Les éditeurs de presse s'inquiètent de l'encadrement du suivi publicitaire d'iOS 14

Mickaël Bazoge |

Les nouvelles fonctions d'encadrement du pistage publicitaire intégrées dans iOS 14 ne font pas l'affaire de Facebook et des régies pub, mais elles inquiètent aussi les éditeurs de presse. Rappelons que dans iOS 14, les applications qui intègrent des outils de suivi de l'utilisateur devront demander l'autorisation à l'utilisateur. Et évidemment, il n'y a pas grand monde qui donnera son feu vert après une telle alerte :

Pour éviter la marque de l'infamie, les développeurs peuvent utiliser la nouvelle API SKAdNetwork, mais la moisson de données sera moins riche (lire : iOS 14 s'attaque au pistage de l'utilisateur par la pub dans les apps). On verra comment cette API sera accueillie, Facebook ayant d'ores et déjà annoncé qu'elle sera intégrée dans son SDK publicitaire.

Les éditeurs de presse s'inquiètent également de cette nouvelle fonction. « Quand chaque éditeur se bat pour le moindre sou de publicité, cela ne pouvait pas tomber à un pire moment », déplore Martin Clarke qui opère le Daily Mail anglais (l'app compte 16 millions de visiteurs par jour en moyenne). Selon Sheri Bachstein de Weather Co. qui gère weather.com, le prix que les annonceurs sont prêts à mettre pour passer de la pub auprès des utilisateurs d'iPhone va baisser de 40%. Les annonceurs sont en effet prêts à payer un surcoût pour cibler finement les internautes et les utilisateurs d'apps.

Pour d'autres éditeurs comme Insider (Business Insider), cette nouvelle alerte ne menace pas la survie de la publication. En revanche, ce sera une vraie difficulté pour les éditeurs indépendants dont une partie des revenus provient des ventes de publicité programmatique, c'est à dire automatisé, en opposition avec la réclame plus traditionnelle qui implique un travail humain.

Cette histoire intervient dans un contexte chargé entre Apple et les éditeurs de presse. Plusieurs d'entre eux ont demandé il y a quelques jours de bénéficier du même accord passé avec Amazon (lire : Les grands éditeurs de presse veulent profiter des mêmes conditions offertes par Apple à Amazon).


Source
WSJ
Tags
avatar reborn | 

@fte

Tu n’a jamais entendu parlé de RSE ? 🤔
Où ce genre d’approche est systématiquement marketing de la part des entreprises et ne mérite aucune louanges ?

Ici les intérêts de l’utilisateur s’aligne avec la volonté d’Apple et celle des politiques.
Cela ne décrédibilise en rien les initiatives d’Apple que différentes parties y trouvent leur compte.

avatar fte | 

@reborn

"Tu n’a jamais entendu parlé de RSE ? 🤔"

Si. Je ne suis pas fort en acronymes, en particulier en français... mais je sais la version anglaise CSR.

"Où ce genre d’approche est systématiquement marketing de la part des entreprises et ne mérite aucune louanges ?"

Je forçais le trait, mais je n’ai pas employé le mot systématique ni dit que ce n’était que ça.

Après, la CSR en Europe d’une entreprise américaine championne de l’optimisation fiscale qui met son positionnement sur des affiches 4 par 3... les motivations sont multiples et certainement pas limitées à la responsabilité sociale.

"Ici les intérêts de l’utilisateur s’aligne avec la volonté d’Apple et celle des politiques."

C’est à voir sur le moyen terme. Les moyens ne sont pas nécessairement appropriés, et ce n’est pas nécessairement à ce niveau que les décisions devraient êtres prises. Les conséquences ne seront peut-être pas celles que l’on espère.

"Cela ne décrédibilise en rien les initiatives d’Apple que différentes parties y trouvent leur compte."

Je me fiche de crédibilité. C’est totalement hors de propos. Je ne crois pas que les GAFAM en ait beaucoup, et surtout je ne crois pas qu’il faille leur en accorder trop. Et fondamentalement je me fiche des motivations d’Apple tant que ça sert mes intérêts. Ou que plus généralement ça sert les intérêts des gens.

Ce serait très très faux de penser que ça ne sert pas les intérêts d’Apple et que ce n’est qu’un hasard si ça les sert, cependant.

Si j’y ai pensé, ils y ont pensé. C’est certain.

avatar r e m y | 

@reborn

Avec la conséquence que l'utilisateur ayant la possibilité de refuser, les annonceurs prévoient qu'ils refuseront et donc rémunèrent moins les sites passant des bandeaux publicitaires

avatar r e m y | 

@fte

Mais comme le modèle payant ne fonctionnera pas (les utilisateurs qui utilisent ces apps gratuites ne seront pas prêts à payer...), ces apps disparaîtront d'iOS. Ou alors ces apps resteront gratuites mais avec 2 à 3 fois plus de pubs (pour conserver un même niveau de rémunération avec des pubs qui rapporteront moins unitairement)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR