Trois semaines avec Android

Nicolas Furno |

Pendant un mois, je vais utiliser un Galaxy S8+ à la place de mon iPhone 7 Plus. Vous pouvez suivre mon expérience avec notre nouvelle timeline !

J’ai reçu un Galaxy S8+ il y a trois semaines et j’y ai placé la carte SIM de mon iPhone 7 Plus dans la foulée. Même si je garde ce dernier dans le sac pour l’Apple Watch, l’appareil de Samsung est mon téléphone principal depuis tout ce temps. Et c’est la première fois que j’utilise Android aussi longtemps, et pas uniquement pour tester rapidement.

Cliquer pour agrandir

Je commence à avoir une idée assez précise de ce que vaut le système de Google en 2017 et voici ce qui m’a le plus marqué. N’y voyez pas un test complet d’Android 7.0 qui est installé sur le S8, plutôt mes observations de néophyte et ce que j’apprécie, ou apprécie moins.

Un écran d’accueil à ma sauce

Apple n’a quasiment pas fait évoluer l’écran d’accueil d’iOS depuis le premier iPhone. On peut afficher plus d’icônes sur la grille, on peut ranger les apps dans des dossiers… mais c’est à peu près tout. En comparaison, l’écran d’accueil d’un smartphone sous Android est une découverte grisante et aussi un peu déconcertante.

L’écran d’accueil par défaut de Samsung. Je l’ai évoqué plus longuement dans mes premiers pas avec le téléphone si le sujet vous intéresse. Cliquer pour agrandir

J’ai utilisé l’écran d’accueil, le launcher dans le jargon Android, de Samsung pendant environ deux semaines avant d’envisager de changer. Il faut dire qu’il propose déjà beaucoup d’options, avec la possibilité de glisser des widgets au milieu des icônes d’app. À l’usage, c’est une excellente idée, ne serait-ce que pour avoir un champ de recherche permanent, une fonction que j’apprécie beaucoup et qui me manquera en revenant sur iOS.

Tout le monde m’a incité à changer d’écran d’accueil toutefois, puisque c’est une option offerte par Android. Le système de Google est nettement moins exclusif que celui d’Apple et toutes les apps par défaut peuvent être modifiées. Par exemple, sur le S8, c’est le navigateur internet conçu par Samsung qui est sélectionné par défaut. Mais si vous installez Chrome, Firefox ou n’importe quel autre navigateur tiers, vous pouvez le choisir par défaut.

Apple a encore des efforts à faire dans ce domaine : Android permet de changer l’app par défaut dans tous les cas. Ici, le navigateur internet par défaut à gauche et l’écran d’accueil à droite. Cliquer pour agrandir

Le launcher est une app parmi d’autres et vous pouvez également changer celle qui est fournie par le constructeur. Par défaut, tous les S8 sont livrés avec « Accueil TouchWiz », l’écran d’accueil de Samsung, mais il existe des dizaines et des dizaines d’alternatives dans le Play Store. Dans le lot, on m’a unanimement recommandé Nova Launcher et c’est celle que j’ai fini par installer.

L’installation, justement, se fait tout aussi simplement que n’importe quelle autre app. Vous téléchargez le lanceur sur la boutique de Google et en fin de processus, vous pouvez l’ouvrir et voir l’interface qui fera office d’écran d’accueil. Dans la foulée, Nova Launcher propose de devenir le launcher par défaut. Et en quelques clics, vous changez votre téléphone du tout au tout.

Avant (launcher Samsung) / après (launcher Nova) : en moins de cinq minutes, j’avais changé mon écran d’accueil. Cliquer pour agrandir

Cela ne se voit pas nécessairement sur les captures d’écran, mais l’expérience est totalement différente d’un launcher à l’autre. Ce que vous avez pu constater en revanche, c’est que par défaut, Nova Launcher est bien vide. Je dois dire que cela m’a déconcerté : les icônes que j’avais rangées soigneusement sur le lanceur de Samsung n’ont pas été reprises. Par défaut, il y a cinq icônes dans l’équivalent du dock en bas de l’écran, deux dossiers, une barre de recherche Google en haut et c’est tout.

Il faut comprendre que la logique d’Android est différente de celle d’Apple. Les icônes affichées sur l’écran d’accueil ne sont pas directement les apps, mais des raccourcis vers les apps. En fonction de vos goûts, les apps installées sur le smartphone peuvent aussi être ajoutées sous la forme d’un raccourci sur votre launcher, mais ce n’est pas une obligation. Cela offre plus de souplesse : vous pouvez avoir plusieurs fois le même raccourci, si cela vous chante, par exemple. Vous pouvez aussi renommer les raccourcis ou même changer leurs icônes : tout est possible, ou presque.

Mon écran d’accueil dans l’état actuel, mais je change souvent la disposition des icônes et des widgets. Cliquer pour agrandir

En contrepartie, cela veut dire qu’il faut prendre le temps de configurer son écran d’accueil, nettement plus que sur iOS. Le lanceur de Samsung proposait déjà son lot d’options, mais ce n’est rien à côté de Nova Launcher. À dire vrai, j’ai été d’abord un petit peu effrayé par la masse d’options et toutes les possibilités offertes. Vous aurez l’embarras du choix, littéralement, et il faut prévoir de prendre une heure ou deux pour tout configurer à votre sauce.

À l’arrivée, j’ai trouvé une configuration qui me convient assez bien et qui est plutôt proche de mes habitudes d’années passées avec iOS. Le dock reste toujours en bas de l’écran et j’ai trois écrans : le principal avec l’heure, la météo, un widget de recherche Google et mes apps principales. Un secondaire sur la droite avec quelques apps que j’utilise souvent, mais pas autant. Un troisième volet me sert à afficher le widget du calendrier et j’ai activé l’option pour un défilement infini, ce qui serait très pratique chez Apple.

J’ai activé deux gestes parmi les dizaines d’options proposées. À tout moment, un glissement vers le bas active un panneau qui ressemble à celui d’iOS avec un champ de recherche pour les apps installées sur le smartphone et une liste des apps utilisées couramment ou celles qui ont été mises à jour récemment. Je l’utilise aussi parfois en guise de moteur de recherche du Play Store, grâce à l’icône judicieusement placée dans le coin.

En glissant vers le haut, j’affiche la liste complète de toutes les apps. Ces dernières sont triées par ordre alphabétique et cette liste est pratique pour retrouver une app utilisée plus rarement, même si j’utilise surtout le glisser vers le bas pour utiliser le moteur de recherche. J’utilise constamment cette fonction sur mon iPhone et elle me manquait avec le lanceur de Samsung.

J’ai configuré deux gestes sur l’écran d’accueil : un glissement vers le bas affiche un moteur de recherche et les apps fréquemment utilisées (gauche) ; un glissement vers le haut affiche la liste complète des apps installées sur le téléphone (droite). Cliquer pour agrandir

Nova Launcher reproduit aussi partiellement l’une des fonctions d’Apple : les raccourcis internes depuis l’icône de l’app. Malheureusement, faute de capteur de pression, tout se fait ici avec un tap prolongé, le même geste que pour déplacer une icône, ce qui est source d’erreurs fréquentes. Néanmoins, le concept est aussi pratique que sur iOS et j’apprécie son retour, même si la prise en charge est plus limitée.

Puisqu’il s’agit d’une fonction particulière d’un lanceur et non d’une fonction d’Android, toutes les apps ne sont pas compatibles. Étant donnée la popularité du lanceur (entre dix et cinquante millions d’installation d’après la boutique de Google), les développeurs ont fait cet effort et j’utilise cette interface assez fréquemment. Parmi les raccourcis les plus utiles, l’accès direct à la liste d’apps installées dans le Play Store me facilite l’accès aux mises à jour.

Certaines apps bénéficient de raccourcis « à la 3D Touch ». Ici, le client Twitter Flamingo à gauche et Google maps à droite. Cliquer pour agrandir

Dans la catégorie des fonctions manquantes que Nova Launcher restaure, le compteur de notifications est un ajout bienvenu (même si Samsung le faisait aussi). Il ne fonctionne pas aussi bien que si c’était un élément d’Android, là aussi, mais c’est pratique au minimum pour savoir quelle app a été mise à jour récemment. Notez que cette fonction n’est pas intégrée par défaut, il faut télécharger le module TeslaUnread et surtout acheter la version payante du lanceur. Plus de cinq euros pour son écran d’accueil, c’est une somme, mais il faut dire que c’est un écran que l’on voit très souvent et qui est au cœur de l’utilisation du téléphone…

En revenant à l’iPhone à la fin de mon mois d’expérience, je vais regretter quelques idées apportées par Android. Le mélange entre widgets et icône est plus intéressant que je ne l’imaginais avant d’utiliser le S8. Les informations sont plus faciles d’accès qu’avec iOS où il faut ouvrir le centre de notifications et passer à la vue dédiée. Sans compter que, surtout sur le grand écran du téléphone de Samsung, j’ai bien assez de place pour avoir des icônes et des widgets.

Et puisque j’ai de la place, pouvoir disposer les icônes n’importe où sur l’écran est extrêmement pratique, notamment pour placer les apps les plus utiles en bas, plus près des doigts. J’espère qu’Apple assouplira l’écran d’accueil d’iOS, même si le constructeur n’ira jamais aussi loin… et c’est probablement tant mieux. Android est si souple qu’il en devient vite complexe et une bonne partie des fonctions proposées par les lanceurs ne sont, à mon avis, pas si utiles que cela…

L’ergonomie discutable du retour

C’est un élément central dans Android et les utilisateurs d’iOS n’en ont jamais vu la couleur : un bouton, (presque) toujours à l’écran, permet de revenir en arrière. Par défaut, ce bouton est placé en bas à droite de l’écran sur les S8, mais Samsung permet fort heureusement de le remettre à sa place, en bas à gauche.

Sur le papier, son fonctionnement est simple. À n’importe quel moment, touchez-le pour revenir à l’état précédent, que ce soit un autre écran de l’app en cours, ou bien l’app que vous utilisiez auparavant. Et si vous veniez de l’écran d’accueil, ce bouton permet aussi de revenir à cet écran, comme c’est le cas ici, où j’ouvre un lien depuis un client Twitter, et la flèche permet successivement de revenir au tweet, puis à l’écran principal de l’app et enfin à l’écran d’accueil d’Android.

L’idée est très bonne et cette grosse flèche est bien plus accessible que l’idée équivalente d’Apple pour revenir à l’app précédente. Depuis iOS 9, on a en effet un raccourci dans la barre de statut, en haut à gauche, mais il est petit et plus difficile d’accès à une main, surtout sur un iPhone 5,5 pouces. Et puis la flèche d’Android est universelle, alors que la solution d’Apple ne fonctionne qu’en cas de lien direct entre deux apps.

Néanmoins, cette flèche a aussi souvent des comportements bizarres et un côté aléatoire dans ce qui est présenté quand on l’utilise. En théorie, elle doit permettre de revenir dans l’historique d’utilisation du téléphone, mais en fonction des apps, elle ne fait pas exactement cela. Voici un exemple qui n’est pas logique : j’ouvre un lien depuis un client Twitter dans Chrome, je change d’onglet dans le navigateur et soudain, la flèche affiche l’historique de l’onglet, au lieu de revenir au premier onglet, puis au client Twitter.

Ces comportements inattendus sont tellement courants que j’ai appris, au fil des jours, à me méfier de cette flèche de retour. Dans certains contextes, je sais qu’elle fonctionne bien et je l’utilise sans problème. Parfois, je préfère utiliser une autre méthode, par exemple passer par le bouton du multitâche, car je ne sais pas où je vais « tomber » avec la flèche de retour.

Plusieurs apps, en particulier, ajoutent une étape une fois qu’elles sont ouvertes. Prenons WhatsApp comme exemple : j’ouvre l’app depuis l’écran d’accueil, j’arrive dans une conversation et je touche la flèche. Je devrais revenir à l’écran d’accueil en toute logique, mais l’app renvoie en fait à la liste des conversations et il faut toucher à nouveau la flèche pour revenir à l’écran précédent..

À l’arrivée, j’ai un avis mitigé sur cette fonction. D’un côté, elle me manque quand je reprends mon iPhone et elle pourrait indéniablement être pratique dans bien des cas. D’un autre côté, je préfère le glissement latéral pour revenir à la vue précédente désormais généralisé dans iOS, et qui me manque constamment sur le S8.

Certes, toutes les apps iOS n’ont pas adopté ce geste, mais de la même manière, toutes les apps Android ne gèrent pas la flèche de la même façon et il y a trop d’incohérences pour la juger vraiment supérieure.

Y a-t-il une app pour ça ?

Puisque le S8 est devenu mon téléphone principal, j’ai été contraint de chercher de nombreux équivalents aux apps que j’avais l’habitude d’utiliser sur mon iPhone. Ayant déjà un pied dans l’écosystème de Google, une partie des apps étaient déjà préinstallées. C’était le cas de Google Drive ou de Google photos, mais aussi de Gmail ou encore de Google Maps et YouTube.

Cliquer pour agrandir

Néanmoins, j’ai installé la majorité des apps nécessaires au quotidien. Souvent, c’était facile, l’app que j’utilisais sur iOS existait aussi sur Android. Facebook, les messageries instantanées associées, Instagram, Mattermost (un clone de Slack qu’on utilise chez MacG), 1Password ou bien encore Transit. De manière générale, j’ai pris une habitude : quand je cherche une app, je commence toujours par chercher le nom

La plupart des apps multiplateformes sont si similaires sur les deux systèmes d’exploitation que la transition a été très facile. Il y a toujours quelques différences, ne serait-ce qu’en raison des différences fondamentales d’interaction entre les deux systèmes. Par exemple, Facebook est très proche visuellement, mais les différentes rubriques sont affichées en haut sur Android et en bas sur iOS.

Facebook sur l’iPhone (gauche) et sur le S8 (droite). Cliquer pour agrandir

Même si les apps se ressemblent, elles ne sont pas égales. À plusieurs reprises, j’ai noté des différences entre mon iPhone et le S8 et rarement en faveur de ce dernier. Pour généraliser, les apps sont souvent moins bien finies sur Android que sur iOS, en tout cas j’ai rencontré nettement plus de bugs pendant mes trois semaines sur le système de Google qu’en moyenne avec celui d’Apple.

Naturellement, il y a de multiples exceptions et mon expérience ne correspondra sans doute pas à la vôtre. À deux reprises au moins, j’ai essayé de réaliser une opération sur le S8+, échoué, et réussi du premier coup sur mon iPhone 7 Plus. Il s’agissait de passer une balance connectée Withings et une télécommande Harmony d’un réseau sans-fil à l’autre. Les deux disposent d’une app multiplateforme visuellement identique sur iOS et Android, mais pour une raison ou une autre, je n’ai pas réussi à le faire avec le téléphone de Samsung.

Il y aussi des apps qui n’avaient pas d’équivalent sur Android et que j’ai remplacées par des apps conçues pour le système de Google. Le client Twitter Flamingo a remplacé Tweetbot, le lecteur de flux RSS Newsfold a succédé à Reeder et le lecteur de podcast Pocket Casts a pallié l’absence d’Overcast. Ces trois apps sont excellentes, mais elles regorgent d’options en tout genre et ne soignent pas autant l’expérience d’utilisation. Et je rencontre toujours quelques bugs pénibles et qui ne sont toujours pas corrigés, comme les mentions qui se mélangent d’un compte à l’autre dans le client Twitter.

De gauche à droite, Flamingo, Pocket Casts et Newsfold. Cliquer pour agrandir

Les comparaisons d’apps entre iOS et Android sont nécessairement biaisées et, dans mon cas, certainement un petit peu en défaveur du système de Google. À l’usage, la différence n’a jamais été si importante que cela et j’ai été davantage gêné par les lenteurs parfois spectaculaires du téléphone, que par une app mal développée. Sans compter qu’il y a aussi de temps à autre des problèmes du côté d’iOS, et des apps qui plantent malgré la validation menée par Apple.

Le Play Store de Google, la voie principale pour installer une app sur Android, est aussi fascinant pour l’utilisateur habitué à iOS que je suis. Pour commencer, il rassemble tous les contenus vendus par Google, non seulement les apps, mais aussi de la musique, des films et séries ou encore des livres. En voyant cela, j’ai d’abord pensé que ce serait compliqué de s’y retrouver, mais c’est en fait plutôt naturel. Et cela permet d’organiser des promotions transversales : le 4 mai dernier, le jour de Star Wars sur internet, Google a rassemblé des promos sur les films et les jeux Android dans une même rubrique. C’est malin et je suis surpris qu’Apple n’y ait pas pensé.

Une même app pour les apps et la culture. Au fond, c’est plus simple que l’approche d’Apple. Cliquer pour agrandir

Par ailleurs, cette boutique ressemble très largement à l’App Store et elle est mieux pensée par certains aspects. Le champ de recherche est toujours accessible en haut de l’écran, les classements sont plus discrets et une section entière est dédiée aux apps installées et aux mises à jour. Les apps associées et suggestions sont mieux mises en avant et c’est souvent très pratique, davantage que chez Apple.

Google exploite son avantage compétitif en la matière et l’entreprise aurait tort de s’en priver. C’est aussi le cas sur un petit détail que j’ai beaucoup apprécié au cours des dernières semaines : je peux chercher une app et l’installer sur mon téléphone sans quitter mon Mac. Depuis n’importe quel navigateur et à condition d’être connecté avec mon compte Google, je peux cliquer sur le bouton « Installer », choisir le Galaxy S8 et initier l’installation de l’app en local ainsi.

La version web du Play Store permet d’installer une app sur n’importe quel appareil Android associé au même compte. Une fois le choix effectué depuis le site web, l’installation commencera automatiquement sur le téléphone choisi. Cliquer pour agrandir

C’est très pratique et j’espère qu’Apple en fera de même un jour, ne serait-ce que pour l’Apple TV où l’installation d’app est particulièrement pénible. Autre chose qui est très agréable sur Android et que j’aimerais retrouver sur iOS : les mises à jour d’apps sont beaucoup plus légères. Google travaille continuellement sur ce point, d’abord en compressant davantage les mises à jour et surtout en mettant en place des mises à jour qui ne chargent vraiment que ce qui a été modifié.

Depuis la fin de l’année, les utilisateurs d’Android ne téléchargent que les fichiers vraiment modifiés lors d’une mise à jour. Chaque fichier est comparé d’une version à l’autre et seul ce qui a été modifié sera téléchargé lors de l’installation de la mise à jour. Dans certains cas, cela revient à une réduction de l’ordre de 90 %. Et dans mon expérience limitée, j’ai bien senti la différence : la plupart des mises à jour pèsent moins de 50 Mo et une bonne partie n’atteint pas les 10 Mo.

Les mises à jour d’apps Android sont beaucoup plus légères que celles d’iOS. Jugez plutôt : moins de 50 Mo pour Facebook et à peine 3 Mo pour Google Docs ! Sortez vos iPhone pour comparer… Cliquer pour agrandir

Par rapport à l’App Store, le Play Store laisse aussi beaucoup plus d’options, quitte à mettre en danger votre téléphone. Google laisse beaucoup plus de latitude aux développeurs et certaines apps peuvent modifier Android en profondeur. J’ai évoqué dans un précédent article le cas des emojis, mais ce n’est pas le seul.

Il existe des milliers d’apps qui nécessitent « un accès root », c'est-à-dire qu’elles peuvent alors contourner les restrictions de base d’Android et d’accéder à tous les dossiers et tous les fichiers du téléphone, sans limite. Pourquoi faire ? Un peu de tout, supprimer les apps système, accéder à des paramètres cachés et modifier la gestion du matériel, installer F.lux ou à peu près tout ce que vous voulez. Sous l’interface, on a toujours un noyau Linux et la possibilité de tout modifier, voire de tout casser si vous ne faites pas un minimum attention.

Le Play Store est à la fois l’équivalent de l’App Store et de Cydia, la boutique des appareils iOS jailbreakés. Cliquer pour agrandir

Android offre beaucoup plus de liberté, c’est pratique, mais aussi potentiellement dangereux. Le système est touché par les logiciels malveillants depuis longtemps et Samsung fournit même ses S8 avec un antivirus… pas très rassurant. Néanmoins, l’accès root n’est pas disponible par défaut et quelques connaissances en informatique sont nécessaires pour l’activer, ce qui devrait refroidir la majorité des utilisateurs.

Mon téléphone était fourni avec un antivirus signé Intel. Forcément, je l’ai activé ! Cliquer pour agrandir

Trop de notifications tue les notifications

Je voulais finir cet aperçu d’Android avec les notifications. Pendant longtemps, Android a été en tête dans ce domaine, mais Apple a largement rattrapé son retard avec les dernières versions d’iOS. Le système de Google conserve quand même l’avantage sur certains points, même si, comme souvent, il en fait tellement qu’il finit par en faire trop.

Le point fort des notifications Android, c’est qu’elles sont regroupées par app. Quand vous recevez cinq mails, vous n’aurez qu’une notification et non cinq à la suite comme sur iOS. Quand il y a beaucoup d’alertes, c’est plutôt une bonne chose, mais c’est aussi courir le risque de rater quelque chose d’important, ce qui m’est arrivé à plus d’une reprise. Il faut prendre l’habitude d’ouvrir la notification pour afficher ce qu’elle contient.

Certaines notifications regroupent plusieurs alertes. Ici, il n’y a qu’une notification de mail, mais trois messages (gauche). Pour les voir, il faut ouvrir l’alerte et on obtient alors un aperçu plus complet (droite). Cliquer pour agrandir

L’interface proposée par Samsung n’est pas vraiment optimisée pour les doigts et encore moins pour une utilisation en mouvement. Il faut toucher une toute petite icône à droite de l’heure et je la rate encore souvent. C’est pourtant essentiel si je veux interagir avec une alerte, ce qu’il est possible de faire sur Android comme sur iOS. Les deux systèmes proposent aussi de faire glisser un élément, mais le geste a un sens différent. Sur Android, il sert à supprimer une notification de la liste, comme on supprimerait un mail, ce qui est assez pratique.

Il y a un point où Android conserve nettement l’avantage et j’espère qu’Apple le reprendra à son compte dans une future mise à jour d’iOS. On peut très facilement contrôler les alertes depuis le centre de notifications, sans farfouiller les réglages. Touchez longuement une alerte et vous afficherez le bon réglage pour masquer définitivement les notifications de l’app, ou les gérer comme vous voulez. En bas de la liste, un bouton permet de le faire pour toutes les apps qui ont une notification en ce moment, c’est encore plus pratique.

À gauche, les deux interactions possibles sur une notification : la supprimer en glissant l’alerte d’un côté ou de l’autre, et les boutons contextuels affichés avec le petit bouton à droite de l’heure. À droite, le centre de notifications permet de bloquer les alertes pour les apps en cours : rapide et simple ! Cliquer pour agrandir

À mon goût, Android pèche par son excès de notifications. Il y en a encore plus que sur iOS et les apps peuvent laisser des alertes permanentes. C’est le cas pour les apps de lecture audio ou vidéo : elles affichent des contrôles en permanence dans le centre de notifications et ils sont ainsi faciles d’accès. Mais d’autres apps le font aussi, que ce soit pour afficher la météo ou encore la quantité de RAM restante. On est vite débordés et finalement, heureusement que l’on peut rapidement les bloquer.

L’autre problème, c’est que les notifications s’affichent toutes en haut à gauche de l’écran, dans l’équivalent de la barre de statut. Quand vous en avez deux ou trois, c’est pratique de garder l’œil sur les icônes et de savoir ainsi qu’il y a quelque chose à lire. Mais par défaut, il peut aussi bien y en avoir quinze et cela devient rapidement ingérable. J’avais l’impression de passer mon temps à effacer des alertes, jusqu’au moment où j’ai découvert le réglage pour limiter les icônes à cet endroit à quatre éléments au maximum (Affichage > Barre d’état > Afficher uniq. notif. récentes).

À gauche, des notifications « permanentes » : prévisions météo, et contrôles de lecture en cours. À droite, un exemple de barre de statut complètement remplie par les icônes des notifications. Comment s’y retrouver dans ce bazar ? Cliquer pour agrandir

Certains lecteurs ont mis en avant la LED lumineuse en façade du S8 comme un argument en faveur du téléphone. C’est vrai que cela peut être pratique sur le papier pour savoir que l’on a reçu une alerte de loin, mais à l’usage, j’aime autant en juger aux notifications affichées sur l’écran toujours allumé. D’ailleurs, je ne sais pas exactement à quoi correspondent les différentes couleurs, mais je dois reconnaître que je n’ai jamais vraiment essayé de savoir. C’est peut-être aussi parce que je n’ai jamais utilisé de BlackBerry de ma vie…


avatar malcolmZ07 | 

@Vetsa

Je ne comprends pas trop ton commentaire à partir du moment où personne ne t'oblige à acheter tel ou tel marque. C'est une question de choix personnel et de préférence, ce qui te convient le mieux...

avatar NymphadoraTonks | 

Il y a des sociopathes ici....
J'aime autant iOS qu'android, j'utilise avec un meme plaisir mon iPhone 7 que le oneplus 3 T de mon copain.
Peut être car je suis ouverte d'esprit, n'idolatre pas une marque sans aucune objectivité, je sais pas.
Même si Android peut rencontrer dès ralentissement, j'en ai déjà rencontrer sous iOS également ( mon ancien iPhone 6).
Et de la à dire qu'Android c'est de la daube pour geek boutonneux, certains sont effrayants de fermeture.

avatar fte | 

@NymphadoraTonks

Bienvenue sur internet.

avatar hillel | 

Mes 2 cents en tant qu'utilisateur d'Android depuis ses débuts

Pour ce qui est de l'écran d'accueil, je suis passé d'un écran plein de widgets et de raccourcis à un écran vide avec l'heure et le dock. A la longue je me suis rendu compte que le surplus d'informations n'étais pas très utile surtout quand l'assistant de Google sait m'alerter de manière autonome de choses dont je pourrais être intéressé (trajets en particulier)

Pour ce qui est des notifications, je désactive typiquement tout ce qui est infos "pratiques" (vidéos conseillées par YouTube, infos quotidiennes, Pinterest, groupes Facebook, ...). Je m'en tiens au messages et aux mails. La LED est hyper pratique quand elle est configurée. Chez moi vert pour les messages SMS, whatsapp et co; bleu foncé pour Facebook; cyan pour Twitter; blanc pour les mails; rouge pour les appels manqués. Essayes Light Manager (https://play.google.com/store/apps/details?id=com.koo.lightmanager&hl=en) pour paramétrer tout ça facilement

L'avantage étant que je sais plus ou moins ce qu'il se passe sans toucher ou allumer mon téléphone. Gain de temps et beaucoup plus discret pendant un rendez-vous

Enfin, pour ce qui est du bouton retour, je n'y réfléchis plus ça devient une seconde nature. Il y a un système d'activités dans Android. Quand on ouvre un lien la page a une continuité avec l'application qui l'a ouverte, si on change de page Android suppose que le lien n'est plus intéressant donc le bouton retour se conforme à l'app. C'est très naturel une fois qu'on est habitué mais déconcertant quand on ne l'est pas

avatar S4d3WiZzZ | 

Étant un utilisateur d'Android, je lis ta timeline depuis le début :).
Pour la touche retour/back, elle ne sert justement qu'a revenir un cran en arrière pour 90% des applications.
Par contre si tu viens tout juste de lancer l'application, elle peut effectivement la quitter en appuyant dessus.

Moi de mon côté j'hésite fortement à revenir sur iOS que j'ai quitté depuis début 2016 quand mon iPhone avait pris l'eau à la rivière :(.

avatar Pobla Picossa | 

Après plusieurs années à alterner iPhone et Samsung Galaxy Note dans leurs différentes versions j'ai décidé tout simplement d'être équipé avec un iPhone 7 et un Samsung S7 Edge.

Je serais bien incapable de faire un choix entre les deux, chacun a ses avantages et ses inconvénients et les deux systèmes ont énormément progressé ces dernières années même si c'est nettement plus visible du côté d'Android.

avatar macinoe | 

Oui, je crois que c'est le cas de beaucoup de monde.

Durant ces dix dernières années j'ai également eu des iPhone des iPad, des nexus et même un Nokia windows.

Les 3 OS ont des qualités et des défauts.

En fait le vrai problème dans cette histoire c'est qu'un journaliste high tech soit resté à tout prix éloigné d'android pendant près de 10 ans et qu'il prétende aujourd'hui avoir gommé toutes ses reticences et ses a priori et donner un avis objectif...

Ce n'est simplement pas possible.

avatar Malum | 

Plusieurs réflexions qui m'amusent.
D'une part je ne vois pas en quoi la barre de recherche en permanence et en plein écran serait bien alors qu'un simple geste suffit à faire apparaître celle d'iOs qui ne bouffe pas d'espace. Oui en fait on dirait que la fainéantise est ici un summum incompréhensible ou bien de croire que la recherche est si importante qu'une demi seconde serait du temps perdu. De plus cela est si contradictoire avec avoir en permanence les notifications car il faut alors déterminer une priorité : la recherche ou les notifications.

L'autre point qui me fascine littéralement. Quel est donc ce besoin impérieux et vital de savoir d'une part à la seconde les notifications que l'on a et de plus quel genre ? De toutes façons les emails, sms, iMessages seront consultés. Qui d'entre tous ces drogués à la notification aurait ce besoin de connaître dans la seconde ce qu'on va leur proposer ou leur dire ? Qui serait sur le point d'appuyer sur le bouton dans le dixième de seconde afin de lancer le missile qui va détruire la bombe atomique qui devait s'écraser sur leur maison ? C'est complètement dingue. Ou alors ils se croient tellement le centre du monde qu'il faut que les informations les atteignent dans le dixième de seconde. Je ne crois pas avoir eu depuis dix ans une seule information que je n'ai pu avoir en regardant par moi-même à intervalles qui me convenaient les informations pertinentes qui entraînaient une perturbation majeure si je ne l'avais pas assez rapidement : un train, un avion un rdv etc. Mais dans ces cas-là je me tiens attentif.

Cette histoire de notification est une histoire de drogués soit à l'importance qu'ils croient de leur vie, soit à une vie tout-à-fait virtuelle où n'existent que ces signaux venus d'ailleurs.

PS si Android et ses téléphones Samsung convainquaient tant le public (pour les Smartphones d'environ 800 €) il faudrait que les fanas de Samsung qui descendent Apple nous expliquent comment dans le public les deux smartphones les plus vendus au monde au premier trimestre 2017 sont des iPhone (article qui ne fait pas la une ici quand celui-ci la fait) loin devant le 3è et très très loin devant les Galaxy de même gamme qui se vendent eux entre 1/3 et 1/4 de ces iPhone et ne sont même pas parmi les 5 premiers. Ne parlons même pas de 2016 où dans l'année les 4 première places sont trustées par Apple le Samsung n'arrivant que 5è.
La conclusion est simple l'ergonomie des iPhone convient à beaucoup plus de monde de ceux qui utilisent les Smartphones de cette catégorie (on parle ici de dizaines de millions, pas de 3 ou 4) et qu'ensuite ce soit-disant monde fermé, et bien le public s'en tape et il a raison car il sait que parmi les centaines de milliers d'applications il y en a mille fois trop et que parler de monde fermé quand on a tant d'applications, quand on peut échanger avec SMS, email, Internet, que l'on a des navigateurs sans frontières, des formats comme le pdf, des logiciels qui permettent d'exporter en word ou excel etc, les formats d'images et de vidéo standard c'est tout simplement de la plus grande foutaise qui soit. Ce n'est qu'un argument bas de gamme, qui est dérisoire confronter à la réalité. Le monde fermé d'Apple est une légende urbaine dans la réalité de son application de ceux qui s'arrêtent aux arguments massue sans voir que dans la vie quotidienne cette fermeture n'existe pas. Celui qui a un iPhone peut téléphoner à celui qui a un Samsung, lui envoyer des MS, des emails, les liens, des images, des vidéos, des textes, se connecter sur les plateformes communes comme ces damnés réseaux sociaux sans aucun mal ni aucune frontière etc. Ce n'est n'est que fumisterie de chapelle et d'esprit malintentionné.

avatar yasuo87 | 

@Malum

Tes arguments seraient recevables si un bon pourcentage de gens n'achetaient pas l'iPhone uniquement pour la pomme au dos.

avatar Horfilas | 

@yasuo87

Et ce pourcentage quel est-il ?

avatar smog | 

Les lycéens pour la plupart n'y connaissent rien à Apple (Mac) et veulent (presque) tous un iPhone comme ils veulent un Eastpack comme sac à dos...
9/10 de ce qui ont un iPhone dans mes connaissances n'ont choisi que par "mode" ou "prestige" (et pourraient faire exactement les mêmes choses sur les deux : Snapchat, Facebook, WhatsApp et j'en passe).
Bon, c'est pas des chiffres, mais si j'en crois les statistiques ça doit être révélateur.
Ca fait encore "bien" d'avoir un iPhone, si possible dernier cri.
Je travaille dans un lycée de 3000 élèves, j'observe...

avatar Chanteloux | 

Tout à fait juste! Si Apple changeait de nom et de logo, quelle drop il vivrait.... Le snobisme, ça marche très fort, les spécialistes en marketing le savent bien: l'image est plus importante que le produit. C'est bien le problème de Samsung, dont le nom en lui-même n'évoque rien.

avatar Malum | 

Mais bien sûr l'argument hyperbidon du snobisme. Combien de lycéens peuvent-ils se payer des iPhone chaque année (car si on parle de snobisme il faut chaque fois le tout dernier et en général haut de gamme) ? Ensuite le seul snobisle avec un milliard d'ibidules vendus faudra nous la refaire. Enfin il faut avoir lu Proust pour parler du snobisme.
Résumé : argument bidon.
En plus Samsung n'évoque rien ? Comment sortir un truc pareil ?

Et enfin d'enfin, quand un produit apporte une qualité supérieure une bien meilleure expérience et qu'il a la puissance financière de Samsung, et bien alors il domine le marché. Là Samsung dans la catégorie des iPhone il est complètement à la ramasse. Le reste n'est que blabla marketing justement et aveuglement devant des chiffres qui contredisent tous les arguments majoritaires ici.

avatar Chanteloux | 

Votre texte ne fait que démontrer votre ignorance profonde du monde de la consommation et du marketing.

avatar Malum | 

Bien sûr mon gars. Apple vend un milliard d'ibidules et il y aurait 800 millions de snobs (nombre de comptes Apple).
Le marketing du snobisme ne peut fonctionner qu'en se distinguant de la masse. Bis repetita placent : lisez Proust, c'est lui qui a inventé et le mot et le concept de snobisme. Employez des mots dont vous connaissez le vrai sens ce sera mieux.
Apple joue depuis des années non sur le snobisme mais sur la facilité d'utilisation, l'ergonomie, le design, la technologie, la convergence des produits. Le snobisme, s'il a eu snobisme un jour n'est plus rien aujourd'hui ou pour une frange marginale des acheteurs.

Le slogan même du think different est l'opposé du snobisme qui est de se conformer à une pens ke unique et surtout des codes dans une sphère close se prenant pour une élite. Le think different c'est l'explosion du snobisme.

Vous répétez des poncifs erronés qui ont la vie dure mais qui correspondent à ce que vous aimeriez que soit Apple. Y compris si ces poncifs sont enseignés dans les écoles.

avatar Chanteloux | 

Allons! Un petit, tout petit effort, vous le pouvez sans doute: imaginez des iphones qui ne s'appelleraient plus iPhone, ou il n'y aurait plus de pomme, et qui seraient fabriqués par une cie inconnue, dans un pays lointain: combien s'en vendrait-il?
Je vous suggère un cours de base, genre Marketing 101, niveau certificat d'étude... Vous y apprendrez des choses passionnantes sur la création et le rôle d'une image...

avatar Malum | 

Vous confondez image et snobisme. S'il peut y avoir recoupement il y a bien d'autre choses. En l'occurrence on peut pour une minorité acheter Apple par snobisme pour les autres l'image d'Apple c'est en premier lieu après la phase think different (un peu révolutionnaire) la grande facilité d'utilisation, ensuite le design, et l'intégration des services et malgré nos hurleurs d'ici l'innovation. Il faut se souvenir de la campagne Hello I'm à PC, Hello I'm a Mac. Où était le snobisme là dedans ? Nulle part.

Pour ceux qui achètent la pomme c'est justement pour cette image multiple de design, d'intégration, d'ergonomie et non pour se la raconter, sauf pour une minorité.

Pour conclure vous connaissez aussi bien le snobisme que les matières du certificat d'études qui n'existe plus.

avatar Ghaleon111 | 

Si ios était sur un Samsung ou n'importe quel autre constructeurs tout en étant moins chère, l'iPhone se vendrait beaucoup plus quand même, CQFD
C'est l'aura d'Apple dans le collectif qui fait que
Les qualités que tu cite sont aussi du côté d'android et graçe a w10 en septembre, on aura dû continuity, handoff etc... et représente plus de 80% de parts de marché
Des gens que je connais, pour eux, ios ou android c'est pareil sauf qu'il veulent pas un iPhone car ils trouvent que c'est compliquer de transférer des musique tandis que c'est enfantin sur android par exemple

avatar feefee | 

@Ghaleon111

"Si ios était sur un Samsung ou n'importe quel autre constructeurs tout en étant moins chère, l'iPhone se vendrait beaucoup plus quand même, CQFD"

Je comprends plus rien moi .

On dit qu'on achète un iPhone juste pour la pomme !
Maintenant on me dit que sinios était sur Samsung on achèterait plus les iPhones ?
Mais alors l'iPhone ca serait du Samsung ou de l'Apple ?
On achèterait pour la pomme ou pour iOS ?

Rhaaaaaaa , je deviens dingue !!!!
Au secours !!! Maman !!!!

?

avatar Ghaleon111 | 

C'est pourtant limpide, comment tu fais pour inverser les mots dans ta tète ?
J'ai dit que mème si ios était sur une autre marque moins chère, l'iphone se vendrait mieux quand même par ce que c'est apple.
Les gens en général n’achètent pas spécialement pour ios mais par ce que c'est un iphone.
C'est tout simplement le plus connu, les samsung se vendent mieux que les autres android mais pourtant les autres ne sont pas moins bon mais les samsung sont les plus connus avec la plus grande force marketing que les autres
L'iphone est ce qui symbolise le renouveau des smartphones depuis 2007 d’où cette aura énorme que apple a entretenu
Pleins d'acheteurs ne connaissent mème pas le nom de l'os

Mais attention, ce n'est pas par ce que je dit ça que l'iphone est mauvais, loin de la, c'est un excellent smartphone tout comme ios est un excellent os mais c'est loin d’être la seule raison

avatar Malum | 

C'est donc pour ça que lors du 1er trimestre 2017 les deux Smartphones les plus vendus sont deux iPhone loin devant le 3è qui lui se vend la moitié du prix et que les Samsung au même ordre de prix se vendent entre le 1/3 et le 1/4 de ce que vendent les iPhone. Les raisonnement de vous et vos copains ne sont que des élucubrations intellectuelles qui se refusent à se confronter à la réalité des ventes. Cette réalité fait que malgré vos croyances et affirmations en 2016 les 4 premiers Smartphones vendus sont 4 iPhone. Mon Dieu comment avec un minimum de clairvoyance et de bonne foi peut-on contester ces chiffres et leurs conséquences dans la mise en perspective de son raisonnement ? Il y a de quoi être abasourdi et fasciné par un si immense aveuglement. Et dire que vous et vos copains traitent les amateurs de fanboys décérébrés ! Ah pour sûr vous n'avez peur de rien et même pas du ridicule. Il est vrai que ce site met en une cet article et non ceux qui placent l'iPhone en tête des ventes montrant que dans ce créneau il y a Apple, quasi seul au monde et bien plus loin un autre et encore plus loin les Galaxy et encore plus loin les Note. Ça ce sont les faits non les déclarations péremptoires et les élucubrations de nos amis pour prouver des faits qui en plus sont totalement faux.

avatar feefee | 

@Chanteloux

"Allons! Un petit, tout petit effort, vous le pouvez sans doute: imaginez des iphones qui ne s'appelleraient plus iPhone, ou il n'y aurait plus de pomme, et qui seraient fabriqués par une cie inconnue"

Je pense que le petit effort de ta part serait d'écouter et d'intégrer ce que te disent les autres , plutôt que de rester fermé et enfermé dans ta position initiale que tu es incapable de nuancer .

Ta théorie d'achat de l'iPhone pour une seule raison la marque est simplement ridicule , même si je trouve que ce mot n'est pas assez fort .

Donc depuis quand les gens achètent Apple juste pour la pomme ?
Avant que la marque ne soit majoritaire sur certains marchés ou après ?
Depuis quand existe la marque ?
Depuis quand vend elle beaucoup ?
Depuis quand son matériel et son matériel évoluent ?

Bref ton propos est digne du bar du commerce . Vide sans analyse réelle , juste un défoulement d'une certaine frustration qui n'appartient qu'à toi mais que tu veux quand même nous faire adopter .

Le succès de la marque auprès du grand public s'est il fait du jour au lendemain ? Bien sûr que non ! Tu racontes n'importe quoi .
Le snobisme tel que tu nous le sert ne tient que temps .
On parle de technologie la, pas de musique , pas de lieux de vacances , pas de prêt à porter mais bien d'une technologie qu'on utilise qui nous rend service !!
Pas d'effet de mode subjective comme tu veux nous faire croire , toi et d'autres ici .
Si le matériel ne convient pas à l'utilisateur il ne l'utilise plus et le soufflet retombe aussi vite qu'il est monté .
Mais bien sûr pour expliquer ca , toi et d'autres nous sortent le cliché fanboy, ca explique tout , plus besoin d'autres explications .
Les gens continuent d'acheter un truc qui ne te plait pas ?
Mais comment est ce possible quand on est intelligent ??
Ha ca y est j'ai trouvé ! Ils sont fanatisés , Apple les à décérébrés .
Hop , circulez y'a plus rien à voir !! ???

Apple auprès du grand public a commencé avec l'iPod , tu savais ?
À cette époque c'était juste pour la pomme ?
Ensuite le succès de l'appareil à permis de proposer l'iPhone ?
Le premier iPhone c'était juste pour la pomme ?

Donc l'effet pomme à commencer quand ?

Rien ne tient dans ta théorie des qu'on entre dans le détail .

Du flan ! ?

avatar Chanteloux | 

Apprends à lire, fifi: je n'ai jamais écrit "seule" raison.

avatar feefee | 

@Chanteloux

"Apprends à lire, fifi: je n'ai jamais écrit "seule" raison. "

Mais oui bien sûr .
Des qu'on te contredit tu t'échappes , tu ne contre argumentes pas .
Tu cherches un moyen de fuir .
Bref tu balances une théorie , celle de la pomme qui fait tout , bon allez presque tout si ca te fait plaisir , et apres c'est tout , tu es dans le flou , la fumée , des qu'on te montre la fragilité de ton propos , pouf , tu disparais ?

avatar Chanteloux | 

Mais oui mon fifi adoré... Tu sais pas lire, tu comprends rien, mais c'est pas grave: on t'aime comme ça! Tu mets de l'ambiance, comme un bruit de fond qui me manque quand t'es pas là...

avatar yasuo87 | 

@Malum

Il ne sert plus à rien de citer le think different maintenant que Apple n'est plus l'outsider qu'il était à l'époque. L'Apple d'aujourd'hui représente tout ce que l'ancien Apple dénonçait et c'est pourquoi les fans de la première heure ne s'y retrouvent plus.

avatar fte | 

@smog

Ma fille voulait un iPhone, et un Eastpack.

Je lui ai mis un S7 et un iPhone 6s dans les mains en lui disant d'essayer et de choisir, elle a joué, et a ajouté des widgets, fait des dessins en disposant les icônes, elle a trouvé l'écran du S7 bien meilleur, adoré l'affichage permanent de l'heure, elle a choisi le S7.

Bon, le Eastpack, elle l'a eu. Je ne me suis pas emmerdé plus que ça pour un sac, par ailleurs très convenable.

avatar yasuo87 | 

@Horfilas

Aucune idée mais très certainement non négligeable

avatar feefee | 

@yasuo87

"Tes arguments seraient recevables si un bon pourcentage de gens n'achetaient pas l'iPhone uniquement pour la pomme au dos."

Si c'est vrai : c'est très con de le dire , de généraliser et surtout ca ne sert à rien , ca ne prouve rien , ca ne justifie pas ton propos , qui est d'ailleurs inexistant .

Si c'est faux : c'est encore plus con

avatar yasuo87 | 

@feefee

Si je généralisais je dirais que c'est la totalité hors ce n'est pas le cas je nuance. Fais un sondage sur une place bondée un samedi aprèm ensoleillé et tu verras le résultat. Ceci dit ne t'inquiète pas les gens qui achètent Samsung au détriment des autres marques qui font de l'android (parfois) de meilleure qualité sont pareil.

avatar Ghaleon111 | 

Apple est le seul constructeur qui fait des iphones donc normal qu'il se vend plus de iphone que de s8 qui entre en concurrence avec de nombreux constructeurs android

Il n'y a pas plus fermé que ios, Les fichiers sont cloisonnés dans les apps (on veut ouvrir un fichier avec une autre app, il faut faire une copie du fichier!) on ne peut pas télécharger sur le web comme sur mac et pc (impossible de télécharger un lien de 1fichier ou uptobox et autres par exemple) partage inter app beaucoup plus limité, firefox n'a pas les extensions pc (la version android oui) NFC limité au payement, bluetooth limité entre appareils apple, claviers tierces moins performant et moins de fonctionnalités que leurs versions android du a des blocages d'apple, ios ne peut voir que les fichiers qu'il peut lire (impossible de s'en servir comme clé usb donc) transfert de fichiers compliqué quant on utilise pas un mac, Obliger de subir les icônes alignées en rang d'oignons on ne peut pas cacher les apps qu'on se sert pas souvent donc accueil moins lisible, pas de possibilité d'ajouter des fonctions a l'os que apple n'a pas prévu etc etc... Combien j'en ai vu pester rien que pour y transférer de la musique avec l'usine a gaz itune

Donc non, c'est très loin d’être une légende urbaine

avatar smog | 

D'accord pour iTunes et d'une manière générale le transfert de fichier.
Mais je ne comprends pas le Bluetooth uniquement entre Apple devices : c'est faux...

avatar fte | 

@smog

Ce n'est que très partiellement faux. Le Bluetooth chez Apple est limité à quelques protocoles standard et les périphériques MFI.

Sur Android le Bluetooth est juste disponible. À l'école on a développé des petites sondes de mesure de CO2 à placer dans les arbres, historique de mesures recupéré par Bluetooth depuis un mobile. Android. Totalement impossible sur iOS. Ça évite de grimper dans les arbres pour récupérer les cartes SD, c'est vachement pratique. Et ça évite de se trimballer un notebook ou une Surface. C'est pratique. iPhone et iPad disqualifiés.

Une diplômante que j'ai suivi a développé un petit appareil de mesure de courant de haute précision, avec une interface sur une tablette. Par Bluetooth. Android, car impossible sur iOS.

avatar polaroid62 | 

J'ai eu un IPhone 4 , un lumia 930 et J'ai maintenant un S7 en tel principal et récupéré le S5 d'un pote utilisé façon IPod Touch et surtout pour sa caméra comme mon S7 aussi. Franchement j'aime bien Android pour la gestion des fichiers par rapport à IOS et le passage par ITunes. La je peux gérer mes dossiers et photos assez facilement comme je gererais un disque dur. Je ne serais pas contre un Iphone7 plus en rab avec le Dxo one mais je ne suis pas assez riche pour ça. Windows Phone j'aimais bien mais Store trop limité et J'ai eu certains bugs insolubles,il me sert toujours pour la photo. L'iphone 4 des années après me sert encore à contrôler certains APN via le dongle Triggertrap mais guère plus.

avatar Chanteloux | 

Je partage votre opinion. Au dela des détails sur lesquels on peut discourir sans fin, Android a un avantage définitif sur iOS: il est reconnu comme disque dur externe par un ordi. Ça c'est de l'or en barre, quand on y a goûté, et c'est le seul point qui m'empèchera de retourner à IOS.

avatar smog | 

Avantage indiscutable effectivement. Indiscutable et vraiment important.

avatar byte_order | 

Nicolas, concernant le mode "root", l'avez-vous testé ?

Car, à vous lire :

> Sous l’interface, on a toujours un noyau Linux et la possibilité de tout modifier,
> voire de tout casser si vous ne faites pas un minimum attention.

... vous laissez croire qu'une fois un android rooté, hop, l'utilisateur peut tout péter sans s'en rendre compte.

Hors, quasiment tous les modes root reposent sur le mécanisme type SuperUser, qui va afficher automatiquement lorsqu'une application demande un accès "root" le nom de l'application et proposer de donner ce droit uniquement pour cette session, souvent par défaut ce droit est limité dans le temps, et à la demande explicite de l'utilisateur ce droit peut être accordé (ou refusé) automatiquement les fois suivantes.

Dans tous les cas l'utilisateur est averti d'une demande d'accès, on est pas dans le cas de figure où Android est en mode root par défaut pour tout dès lors que ce mode est installé...

Par ailleurs :

> Google laisse beaucoup plus de latitude aux développeurs et certaines apps
> peuvent modifier Android en profondeur.

Sans qu'un panneau indique quels droits demandent l'application !?
D'autant plus que depuis les dernières versions de Android, cette demande est désormais dynamique, pas uniquement à l'installation, l'utilisateur peut donc connaitre mieux le contexte de la demande (et sa cohérence ou pas...).

> J’ai évoqué dans un précédent article le cas des emojis, mais ce n’est pas le seul.

Euh ???
Les emojis de Android ne sont pas "modifiés" par ces applications. Elles utilisent tout simplement leur propre jeu d'emojis plutôt que celui par défaut, rien de plus. En aucun cas cela menace l'intégrité d'Android.

avatar gavroche_68 | 

Au delà de l'expérience d'Android ( à mon avis elle dépend aussi du téléphone utilisé ) moi c'est avec le S8 que j'ai un peu de mal. Bon on je ne l'ai utilisé qu'une heure maximum mais je n'ai pas du tout aimé l'écran avec les bordures ( Moi je lis beaucoup avec mon téléphone et j'avoue que ça m'a perturbé les lettres courbées sur le côté ). D'ailleurs j'étais sur le site de igen et j'avais l'impression de lire un texte ultra zoomé ( Peut-être qu'il y avait un réglages à faire, je ne sais pas). De plus, je ne trouve pas le téléphone aussi classe qu'on nous l'a dit ! Pour quelqu'un de sérieux et qui n'aime pas gaspiller son argent, est-ce que ce téléphone vaut le coup ?

avatar fte | 

@gavroche_68

Si tu ne veux pas gaspiller ton argent, ne claque pas plus de 300 balles dans un téléphone. Pour commencer. Tous les iPhone et Android haut de gamme sont disqualifiés d'office.

avatar McDO | 

"Certains lecteurs ont mis en avant la LED lumineuse en façade du S8 comme un argument en faveur du téléphone"

C'est carrément un avantage par rapport à l'iPhone. Sur mon Xperia X, j'utilise Light Manager qui permet d'associer toutes les couleurs de l'arc-en-ciel de la LED de notif à n'importe qu'elle application et même de configurer la fréquence de clignotement.

Je peux ainsi associé une couleur à un SMS, Appel, Agenda, Messenger, Whatsapp, Mail, et autres... Cela permet de savoir ce qu'on a reçu comme notif sans même toucher le téléphone.

avatar Malum | 

Et alors ? votre vie est transformée ? Savoir la forme sans le contenu en voilà une expérience enrichissante et indispensable. En voilà de la haute philosophie de la vie, être accroché comme un drogué à sa seringue, à un sapin de Noël qui s'illumine sur son écran, en voilà du lourd. C'est vrai que recevoir tant de notifications(sans en connaître le contenu) donne beaucoup d'importance à celui qui les reçoit. Cela dit : regardez comme il est important ce Gus il a DES NOTIFICATIONS, tudieu c'est Superman ! C'est vrai aussi que vivre le moment présent à infiniment moins d'importance que de jeter incessamment son œil sur son écran pour vérifier que l'on est un des hommes les plus importants au monde car son écran s'éclaire de blanc, rouge, jaune. Et que c'est malin, avec la couleur il sait tout de suite qu'il a reçu un SMS ou mieux un email ! En plus de Superman c'est Einstein.

Et comment fait un chirurgien qui opère six heures de suite s'il ne peut consulter son écran et ses notifications ? Il meurt ? Il fait une dépression ? Sa vie est foutue car pendant si longtemps il n'a pas pu jeter dix huit cents regards dans la journée pour constater que ça clignotait sur son Samsung ?

avatar bibi81 | 

La LED permet à ceux qui ne passent pas leur temps sur leur smartphone d'avoir un status sur les notifications en un coup d’œil.
Donc oui, le chirurgien peut savoir en un coup d’œil si il a reçu des messages (importants ou non) pendant qu'il opérait.
Après c'est sûr ça ne change pas fondamentalement la vie, c'est juste pratique.

avatar Malum | 

Non ça ne sert à rien sauf dans le cas extrême où on aura une opération commando et que l'on attend le signal de départ. Le chirurgien n'aura pas son téléphone avec lui et à quoi bon dieu cela pourra-t-il servir de savoir qu'il a une notification si il ne sait pas de quoi il s'agit et ce qui le déconcentrera, un vrai danger. Aucune urgence ne pourra le détourner de l'urgence de son opération. Et dans le cas rarissime où étant le seul spécialiste au monde pour une opération dans l'heure qui suit, sous condition qu'il ait un assistant qui puisse prendre sa place ce sera le service qui viendra l'avertir et non son téléphone.

Savoir que l'on a une notification sans en connaître le contenu n'a que des effets néfastes un de détourner son attention de ce que l'on fait et deux de vivre en permanence dans l'attente d'une notification. On peut parfaitement attendre le moment propice pour consulter tous ses messages et ne pas être dérangé ni addict le reste du temps. Ces notifications sont de la foutaises philosophiques et de vie tant personnelle que sociale et professionnelle.

Dans le cas où on attend un rdv par exemple au pied de l'horloge il y a le téléphone d'abord et sinon on est attentif à un SMS qui peut arriver. Pas besoin dans 99 % des cas d'être dérangé. Et donc dans les cas précis où on attend quelque chose on est alors branché. Évidemment ceci ne concerne pas les services d'urgences mobiles qui de toutes façons sont reliés par radio.

avatar bibi81 | 

Fait un effort de lecture et de compréhension des réponses qui te sont faites et si tu ne comprends pas tout, demandes.
Là tu réagis bêtement sans rien comprendre de la conversation...

avatar sachouba | 

@Malum :
Plus ça va, et plus tes pavés deviennent indigestes et incompréhensibles.
Travaille un peu le style, ce n'est pas agréable à lire. La virgule n'a pas été inventée pour rien. :)

Après avoir corrigé la forme, tu pourras t'occuper du fond.

avatar feefee | 

@sachouba

"Après avoir corrigé la forme, tu pourras t'occuper du fond."

Non non ici le fond est plus important que la forme .

Essaie de faire un effort sur un pavé de 40 lignes (houlala) je sais c'est pas facile mais j'ai confiance en toi .

Allez !! On y croit ! ???

Bizarre que les commentaires de 2 lignes avec 5 fautes pour répéter encore et toujours les mêmes choses contre Apple te dérangent moins .

Mais bon la j'ai plus d'espoir par contre ...

avatar sachouba | 

@feefee :
C'est amusant que tu évoques les fautes d'orthographe dans ton commentaire édité, parce que la plupart de tes interventions en sont truffées.
Un exemple parlant : "Donc l'effet pomme à commencer quand ?"

Mais je suis quand même très fier de toi, parce que tu n'as presque pas maltraité la langue française dans le commentaire qui m'est destiné (au "là" près).

Et ce n'est pas le fait de lire 40 lignes qui me rebute (j'apprécie la lecture !), mais le niveau syntaxique au ras des pâquerettes qui donne aux commentaires de Malum un style très peu fluide et plutôt désagréable. Quitte à raconter des bêtises, autant bien le faire ! Même toi, tu maîtrises mieux cet art.

avatar feefee | 

@sachouba

"Un exemple parlant : "Donc l'effet pomme à commencer quand ?" "

C'est raté pour ce coup là .
Oui j'édite le commentaire , parce que je me relis , tu devrais essayer , ou est le problème ?
Et donc cette faute a été corrigée justement .
Et je ne t'apprendrai rien en te disant que c'est l'aide à la saisie qui met à souvent au lieu de a (que je viens de corriger à l'instant, comme "corriger" car il m'avait lis corrigé )
Apres que j'en fasse c'est tout à fait possible , si je vais vite .
Je n'ai jamais eu la prétention de ne pas faire de faute au premier jet.

avatar feefee | 

@sachouba

Ensuite quand je critique l'orthographe, car oui ça m'arrive aussi , je le fais uniquement quand il n'y a aucun contenu ou qu'il y a seulement de l'invective, de la critique de base gratuite qui n'apporte rien. Juste pour remettre les choses en place , un peut plaisir inutile certes .

Mais la toi tu attaques l'orthographe alors qu'il y a du contenu , je trouve ça très très malhonnête de ta part, mais c'est uniquement parce que tu ne trouves rien à dire ou pire que tu as la flemme de répondre et de réfléchir à contre argumenter .

avatar McDO | 

@malum

Tu t'es échappé d'un hôpital psychiatrique ou c'est comment ? ? L'abruti s'excite tout seul parce que je trouve mon Android supérieure à son iPhone ?

Je trouve que la LED est un moyen de rappel fort pratique pour mes usages personnels, deal with it l'ahuri ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR