Shadow encore une fois de retour dans l'App Store 🆕

Stéphane Moussie |

Mise à jour 18/02 — Ça s'en va, ça revient, ça repart… Il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre les pérégrinations de Shadow sur l'App Store, qui vient de faire son retour dans le magasin d'Apple. La toute neuve version 3.5.0 de l'application apporte plusieurs nouveautés comme un paramètre qui diminue le débit maximum s'il détecte une instabilité dans la connexion. La valeur initiale du débit est rétablie quand la connexion retrouve sa stabilité.

Le support d'un écran externe s'améliore et cette version corrige un bug d'affichage de la progression de la mise à jour. Le retrait de Shadow de l'App Store est la conséquence d'un « malentendu sur la nature de l'application », a expliqué le service, qui précise que la confusion a été « rapidement dissipée et résolue en discutant avec l'équipe d'Apple en début de semaine » (Merci Rudy).

Shadow rappelle également que contrairement aux services de streaming de jeux, l'application fournit un PC complet sous Windows 10 plutôt qu'une bibliothèque de jeux… Même si dans les faits, beaucoup utilisent Shadow pour jouer ! Mais c'est cette approche qui permet au service d'éviter les foudres de l'App Store, du moins de temps en temps.


Article original 12/02 — Nouveau revers pour le PC dans le cloud Shadow. L'application iOS/tvOS du service a été une nouvelle fois bannie de l'App Store. Les utilisateurs qui l'avaient déjà téléchargée peuvent continuer de l'utiliser et la retélécharger depuis leurs achats, mais elle n'est plus accessible pour les autres1.

Shadow sur iPad Pro. Le service est avant tout pensé pour le jeu, mais puisqu'on a accès à un Windows complet, rien ne l'empêche de l'utiliser pour autre chose.

« Au cours de la vérification de la dernière version, les équipes d'Apple ont décidé de retirer les apps Shadow iOS, iPadOS et tvOS de l'App Store », indique la start-up Blade. « Nous échangeons en ce moment avec les équipes d’Apple pour en savoir plus », déclare-t-elle sans préciser la raison du rejet qu'elle doit pourtant connaître (Apple l'indique normalement dans ce cas-là), mais qu'elle ne veut peut-être pas communiquer afin de ne pas envenimer la situation.

Shadow avait déjà été éjecté hors de l'App Store en début d'année dernière pendant deux mois et demi. L'éditeur était resté discret sur le sujet, mais l'application iOS avait pu revenir au prix de la disparition de son lanceur de jeux. Apple avait jugé que cette fonction enfreignait une des règles spécifiques aux clients de bureau à distance, en l'occurrence celle disposant que « l'interface utilisateur du client ne doit pas ressembler à iOS ou à l'App Store. »

Les services de jeu en streaming sont très étroitement surveillés et encadrés sur l'App Store, à tel point que la plupart des acteurs (GeForce Now, Stadia, Amazon Luna…) préfèrent maintenant passer par une web app qui ne nécessite pas de validation de la part d'Apple.

On ne sait pas ce qui bloque Shadow dans le cas présent. La dernière version (3.2.2) sur la boutique remontait au mois de novembre. Elle apportait la prise en charge complète des claviers et souris en Bluetooth comme en filaire, ouvrant la possibilité de jouer aux FPS sur iPad. Rien ne dit que c'est cette nouveauté qui pose problème à Apple, l'équipe de validation a pu identifier une violation antérieure des guidelines.

Depuis cette version, Blade a publié plusieurs bêtas sur TestFlight (avec la gestion du micro, le débit maximum adaptatif et d'autres améliorations et correctifs), mais la start-up est donc dans l'incapacité de publier une mise à jour sur l'App Store tant que le différend n'est pas réglé.


  1. Cela dit ça ne devrait pas trop gêner les nouveaux clients, puisque si vous vous abonnez aujourd'hui à Shadow, vous ne pourrez utiliser le service qu'à partir du mois de novembre. Blade n'a toujours pas réussi à rattraper son grand retard dû à des erreurs stratégiques et des imprévus. ↩︎


avatar SaintGlinGlin | 

Est-ce normal d’avoir [OG] en gras qui apparaît sur chaque notification reçue depuis cet après-midi ?

Édit. Je viens de voir qu’il s’agit d’un problème technique. Bon courage pour sa résolution.

avatar Mickaël Bazoge | 
Désolé, c'était une erreur technique de notre part. C'est réparé !
avatar h-de-pierre | 

Effectivement c’est casse-pieds.

avatar moua | 

Et pour ceux qui utilisent shadow comme pc distant pour travailler ?

Ces retraits de l’app store sont exaspérants, et sans alternative, sans à changer de matériel pour une autre marque.

avatar Aldwyr | 

Comme shadow a dans ses CGU des clause indiquant qu’il peut y avoir des interruptions de service et que shadow déconseille fortement d’utiliser leur produit pour faire du boulot Pro, c’est à vous risque et péril...

avatar moua | 

@Aldwyr

Ok, pas de garantie de service.
Shadow se protège, comme tous les services en ligne (sauf certains avec garantie GTR bien plus cher par exemple).

Mais ici,
shadow fonctionne parfaitement,
l’app fonctionne parfaitement.

C’est Apple, un intervenant externe incontournable pour ceux qui ont un terminal iOS, qui bloque pour une raison inconnue.

avatar djgreg13 | 

@moua

C'est dans ces moments qu'android m'appelle
Mais bon sur androïd la gestion entreprise en byod est nulle à chier
Sur certains modèles récents il est toujours impossible d'enrôler uniquement la partie professionnelle du téléphone
C'est un truc tout con possible depuis l'iOS 13 c'est simple mais tellement pratique

avatar daye4 | 

Une version pour safari ferait plaisir

avatar ManIAck | 

@daye4

La version pour navigateur est en développement mais aucune notion de délai pour le moment.

avatar Nevcam | 

@ManIAck

Par contre les versions Safari ne prennent pas en charge la souris généralement, ce qui est assez embêtant avec Shadow...

avatar Nevcam | 

@ManIAck

Mais est-ce que la version Safari pourra prendre en charge le clavier et la souris ? Car ce n’est pas le cas de GeForce Now ou Stadia qui font face aux limitations du navigateur.

avatar koko256 | 

#freefortnite #freeshadow
Me casse les noix Apple avec les jeux clouds. Et interdire les apps qui proposent plusieurs jeux alors il y a un onglet spécifique apple arcade dans l'app store. C'est clairement un déséquilibre. Certes, il n'y a pas de launcher arcade... pas besoin puisque le launcher est intégré à l'application de l'app store. Vivement les procès.

avatar Krysten2001 | 

@koko256

Pas du tout la même chose. Ce n’est pas du cloud sur Apple Arcade.

avatar koko256 | 

@Krysten2001

La raison pour refuser stadia et autre, c'est qu'il font aggregateur de jeux alors que chacun doit avoir une icône séparée. Donc si, il y a un lien. S'il y avait moyen d'avoir dans l'app store une icône stadia avec tous leurs jeux, je pense que cela embêterais moins Google que de faire une icône par jeu, noyée dans tout le reste..

avatar Krysten2001 | 

@koko256

Sauf que vous comparez l’incomparable. Apple Arcade est ≠ de stadia,...😉

avatar koko256 | 

"sans à changer de matériel pour une autre marque."
Ma watch arrive en fin de vie, un fil à l'iPhone de moins quand elle tombera en panne.

avatar lmouillart | 

Excellente chose, pouvoir afficher un écran GNU/Linux, Windows ou autre de mauvais gout sur un magnifique iPad est à la fois une faute esthétique et un premier pas vers l'anarchie.
Rigueur et contrôle que diable !

avatar Moebius13 | 

D'habitude je suis plutôt en faveur des positions d'Apple mais là je ne supporte pas leur politique vis à vis des solutions de Cloud Gaming !!!

En qu'on cela va-t-il nuire au business model d'Apple ?

Ils ont Apple Arcade mais c'est une plate-forme qui ne répond absolument pas aux mêmes besoins, qui produit des jeux indépendants essentiellement et adaptés au support mobile, la plupart du temps pour jouer sur le pouce ou faire de petites parties.

Les plates-formes comme Xcloud et le gamepass, Shadow, Stadia, Luna d'Amazon, Geforce Now, tout ça ce sont des outils pour permettre de jouer à des jeux qui dans leur grande majorité n'auraient aucune chance de tourner sur un appareil mobile.

En plus Apple pourrait prélever sa dîme de 30% si les entreprises concernées souhaitent malgré ce coût lancer malgré tout leur app sur Apple Store.

Au final apple a tout gagné, j'ai testé les Web apps qui fonctionnent étonnement bien et qui sont encore en bêta ce qui n'augure que du bon.
Ils se privent eux même d'une manne financière et d'un certain contrôle sur ces apps potentielles, en plus d'un argument de rétention des utilisateurs gamers.

On ne parle pas d'un store alternatif, ni d'apps qui permettraient de gruger apple financièrement comme Epic tente de le faire.

Apple gagnerait à un peu assouplir les règles de son store qui va finir par se scléroser sous le poids de ces mêmes règles qui l'ont longtemps protégées et rendues qualitatif. Elles brident désormais la création et de nouveaux usages émergents.

Je le répète mais ces apps ne concurrencent pas apple arcade et priver les utilisateurs d'apps Xcloud ou Nvidia ne les conduira pas à s'abonner à Apple Arcade.
Les usages sont différents, ce serait comme dire "en bloquant Adobe photoshop nos utilisateurs vont se tourner sur les outils fournis dans iOS par nos soins", c'est ridicule.

Apple a toujours sous estimé et méprisé le jeu vidéo en faisant le minimum syndical. Ils sont toujours passés à côté du coche.

Apple Arcade en est le symbole, c'est la réponse d'Apple (qui ne bouge pas beaucoup) face à une industrie qui cumule un CA supérieur à toutes les autres industries réunies, cinéma compris.

Je ne les invite pas à lancer une console, ils n'ont aucune chance, mais qu'ils vivent au moins avec leur temps et épousent pleinement les mutations en cours et spécifiquement le Cloud Gaming qui est parfaitement complémentaire à l'iPhone et l'ipad.

avatar Furious Angel | 

@Moebius13

C’est pas une question de business model, c’est une question de contrôle de la plateforme. Mais bon ça change pas grand chose au raisonnement ^^

Par contre je suis pas sûr qu’ils n’auraient aucune chance en lançant une console, mais ça me paraît anachronique à cette ère pré-cloud gaming justement.

avatar r e m y | 

@Furious Angel

En poussant le développement de webapp, ils perdent tout contrôle.

avatar Furious Angel | 

@r e m y

Ah mais je dis pas que leur approche est bonne ^^

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

"En poussant le développement de webapp, ils perdent tout contrôle."

C’est la grosse bataille en perspective garder le maximum de choses dans le périmètre du store et non ce n’est pas pousser vers les WebApp.

Dans un cas comme dans l’autre Apple perd le contrôle des très rentables micro-transaction.

avatar byte_order | 

@Furious Angel
> C’est pas une question de business model, c’est une question de contrôle de la plateforme.

Même pas.
C'est une question des *usages* possibles sur cette plateforme.
C'est exactement comme si Apple refusait une maj de l'app Netflix ou Spotify pour iOS car l'app propose un "launcher" pour accéder à du contenu, et que cela rentre en conflit avec les règles de l'AppStore.

Elle n'a pas osé le faire avec Netflix parce que l'offre existait *avant* qu'elle se lance dans une stratégie de s'imposer comme intermédiaire entre le consommateur et des *loueurs*, jusque là son modèle c'était d'être l'intermédiaire entre l'acheteur d'une app et son développeur, modèle qui s'est effondré avec la migration vers des apps gratuites mais des usages payants, par abonnement.

Elle considère que le "launcher" intégré donne accès à du contenu supplémentaire, donc un usage supplémentaire, qu'elle devrait donc capter ses frais de "douanes" pour utiliser une plateforme qu'elle ne loue pourtant pas, puisqu'elle est vendu.

Mais le contenu lancé lors qu'on clique(ait) sur un raccourci dans l'app Shadow, il a *déjà* été payé par le consommateur : il a déjà payé sa location d'une machine distante, il a déjà payé pour installer tel OS dessus, il a déjà payé pour installer tel jeu ou tel app sur cet OS installé sur une machine à distance qu'il loue.

C'est pas un contrôle de la plateforme. L'exécution à distance d'un programme ne menace nullement l'intégrité de iOS, de l'iPhone, de l'iPad.
Par contre, cela réduit les usages "natifs" de sa plateforme, ce qui la rend moins déterminante dans l'usage des gens.

Ironiquement, en entravant ce type d'usages distants Apple rend "sa" plateforme moins polyvalente. Elle est restée coincé sur "y'a une app pour ça", qui l'a rendu si riche.
Le pb c'est que le "y'a un service pour ça" est nettement plus multi-plateforme, et donc Apple ne peut position sa douane de force.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Elle n'a pas osé le faire avec Netflix parce que l'offre existait avant qu'elle se lance dans une stratégie de s'imposer comme intermédiaire entre le consommateur et des loueurs, jusque là son modèle c'était d'être l'intermédiaire entre l'acheteur d'une app et son développeur, modèle qui s'est effondré avec la migration vers des apps gratuites mais des usages payants, par abonnement. "

Nope la transition au modèle F2P et abonnement est un modèle général qui dépasse largement le cadre des store d’applications.

C’est l’évolution même du marché qui a conduit à la large adoption de ses modèles par les majors et qui n’ont nullement été inventés par Apple qui c’est simplement adapté au changement de paradigme général.

La licence perpétuelle devient minoritaire sur l’ensemble du business logicielle, tout comme la propriété perd en adhérence sur bien des secteurs de la société au profit du paiement à l’acte.

Apple suit en général le mouvement, c’est encore le cas ici.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Ironiquement, en entravant ce type d'usages distants Apple rend "sa" plateforme moins polyvalente."

Nope ils défendent leurs intérêts en sachant parfaitement ce qu’ils font d’autant plus que le Cloud Gaming à bien du mal à démarrer.

Aucune raison d’aider un potentiel mouvement gênant qui plus est quand il est en difficulté.

Les prévisions de croissance du Cloud Gaming sont pour l’instant assez atone 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"qu'elle devrait donc capter ses frais de "douanes""

Et après ça tu nieras être dans une position radicale de chevalier évangéliste : ce choix de terminologie caricaturale et biaisés illustre parfaitement cette posture.

Un droit de douane n’a strictement rien à voir avec une commission d’intermédiation. 😎

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Un droit de douane n’a strictement rien à voir avec une commission d’intermédiation

Quand la mise en relation d'affaire entre 2 personnes se fait de manière arbitraire via un contrôle imposé et non contournable nécessitant paiement, c'est une douane.

Y'a aucune raison autre que arbitraire qu'un développeur d'app pour iOS et un propriétaire d'iPhone ne puisse pas avoir une relation d'affaire en directe, ou via un autre intermédiaire que Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"c'est une douane."

Revises tes definitions. 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Y'a aucune raison autre que arbitraire"

Tu pourras écrire ça le jour où la justice aura validé cette hypothèse qui pour l’instant tient plutôt de la diffamation 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"C'est une question des usages possibles sur cette plateforme."

Aucune étude ne montre que l’ouverture est un critère important dans les motivations d’achat de smartphone ou de tablette.

C’est un truc qui doit te rendre dingue en tant qu’évangéliste de l’ouverture et du contrôle individuel, tu mettras ça sur le compte du manque d’information et d’éducation avec les mêmes résultats que pour le fantasme de GNU\Linux sur le poste client libérant les masse du joug de Microsoft.

J’en parle d’autant plus que je fût dans mes jeunes années de ceux qui crurent à ce fantasme avec un activisme pas loin de rappeler le tiens 😎

“Ne pas être anarchiste à seize ans, c'est manquer de coeur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de jugement."
George Bernard Shaw

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> “Ne pas être anarchiste à seize ans, c'est manquer de coeur. L'être encore à quarante ans,
> c'est manquer de jugement."

Ouais je connais cette citation, qui drape selon moins surtout le renoncement par fatigue derrière une pseudo prise de conscience.

Par ailleurs, je ne vois pas en quoi mes opinions défendues ici seraient anarchistes. Alors même qu'au contraire je défends le retour de plus de règles équitables de concurrence et de droits du consommateur.

C'est justement accepter ou renoncer à s'opposer à ce que le business définisse arbitrairement les règles comme elles lui conviennent le mieux qui me semble promouvoir l'anarchie, ou du moins promouvoir la jungle : ce ne sont alors plus des règles mais juste la loi du plus fort, rien de plus.

J'ai pas l'intention d'avoir une rolex d'ici mes 50 ans, j'imagine qu'en plus de manquer de jugement j'aurais donc également raté ma vie...

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Par ailleurs, je ne vois pas en quoi mes opinions défendues ici seraient anarchistes."

Elle ne le sont pas puisque tu défends une vision absolue de la propriété qui est la clé de ta défense 😎

Tu peux remplacer anarchiste par untopiste ou idéaliste😉

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"J'ai pas l'intention d'avoir une rolex d'ici mes 50 ans"

La Rolex ça s’offre à son bras droit mais cela ne se porte pas à son bras gauche quand on a un peu de style et d’élégance 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"C'est justement accepter ou renoncer à s'opposer à ce que le business définisse arbitrairement les règles comme elles lui conviennent le mieux qui me semble promouvoir l'anarchie, ou du moins promouvoir la jungle : ce ne sont alors plus des règles mais juste la loi du plus fort, rien de plus."

Plus sérieusement ce qui est touchant chez toi c’est ta vision très mécanique et rationnelle de la condition humaine qui est un biais de jugement remarquable.

Tu es une caricature de la pensée “technique” théorique faisant abstraction de bien des réalités complexes.

Et ne te méprends pas ce n’est nullement un manque de respect ou d’estime de ma part à ton égard.🖖

Je dirais même que part bien des aspects tu me rappels ce que j’étais à 25 ans.

Tu peux me qualifier de vieux con revenus de ses fantasmes de jeunesse si tu veux 😉

avatar p@t72 | 

@john/Lydia /yacc accessoirement yet...
😎Ça 😎va😎 mieux😎 la😎 dysorthographie😎 !?😎

avatar p@t72 | 

@byte_order
Ne perds pas ton temps avec yet machin chouette

avatar fte | 

@p@t72

En quoi ça te préoccupes, pat machin bidule ?

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"En quoi ça te préoccupes, pat machin bidule ?"

L’idée qu’on puisse confronter ses vues franchement et y trouver du plaisir semble lui être étrangère.

J’ai du respect et de la considération pour Byte_Order même si nous explorons nos divergences sans faux semblants.

Et il y a je trouve des choses interessantes qui ressortent de nos échanges certes parfois rugueux mais le consensus et l’entre-sois sont toujours sans intérêt et stériles.

Et en plus il me rappelle ce qu’était ma petite personne dans ses jeunes années avant que je devienne vraiment un git 🥸

C’est assez amusant il y a des moments où j’ai vraiment la sensation d’argumenter avec un moi du passé, l’expérience est surprenante (Je fut un chantre activiste de la FSF peut-être encore plus radical que Byte Order, avant de devenir un vieux con pragmatique, donneur de leçons et désabusé)🤓

avatar YetOneOtherGit | 

@Furious Angel

"C’est pas une question de business model"

C’est une pure question de business sur le store : la porte ouverte à la fuite des importants revenus du F2P faisant d’Apple rien moins que la troisième entreprise mondiale tirant le plus de profit des JV 🤑

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

C'est bien ce que je dis : c'est un question de contrôle de la plateforme, afin d'empêcher l'évasion de profits qui, sans ce contrôle, échapperait à Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"C'est bien ce que je dis : c'est un question de contrôle de la plateforme, afin d'empêcher l'évasion de profits qui, sans ce contrôle, échapperait à Apple."

Sur ce point nous sommes évidemment d’accord 🤑

avatar Krysten2001 | 

@Moebius13

Regardez cette vidéo pour bien comprendre.

https://youtu.be/KDcDlxCbQLI

avatar byte_order | 

@Krysten2001

Ce que Apple ne veut pas cela la regarde, elle.

Ici, ce qui intéresse les gens, ce sont les usages que Apple, pour des raisons qui la regarde, les empêchent de pouvoir faire avec *leurs* terminaux.

La prochaine étape c'est quoi ?
Apple exige que chaque série ou film accessible depuis l'app Netflix pour iOS soit téléchargeable sous la forme d'une app !? Qu'Apple puisse vérifier la qualité du contenu ?
Que chaque serveur distant accessible depuis les apps type VNC / Remote Desktop / SSH soit accessibles que sous la forme d'une app téléchargeable séparément de ces apps !?

Mais qu'elle continue ainsi.
Plus c'est le cas, plus les gens se rendront compte à quel point *son* contrôle de iOS via l'AppStore est nuisible à *leur* liberté d'usage de *leur* biens.

Et plus ils découvriront que ces usages depuis d'autres terminaux que ceux d'Apple sont loin d'être le cauchemard que prétende les fans d'Apple.

Plus les gens sont amenés à (re)prendre le contrôle sur leurs plateformes, leurs usages, mieux c'est pour leur autonomie, leur indépendance, leur agilité entre les outils du numérique...

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Netflix ne stream pas des jeux 😉 et c’est son Os avec des règles. Surtout que le streaming de jeux représente une minorité pour l’instant donc ça ne dérange quasi personne.

avatar fte | 

@Krysten2001

"donc ça ne dérange quasi personne."

À partir de combien de quasi personne le dérangement devient suffisant pour être considéré ?

avatar Krysten2001 | 

@fte

Les jeux sur le cloud ne sont qu’à leur balbutiement 😉

avatar fte | 

@Krysten2001

Ce n’est pas une réponse à ma question.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Netflix ne stream pas des jeux 😉

Le client Netflix :
- affiche le morceau de vidéo envoyé par ses serveurs
- prépare la réception du prochain morceau
- surveille les entrées de l'utilisateur
- en cas d'interaction utilisateur, il envoie une ou plusieurs requetes vers le serveur
- en retour, le serveur modifie le contenu du prochain morceau de video

C'est très peu différent du streaming d'un jeu vidéo, réellement.
La différence, côté client, se situe uniquement sur le type d'interaction utilisateur qui est supporté et la durée de chaque "morceau" de vidéo.

> et c’est son Os avec des règles.

Ah, les fameuses règles qui sont force de loi...

> Surtout que le streaming de jeux

D'une part, Shadow n'est pas du streaming de jeux, c'est de l'accès à distance à un ordinateur déporté dans des data center.

D'autre part, le jeux vidéo pèse plus lourd que l'industrie du cinéma, de la télévision.
C'est un peu comme croire que le streaming de la musique, quand elle pesait peu par rapport aux ventes, n'est pas un enjeu pour l'avenir...

> représente une minorité pour l’instant
> donc ça ne dérange quasi personne.

Vous êtes sérieux !?
Une entrave arbitraire n'est pas grave parce que cela ne "dérange" pas assez de monde !?
Donc, en gros, cela ne serait une entrave, selon vous, que si beaucoup de monde y accédait avant sans entrave, c'est ça l'idée !?!

C'est carrément cautionner la mise en place d'entraves à tout le plus tôt possible, cette idée !

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Apple a ses règles sur SON système d’exploitation. Vous allez vous attaquez à Sony, tesla,... car ils ont des règles sur leur système d’exploitation,...?

avatar fte | 

@Krysten2001

"Apple a ses règles sur SON système d’exploitation. Vous allez vous attaquez à Sony, tesla,... car ils ont des règles sur leur système d’exploitation,...?"

On ne parle pas de son système, on parle de nos téléphones qui n’appartiennent pas à Apple.

Parlant de Sony, idem, j’espère exactement le même traitement. Les PS4/5 n’appartiennent pas à Sony.

Tesla je m’en balance, je n’en ai pas sans mon salon.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR