L’UE va faire dialoguer les applications de suivi des contacts, sans StopCovid

Mathieu Fouquet |

C’est encore un coup dur pour StopCovid, l’application de suivi des contacts made in France : la Commission européenne a annoncé aujourd’hui entamer des essais portant sur l’interopérabilité des différentes applications nationales de traçage des contacts, sans toutefois inclure StopCovid en raison de son architecture particulière (lire : La difficile compatibilité entre les apps de traçage de contacts européennes et StopCovid).

StopCovid et Corona-Warn-App, l'application allemande de suivi des contacts.

Pour les autres pays européens qui se sont appuyés sur l’API des notifications d’exposition développée par Apple et Google, ce dialogue inter-applications permettra de mieux suivre la COVID-19 à travers les frontières nationales. En pratique, un voyageur quittant l’Allemagne pour aller en Italie pourra par exemple continuer à recevoir des alertes ou même signaler un test positif depuis son app nationale sans avoir à télécharger celle du pays d'accueil.

Jusqu’ici, les pays concernés par cet essai sont la République tchèque, le Danemark, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie et la Lettonie. Si cet essai s'avère concluant, aucune barrière technique ne devrait empêcher des pays supplémentaires de faire dialoguer leurs applications officielles, comme par exemple le Royaume-Uni ou la Suisse.


avatar corben | 

A votre avis ça va être quoi le prochain bide de Cédric O ?
Castex l’a confirmé suite au remaniement donc il a bien du temps et du budget public a cramer

avatar SyMich | 

Là je pense qu'on peut parler d'un naufrage des équipes de Cédric O... 🤦‍♂️
On a fait tout le boulot depuis le début pour que StopCovid soit parfaitement compatible avec l'API Google/Apple, sauf que la délégation française a quitté le groupe de travail qui devait définir et faire valider le format d'échange de données au niveau européen (pour une raison totalement incompréhensible, du moins sur le plan purement technique).
le résultat est là, l'UE teste l'interoperabilité et la France fait bande à part.

avatar John McClane | 

@SyMich

Merci pour ce retour depuis l’intérieur même du projet !
Vous devriez tout raconter à MacG, ça ferait un article passionnant !

avatar MGA | 

@SyMich

« délégation française a quitté le groupe de travail » sans en savoir plus on peut imaginer que les torts sont partagés.
En tout cas vous avez défendu ce truc corps et âme, c’est acte de grande bravoure 👍.
Finalement ce truc est mal fichu, inutile et coûteux, les faits sont cruels et peuvent balayer les arguments des plus pugnaces.

avatar razerblade | 

Si les français apprenaient à être intelligent ce serait bien déjà. Aller à la plage les un sur les autres sans masque et venir se plaindre ensuite qu’il faut mettre des masques et que Stop Covid sert à rien, ça il savent le faire par contre.

avatar Gonzague | 

Suis en Espagne pour les vacances et j’ai installé leur app covid. Pratique et simple avec les réglages dans notifications d’exposition

avatar r e m y | 

Vu le très faible succes de ces apps, quel que soit le Pays, je ne suis pas sûr que le dialogue entre elles apporte grand chose... ça restera marginal en terme de cas contact identifiés.

Il faudrait peut-être que les autorités de santé se décident à communiquer pour inciter à l'utilisation, sinon à quoi bon? (Mais peut-être que ces autorités de santé n'en attendent rien en fait et que ce sont juste des projets occupant les "Cédric O" de chaque Pays)

avatar macoupc | 

Oui dommage que ce ne soit pas une appli européenne ça serait plus simple !!!

avatar Hideyasu | 

C’est l’OMS qui aurait du faire une application avec la techno de Apple et Google.
Et à défaut, l’UE aurait directement du lancer le truc au moins pour l’Europe.
Mais bon

Pages

CONNEXION UTILISATEUR