App Store : Tim Cook se projette dans l'après Epic Games

Florian Innocente |

Tim Cook entend aller de l'avant et passer à autre chose pour ce qui relève de l'App Store et de la bataille juridique qui a opposé Apple à Epic Games. Le patron d'Apple s'est exprimé devant des employés, rapporte The Verge.

Il y a quelques jours, le jugement entre les deux protagonistes a donné raison à l'éditeur de Fortnite sur 1 point : autoriser les développeurs à inclure dans les apps des liens menant vers d'autres boutiques ou formules d'abonnements externes à l'App Store et à l'app.

En revanche Apple a eu gain de cause sur 9 autres. Parmi ceux-ci, la juge a estimé que l'App Store ne représentait pas un monopole. Dans le cas contraire cela aurait ouvert la porte en grand aux éditeurs pour intégrer dans leurs apps d'autres boutiques et leur permettre aussi de distribuer leurs apps sans passer par l'App Store.

Epic Games a annoncé qu'il faisait appel, tandis qu'Apple est restée muette sur le sujet à ce jour. Les propos de Tim Cook supposent qu'il est satisfait du score.

Il a répété qu'Epic Games souhaitait être traité différemment des autres éditeurs : « Nos règles font que nous traitons tous les développeurs de la même manière », une fable que le patron d'Apple et ses lieutenants continuent d'entretenir sans nuances, puis d'ajouter « Ils nous demandent à plusieurs reprises de les traiter différemment, nous avons dit non et ils nous ont poursuivis sur 10 points. Le tribunal a statué sur 9 d'entre eux en faveur d'Apple et 1 en faveur d'Epic. Plus important encore, il a été décidé qu'Apple n'était pas un monopole, ce que nous avons toujours su. Apple est dans un marché très concurrentiel ».

Epic contre Apple : certains développeurs sont-ils plus égaux que d

Epic contre Apple : certains développeurs sont-ils plus égaux que d'autres ?

App Store : Apple clarifie enfin ses avantages accordés à certains services vidéo

App Store : Apple clarifie enfin ses avantages accordés à certains services vidéo

Apple a accordé un privilège à Zoom pour utiliser la caméra de l

Apple a accordé un privilège à Zoom pour utiliser la caméra de l'iPad en Split View

Apple était prête à dérouler le tapis rouge pour que Netflix conserve les achats intégrés de l

Apple était prête à dérouler le tapis rouge pour que Netflix conserve les achats intégrés de l'App Store

Apple a trois mois pour faire appel de ce jugement. Cook ne s'est pas non plus exprimé sur l'injonction qui pèse sur Apple d'accorder aux éditeurs — d'ici décembre — le droit de mettre dans leurs apps des liens vers des boutiques extérieures sur le web.

Le patron d'Apple n'a toutefois pas paru inquiet outre mesure, il a laissé entendre qu'il était temps de passer à autre chose :

Je pense que le jugement aura comme vertu de mettre un terme à certains débats à propos de l'App Store. Pour ce qui est du point sur lequel nous avons perdu, il y avait une ou deux phrases d'un accord qui ont été rayées, ça ne va pas plus loin. Je suis impatient maintenant d'aller de l'avant.

Suite de l'affaire en 2022 avec la procédure en appel d'Epic Games.


Tags
avatar Amaczing | 

👍

avatar r e m y | 

Ce qui me surprend dans la décision du juge, c'est qu'elle considere que la clause qu'avait enfreint EPIC n'est ni illégale ni même abusive, puisque EPIC doit dédommager Apple pour l'avoir enfreinte, mais dans le même temps, elle enjoint Apple de la supprimer en autorisant les développeurs à mettre des liens vers d'autres moyens de paiement court-circuitant l'appStore et la commission d'Apple. Ça me semble un peu contradictoire...

avatar raoolito | 

@r e m y

ben oui, un jugement ne doit pas valider une infraction a posteriori.
Epic a rompu l'accord, il va payer pour cela, mais sur le fond epic a soulevé une question et il a obtenu gain de cause là-dessus.
Ne pas oublier qu'EPIC aurait parfaitement pu aller en justice sans enfreindre les guidelines de l'app store...

avatar r e m y | 

Si la juge considère que cette clause de l'AppStore est abusive (en demandant instamment qu'elle soit supprimée), elle ne devrait pas condamner Epic pour l'avoir enfreinte (une clause jugée abusive est considérée ne jamais avoir existé, on ne peut donc reprocher à quelqu'un de ne pas l'avoir respectée).
Donc si elle condamne Epic à dédommager Apple, c'est qu'elle ne considère pas cette clause abusive, et pourtant elle enjoint Apple de la supprimer...

C'est cette apparente contradiction qui me surprend.

avatar Rin-Kun | 

@r e m y

Le jugement dit que Apple ne doit pas empêcher de rediriger les gens vers un site pour payer, hors Epic c’était du achat in-app directement dans l’application.
La différence est là et la juge a sûrement estimé qu’il y avait bien un préjudice.

avatar dorninem | 

@r e m y

Clause peut-être abusive mais que Épicé a acceptée pendant des années en tout connaissance de cause. C’est donc normal que la juge ne revienne pas dans le temps , c’est déjà assez bordélique ces combats de titans

avatar R-APPLE-R | 

@r e m y

Au moment des faits c’était illégal…

avatar YetOneOtherGit | 

../..

Mauvaise interprétation de ta contribution 😉

avatar Adodane | 

@r e m y

Epic avait carrément mis un bouton pour les micro transactions, ce que le jugement n'autorise pas encore.
D'où l'appel d'epic.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"D'où l'appel d'epic. "

Nope l’appel d’EPIC est avant tout motivé par le fait qu’ils n’ont pas obtenu gain de. cause sur la raison d’être de toutes leur stratégie : l’ouverture du marché des store 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

"Ça me semble un peu contradictoire..."

Les dix demandes d’EPIC n’ont pas la même portée :
- Les demandent relative au casus belli d’août 2020 ont toutes étaient déboutées : EPIC a violé ses engagements, Apple avait parfaitement le droit d’agir comme ils l’on fait et pire la protection dont bénéficiait Unreal suite à la procédure préliminaire tombe
- Une grande part des demandes avait pour objectif d’avoir un jugement source de droit non pour le passé mais pour l’avenir. EPIC a obtenu gain de cause sur une vision qui s’appliquera dans le futur.

Comme souvent regarder cette procédure avec notre vision du droit romano-germanique et inopérant dans un système de common-law.

La plus grande part des demandes d’EPIC ne visaient nullement à sanctionner des pratiques passées (Hors celle visant à légitimer le casus belli) mais à poser un nouveau cadre de droit pour l’avenir.

Imaginons que la juge est acceptée de considérer que la situation était monopolistique et qu’il fallait à l’avenir ouvrir l’accès au store, cela n’aurait nullement ouvert la voie à des demandes de compensation financière sur le passé des acteurs de l’Apple Store.

Le fait que les jugements soit une source du droit et n’est pas simplement vocation à appliquer le droit change absolument tout le paradigme.

avatar iPop | 

@r e m y

Je sais pas mais c’est bizarre parce que quand je fait mes courses, que je mette ma Mastercard, carte bleu, Visa, American Express, etc… je paye toujours les taxes.

avatar Brice21 | 

@r e m y

Le jugement oblige Apple à laisser les developpeur informer l’utilisateur qu’il existe une alternative pour payer des achats in-app et permet un lien vers un site web via une URL mais pas du tout d’intégrer une boutique alternative au sein de l’app, ce qu’avait fait Epic. Cela reste et restera interdit dans le contrat de developpeur avec Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@Brice21

"Cela reste et restera interdit dans le contrat de developpeur avec Apple."

Le « restera » doit quand même être conditionné à l’appel 😉

Et éventuellement aux autres manœuvres en approche 😎

avatar Nexon99 | 

Je retiens que EpicGames a fait un caprice de gosse parce qu’ils n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient.

C’est lamentable.

avatar fte | 

@Nexon99

Ton commentaire est très éclairant sur pourquoi Epic et Sweeney est une entreprise ayant autant de succès et que tu n’en es pas le CEO.

avatar YetOneOtherGit | 

@Nexon99

"Je retiens que EpicGames a fait un caprice de gosse parce qu’ils n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient. "

Nullement EPIC a une vision stratégique absolument pertinente et osée, rien à voir avec un “caprice” 😎

avatar Nexon99 | 

@YetOneOtherGit

Pertinent ?

- Ils voulaient des avantages et des traitements de faveurs
- Ils ne veulent rien payer pour engranger plus de tunes

C’est très pertinent comme lutte effectivement.🗿 Problèmes d’entreprise de milliardaire…

avatar YetOneOtherGit | 

@Nexon99

"C’est très pertinent comme lutte effectivement.🗿 Problèmes d’entreprise de milliardaire…"

Tu découvres que l’ensemble de la démarche n’est qu’un enjeu de partage des potentiels financiers d’un marché?

Et oui la vision stratégique portée par Tim Sweeney (Le CEO d’EPIC) est on ne peut plus pertinente d’un point de vue business:
- Son entreprise dégage des montagnes de cash
- Il y a une belle opportunité pour utiliser cette montagne de cash pour devenir un acteur majeur de la distribution de jeu sur absolument toutes les plateformes
- Cette stratégie a déjà été mise en œuvre sur les jeux PC où les moyens d’EPIC leur permettent de distordre la concurrence et d’acquérir des PDM en affaiblissant les acteurs établis du marché
- Le frein à cette ambition est le monopole de distribution des applications sur bien des plateformes
- En attaquant Apple et accessoirement Google il y a moyen d’obtenir un jugement source de droit d-considérants que les pratiques des stores sont monopolistiques
- Si ce jugement tombe c’est l’ensemble des entraves à l’accès à des plateformes qui tombent

Il faut arrêter de prendre les capitaines d’industrie pour des imbéciles impulsifs. Tim Sweeney sait parfaitement ce qu’il fait et pourquoi il le fait 🤑

La démarche est osée, l’issue est incertaine, mais la stratégie business est on ne peut plus pertinente au regard du potentiel économique en cas de succès.

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

Le comportement d'epic me parait être le plus logique et humain qu'il y ait jamais eu.

et celui d'Apple aussi.

et mon comportement est aussi ultra logique et humain : je veux tirer le parti, n'importe lequel, pour avoir + de valeur, de flexibilité, qu'importe qui je paie ! :)

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

Yep 😎

avatar oomu | 

@Nexon99

Je retiens qu'Apple a boudé en salle gosse parce qu'ils ne veulent pas être conciliant avec l'industrie dont ils tirent partie pour justifier leur ziphon.

C'est lamentable.

#VolLeStyleDEcritureDAutruiEnGrosFeignantQueJeSuis :)

avatar Nexon99 | 

@oomu

En quoi ils ont boudé ? 😂 ils leurs ont rentré dans le lard et leurs ont dit en gros « allez vous faire foutre si vous êtes ps content ». Ils ont clairement eu raison.

Quand tu utilises un service, tu respects les règles et tu payes. Point.

avatar occam | 

Le Victory-V churchillien.

La phrase : « I’m sort of looking forward to moving forward now ».

La référence :
https://shop.iwm.org.uk/Let-us-Go-Forward-Together-Poster

L’Histoire :
https://winstonchurchill.hillsdale.edu/forward-together/

Quand l’EPIC devient prosaïque, ça pique. Sort of.

avatar fte | 

« comme vertu de mettre un terme à certains débats à propos de l'App Store »

Uniquement dans tes rêves Tim, uniquement. La bataille ne fait que commencer.

avatar Nesus | 

@fte

Dans ses rêves et dans le compte rendu du tribunal…

avatar fte | 

@Nesus

Pour l’instant et uniquement aux US. Le monde est vaste et les années nombreuses.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Pour l’instant et uniquement aux US. "

Il va être intéressant de voir ce que le reste du monde osera faire de concret 😋

avatar YetOneOtherGit | 

@Nesus

"Dans ses rêves et dans le compte rendu du tribunal…"

Fte n’est pas de ceux qui nient la portée très défavorable à la position qu’il défend, du jugement 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Uniquement dans tes rêves Tim, uniquement. La bataille ne fait que commencer."

Mais elle commence assez mal avec une grosse défaite il ne faut pas le nier.

L’appel devant le 9° circuit, qui rappelons-le n’est pas un nouveau procès, sera un élément clé 😎

avatar debione | 

Moi ce que j'adore, c'est la fameuse rengaine: Nous traitons tous les développeurs de la même manière...

avatar bibi81 | 

Et le "Plus important encore, il a été décidé qu'Apple n'était pas un monopole, ce que nous avons toujours su."

Ce n'était pas Apple dont il était question mais bien l'AppStore...

avatar YetOneOtherGit | 

@bibi81

"Ce n'était pas Apple dont il était question mais bien l'AppStore..."

Sur le reste il faut se lever tôt pour trouver un business où l’on pourrait envisager une position de monopole ou de position dominante 😄

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Moi ce que j'adore, c'est la fameuse rengaine: Nous traitons tous les développeurs de la même manière..."

Le principal pb c’est qu’ils ne traitent pas les acteurs puissants du store de façon suffisamment différentiés.

S’il y avait eu une normale et classique dégressivité du taux de commission en fonction du volume d’activité, les majors ne se plaindraient pas.

Ce qui est anormal c’est de voir les puissants ne bénéficiant pas dans leur ensemble de conditions privilégiées, ce qui est une norme dans le business.

Au lieu de cela ils font une ristourne aux sans grade 😄

avatar Adodane | 

Apple a un comportement anti concurrentiel, voilà ce qu'on retient de ce procès,.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Apple a un comportement anti concurrentiel, voilà ce qu'on retient de ce procès,. "

C’est qui “on” ? 😳😳😳

Tu peux avoir une lecture partielle et partiale du jugement si tu veux.

Mais les points sur lequel EPIC reconnait par la voie de son CEO, que l’on peut difficilement accuser d’être un fanboy ou de mal connaître l’affaire, sa défaite sont prégnants et nombreux.

Une majors sortant d’une procédure aussi ambitieuse avec une tape sur les doigts pour des pratiques anti-concurrentielles et en prime des injonctions très symboliques quant aux obligations pour remédier à ce constat, c’est du nanan dont rêve tout directeur juridique de majors. 😉

Si le jugement est confirmé en appel voir devant la SCOTUS c’est une immense victoire pour Apple qui ne perd quasiment rien si l’on analyse la réalité des injonctions faites sur le seul point de condamnation.

http://www.fosspatents.com/2021/09/no-epic-v-apple-injunction-absolutely.html

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

La juge qui accuse Apple de comportement anti concurrentiel avec son obligation d'utiliser uniquement son système de payment et aucun autre, je trouve pas ça une victoire mais bon...

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"La juge qui accuse Apple de comportement anti concurrentiel avec son obligation d'utiliser uniquement son système de payment et aucun autre, je trouve pas ça une victoire mais bon... "

C’est une victoire évidemment mais sur une bataille annexe et plus encore les conditions imposées par le jugement sont très loin d’être une révolution 😉

Et ce n’est pas une victoire pour EPIC dont les véritables objectifs ne sont pas là et qui reconnaît sa large défaite en attendant l’appel 😉

PS : la juge “n’accuse” pas, ce n’est pas son boulot ici, elle juge 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Bref c'est un comportement anti concurrentiel de la part d' Apple. C'est une décision pour les usa, la Corée du Sud a pris la même un peu près, à voir ce qu'il va arriver en Europe.
C'est juste le début.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"C'est juste le début. "

De quoi ?

Et si c’est un début qui doit permettre de se projeter dans le futur c’est une base assez peu prometteuse.

Attention aux emballements faisant prendre ses rêves pour des réalités.

A ce jour il n’y rien de très sérieux remettant réellement en cause l’emprise d’Apple sur son store et cette première procédure a très largement conforté la position d’Apple sur l’essentiel.

Attendons de voir ce que donnera l’appel.

Au niveau des initiatives législatives sur divers territoires cela reste aussi plus symbolique qu’autre chose à ce jour.

Wait & See 👀

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Bon il suffit de bannir Epic une fois pour toutes et s’ils veulent distribuer leurs jeux d’une autre manière ils n’ont qu’à se débrouiller sans l’app store.
Apple peut largement vivre sans les revenus générés par Epic et ça évitera tout problème avec ce developpeur.
Après tout c’est leur plateforme ils acceptent ou refusent qui ils veulent

avatar oomu | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

pourquoi ? il est quand même bon le sousous de fortnite et de tous les titres unreal...

certes Apple peut survivre à un météore de taille raisonnable, mais un sous est un sous.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@oomu

Disons que par principe quand tu bosses avec une boîte et qu’elle te fait chier au point de te faire un procès, le dialogue et la confiance sont rompus, t’évite de bosser avec à nouveau

avatar YetOneOtherGit | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

"Disons que par principe quand tu bosses avec une boîte et qu’elle te fait chier au point de te faire un procès, le dialogue et la confiance sont rompus, t’évite de bosser avec à nouveau"

Les “principes” et le business ça fait deux 😉

Comme en diplomatie il n’y a ici que des histoires d’intérêts divergents ou convergents qui fluctuent dans le temps.

Se déchirer devant les tribunaux ne défini nullement les relations futures.

L’histoire est remplie d’exemple et sur MacGe l’histoire des relations d’Apple est MS est archetypal:
- 1986 : Procès d’Apple contre MS
- 1987 : Rebelote
- 1997 : MS vient au secours d’Apple

Et ce n’est qu’un exemple parmi des dizaines 😉

avatar dodomu | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

Oui, mais on peut aussi imaginer que ça serve à Apple comme menace pour tout les autres : « on s’est séparé d’Epic, oui on a osé, et oui on se fout du pognon qu’ils auraient rapporté. Vous autres développeurs, que vous soyez petit ou grand, méfiez vous, on est capable de le refaire… »

avatar YetOneOtherGit | 

@dodomu

"et oui on se fout du pognon qu’ils auraient rapporté"

Un des enseignements du procès c’est qu’aussi bien pour Apple que pour EPIC, les pertes issue de la disparition de Fornite ne sont pas très impressionnante.

iOS ne représentait plus que 7% de l’activité de Fornite 🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@dodomu

"Vous autres développeurs, que vous soyez petit ou grand, méfiez vous, on est capable de le refaire…"

Et surtout à l’issue du procès: on est parfaitement dans le droit d’éjecter quiconque ne respecte pas nos règles sur ces enjeux 😎

avatar r e m y | 

Contester des clauses d'un contrat commercial et, quand on n'arrive pas à se mettre d'accord à l'amiable, demander l'arbitrage d'un juge, ça fait partie de la négociation commerciale quasi normale entre 2 sociétés.

Est-ce que 2 équipes de foot arrêtent de jouer l'une contre l'autre parce qu'il faut systématiquement un arbitre pour "rappeler le droit et sanctionner au besoin" quand elles jouent l'une contre l'autre?

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

"Contester des clauses d'un contrat commercial"

La procédure était bien plus que ça, cette contestation était le casus belli servant à ouvrir les perspectives du réel combat d’EPIC : obtenir l’ouverture du marché des stores.

Il y a d’ailleurs fort à parier que si EPIC avait été débouté sur tout ce qui concerne les conséquences de son casus belli et avait obtenu gain de cause sur ce qui concerne l’ouverture des store : Tim Sweeney aurait fait un chèque avec plaisir, sabré le champagne et se serait préparé à l’appel qui aurait dans ce cas été le fait d’Apple et non d’EPIC 😎

CONNEXION UTILISATEUR