Apple menace de résilier le compte développeur d'Epic

Mickaël Bazoge |

Si c'était encore possible, la tension monte d'un cran entre Apple et Epic Games. Jeudi dernier, durant quelques heures, il a été possible d'acheter la monnaie virtuelle de Fortnite via des systèmes de paiement alternatifs à l'App Store (PayPal et carte bancaire), contournant de fait la commission de 30% due à Apple. En soirée, le constructeur a retiré le célèbre battle royale de l'App Store, provoquant le dépôt d'une plainte de la part d'Epic (Google y a eu droit également).

Nouvel épisode donc dans cette saga, avec cet ultimatum envoyé par Apple à l'éditeur : à compter du 28 août, les comptes développeur d'Epic seront résiliés et l'entreprise ne pourra plus utiliser les outils de développement iOS et macOS. Cela signifie qu'Epic ne pourra plus distribuer aucun jeu sur l'App Store ; à l'heure actuelle, l'éditeur ne propose plus que Battle Breakers. Par ailleurs, il ne sera plus possible de récupérer le jeu si on l'avait téléchargé auparavant.

Epic Games a ajouté à sa plainte un addendum qui précise un peu mieux l'ampleur de la décision d'Apple. Non seulement l'éditeur ne sera plus en capacité de développer de nouveaux jeux et des mises à jour pour la plateforme iOS, mais ces outils de développements l'empêchent d'apporter des améliorations au moteur Unreal utilisé par de nombreux développeurs mobiles pour leurs propres jeux (y compris des jeux présents dans Apple Arcade !). Epic a désormais 14 jours pour se plier aux exigences d'Apple… ou pas. La justice peut encore intercéder en faveur d'Epic et empêcher la résiliation du compte.

« Si le moteur Unreal n'est plus supporté sur les plateformes d'Apple, les développeurs seront forcé d'utiliser des alternatives. Le dommage pour l'activité d'Epic et pour sa réputation auprès de ses clients sera irréparable. Une injonction préliminaire est nécessaire pour empêcher Apple d'écraser Epic avant que cette affaire soit jugée ».


Tags
avatar gwen | 

@asseb

De temps en temps il est impossible de monter une boutique physique car la mairie de l’endroit que tu as choisis te l’interdit en n’autorisant pas le permis de construire. Ici c’est pareil, dans l’univers Apple tu ne fait pas ce que tu veux. Si tu n’accepte pas les règles tu peux monter ta boutique ailleurs, il y a pleins d’autres téléphones disponibles dans le monde.

avatar asseb | 

@gwen

Une mairie ne peut pas arbitrairement refuser. Et si le refus est abusif tu vas en justice. Surtout si la mairie en question représente 20% du territoire, n’applique pas les mêmes règles pour tout le monde...

avatar gwen | 

@asseb

Il y a pleins de loi qui permettent au pouvoir en place de refuser l’implantation de certains commerce à certains endroits. Souvent il vaut mieux trouver un autre emplacement que d’avoir une bataille coûteuse et longue pour obtenir une place ou l’on ne veut pas de toi.

avatar asseb | 

@gwen

Absolument. Sauf qu’ici Apple est juge et partie. Même plus en fait, est les 3 pouvoirs concentrés en 1.

avatar gwen | 

@asseb

Oui mais personne ne t’empêche de développer des applications pour d’autres machines. Si epic veut rester sur iOS, ils doivent accepter les règles ou quitter le navire.

avatar asseb | 

@gwen

Le libre marché fonctionne très bien dans plein de situations. Le monopole ou le cartel n’en font pas partie. Cf les innombrables exemples où l’absence de régulation dans ces cas a conduit à des problématiques très graves.

avatar gwen | 

@asseb

Mais il n’y a ni monopole ni cartel ici. Apple n’est pas majoritaire sur le marché des téléphone et ne réclame rien sur les autres plateformes.

avatar asseb | 

@gwen

Apple 15 % du marché, Android 85%. Et il n’y a pas de cartel ?

avatar gwen | 

@asseb

Pour qu’il y ait cartel il faudrait qu’il y ait entente. Or, je doute qu’Apple se soit entendu avec Google pour favoriser l’émergence d’androïde. ;)

avatar asseb | 

@gwen

Une entente peut être tacite. Ne pas faire jouer la concurrence en tablant sur le statu quo suffit.

avatar gwen | 

@asseb

Franchement vu le passif entre Apple et Google je peut affirmer sans trop me mouiller que le premier ne s’est pas entendu avec le second.

Et je ne pense pas que ce soit la faute d’Apple le système de Windows n’a pas pris. Il y a même eu d’autres tentatives.

En plus, vu le prix de vente des iPhone, Apple ne peut pas être accusé de faire pression sur la concurrence en vendant à perte.

avatar asseb | 

@gwen

L’émergence d’un monopole ou d’un cartel n’est pas forcément de la responsabilité des sociétés restantes. Et un cartel est par définition un groupe de sociétés concurrentes.

avatar fte | 

@gwen

Une mairie n’est pas arbitraire. Une mairie est une entité étatique qui applique lois et règlements communaux et qui s’inscrit dans un processus démocratique. Et qui dans le cas décrit d’occupe d’aménagement du territoire.

Tu compares ceci aux décisions d’une entreprise privée étrangère ayant effet sur des terminaux qui ne lui appartiennent pas dans des pays possiblement lointains.

C’est assez intéressant comme comparaison.

avatar gwen | 

@fte

Quand on vois que certains comparent ça à des routes et des camions, on prends les images qu’on peut ;)

avatar fte | 

@gwen

"on prends les images qu’on peut ;)"

Ce n’est pas parce que quelqu’un utilise une comparaison bien pourrie que l’on fera avancer les choses en utilisant une autre comparaison au moins aussi pourrie. ;)

avatar gwen | 

@fte

Là je suis entièrement d’accord.

Pour prendre un autre exemple pourris  : Apple a négocier avec l’Irlande AVANT de s’implanter et n’as pas baisser ses impôt arbitrairement. Si l’Irlande n’avait pas voulu accorder un statut particulier à Apple, cette dernière aurait eu deux solutions. Trouver un meilleur endroit ou accepter les mêmes conditions que les autres.

avatar asseb | 

@fte

Ce n’est pas non plus en qualifiant de pourries des comparaisons qu’on n’a pas comprises. C’est obligé le complexe de supériorité sur internet ?

avatar fte | 

@asseb

"Ce n’est pas non plus en qualifiant de pourries des comparaisons qu’on n’a pas comprises. C’est obligé le complexe de supériorité sur internet ?"

Je suppose que tu fais référence à la comparaison avec une mairie.

Donc, s’il était question d’un complexe de supériorité, ce n’est pas la comparaison que j’aurais qualifié de pourrie mais l’intelligence de mon correspondant. Je n’ai pas non plus de complexe de supériorité vis à vis du protocole IP, de la couleur rouge ou encore de l’accent circonflexe.

Ensuite, la comparaison est pourrie et j’ai expliqué en quoi. Libre à toi de montrer qu’elle est brillante par une habile démonstration.

Et pour terminer, tu attaques mon intelligence et m’attribue des complexes de supériorité. N’as-tu à ce point aucun argument ni aucun discours pour immédiatement sombrer dans ces abysses ? N’as-tu aucun miroir ? Idée : fais un selfie !

avatar asseb | 

@fte

J’ai du mal à voir l’intelligence quand on tente de ridiculiser le discours ou l’orateur.

avatar fte | 

@asseb

Il y a plusieurs explications à cette incapacité.

Ton angle d’attaque suggère certaines explications plus que d’autres.

avatar asseb | 

@fte

Peut-être, mais juste peut-être, ce n’est pas une réelle incapacité mais plutôt une façon de dire que je fuis ceux qui ne peuvent tenir une conversation sans tomber dans ces extrémités.

avatar fte | 

@asseb

Dis celui qui vient de m’insulter à deux reprises. L🤣L.

Tu n’espères pas être pris au sérieux ?

avatar asseb | 

@fte

Ok. Relis-toi un tantinet, et regarde qui ridiculise, qui insulte. Non mais je rêve...

avatar fte | 

@asseb

"je rêve..."

Le repas du soir devait être très arrosé.

avatar asseb | 

@fte

On va en rester là hein, la plus-value de tes réponses baisse drastiquement

avatar fte | 

@asseb

Et tes insultes n’en ont jamais eu aucune.

Bonjour chez toi.

avatar asseb | 

@fte

Allez je te fais la révérence. Tu as gagné. J’espère que tu dormiras mieux cette nuit.

avatar TomTomC | 

@asseb
Affichage sur la store, paiement sécurisé, maintenance, facturation, validation des maj intégrant les in-app, cartes cadeaux, PayPal, emplois... Je veux pas forcément défendre Apple mais il faut pas exagérer... Après est-ce que toutes ces taches valent 30% je n’en sais rien mais la valeur ajoutée n’est pas de 0.

Il ne faut pas oublier non plus que Fortnite est gratuit donc pas de commission au téléchargement...

avatar asseb | 

@TomTomC

Dans le cas de facturer un skin Fortnite, quel est le rôle d’Apple ? Quelle différence avec PayPal quand je choisis cette solution pour payer mes achats sur l’AppStore justement ?

avatar asseb | 

@TomTomC

Sur les micro transactions, la plupart des services que tu mentionnes sont inexistants.

avatar TomTomC | 

@asseb

Ah bon ? Les frais sur le moyen de paiement (commission PayPal, cartes cadeaux vendus en magasin, frais CB), la facturation (TVA, historique d’achat...) affichage du skin sur le store, sécurité du compte (mot de passe / Touch ID/ Face ID), gestion du paiement des développeurs, validation des mises à jours intégrant les skins, la maintenance et le développement sur store... Sans parler des emplois que tout cela implique...
On va pas pleurer sur les revenus d’Apple, ils doivent certainement faire des bénéfices sur les achats in-app mais vu qu’ils prennent 0% sur toutes les applications gratuites financées par la pub je ne trouve pas cela scandaleux...

avatar asseb | 

@TomTomC

Certainement faire des bénéfices? Les skins ne sont pas affichées sur le store, viennent des serveurs Fortnite, via le réseau Fortnite, la seule fonction d’Apple dans cet échange c’est être un petit Paypal ou Ogone. Ils prennent 30 % ?

avatar TomTomC | 

@asseb

Certainement = de façon certaine.

Tout achat in app est renseigné sur le store. Bien sûr tous les skins n’étaient pas listés mais chaque achat in app oui ( 1 skin coûte X€, 1 arme coûte X€...). Et puis même si tu les ignores dans ta réponse, il reste tous les autres services effectués par Apple (facturation, mise à jour, sécurité....).
De toute les façons les 30% sont là pour financer l’App Store dans son ensemble et il represent un gros travail et énormément d’emplois.
Si la commission sur les achats in app été supprimée cela voudrait dire qu’Epic ne paierait rien pour être sur l’App Store... Pas sûr que ce soit plus juste vu la visibilité qu’il lui apporte.

avatar asseb | 

@TomTomC

Google maps ne rapporte rien. Waze ne rapporte rien. Ce système n’a aucun sens. Et est injuste concernant les micro transactions. Apple pourrait très bien adapter différemment, du genre les micro transactions qui n’apportent rien au jeu, pas de commission (ou minimale), et facturer une commission sur les apps payantes et sur les iap qui débloquent tout ou partie d’une app ? Mais 30% sur tout, c’est abusif. (Pareil pour les abonnements de streaming d’ailleurs)

avatar TomTomC | 

@asseb

Qu’un achat soit cosmétique ou utile ne change rien au fait que l’application est hébergé sur l’App Store. Epic a choisi son modèle économique en connaissance de cause. Les commission étant les mêmes partout (sauf sur leur store mais il fallait bien détrôner Steam...).
On est d’accord que c’est dommage que Google n’ait rien à payer mais comment changer cette règle sans faire payer l’application gratuite de la petite startup du coin de la rue... Je ne sais pas.

En tout cas aujourd’hui Apple facture 30% pour chaque paiement sur son store, la règle est simple et compréhensible.
Faut-il baisser ces 30% ? Sûrement.
Mais Epic se faisant passer pour un petit développeur sous le joug de la méchante Apple me fait bien rire.

avatar byte_order | 

@TomTomC
> Qu’un achat soit cosmétique ou utile ne change rien au fait que l’application est
> hébergé sur l’App Store.

Evidement, vu que c'est imposé de force par Apple pour pouvoir installer une app iOS sur les terminaux iOS qui ne lui appartiennent pourtant plus.

> Epic a choisi son modèle économique en connaissance de cause.

Quand le reseau de distribution pour accéder à une clientèle vous est imposé de force, ce n'est plus un choix.

Si Total était obligé de distribuer son essence exclusivement dans les stations services de Renault pour les propriétaires de véhicules Renault, vous pensez réellement que c'est un choix économique ou un abus (tant pour Total que les propriétaires de voitures Renault) ? Vous croyez qu'aucune instance de régulation de la concurrence ne se pencherait dessus, vraiment ?

Par ailleurs, Apple également a choisi son modèle économique d'accepter des apps iOS gratuites sur son store. Cela ne justifie en rien de taxer au dessus de la réalité du réel service rendu à ceux qui sont taxé. Et, par ailleurs, il s'agit d'une clause contractuelle, pas d'une loi universelle et définitive, et donc elle peut parfaitement faire l'objet de renégociation et, à défaut, d'une poursuite juridique pour en dénoncer le caractère abusif éventuel.

C'est "juste" du business. Y voir de la "justice" me semble donc parfaitement illusoire et naif.

avatar TomTomC | 

@byte_order

Je ne dis pas que le système est juste ni que les 30% sont justifiés.
Je disais seulement que dans le milieu du jeux vidéo sur console est bien pire pour le développeur et qu’on ne peut pas dire qu’Apple à zéro frais sur les achat in app.
Ce qui m’amuse c’est qu’Epic revête l’habit du défenseur des utilisateurs et vise seulement Apple alors qu’ils sont dans la même situation sur quasiment toutes les plateformes. Ils veulent juste faire plus de marge...
Pour moi le débat des 30% est beaucoup plus pertinent quand on parle de Spotify ou autres services/app où Apple est en concurrence direct qu’avec les jeux vidéo.

avatar byte_order | 

@TomTomC
> Il ne faut pas oublier non plus que Fortnite est gratuit donc pas de commission au téléchargement...

Un choix économique d'Apple, qu'elle ne pouvait pas ignorer elle non plus.
Rien ne lui interdit de changer son modèle économique pour toucher une commission minimale dans tous les cas, en ayant par exemple un prix minimal forfaitaire. Ou un prix minimal tout court.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

On ne parle pas de changement mais de fait actuel, iOS lui appartient même si elle a vendu des iPhones,...

avatar Cactaceae | 

@asseb

"Juste parce que les 30% sont là depuis des années n’en fait pas une règle normale ou acceptable."

Pas depuis des années. Depuis TOUJOURS. Ce n’est pas quelque chose qui est apparu comme ça par magie, TOUS les développeurs qui sont venus sur iOS connaissent et SAVENT. Depuis Day one.

Je ne dis pas que c’est juste ou pas. Pas vraiment mon soucis. Ce n’est pas à moi (ni à vous d’ailleurs 😏 ) d’en juger. Facile de faire de la justice de comptoir.

Roger, remets nous une tournée.

avatar asseb | 

@Cactaceae

Quelle justice de comptoir ? Je réponds simplement à ceux qui répètent à qui veut l’entendre « il y a un contrat »...

Les IAP ne sont évidemment pas là depuis toujours, ils ne sont même pas là depuis le début de l’AppStore. Et quand bien même ils le seraient, les marchés évoluent, les méthodes aussi, et cette règle était déjà culottée à sa mise en place, elle est encore plus disproportionnée.

avatar malcolmZ07 | 

je pense que c'est assez gros de parler de MENACE dans votre titre, c'est la procédure standard lorsque tu enfreins les règles. Tu as 14 jours pour arranger ton app, tu reçois un message automatique:

un bout d'e-mail reçu par un dev

"If you would like to appeal this termination to the App Review Board, you must do so within 14 calendar days. Otherwise, your Apple Developer Program membership will be terminated and all apps associated with your account will be removed from the App Store.

We are terminating your account, as your app is in direct violation of the Apple Developer Program License Agreement, which"

avatar bugman | 

@malcolmZ07

Et donc la suite logique c’est quoi ? Corriger l’application (comme avant, donc) tout en maintenant la plainte ?

avatar malcolmZ07 | 

Ils ont pas d'autre solution, à part si apple veut faire une exception pour apaiser les gens...

avatar bugman | 

@malcolmZ07

Si c’est le cas, ça leurs a permis d’ajouter un addendum. Well done (!?!)

avatar rikki finefleur | 

malcolmZ07

Ce n'est pas parce qu'il y a une règle qu'elle n'est pas attaquable en justice et heureusement !

Cela vaut aussi pour les CGV dont beaucoup ont été attaqués pour conditions ou clauses abusives.
Encore faut il avoir le courage de porter l'affaire en justice !
Epic l'a fait.

avatar malcolmZ07 | 

Je dis simplement que 14j de "préavis" est le standard pour infraction aux règles dev , ni plus ni moins.

Peut être que la periode de "préavis" pourrait varier en fonction de la gravité du problème à résoudre (de la même façon que le préavis varie en fonction de ton ancienneté pour une employeur ).Maintenant c'est à la justice de déterminer si c'est abusif.

Bizarre que tu es un besoin maladif d'essayer de casser, même quand on qlq ne fait que citer des faits.

avatar Nicolas. | 

A 10€ le skin qui plagie des auteurs sans reverser le moindre royaltie, j’ai du mal à voir Epic comme une victime.

Pourtant je trouve ces 30% abusifs particulièrement pour les achats in-app caritatifs...

avatar bugman | 

J’avais fait un commentaire dernièrement qui n’était pas lisible pas tous (espace membres), comme je n’ai pas eu d’avis (si jamais vous aviez envie d’en discuter), je me permet de le remettre ici :

Pensez vous possible de :

Laisser Epic (ou un autre) héberger son application MAIS la signer (et signer toutes les maj) tout en facturant cette signature. Ne plus l’héberger, laisser Epic gérer les transactions sans prélever les 30% ? Apple n’a plus de frais sur son store, gagne une somme (à définir) une fois pour toute pour la signature après la validation et Epic se charge du reste (hébergement, transaction) sans aucun autre frais que ceux internes.

Tout le monde me semble content. Qu’en pensez vous ?

avatar fifounet | 

@bugman

"J’avais fait un commentaire dernièrement qui n’était pas lisible pas tous (espace membres), comme je n’ai pas eu d’avis (si jamais vous aviez envie d’en discuter), je me permet de le remettre ici "

Tu m’étonnes 🤪
Tours les articles premium ont une durée de vie très courte
A chaque fois que je regarde le nombre de message , ça me fait de la peine.
Je comprends toujours pas cette option.
A part se retrouver entre abonnés privilégiés.
Bref.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR