Cannes ne sélectionnera que des films sortis au cinéma

Nicolas Furno |

L’édition 2017 Festival de Cannes a agité l’univers du cinéma français en sélectionnant deux long-métrages distribués par Netflix. Okja de Bong Joon-ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach ne sortiront pas dans les salles obscures, mais ils seront disponibles sur le service de streaming dans le monde entier, y compris en France. Ce choix dicté par la législation française a relancé la polémique sur la chronologie des médias et le festival entre dans la bataille avec un communiqué de presse.

Contrairement à ce que certains évoquaient, les deux films portés par Netflix ne sont pas exclus de la sélection et ils seront bien intégrés à la sélection officielle. Le Festival de Cannes ne revient pas sur sa décision originale, mais regrette quand même que le service de streaming n’a pas cédé et les deux longs-métrages ne sortiront pas en salle :

Le Festival de Cannes a demandé en vain à Netflix d’accepter que ces deux films puissent rencontrer les spectateurs des salles françaises et pas uniquement ses seuls abonnés. De fait, il déplore qu’aucun accord n’ait pu être trouvé.

L’institution ne rappelle pas pourquoi Netflix ne sortira pas ses deux films dans les salles françaises. Ce n’est pas par choix et aux États-Unis l’entreprise sort d’ailleurs de temps en temps ses long-métrages dans des salles en même temps qu’ils sont disponibles en ligne. Si elle voulait le faire en France, elle abandonnerait néanmoins son droit de proposer ses propres œuvres sur son site, et ce pendant au minimum 36 mois après la sortie en salles. C’est la loi et contraint de choisir, Netflix a privilégié cette fois ses abonnés français, plutôt que les salles de l’Hexagone.

Rien ne change cette année, mais le Festival de Cannes pèse de tout son poids dans le débat en instituant une nouvelle règle pour ses sélections. À partir de l’année prochaine, seuls les films qui s’engagent sur une sortie en salles pourront participer à la sélection officielle du festival. En l’état, cela revient à éliminer les nouveaux acteurs de la sélection cannoise, que ce soit Netflix ou Amazon.

Ils pourront présenter leurs films, mais ils devront aussi se passer d’une diffusion sur leurs propres services pendant 36 mois en France. Est-ce que le prestige de la Palme d’or suffira à convaincre les services de streaming ? Netflix et les autres céderont peut-être si les grands réalisateurs préfèrent Cannes à leur financement.

À moins qu’ils ne considèrent que se passer du marché français pendant 36 mois est une perte moins grave… Aux dernières nouvelles, Netflix compterait 1,4 millions d’abonnés, sachant que le service en compte une petite centaine dans le monde. De son côté, Amazon a déjà fait part qu’il n’était pas contre des sorties en salles pour ses films et il l’a prouvé encore récemment avec Manchester by the Sea qui est sorti dans les cinémas français à la fin de l’année.

avatar Leadlike | 

Cette moi mériterai une bonne révision ! Peut être que notre président de l'économie numérique y verra une opportunité de favoriser les consommateurs au profit des majors vendeuses de pop corn ?

avatar Kaserskin | 

Cette chronologie des médias est absurde. C'est une mesure protectionniste brutale quand on pourrait penser à beaucoup d'autres solutions moins radicales pour préserver le secteur du cinéma.

avatar Naoned09 | 

Et il n'est pas possible de sortir le film sur Netflix puis le lendemain en salle pour contourner cette chronologie ?

avatar Nicolas Furno | 

@ Naoned09 :

Non, ça serait un peu trop simple à contourner…

Pour sortir dans les cinémas, il faut un visa d’exploitation. On l’obtient en avance et une fois que c'est fait, la chronologie des médias doit entrer en action.

La seule option, c'est de faire une sortie limitée dans quelques salles que Netflix loue. Je ne connais pas les limites, mais l’idée de cette règle, c'est de permettre une avant-première ou une diffusion privée, pas pour contourner la chronologie.

avatar Giloup92 | 

@Naoned09
J'ai lu quelque part qu'il suffirait de sortir deux versions légèrement différentes et le tour est joué. Mais apparemment personne ne l'a jamais fait.

avatar gwen | 

@Naoned09

Ben si, c'est tout à fait possible, mais pas avec des délais aussi court. Mais il est déjà arrivé à des film de sortir en DVD puis six mois après au cinéma.

avatar simnico971 | 

Il est grand temps d'enterrer la "chronologie des médias", ridicule en 2017.

avatar iTroll | 

"Le Festival de Cannes a demandé en vain à Netflix d’accepter que ces deux films puissent rencontrer les spectateurs des salles françaises et pas uniquement ses seuls abonnés."

Oh les vilains de Netflix qui préfèrent leurs clients à ceux des cinémas.
Quand on sait qu'un mois de Netflix coute moins cher qu'une place de cinéma... perso c'est vite choisi!

avatar marckl | 

Le film Home de Yann Arthus-Bertrand a été diffusé sur les chaines de TV et est sorti en salle, avec une version différente plus longue il est vrai. Netflix pourrait diffuser une director's cut sur netflix et une version courte en salle.

avatar weagt | 

Cette loi est tout simplement absurde et obsolète.

Les gens qui vont au cinéma continueront de toute manière d'y aller pour l'expérience du grand écran et l'ambiance.

avatar jb18v | 

Ah Manchester by the sea c'était Netflix ? Très beau film, bien aimé l'avoir découvert au ciné en tout cas :)

avatar MKln | 

Donc au lieu de s'adapter à l'évolution numérique, on force le numérique à s'adapter à notre (absence d') évolution. 🙄

avatar pikachoux_bzh | 

Le Vieux monde du cinéma qui refuse de voir l'évolution actuelle dont la loi stupide sur la chronologie des médias en est le symbole

avatar Lestat1886 | 

"De fait, il déplore qu’aucun accord n’ait pu être trouvé."

Pourquoi céder quand ils les laissent en sélection de toute façon ? Drôle de manière de négocier !!

avatar ChePaki | 

Les Français ont un de ces melons

avatar narugi | 

La chronologie des médias est devenu un vrai poids dans l'industrie je trouve.
Si on regarde de plus près, le catalogue de Netflix US est nettement moins important que celui en France à cause de cette législation.

Netflix a trouvé une bonne parade en produisant son contenu original.

CONNEXION UTILISATEUR