Nouvelle chronologie des médias : délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les plateformes de streaming 🆕

Stéphane Moussie |

C'est aujourd'hui, après d'âpres négociations, que doit être signée au ministère de la Culture la nouvelle chronologie des médias. Celle-ci encadrera à partir 10 février et pour trois ans les fenêtres de diffusion des films après leur sortie au cinéma.

D'après plusieurs journaux, Canal+ restera le premier servi en pouvant diffuser les films six mois (au lieu de huit) après leur sortie sur grand écran, un délai réduit obtenu en échange d'un investissement de 190 millions d’euros par an dans le cinéma français. En seconde position, Netflix pourra diffuser les films 15 mois après leur sortie en salles, et ce pendant sept mois. Jusque-là, la plateforme devait attendre 36 mois.

Image Sue Thompson (CC BY-ND)

« Cet accord est une première étape significative de modernisation de la chronologie des médias. Il reflète notre approche constructive tout au long du processus de négociation et notre engagement à contribuer au cinéma français », a déclaré un porte-parole de Netflix auprès du journal Le Monde. En contrepartie la plateforme s'engage à produire au moins dix films par an et à investir en moyenne 40 millions d'euros dans l'industrie française. Les films Netflix produits hors de l'Hexagone ne sortiront toujours pas dans les cinémas français et ne seront donc pas soumis à un délai, précise Le Monde.

Ne faisant pas partie des signataires de l'accord interprofessionnel, Disney et Amazon devraient voir leur délai de diffusion fixé à 17 mois après la sortie en salle. Enfin, les chaînes de télévision gratuites pourront diffuser les films 22 mois après la sortie ciné, un délai qui ne change pas, mais elles ont négocié une « fenêtre d'étanchéité » : quand un film sera diffusé sur une chaîne gratuite, il devra être retiré temporairement des plateformes de streaming (il a été question d'une période de 14 mois, mais celle-ci aurait été ramenée à seulement un mois d'après Le Monde). Néanmoins, chaînes gratuites et plateformes pourront négocier entre elles pour diffuser simultanément le film.

Pour résumer, après la sortie d'un film au cinéma, il faudra attendre :

  • 6 mois pour Canal+ (contre 8 actuellement)
  • 15 mois pour Netflix (contre 36)
  • 17 mois pour Disney+ et Prime Video (contre 36)
  • 22 mois pour les chaînes de télévision gratuite (pas de changement)

Il reste encore quelques zones d'ombre sur cette nouvelle chronologie, il faudra attendre que chaque partie paraphe bel et bien le fameux document pour connaitre tous les détails.

Mise à jour 16h — Premier accroc pour la nouvelle chronologie des médias. La SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) vient d'annoncer qu'elle ne signera pas l'accord que l'organisation juge « incompréhensible et déraisonnable ». La refonte de la chronologie des médias était « une nécessité », mais le résultat des concertations ne convient pas malgré des avancées : nouvelles fenêtres d'exposition pour les plateformes, cohérence entre les diffusions payante et gratuite, maintien des protections pour les salles de cinéma.

Ce qui coince, c'est que cette nouvelle chronologie se heurte aux « mutations rapides du secteur en termes d’offre, de technologie et de demande ». La place du cinéma va poursuivre sa mutation rapide et malgré la clause de revoyure, la durée de 3 ans apparait donc incompréhensible et déraisonnable, selon la SACD.

La société des auteurs déplore que « la plupart du temps », un film sera « complètement indisponible pendant 15 à 17 mois après sa sortie en salles ». La SACD aurait aimé que ce délai soit ramené à un an maximum.


avatar TrollMan06 | 

🥳

avatar ThomasG | 

On sait si cela s’applique uniquement aux films sortis après la signature de l’accord ou à tous les films ?

avatar MonsieurPomme | 

c'est la question que je me posais si c'était rétroactif ou pas ?

avatar cecile_aelita | 

@MonsieurPomme

J’espère ! Ça serait drôle que Thor 4 soit disponible sur Disney + 1 an et demi avant Spiderman no way home 😋

avatar MacoGeek | 

C’est vraiment la fin des chaînes TNT. Quel intérêt de diffuser un film, déjà en libre accès en streaming depuis au moins 5 mois, à la TV ?

avatar alastorne | 

@MacoGeek

Bah tu peux débrancher ton cerveau pour le choix du programme et regarder tout simplement ce qu’on te sert, ça te laisse du temps de cerveau disponible pour les pubs. 👍🏻

avatar Vleg | 

@MacoGeek

Beaucoup de gens n’ont justement que les chaînes de la TNT à disposition. Et même en ayant vu un film avant, on peut apprécier de le revoir un soir de diffusion sur une de ces chaînes.

avatar cherbourg | 

@Vleg

J’ai effectivement, 1/4 des Français n’ont que la TNT (source : BFM business). C’est plutôt conséquent.

avatar Vleg | 

Oui, ça coûte quand même d'être abonné à Canal+ ou une plateforme de streaming. Ici nous avons un biais technophile et économique, mais il ne faut pas oublier que de nombreuses personnes ne s'intéressent pas au streaming, se contentant de ce qui est disponible sur la TNT, ou n'ont tout simplement pas les moyens de s'abonner.

avatar pagaupa | 

@Vleg

« mais il ne faut pas oublier que de nombreuses personnes ne s'intéressent pas au streaming »
Oui, toute la population qui n’a jamais utilisé un ordinateur...
Car pour un senior de 80ans ou plus, rien que de s’y retrouver dans les télécommandes devient un casse-tête...😉
Et Siri ou autres n’y changent rien 😂 bien au contraire...

avatar Minileul | 

@MacoGeek

Quel est l’intérêt de diffusé un film après 6 mois sur Canal+ qui est déjà en Blu-ray après 4 mois. C’est la même chose : le prix.
Blu-ray > streaming > TV gratuite

avatar Adodane | 

@MacoGeek

Ah bon ? Le streaming est en libre accès ? 😂😂😂

avatar pagaupa | 

@MacoGeek

« C’est vraiment la fin des chaînes TNT. »
En même temps, vu ce qu’on nous y sert depuis des années...
Et je ne parle pas du bourrage de crâne de l’info...

avatar Eristoff47 | 

Je pense que c’est une belle victoire de canal.
6 mois au lieu de 15, ils vont certainement en profiter.

Mais je serai curieux de savoir pourquoi c’est dans ce sens. Est-ce que Netflix et autre ont refusé de payer le plein tarif qui permet d’obtenir 6 mois aussi ?
Ou est-ce c’est un pur accord entre canal et le ministère de la culture qui laisse les autres dessous ?

avatar mllrfrnck | 

@Eristoff47

Ils ne gagnent que 2 mois, c’est 6 au lieu de 8 mais c’est vrai que c’est déjà bien.

avatar jujulec | 

@Eristoff47

il y a surement un peu de protectionnisme dans cette décision... Canal+ est déjà un acteur majeur dans la production française et laisser rentrer plus en avant le loup américain dans la bergerie gauloise n'était probablement pas du goût de tout le monde ! Bien leur en a pris !

avatar chris74b | 

@Eristoff47

C'est un accord historique qui veut que Canal soit avantagé par rapport à d'autre.

avatar idhem59 | 

"Mais je serai curieux de savoir pourquoi c’est dans ce sens. Est-ce que Netflix et autre ont refusé de payer le plein tarif qui permet d’obtenir 6 mois aussi ?
Ou est-ce c’est un pur accord entre canal et le ministère de la culture qui laisse les autres dessous ?"

C'est pas non plus un cadeau qu'on fait à Canal.
Cette fenêtre de diffusion bien en avance par rapport aux autres, Canal l'obtient en échange de centaines de millions d'euros investis chaque année dans le cinéma français. Chose que les acteurs américains ne font évidemment pas.

avatar IceWizard | 

@idhem59

« Cette fenêtre de diffusion bien en avance par rapport aux autres, Canal l'obtient en échange de centaines de millions d'euros investis chaque année dans le cinéma français. Chose que les acteurs américains ne font évidemment pas. »

Ce n’est pas plutôt parce que le statut de « plateforme de streaming vertueuse » définit par la législation européenne, permettant d’avoir différents avantages est assujetti à un quota minimal chiffre d’affaires global/argent dépensé dans la production européenne ?

Quota qu’évidement une entreprise comme NetFlix, qui fait travailler des boites de production dans le monde entier, ne pourra jamais atteindre.

avatar bibi81 | 

Mais je serai curieux de savoir pourquoi c’est dans ce sens. Est-ce que Netflix et autre ont refusé de payer le plein tarif qui permet d’obtenir 6 mois aussi ?

Canal+ va investir 200 millions d'euros dans le cinéma français, Netflix "que quelques" millions.

avatar Valiran | 

Quand on voit la qualité de la production française, c'est de l'argent mal employé :(

avatar pilipe | 

@Valiran

Tout à fait.

avatar marenostrum | 

l'argent qu'on donne à ses potes. la qualité n'a rien à voir la dedans, parce que même de qualité un film ne dure pas longtemps. c'est du divertissement.

avatar Franck971 | 

@Eristoff47

C’était la seule et dernière carte à jouer pour canal après son fiasco du foot.
Sur le coup c’est très intéressant pour eux.
Netflix a déjà un circuit parallèle au cinéma (et investis déjà énormément dans le cinéma) pour eux l’intérêt aurait été moindre.

avatar redchou | 

Stopper la diffusion d’un film sur les plateforme de streaming parce qu’il passe sur une chaîne gratuite… Ça devient n’importe quoi 🤣

avatar raoolito | 

@redchou

ca sent la negociation de tapis là.
pas simple de mettre tout le monde d’accord...

avatar bibi81 | 

ca sent la negociation de tapis là.
pas simple de mettre tout le monde d’accord...

Regarder le film à l'heure qu'on veut et sans publicité sur Netflix ou regarder à l'heure choisie par la chaîne avec tout plein de pub ? Ah non vraiment j'ai du mal à choisir.

avatar raoolito | 

@bibi81

je ne crois pas qu’à aucun moment le spectateur ait eu son mot à dire. on parle de ceux qui deboursent de smillions pour faire ces films. le spectateur n’a qu’à aller regarder, point barre :)

avatar bibi81 | 

je ne crois pas qu’à aucun moment le spectateur ait eu son mot à dire. on parle de ceux qui deboursent de smillions pour faire ces films. le spectateur n’a qu’à aller regarder, point barre :)

Je ne parle pas des téléspectateurs. Je parle de TF1 qui achète des droits de diffusion et qui serait concurrencé en même temps par un autre média.

avatar oomu | 

c'est le rôle de ces négociations inter-professionnels : trouver un équilibre entre différents acteurs et différents commerces.

Ainsi, vous permettez autant une offre gratuite qu'une offre très haut de gamme et maintenir les salles de cinéma.

avatar matchat16 | 

Tout le monde se réjoui… à croire que peux comprennent l’importance de la chronologie des médias… préserver le cinéma, la pensée multiple et le droit à s’exprime au travers de l’art…

A terme nous aurons des films Netflix, Amazon ou Apple, qui nous dirons ce que ces entreprises veulent et nous expliquerons la vie selon leur principes…

La fin d’une époque où le cinéma était aussi un manifeste contestataire autant que n’importe quelle autre art…

Là mains mise des entreprises du numérique sur les sphères intellectuelles commence tout doucement… et les gens sont ravie de ces amélioration…

La vie ne fais jamais de cadeau et rien n’est gratuit ! Si cela vous parait offert ou à votre bénéfice c’est que vous y perdrez forcément quelque chose de vous même ou d’un autre.

<< Rien n'est jamais sans conséquence, En conséquence, rien n'est jamais gratuit. >>
Confucius

avatar raoolito | 

@matchat16

"Là mains mise des entreprises du numérique sur les sphères intellectuelles commence tout doucement… et les gens sont ravie de ces amélioration… « 
Vous voulez dire que sa main-mise commence doucement à prendre de la place sur celle des chaines de tv et autres grands groupes de cinemas qui imposaient deja depuis bientôt un siècle leur domination dessus ?
jusqu’à preuve du contraire on est plutôt sur l' invese: multiplier les producteurs et les diffuseurs et vous autorisez plus de créativité. En fait l’industrie numérique apporte enfin ce qui manquait cette dernière décennie de manière si flagrante: de la concurrence.. dans les grands groupes avant et après la production.

avatar apaisant | 

@raoolito

👍🏿

avatar iVador | 

@matchat16

+1

avatar macosZ | 

@matchat16

Ça change quoi en fait à la pluralité que la création soit maîtrisée par de GAFA plutôt que par des marchands de canons bien de chez nous ?

avatar lmouillart | 

Exacte, qu'on aime ou non la gauche, l'exception culturelle française, même si elle produit le syndrome des "bonnes comédies franchouillardes potaches", à tout de même permis d'avoir encore un cinéma français qui n'existe plus ni en Italie ni en Allemagne...
Et coté daubes, dieu sait que le cinéma US est prolifique...

avatar pilipe | 

@lmouillart

Pas plus que le cinéma nous eux français.

avatar sangoku | 

@matchat16

« … préserver le cinéma »
Préserver de quoi ? Si les gens ne veulent plus aller au cinéma on va essayer de les forcer en mettant des bâtons dans les roues aux concurrents ? Au nom de quoi il faudrait absolument préserver le mode de diffusion qu’est le cinéma ? Selon le même principe qui voudrait qu’on préserve les maréchaux ferrants et les fiacres après l’invention de la voiture ? Doit on forcer les gens à rouler en fiacre 3 mois par an au nom de la culture ? En quoi un film qui sort sur une plateforme de diffusion est moins culturel qu’un film qui sort au cinéma et qui est financé par des taxes parce que personne ne veut le voir ?

« la pensée multiple »
LOL

« et le droit à s’exprime au travers de l’art… »
Qui est privé de ce droit ?? Quel est le rapport ??
A moins que ce « droit » soit en fait le droit de certains à vivre en produisant des films sans spectateur avec le pognon du peuple.
J’ai le droit d’exprimer mon art, s’il n’intéresse personne au nom de quoi vais-je lever une taxe pour financer mon nombril ?

Bref le délire continue sous les acclamations d’un certain monde dit « de la culture » qui vit au crochet des autres. Les rentiers de notre époque.

avatar DC10-30 | 

@sangoku

Bien dit 👏

avatar raoolito | 

@sangoku

" Doit on forcer les gens à rouler en fiacre 3 mois par an au nom de la culture ? « 
ben niveau pollution, ca fera plutot du bien finalement :)
Et puis ca relancerait la filiere des animaux de traits
j’aime bien l’idée :D

avatar lmouillart | 

"En quoi un film qui sort sur une plateforme de diffusion est moins culturel qu’un film qui sort au cinéma et qui est financé par des taxes parce que personne ne veut le voir ?"
Pour faire simple, tout est question de prise de risques. Déjà les studios qui font de la salle sont frileux, mais sur les plateformes c'est encore pire :
Il faut faire un film qui plaise à suffisamment de monde pour être en première page, donc pas trop sombre, ni trop claire, ni trop progressiste, ni trop conservatrice, ni, ni, ...
Bref la soupe à la Netflix ou l'uniformisation de contenu au Youtube pour avoir un ranking correct.
Au moins au cinéma il est encore possible de passer entre les goûtes et tomber sur nombres de bons films.
Ça va donc bien plus loin qu'une simple sélection de tuyaux de sortie : ciné ou stream.

Après oui le cinéma est grosso modo mort définitivement au début de la covid, le reste n'est que des soubresauts. Espérons que les clients Netflix deviennent plus exigeants au fût et à mesure que leur culture cinématographique se développera.

avatar bbibas | 

@lmouillart

Je serais bien triste si les salles de ciné disparaissaient…
Regarder un film au ciné est un réel plaisir pour moi !! Une réelle immersion…

avatar philoche | 

@bbibas
Carrément !!! Rien ne vaut une salle de cinéma par rapport à une télé, même grande.
Par exemple, DUNE se voit sur grand écran, pas sur un écran 65 pouces.
Les salles obscures ont encore un très bel avenir.

avatar oomu | 

"Je serais bien triste si les salles de ciné disparaissaient…"

désolé, les geekoides dans le vent (les oomus chevelus qui se sentent bien en charentaises) ont décidé que c'était ringard et que ça s'opposait à leur Désir Légitime et Naturel (DLN) de profiter du dernier épisode de starwars TOUT DE SUITE A PO CHER CHEZ EUX !

Votre plaisir doit donc disparaître, c'est la loi de la jOngle, je veux dire Marché.

avatar sangoku | 

@bbibas

C’est un plaisir pour toi ce n’est pas le problème. Que ce plaisir soit financé par la collectivité est discutable.
Je t’aime beaucoup et je veux ton bonheur mais je préfère que chacun se paye ses propres plaisirs.

avatar bbibas | 

@sangoku
???
Est ce que tu te doutes de tous les plaisirs que tu bénéficies grâce la communauté ? J’ai l’impression que non …Ne connaissant pas tes plaisirs, réfléchis et tu va vite trouvé …j’espère

avatar sangoku | 

@bbibas

Non je n’ai aucune activité subventionnée, pas de bol pour moi. Et je suis au courant qu’il y en a d’autres.

avatar bbibas | 

@sangoku

Pas de sport, pas de presse, aucune participation dans une association, aucun loisirs, aucun achat grâce avec une éco participation, pas d’électricité, pas de TGV, pas de prêt etc etc…

avatar pilipe | 

@bbibas

Si les cinémas disparaissent de sera à cause d’eux mêmes. À mettre des prix délirant, ne pas faire de tri des gens qui entrent dans la salle et foutent le boxons. Les salles de cinémas se sont auto détruite par le manque des respect qu’elles ont eu pour les spectateurs. Payées 12 euros plus se taper 20 minutes de pub, c’est quoi ce bordel ????

avatar bbibas | 

@pilipe

Ce n’est pas faux concernant les tarifs même avec abonnement. En revanche le boxon , j’en ai jamais vu …peut-être dans certaines salles, mais il ne faut pas généralisé aussi. Le problème de la fréquentation des salles est plus complexe…marge, rachat, actionnaire, finance, pub, popcorn,société de prod, internet etc etc et effectivement on oublie le spectateur. Ce problème de la financiarisation de la société, tu le retrouves dans tous les secteurs (GMS, Médecine, Batiment, assurances…)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR