Amazon MP3, le poulidor de la musique

vincent absous |

Si Amazon a su prendre la deuxième place des services de téléchargement légal de musique, c'est pour se placer loin derrière iTunes, le leader du marché. Selon Gene Munster, de Piper Jaffray, Amazon aura vendu 130 millions de titres cette année. Dans le même temps, Apple en aura vendu 2,4 milliards !

Première explication : iTunes est implanté désormais dans plus de vingt pays ; Amazon, lui, vient tout juste d'ouvrir (c'était le 3 décembre dernier en Grande-Bretagne) son premier magasin virtuel ailleurs qu'aux États-Unis (lire "Amazon MP3 rejoint iTunes en Europe").

Autre explication : l'iPod, ou plutôt l'absence, du côté d'Amazon, de cette locomotive qu'est l'iPod chez Apple. iTunes récupère une clientèle avide de remplir son baladeur avec de la musique compatible.

Par ailleurs, la clientèle d'Amazon est sensiblement différente de celle d'Apple. Seuls 10 % de ceux qui achètent chez le premier achètent aussi chez le second. Une majorité d'entre eux est masculine (64 %), ce qui n'est pas le cas sur iTunes (44 %). Un tiers des clients d'Amazon a entre 26 et 35 ans, un autre tiers a entre 36 et 50 ans ; la clientèle d'iTunes est plus jeune.

Du coup, pour grandir, Amazon doit aller chercher ses clients chez son concurrent et les convaincre de venir chez lui. Les maisons de disques aimeraient qu'il y parvienne, ne serait-ce que pour une raison simple : les clients d'Amazon achètent beaucoup plus d'albums que ceux d'iTunes. Et elles espèrent que les ventes d'Amazon vont décoller. G. Munster prévoit 208 millions de téléchargements en 2009 (soit une hausse de 60 %). Les maisons de disques rêvent à une intégration plus poussée avec d'autres services, tels MySpace Music, pour booster les ventes. Une collaboration avec certains réseaux sociaux permettrait à Amazon de concurrencer efficacement iTunes. 2009 devrait être, en tout cas, une année cruciale pour Amazon dans le domaine de la musique en ligne.


CONNEXION UTILISATEUR