Epic contre Apple : la juge non plus ne comprend rien aux règles de l'App Store pour le jeu en streaming

Mickaël Bazoge |

Yvonne Gonzalez Rogers, la juge qui préside aux débats entre Apple et Epic Games pendant le procès opposant les deux entreprises, est un peu comme nous tous : elle ne comprend pas les règles édictées par la Pomme pour les apps de jeux en streaming. Après avoir freiné des quatre fers sur la question, Apple a fini par autoriser ces services mais au prix de conditions si drastiques que Microsoft, Google, Nvidia et les autres ont préféré passer par Safari et une web app (lire à ce propos notre aperçu du Xbox Game Cloud).

L'installation de la web app du Xbox Cloud Gaming.

Une de ces règles est qu'Apple doit examiner chacun des jeux proposés dans les catalogues de ces services, des jeux qui doivent donc être soumis sous la forme d'une app autonome. Quitte à ce qu'elle ne soit qu'une coquille vide permettant de lancer le titre depuis le nuage (lire : Apple autorise les services de jeux vidéo en streaming, à ses conditions).

Durant l'audition de Lori Wright, vice-présidente de Microsoft en charge du développement de l'activité Xbox, la juge a exprimé une certaine confusion. Pourquoi Apple requiert-elle que chaque jeu soit proposé sous la forme d'une app, alors que « je peux utiliser Netflix dans une app native et je peux y voir beaucoup de films et de séries TV différentes [dans la même app, NDR] » ? La représentante de Microsoft a confirmé vouloir utiliser le « modèle Netflix » pour son service de jeux en streaming.

Pourtant, tout au long du développement de l'app iOS pour xCloud (l'ancien nom du Xbox Cloud Gaming), qui n'est finalement jamais sortie, Apple avait indiqué que le modèle à suivre était celui de Netflix ou d'Audible. « Ce qui aurait été très bien pour nous, mais nous avons finalement appris que ce n'était pas le bon modèle pour nous ».

Spotify propose un large catalogue de chansons, Netflix des films. « Pourquoi n'avions nous plus droit de faire une app unique avec beaucoup de jeux ? ». L'éditeur a passé trois à quatre mois à tenter de démêler le problème.

Ce qui était maintenant demandé par Apple, c'est à dire que chaque jeu soit une app, était impensable. La logistique était trop lourde : pour une mise à jour d'un jeu, tous les jeux au catalogue devaient la recevoir. Et si Microsoft retirait un jeu de son offre, il y aurait eu une « app morte » sur l'iPhone. « Nous pensions que c'était une mauvaise expérience pour les joueurs ». Quant à la version TestFlight de xCloud, idem, il fallait la dégager car Apple estimait qu'elle ne respectait pas les règles.

« Apple autorise Netflix à faire ce que Netflix fait, mais Apple ne nous permet pas de faire ce que Netflix fait », a déploré Wright. Visiblement, seule Apple est capable de faire le distinguo entre le flux vidéo d'un épisode de série télé et le flux vidéo d'un jeu. Quant à la solution alternative des web apps, elle se révèle plutôt solide, mais une web app n'est pas tout à fait une application native. Elle n'a pas accès aux notifications, par exemple. Cet échange aura au moins eu le mérite de pointer du doigt une des bizarreries de l'App Store.

Shadow victime collatérale

La même Lori Wright a expliqué qu'au moment du développement du Xbox Cloud Streaming, Microsoft s'est demandé comment des applications comme Netflix, Shadow et d'autres avaient pu recevoir le blanc-seing d'Apple alors que leur proximité avec le service de jeux en streaming semblait assez claire à l'éditeur. C'est quand Microsoft a mis ces exemples sur la table qu'Apple a débranché l'application Shadow, explique la vice-présidente.

« Je pense qu'Apple a supprimé Shadow de l'App Store après l'e-mail que nous leur avons envoyé, jusqu'à ce qu'ils apportent des changements. Ce n'était pas notre intention, bien sûr ». En attendant, beaucoup de questions se sont posées l'an dernier quand le service de PC dans le nuage de Blade a disparu de l'App Store, en février dernier.

Le lanceur de jeux de Shadow a disparu de l'application iOS.

À l'époque, Blade avait expliqué que ses applications iOS et tvOS avaient enfreint une « partie spécifique » des guidelines d'Apple. L'app est revenue quelques mois plus tard, amputée du lanceur de jeux. L'application a de nouveau été supprimée pour mieux revenir en début d'année.


avatar raoolito | 

@michael
un paragraphe doublé

Pourtant, tout au long du développement de l'app iOS pour xCloud (l'ancien nom du Xbox Cloud Gaming), qui n'est finalement jamais sortie, Apple avait indiqué que le modèle à suivre était celui de Netflix ou d'Audible. « Ce qui aurait été très bien pour nous, mais nous avons finalement appris que ce n'était pas le bon modèle pour nous »

avatar Mickaël Bazoge | 
Merci, je commence à fatiguer je crois.
avatar quentinf33 | 

A mon avis ça sent mauvais pour Apple de ce côté là.

avatar Tabouret3 | 

@quentinf33

Bonne nouvelle alors.

avatar quentinf33 | 

@Tabouret3

Je suis d’accord, même si le cloud gaming est une hérésie à mes yeux et que je n’en serai probablement jamais client (peut-être qu’un jour je serai convaincu cependant), il y a un public, et c’est incompréhensible qu’une telle application soit interdite dans les guidelines de l’app store…

avatar AlexG | 

@quentinf33

Pourquoi le cloud gaming est-il une hérésie à tes yeux ?

avatar koko256 | 

@AlexG

Parce que l'on ne met plus ses c****es dans une grosse voiture chère et polluante alors il faut trouver une alternative. L'iPhone c'est pas mal mais il n'y a pas écrit 2To en gros dans le "Sent from my iPhone" ni sur l'appareil donc il reste le nombre de fps et les led à l'intérieur du PC montrant la marque de la carte graphique (je comprends pourquoi les écrans gamer sont rarement 4K, on passe pour des losers niveau fps). Seulement voilà, le cloud gaming c'est du fps à bas coût ! Les offres sont en général plus rentable qu'acheter le PC complet vu que c'est de la location (j'ai fait le calcul pour shadow, certes ils ne gagnent pas d'argent mais cela donne une idée et puis on peut ne s'abonner que pour les vacances).

avatar Almadweb | 

@quentinf33

Tant mieux tant c’est incompréhensible, injustifié et sans fondement.

À force de jouer au plus fort, Apple va être contraint par décision de justice d’autoriser les stores alternatifs et là on aura tout perdu...

avatar quentinf33 | 

@Almadweb

En soi, pourquoi pas ? Même si j’utiliserais principalement l’App Store, et la plupart des utilisateurs également je pense. La quantité de personnes qui installeraient un store alternatif serait relativement marginal. La plupart de mes amis sont sous Android, ils passent par le Play Store, alors qu’ils ont connaissance de la possibilité d’avoir des stores tiers.

avatar Almadweb | 

@quentinf33

Effectivement quand c’est dispo officiellement bah tu prends mais l’autre chose qui me rends fou c’est de ne pas pouvoir réinstaller une ancienne version d’une app.
Exemple : l’app Micromania est très mauvaise désormais alors que l’ancienne version est top mais je ne peux pas la réinstaller du coup je dois utiliser mon ancien téléphone que pour ça. Pareil avec l’app Xbox qui a vu disparaître le store et les succès 😅
Enfin personnellement l’Apple TV m’a fait craquer et je suis revenu à la Shield ou je peux passer soit par un store alternatif type aptoide soit directement en apk pour installer l’app et la version que je veux. Je peux même avoir plusieurs versions d’une même app 😉. Bref même si j’aime bien le cœur des systèmes Apple, je me retrouve souvent dans une solution désagréable.
Allez pour balancer une autre petite bombe : que dire de l’intégration uniquement d’iCloud dans la sauvegarde de l’iPhone ou de ses photos ? Pour moi cela viole les lois anti trust et les mets en monopole absolu. Certes il existe des moyens autres mais aucun ne bénéficie de l’intégration du système alors que ça ne fait que du stockage 😅

avatar quentinf33 | 

@Almadweb

La sauvegarde de l’iPhone, assez logique que ça soit uniquement que par iCloud, je ne vois pas l’intérêt d’utiliser un autre service, étant donné qu’une restauration se fait à la configuration de l’appareil.

Pour les photos, d’autres services sont disponibles (pas nativement certes), de même que dans Fichiers.

A mon avis le sujet est plus complexe pour le coup.

avatar Almadweb | 

@quentinf33

L’intérêt d’utiliser un autre service : le prix, la capacité, déjà abonné sur un autre service, la confidentialité des données (exemple autosave). Apple n’a qu’à proposer les solutions comme il le fait pour les mails...

Pour les photos, aucun autre services ne permet de conserver des miniatures dans son iPhone et de les afficher ensuite, aucune autre app ne peut proposer une recherche dans les photos qui ne sont plus dans le téléphone, etc.

avatar vincentn | 

@Almadweb

Ah ? Google Photos (par exemple, mais il y en a d’autres) fait quoi alors ? C’est une app pour apprendre la rumba ?

Tu prends une photo (même pas obligé d’utiliser l’app par défaut). Google Photos est synchronisé avec ta photothèque, envoie le tout sur les serveurs de Google… Tu gardes tes miniatures, peut faire des recherches, etc.

Et pour la sauvegarde de l’iPhone, oui. Soit iCloud, soit en local. Alors effectivement, on ne peut pas choisir Xiaomi Cloud par exemple pour cet usage. La réciproque est vrai également. Tu ne peux pas sauvegarder ton smartphone Android sur iCloud.
Tout, ce serait faisable, mais compliqué techniquement (chiffrement, préférences app et OS, etc.). Bref on ne peut que nos données produites type photos, contacts, agendas, mails, musique… et c’est déjà pas mal, non ? On peut même se débrouiller avec la sauvegarde/transfert de nos mots de passe

avatar Almadweb | 

@vincentn

Bah google photo c’est pas dans le navigateur photo de l’iPhone sans compter les problèmes de synchronisation des photos Live, hdr, ou raw.
Comme tu le dis c’est une app moi je veux l’intégration native !

Et pourquoi on ne pas sauvegarder sur iCloud car le protocole et les échanges sont fermés !

Perso la solution Google photo ne m’a pas convaincu et je reste attaché au moteur de recherche iOS bénéficiant de l’ia.

avatar fte | 

@quentinf33

"La sauvegarde de l’iPhone, assez logique que ça soit uniquement que par iCloud"

Pourquoi ? Si je pouvais, je sauvegarderais sur Google Drive car j’y dispose d’un stockage illimité fourni par mon employeur. Sauf que je ne peux pas. Et ce n’est pas logique. C’est mon téléphone et mes données, mais je ne peux pas quand-même.

avatar Almadweb | 

@fte

En phase pour iCloud et la sauvegarde

avatar quentinf33 | 

@fte

Dans ce cas il faudrait intégrer toutes les possibilités au démarrage de l’iPhone ? Faisable c’est sûr…

avatar fte | 

@quentinf33

"Dans ce cas il faudrait intégrer toutes les possibilités au démarrage de l’iPhone ?"

Pourquoi au démarrage ?

Reset, il ne reste que le système de base, installation de l’app de connection au stockage, démarrage de la restauration du backup.

Aucune raison de cantonner ça au démarrage.

avatar draco1544 | 

@Almadweb

"Pareil avec l’app Xbox qui a vu disparaître le store et les succès 😅"

Les succès et le store sont réapparu

avatar Almadweb | 

@draco1544

Moi je n’ai pas ou rien de comparable 😅

avatar draco1544 | 

@Almadweb

"Moi je n’ai pas ou rien de comparable "

Pourtant c’est dans la dernière mise à jour de l’app, c’est même écrit sur les notes de version

avatar Almadweb | 

@draco1544

Je viens même de faire la dernière mise à jour.
Pour les succès on est clairement pas au niveau et pour le store je ne vois rien 😅

avatar fte | 

@Almadweb

"on aura tout perdu..."

C’est qui "on" ?

Moi j’y vois clairement un gain pour mon cul, et mon cul est important pour moi.

avatar Almadweb | 

@fte

On c’est Apple et ses utilisateurs

avatar fte | 

@Almadweb

"On c’est Apple et ses utilisateurs"

Je suis un utilisateur Apple et je ne suis pas dans ce "on" que tu cites. On ne m’a pas envoyé d’invitation. J’aurais refusé de toute manière.

avatar Almadweb | 

@fte

Difficile de savoir sans voir le résultat ;-)

avatar armandgz123 | 

@Almadweb

On aura tout perdu quoi ?

avatar Almadweb | 

@armandgz123

La sécurité des devices et nos données personnelles.

avatar quentinf33 | 

@Almadweb

Pour ajouter à ma réponse, non, la sécurité on peut très bien la conserver, en n’utilisant que l’App Store, sous réserve que les éditeurs proposent leurs apps dessus…

avatar Almadweb | 

@quentinf33

Oui mais tu crée une porte qui peut être utilisé par d’autres

avatar armandgz123 | 

@Almadweb

Y’a déjà des stores alternatifs avec le jailbreak, ou même sur androïde. Pourtant rien ne t’oblige a les utiliser. Absolument rien. En quoi c’est un problème de sécurité alors ?

avatar Korben Dallas | 

Avoir le choix c'est tout perdre?
Tu as un fusil sur la tempe qui te demande d'installer un Store alternatif un une fois qu'ils se prendront une raclée?

avatar Almadweb | 

@Korben Dallas

Parfois tu n’as pas le choix

avatar Valiran | 

@Almadweb

Rien ne dit qu’en cas d’obligation d’autoriser les stores alternatifs, Apple ne puisse pas s’assurer de la gestion dudit App Store (système de validation renforcé, etc)

avatar frankm | 

@Almadweb

T’inquiète, ils sont puissants

avatar daxr1der | 

@quentinf33

c’est bon pour nous justement 😊

avatar yoyo3d | 

Finalement c est une très bonne chose ce procès. Cela permet de mettre au jour certaines pratiques contestables d Apple. Autant je comprends qu Apple ne souhaite pas la mise en place d un store alternatif autant la politique d Apple sur le streaming de jeux est incompréhensible

avatar Almadweb | 

@yoyo3d

Même pour le store alternatif, c’est un problème car ils ont tout contrôle sur ce qui peut ou ne peut pas être dans le store. Pour moi c’est de la censure...

avatar Tibimac | 

@yoyo3d
Apple n'est pas contre mais il y a des règles.
Quand tu conduis dans un pays tu te dois de respecter le code la route de ce pays, même si dans les autres pays c'est différent.

Si tu fabrique des voitures et veut pouvoir les vendre dans tel ou tel pays ta voiture ta respecter la réglementation de ce pays. Et chaque pays est libre de fixer les règles qu'il veut et si ca te convient pas alors tu ne vend pas ta voiture là-bas. C'est pareil ici !

avatar fte | 

@Tibimac

"C'est pareil ici !"

Apple n’est pas un pays. Les iPhone ne sont pas leur territoire national.

Les iPhone sont vendus.

Ce que tu évoques, c’est un gouvernement imposant des lois sur un territoire étranger. Les lois US n’ont pas cours en Europe.

avatar vincentn | 

@fte

Bon, ça, l’extraterritorialité des lois US, cela se discute, ce pays la pratiquant dans certains domaines, notamment fiscaux et économiques.

Exemple le plus baroque et kafkaïen. ces gens simplement nés sur le sol américain et donc considérés comme citoyen US (droit du sol) rattrapés par le fisc US (avec les conséquences pour les banques étrangères) en raison du Facta :

https://www.google.fr/amp/s/www.lesechos.fr/amp/130421

avatar Olivier_D | 

@Tibimac

Sauf que ta comparaison est telle que dans notre cas, le code de la route impliquerait que tu doives obligatoirement déclarer aux autorités chacun de tes déplacements en voiture avant de partir, point À, point B, heure de départ et d’arrivée, ou bien rouler en scooter et dans ce cas tu es libre de faire comme tu veux. Ce serait absurde, lassant, et plus personne n’utiliserais l’automobile.

avatar YetOneOtherGit | 

“Visiblement, seule Apple est capable de faire le distinguo entre le flux vidéo d'un épisode de série télé et le flux vidéo d'un jeu.”

Elle est pourtant majeur et évidente:
- Dans un cas c’est un contenu statistique stocké sur un serveur qui est streamé
- Dans l’autre c’est un contenu dynamique impliquant de forte ressources distante dont le résultat est streamé.

Personne ne fait de différence entre du SaaS (software as a service) et du Storage as a service (STaaS) ?

Il suffit de comparer les infrastructures back nécessaire à du service de streaming vidéo et de Cloud Gaming permettant de servir 10 000 client en parallèle pour comprendre qu’il y a une très nette différence.

avatar Almadweb | 

@YetOneOtherGit

J’ai beau comprendre tes points, je ne vois pas ce que ça change pour Apple car Netflix n’a pas de catalogue statique

avatar YetOneOtherGit | 

@Almadweb

"J’ai beau comprendre tes points, je ne vois pas ce que ça change pour Apple car Netflix n’a pas de catalogue statique"

Ce n’est pas le catalogue qui est statistique mais la matière première qui est transférée du serveur à toi.

Ce n’est qu’un fichier vidéo qui doit être servi par le serveur.

C’est quelque chose de figé qui sera de la même nature pour tous les clients qui y accèderont. (Au variante d’encodage en fonction de la bande passante prés)

Dans le cas du Cloud Gaming c’est une instance de l’application de jeu qui est exécuté pour chaque joueur et qui génère dynamiquement et en temps réel le flux d’images qui doit être streamé.

C’est techniquement des choses absolument différentes demandant des ressources/utilisateur connecté sans commune mesure.

avatar Supernova | 

@YetOneOtherGit

"C’est techniquement des choses absolument différentes demandant des ressources/utilisateur connecté sans commune mesure."

En quoi le fait d’ouvrir un portail utilise des ressources énormes ??

Ici Apple c’est juste le péage qui prend sa commission au passage. Les ressources massives c’est l’infrastructure autoroutière, fournisseur du service de cloudGaming quoi.

Faut arrêter de chercher des excuses bidons à Apple, c’est indéfendable et l’article le montre très bien. Tout ce qui les emmerde c’est la concurrence qui menace sérieusement leur médiocre Apple Arcade.

avatar YetOneOtherGit | 

@Supernova

"En quoi le fait d’ouvrir un portail utilise des ressources énormes ??"

?? Ce n’est absolument pas mon propos

C’est la nature différente des services que je met en avant.

Du Cloud Gaming n’est en rien assimilable à du Streaming vidéo sous le prétexte qu’il existe un petit dénominateur commun entre les deux services : le streaming de flux vidéo.

Cette petite partie commune est un élément minime du Cloud Gaming.

Les deux types de services sont formellement absolument différents.

avatar Supernova | 

@YetOneOtherGit

C’est différent… et?
Je ne prétends pas être un expert mais je crois que vous n’y connaissez pas grand chose non plus.

Au moins ma métaphore de l’autoroute fixe les idées. Apple n’utilise même pas l’argument des ressources pour sa défense, alors pourquoi le faites-vous ? C’est un faux problème selon moi.

avatar YetOneOtherGit | 

@Supernova

"mais je crois que vous n’y connaissez pas grand chose non plus. "

Crois ce que tu peux 🙄

Pages

CONNEXION UTILISATEUR