.

Il s’agit d’une commission d’intermédiation.

On peut questionner son montant ou sa raison d’être pour les puissants acteurs qui pourraient se passer aujourd’hui de l’intermediation d’Apple dans un marché devenu mature, mais nullement vider les termes de leur sens comme un vulgaire populiste partisan de Trump ou d’un de ses ersatz 🤢

avatar Furious Angel | 

Je ne savais même pas qu’ils étaient revenus… Shadow est une belle idée mais trop compliquée, et en plus ça fait un an qu’ils n’ont rien à vendre.

Je doute que le cloud computing/gaming passera pas un Windows déporté. C’est contraignant pour rien.

avatar koko256 | 

@Furious Angel

Lol. Shadow se porte très bien. Ils ont ouverts des offres ultimate en plus de l'offre initiale... ils ont ajouté le support des chromebook qui permet de faire tourner dans le cloud de lourdes appli windows.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Shadow se porte tellement bien que tout le management a été remplacé l’an dernier… si on veut s’abonner on est livré le 29 novembre 2021. C’est grotesque ! Les Ultra et Infinite ont carrément disparu du catalogue parce qu’ils ne sont même plus capable de définir une date…

Ils n’ont pas su bien planifier et s’équiper, c’est hallucinant comme défaillance. Ils ont fait des tonnes d’effets d’annonces sans assurer derrière.

avatar koko256 | 

@Furious Angel

C'est bien la France. Le management on s'en fiche. C'est la technique qui compte pour un tel service.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Le management c’est la base. C’est justement un énorme problème français le management… Une incapacité à planifier et anticiper.

Et de toute façon, la technique ne suit pas non plus vu leur incapacité à livrer.

avatar Sometime | 

@Furious Angel

Ils ont d’ailleurs appellé Kempf a la rescousse.
Après on peut toujours critiquer leur incapacité à livrer les nouveaux produits, mais ca fonctionne tout de même très bien pour les utilisateurs existants. Et c’est peut-être le principal.

avatar koko256 | 

@Furious Angel

Le management n'est pas la base même si c'est essentiel (c'est bien français de dire que le management c'est la base et le reste secondaire) mais on ne manque pas de manager en france vu que le petit français bobo de base fait une école de commerce où fac de gestion (quand ce n'est pas droit). Du coup, l'équipe change et aucune difficulté à trouver, même si en école de commerce, ils n'ont aucune formation technique donc en général n'y comprennent rien, d'où les problèmes pour tenir la demande. Mais ils finiront pas passer a l'échelle quand le soft sera près. Par contre, des talents pour la technique, c'est autre chose. Et ce qu'ils ont fait avec Shadow est absolument incroyable. Une vdi avec accélération graphique et attribution automatique du serveur avec chargement rapide des données, on n'a pas cela à ce prix facilement.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Je n’ai pas dit que le reste est secondaire. J’ai dit que c’est la base… Ce qui veut dire que tout (absolument tout) découle de ça.

Et c’est marrant que tout le reste de ton commentaire décrive… un énorme problème de management, pour finir par conclure que c’est l’unique souci de Shadow.

avatar koko256 | 

@Furious Angel

Et donc shadow se porte bien.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Bah.. non. Produit livré dans 10 mois, offres premium disparues du catalogue…

avatar koko256 | 

@Furious Angel

Mais ce n'est pas se porter mal cela. Et ce n'est qu'un français pour penser que yaka satisfaire la demande dans le domaine du numérique.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Ne pas pouvoir livrer un produit avant 10 mois, ne jamais pouvoir proposer réellement des offres premium annoncées il y a un an et aucun progrès sur ces problèmes depuis un an, ce n’est pas se porter ? Et ben… On parle pas de l’AirPower annulé d’Apple, qui était un accessoire destiné à une ultra minorité, on parle de l’unique produit de l’entreprise !

C’est une catastrophe d’image qui va nuire à Shadow dans la durée. Déjà que le cloud gaming/computing a pas une image folle, c’est une catastrophe industrielle.

avatar koko256 | 

@Furious Angel

Cela n'a pas été le cas avec Tesla.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Le défi industriel n’est pas de la même ampleur…

avatar koko256 | 

@Furious Angel

Comme souvent en France... c'est numérique donc de faible ampleur et yaka le faire, ils sont vraiment mauvais de ne pas le faire alors que yaka faire x*=100 quelque part et patati et patata.
La situation est comparable du point de vue technique mais à plus petit moyen (ampleur inclus d'autres critères comme la mondialisation et l'ambition). Ils ont un produit unique (pas seulement sur le jeu) et ils sont en avance sur les autres et ils le savent mais il leur faut le temps de convaincre les investisseurs (en général assez peu visionnaires) ou de se faire racheter (ce qui peut être bon comme mauvais, si c'est par Google c'est mauvais) pour augmenter la production.

avatar Furious Angel | 

@koko256

Je ne dis pas que c’est simple. Je dis qu’annoncer des trucs qu’on est incapable de tenir, c’est pas une bonne stratégie.

avatar byte_order | 

Tout dépend si un concurrent peut arriver entre temps et vous piquer vos clients.
Dans le cas contraire, pas vraiment. Et d'ailleurs, si y'a un pareil délai, c'est mathématiquement qu'il y a de la demande. Et si une partie de la clientèle renonce, le délai redescendra, permettant de faire une bonne surprise aux clients qui auront patienter.

La question c'est de savoir si un concurrent peut prendre leur place, en offrant le même niveau de service, mais avec une puissance de frappe plus élévé. Théoriquement, assurément.
En pratique, cela reste à voir.

avatar Maestrorocco | 

Vivement l’ouverture d’un store tiers ça devient ridicule ce contrôle d’Apple

avatar razerblade | 

Shadow : Date de livraison : 29 Novembre 2021. 😂 Les mecs sont tarés lol.

avatar Furious Angel | 

@razerblade

Et ils ont carrément supprimé les deux offres plus premium du catalogue.

avatar Aldwyr | 

Les deux offres ont disparu du catalogue mais sont toujours proposé pour les abonnés. Mais il n’y a juste pas de date pour faire la migration...
je me suis mis dans la liste d’attente pour voir.😂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR