Est-ce à Apple de décider si l’iPad peut avoir des fenêtres ?

Nicolas Furno |

Avec iOS 9, Apple a nettement amélioré le multitâche sur iPad grâce à Split View. Deux apps peuvent se partager l'écran, soit à égalité, soit avec l’une des deux sous la forme d’un bandeau à droite. C’était un premier pas perfectible, mais un premier pas quand même vers une interface adaptable.

Deux apps (Safari et Note) en partage d’écran sur un iPad. C’était la grosse nouveauté d’iOS 9. Cliquer pour agrandir

Le multitâche n’a pas évolué depuis ce premier ajout et peut-être qu’iOS 11 sera (enfin) l’occasion de faire bouger les lignes. Verra-t-on un jour sur l’iPad un système de fenêtres similaire à celui de macOS ou Windows ? C’est peu probable, en tout cas Apple a toujours été convaincu que ce n’était pas la bonne réponse pour ses tablettes, tout comme le tactile n’était pas la solution pour ses ordinateurs.

Cette position n’est pas réservée aux développeurs qui travaillent en interne sur iOS, l’équipe en charge de la validation sur l’App Store l’applique aussi. Le développeur Steven Stroughton-Smith conçoit depuis quelques jours une app pour iPad qui repose sur un système de fenêtres. En guise d’exemple, il a reproduit grossièrement le Finder de macOS, mais l’objectif est plutôt de recréer le fonctionnement des fenêtres pour l’appliquer à un appareil tactile.

Capture d’écran du système de fenêtres mis au point par Steven Stroughton-Smith. Ici, on a quatre fenêtres, dont une réduite en haut à gauche (c’est à cela que sert le bouton jaune). Cliquer pour agrandir

Son interface comprend une méthode de tiling où les différentes fenêtres sont réparties sur l’écran sans se superposer. L’utilisateur peut, selon ses envies, déplacer librement une fenêtre en touchant la barre du haut ou bien la caler sur la moitié ou un quart de l’écran en la collant sur les bords de l’écran. Il a même prévu des raccourcis clavier pour réaliser ces opérations, reproduisant assez fidèlement ce que l’on peut avoir sur un ordinateur.

Voici, par exemple, comment on pourrait organiser quatre fenêtres différentes à l’écran : soit une fenêtre sur chaque moitié de l’écran, soit quatre visibles sur un quart de la surface. Ici, la méthode utilisée est l’écran tactile, mais on pourrait également utiliser un clavier pour obtenir le même résultat.

Ce projet n’est pas qu’un design statique ou même un prototype, c’est une véritable application fonctionnelle que Steven Troughton-Smith a soumise pour validation, non pas directement sur l’App Store, mais sur TestFlight. Ce service d’Apple permet aux développeurs de fournir des apps en bêta-test et il est soumis à une validation de principe, essentiellement pour s’assurer qu’une bêta n’est pas un malware déguisé.

L’accès à TestFlight s’est fait sans problème, mais l’équipe de validation de l’App Store a alors appelé le développeur pour l’informer qu’une telle application ne serait jamais validée si elle était soumise. En particulier, c’est la possibilité de superposer deux fenêtres qui pose problème : une app peut afficher deux fenêtres côte à côte, elle peut même permettre à l’utilisateur de les dimensionner différemment, mais ces fenêtres ne doivent jamais se superposer.

La validation de l’App Store ne veut pas de fenêtres flottantes (gauche), en revanche elle accepterait deux panneaux latéraux (droite). Cliquer pour agrandir

Ce n’est pas une politique nouvelle, improvisée pour l’occasion. Apple ne veut pas qu’une app reproduise l’interface de macOS ou de n’importe quel autre système d’exploitation pour ordinateur de bureau. Un développeur avait tenté une copie presque parfaite du système d’Apple en 2012 et il avait été bloqué lors de la validation.

Ce cas est un petit peu extrême et on peut comprendre sans peine pourquoi Apple n’en voudrait pas. Mais ce n’est pas qu’une question de copie de système : fondamentalement, le constructeur refuse le concept de fenêtres sur l’iPad. La preuve avec Status Board, l’ancienne app de Panic qui permettait de créer un tableau de bord avec un iPad. Finalement retirée à l’automne faute de rentabilité, elle aurait pu être abandonnée beaucoup plus tôt, comme l’explique Cabel Sasser, le cofondateur de l’entreprise.

L’équipe de validation a refusé l’application pour un motif étrange : une app a le droit d'afficher des widgets, mais un seul à la fois. Ce qui, dans le cas de Status Board, n’avait absolument aucun sens, comme Panic a argumenté auprès d’Apple à cette occasion. Après plusieurs allers et retours, les deux parties ont trouvé un compromis : l’app peut afficher plusieurs widgets et l’utilisateur peut les déplacer, mais à condition qu’ils n’affichent aucun contenu.

À gauche, Status Board telle qu’elle est censée fonctionner, avec plusieurs widgets sur le même écran. À droite, ce que voulait initialement Apple, un seul widget à l’écran. Cliquer pour agrandir

De fait, pour modifier son tableau dans Status Board, il fallait passer par un mode spécifique qui n’affichait plus que les intitulés de chaque widget. On pensait jusque-là que Panic avait fait ce choix, il s’avère finalement que c’est Apple qui l’a imposé, alors que l’idée originale était beaucoup plus proche d’un système de fenêtres, où l’on aurait pu modifier le tableau sans changer d’affichage.

Ces quelques exemples le montrent bien : Apple ne veut pas de fenêtres sur son iPad ou une interface qui s’en approche. C’est une politique ancienne et maintenue jusque-là, non seulement en interne pour le développement d’iOS, mais aussi pour bloquer les développeurs tiers.

Apple bloque-t-elle l’innovation sur l’iPad ?

Pour Steven Troughton-Smith, cela ne fait aucun doute : cette politique où seule Apple peut innover bloque l’iPad et empêche des idées novatrices d’émerger. Sa série de tweets a lancé un débat au sein de la rédaction et les avis sont tranchés. Pour ma part, je me range du côté de ce développeur et considère que la validation sur l’App Store devrait se limiter à repousser les abus de développeurs malveillants.

Apple utilise cette étape de validation comme un outil politique. Ce qui peut entrer et rester sur l’App Store découle d’un choix conscient effectué en interne et le cas des fenêtres sur l’iPad est loin d’être le premier. Vous vous souvenez peut-être des polémiques qui ont suivi le lancement des widgets avec iOS 8. Les développeurs ont passé l’été à imaginer des usages et le constructeur a passé son automne à les bloquer : il était interdit d’en faire un lanceur d’apps, interdit aussi d’en faire une calculatrice (avant de changer d’avis), interdit d’afficher un clavier dans le centre de notifications, etc.

On pourrait multiplier les exemples, mais revenons-en aux fenêtres sur l’iPad. Qu’Apple n’en veuille pas dans iOS, c’est naturellement son droit et c’est peut-être la meilleure réponse pour la tablette. La simplicité est un élément clé pour comprendre le succès de cette plateforme et les avis sont manifestement partagés sur la question. On imagine bien que l’entreprise de Cupertino a essayé de nombreux concepts et qu'elle considère qu’ils ne sont pas aussi bons que ce que l’on a aujourd'hui, un modèle centré essentiellement sur une app en plein écran.

Il n’y a pas de victoire franche : la question des fenêtres sur l’iPad est manifestement un sujet clivant.
Cliquer pour agrandir

Je suis convaincu néanmoins qu’Apple ne devrait pas empêcher les développeurs d'expérimenter autour des fenêtres s’ils le souhaitent. Bloquer systématiquement toute tentative de créer un système de fenêtres est, à mon sens, un aveu de faiblesse de la part d’Apple. Si le constructeur est aussi certain que sa vision est la bonne et que les fenêtres sont nocives pour la plateforme, alors pourquoi empêcher un tiers d’essayer ?

Assurément, les apps qui s’y risqueront connaîtront un échec commercial ou un manque d’intérêt et leurs créateurs reconnaîtront leur erreur, abandonneront le projet et passeront à autre chose. On en parlera sans doute un petit peu à leur sortie, mais si l’idée est aussi mauvaise qu’Apple semble le dire, tout le monde l’aura oubliée en quelques mois.

La politique actuelle donne au contraire le sentiment qu’Apple n’est pas sûre que son approche est la bonne et qu'elle essaie à tout prix de la protéger et de l’imposer contre l’envie des développeurs. Et des clients ? C’est toute la question en effet, mais comment savoir ce qu’il en est, si personne ne peut essayer ? Le constructeur devrait laisser le marché décider — on sait que l’App Store est un marché redoutable, avec beaucoup plus d’échecs que de réussites à son compte.

En agissant ainsi, Apple se prive de l’innovation qu’un développeur tiers pourrait apporter. Vous vous souvenez peut-être de Tweetie, un client Twitter qui a apporté une idée toute bête, mais désormais omniprésente : on pouvait tirer la liste de tweets pour la recharger. De nombreuses apps l’ont adopté et Apple a fini par l’ajouter à iOS après quelques années, tant ce geste était devenu populaire.

Ce geste pour rafraichir une liste est partout dans iOS, c’est même un élément standard fourni à tous les développeurs. Apple n’avait rien à voir avec son invention toutefois, il a été inventé par Tweetie, un client Twitter populaire à la fin des années 2000.

Et si Apple passait à côté d’une idée aussi géniale en bloquant systématiquement les développeurs ? Ça ne serait peut-être pas un système avec des fenêtres identiques à celles que l’on connaît dans macOS ou Windows. Mais peut-être que quelque part, un développeur a une excellente idée et elle ne verra jamais le jour à cause de cette politique. Et au fond, c’est ça le cœur du problème pour moi et peut-être ce qui empêche l’iPad de remplacer davantage les ordinateurs traditionnels.

La fenêtre comme on la connaît aujourd'hui n’est peut-être pas la solution et on pourrait imaginer un système plus accessible au grand public, masqué quand il n’est pas nécessaire. Il me semble indéniable en revanche que la possibilité d’afficher plusieurs contenus, voire plusieurs apps, sur un même écran est un élément essentiel pour améliorer la productivité. En tout cas, j’ai essayé plusieurs fois de travailler avec un iPad, et c’est l’un des plus gros problèmes que j’ai rencontrés.

L’écran partagé d’iOS est loin de me permettre d’avoir une configuration optimale comme sur un ordinateur traditionnel, où j'utilise plusieurs écrans physiques, plusieurs bureaux virtuels et un grand nombre de fenêtres ouvertes en permanence, parfois sur un même écran. Je passe constamment d’un bureau virtuel à l’autre et d’une fenêtre à l’autre et c’est ainsi que je travaille depuis… depuis que j’utilise un ordinateur.

J’ai conscience que mon utilisation n’est pas représentative de la majorité. Mais voici ma configuration standard au quotidien pour MacGeneration : deux écrans, plusieurs bureaux virtuels et de nombreuses fenêtres ouvertes. Cliquer pour agrandir

Certes, on pourrait arguer que c’est une méthode ancienne et dépassée et que je ferais mieux d’essayer la nouvelle voie tracée par l’iPad. C’est aussi ce que dit Apple, notamment à travers sa dernière campagne de publicités qui met en avant la tablette contre les PC. Certes, mais j’ai essayé les deux solutions et je suis incroyablement plus efficace avec des fenêtres. Et puis je ne vois pas en quoi je devrais m’adapter à un outil, surtout quand j’en utilise déjà un qui me donne entièrement satisfaction.

Au-delà de mon cas personnel et du débat sur les fenêtres et l’iPad, la validation de l’App Store ne devrait pas brider les développeurs. Tant qu’ils restent dans les clous (pas d’apps malfaisantes ou destinées à tromper, respect du sandbox et des règles de sécurité de base), les développeurs devraient pouvoir innover dans tous les sens. Et au bout du compte, les utilisateurs décideront si ces expérimentations sont intéressantes, utiles ou des échecs complets. Quel mal y aurait-il à suivre cette stratégie ?

L’iPad, les fenêtres et les apps iPhone

Idée supplémentaire pour les fenêtres sur l’iPad : et si ce système servait à afficher les apps qui ne sont pas optimisées pour la tablette ? Depuis la sortie du premier modèle, Apple a opté pour une stratégie simple : les applications iPhone s’affichent soit à leur taille originale sur un fond noir, soit agrandies et pixelisées sur toute la surface.

Instagram n’est pas optimisé pour l’iPad. On peut l’utiliser sur la tablette, mais soit dans une version pixelisée, soit comme petite fenêtre perdue au milieu de l’écran. Cliquer pour agrandir

Pourquoi ne pas afficher l’interface de l’iPhone en superposition du reste, un petit peu comme le mode picture-in-picture d’iOS 9 ? C’est une idée parmi d’autres, mais ce serait sûrement plus pratique que la solution actuelle…

Concept : afficher l’interface de l’iPhone dans une palette flottante au-dessus du contenu. Cliquer pour agrandir
avatar Chris K | 

"Et puis je ne vois pas en quoi je devrais m’adapter à un outil, surtout quand j’en utilise déjà un qui me donne entièrement satisfaction"

Clairement, ce qui vaut pour toi, ne l'est pas pour tous. En même temps il a bien fallu que tu t'adaptes à ce que tu utilises déjà. Tu ne t'en souviens plus c'est tout.

J'ai passé un peu de temps à me familiariser avec l'iPad et son OS. J'espère que je n'y verrai jamais un environnement qui singerai le multifenêtres. Je bosse bien sur mon iPad, tout autant que sur MacOS (même si je délaisse ce dernier petit à petit).

Le SplitView me va bien, je ne me sens ni contraint, ni perturbé par cet environnement.
On verra bien ce qu'Apple propose (ou pas), mais jusqu'ici tout va bien merci ?

avatar Nicolas Furno | 

@Chris K

Naturellement ! C'est pour ça que je passe à la première personne dans l'article, je parle de mon cas.

D'ailleurs, vous aurez peut être un deuxième article sur le même sujet, mais avec un point de vue très différent. Le débat a fait rage au sein de la rédaction…

avatar oliverberard | 

@nicolasf

Merci pour cet article, un régale à lire
Les fenêtres ne servent a rien dur l'iPad Pro, j'utilise mon iPad Pro tous les jours pour bosser (le mac et devenue obsolète) j'ai changé mes habitudes, par contre avant d'en arriver la, je me suis demander comment vais je travailler avec mon iPad sans un vrai gestionnaire de fichier, la réponse et simple, trouver des applications compatibles et qui ont leurs propres folders d'intégrer à iCloud le tours et jouer et j'en suis pleinement satisfait.
J'utilise beaucoup Workflow (zip, unzip, save), Documents 5, Pdf expert, ScannerPro, Airmail, 2Do, iTroughts, QuickPlan, Copied, Pages, etc.... je travaille rapidement.
Par contre je suis d'accord, le Split View pourrait être revue
iCloud Drive et génial, a ce demander quand Apple vas rajouté le partage des dossiers, la collaboration des fichiers, rajouté un historique, les tags, stop l'indexation des fichiers, et j'en passes
Pour terminer rien avoir avec le sujet, bordel il foute quoi avec rappels calendrier et le snooze, l'intégration des applis pour mail pour travailler encore plus vite

avatar Pas-un-philosophe | 

@nicolasf
Il faudrait que vous fassiez un article ou un livre sur workflow, cela fait plusieurs fois que j'en entends parler et ça à l'air génial, mais je ne sais pas ni à quoi ça sert, ni ce que c'est.

avatar oliverberard | 

@Pas-un-philosophe

Bonjour,
Workflow et super pour les taches répétitives, vous pouvez par exemple créer un Workflow pour un Extraire une archive, la voir et la sauvegarder ds un dossier spécifique sur iCloud, ou bien faire un GIF, ou bien faire un pdf avec 30 photos, envoyé en un seule plusieurs pdf différents, zipper un pdf etc.... la liste et longue.
Ça ma bien sauvé la vie pour le taf

avatar iPop | 

@oliverberard

Faire un PDF de 30 photos: IMPRIMER > EXPORTER

avatar oliverberard | 

@iPop

Ah pas tester celle la, mon Workflow préférée Photo/PDF/Send/Save

avatar spece92 | 

@oliverberard

Purée ton orthographe est horrible.

avatar oliverberard | 

@spece92

Merci ? j'avais pas relu, ça pique j'avoue ?

avatar ludobubner | 

@Chris K
Apple peut conserver son système iOS tel qu’il est par défaut.
Libre à l’utilisateur d’acheter et d’installer une application de multi fenêtrage. Si par la suite, il pense que cette app est inutile, il lui suffit de la supprimer.

De ce fait, tout le monde est content.

Ce que remet en question Nicolas Furno dans son article, c’est qu’Apple bloque systématiquement toute innovation des développeurs.

avatar pocketalex | 

@ludobubner

encore faut il que calquer le fonctionnement d'un OS de bureau point & clic utilisé majoritairement dans un cadre "pro" sur des écrans de 24 à 30", voir multi-écran, le tout sur une tablette 9" tactile, soit une innovation

Rien n'est moins sur

L'iPad reste LA super liseuse de référence et dans ce cadre, c'est une sublime objet, aussi indispensable que génial

Apporter le système de multi-fenetre en nous expliquant que c'est mieux pour travailler sur plusieurs tableurs .... je suis pas sur que le souci vienne des limitations d'iOS mais plutôt des limitations de personnes voulant faire sur une liseuse de 9" ce que l'on fait habituellement sur un laptop ou un desktop en point & clic

Le champ d'amélioration de l'iPad n'est pas dans le multifenetrage mais dans la simplification ergonomique et fonctionnelle des app existantes, déja ça ce serait pas mal

J'ai un NAS synology à la maison, une TV 40" et une livebox dernière version

Pour accéder aux films de min NAS puis une app player sur mon ipad, c'est la galère. J'ai une app sur 4 qui y arrive, et encore, il a fallu que j'active SMB sur mon syno parcequ'en AFS, elle plante

Ensuite, quand je lis le film et que je veux orienter la lecture sur la TV, ça marche "mal" sur une app, et "pas du tout" sur de nombreuses autres

Et tout est comme ça : mal fini et à moitié fonctionnel. Déja faire des apps simple et qui fonctionnent serait un bon début avant de vouloir nous coller du multi fenetre sur du tactile pour faire en moins bien et plus chiant ce qu'on a sur OS X depuis 30 ans

avatar Chris K | 

@ludobubner : Laisser libre champ aux développeurs pour dévoyer l'interface d'iOS ce n'est pas tellement dans l'ADN d'Apple. Je ne considère pas cela comme un mal. Déjà, faut voir l'ergonomie de certaines applications existantes. Sous couvert d"'innovations" (terme tellement à la mode qu'il en devient fourre tout) beaucoup ont une ergonomie déplorable. Je crois d'ailleurs que c'est l'année dernière que ce sujet a été abordé lors de la WWDC (avec l'exemple des fumeux "hamburger menus").

De plus, pour le moment, Apple n'a qu'un seul iOS : le même pour les iPhone et les iPad. Ce qui garanti aux utilisateurs une certaine homogénéité lorsqu'ils utilisent la même application sur deux matériels différents.

Si Apple décide de faire un iPad OS, je doute fort qu'Apple laisse la liberté aux développeurs de gerer du multi fenêtres comme bon leur semble. Ca sera forcément très encadré. Si tant est qu'Apple pense qu'il est pertinent d'avoir du multi fenêtres dans un environnement tactile.

Bref, on verra bientôt ce vers quoi tend Apple, ou du moins on en aura une idée.

avatar ludobubner | 

@ Chris K et pocketalex
Vos réponses sont légitimes. Je cautionne ce que vous venez de dire.
Et c’est vrai que de nombreuses applications méritent d’être optimisées.

J'accuse l'iPad et son OS d'être le problème alors que le problème vient de moi. Je m'explique :
Au boulot, j’ai tenté de remplacer mon MacBook Pro par mon iPad muni de son clavier. L’iPad étant plus pratique à première vue. Après quelques mois, je suis revenu à MacOS, et ce pour toutes les raisons évoquées par l’auteur dans cet article ainsi que dans d’autres.

Je pense avoir fait une erreur d’acheter cet iPad. La dernière de MacBook aurait été un meilleur choix. Il n’est guère plus grand qu’un iPad, aussi léger, aussi puissant, et roule sur MacOS.

Le problème était son prix. Mais, une facture élevée s’oublie assez vite lorsque l’on est satisfait.

avatar pocketalex | 

@ludobubner : j'en viens aux mêmes conclusions que toi, sauf que j'ai investi dans le Macbook plutôt que l'iPad Pro :)

Et le prix est on ne peut plus rentabilisé vu son utilisation intensive^^

avatar TristamRabbit | 

Je serai tenté de dire que oui, c'est à Apple de décider. Car il lui appartient de préserver l'ergonomie et la qualité de l'expérience. A mon sens, le péril, ce n'est pas de découvrir qu'Apple se trompe dans son choix du mono-fenetrage, mais d'aboutir à une complexité dans l'usage qui nuira à l'expérience du client.

J'avais lu dans un article (http://carnetdeplanneur.fr/les-paradoxes-du-consommateur-ecouter-les-avis/) que pour les développeurs, c'est un casse-tête, car en suivant les conseils des utilisateurs qui veulent tous une option importante pour eux, il s'avère que l'expérience générale devient plus complexe.

Je pense qu'autoriser les fenêtres, c'est ouvrir une voie où tout le monde va s'engouffrer, pour essayer. Que l'utilisateur non aguerri va être perdu, avant qu'un système ou un approche s'impose. Personne n'en voudra à Apple, mais le ressenti général et diffus va être : je laisse mon iPad de côté car il est devenu moins intuitif.

Apple a su communiquer sur sa vision de l'informatique, et cherche maintenant à l'imposer en entreprise. Ouvrir maintenant la voie à d'autres visions, ce serait extrêmement dangereux. Surtout qu'apple vend surtout du hard.

avatar iPop | 

L'innovation des développeurs est louable mais le plus souvent la flemme de ceux est telle que l'on trouve souvent des visuels de Windows 95 pour illustrer leur applications...récentes ?

avatar nono68200 | 

Après, est-ce à nous d'imposer notre façon de travailler ? Je veux dire par là que les jeunes arrivent très bien à utiliser des iPad toute la journée, ils n'ont pas l'air d'avoir besoin de fenêtres pour travailler dessus. Donc ne serait-ce pas nous qui sommes vieux jeux à vouloir garder nos habitudes ? (J'avoue que le mode fenêtre sur Mac est top, mais sur mon iPad, je ne suis vraiment pas certain de trouver cela utile, j'arrive très bien à le gérer tel quel).

avatar reborn | 

@nono68200

Travailler sans fenêtre ok, mais split view est encore très limité, la manipulation de fichiers aussi.

Je trouve l'approche actuelle bonne mais incomplète.

avatar pim | 

Apple communique sur l'iPad en disant qu'il peut remplacer un PC.

Les consommateurs l'achètent pour ça, et une fois qu'il ont réalisé qu'il faut être très très malin pour travailler avec ou pour brancher une clef USB, ils réalisent finalement que cela ne remplace pas un PC, et que l'iPad n'est rien d'autre qu'un produit de consommation de contenu, une super liseuse.

Du coup les ventes se sont effondré. On a une belle gaussienne, les ventes vont continuer à diminuer. Aucune raison que cela remonte, tant qu'Apple n'aura pas rajouté :

1/ Un explorateur de fichier ;
2/ Le multi-fenêtre ;
3/ La gestion de la souris.

Au passage, ils pourraient faire en sorte que dans XCode, toute application macOS puisse être aussi compilée pour iOS en un clic, et vice-versa. C'est ce qu'est en train de proposer Google avec les Chromebooks, en partie.

Bien sûr, ils ne feront rien de tout cela, car ils doivent sans doute penser à tort que trop rapprocher iOS de macOS pourrait tuer macOS.

avatar Eaglelouk | 

@pim

C'est surtout que tu ne sais _absolument_ pas de quoi tu parles on dirait.

avatar Ramlec | 

@pim

J'ai longtemps hésité à prendre un iPad surtout en lisant des commentaires comme celui-ci mais je suis content d'avoir passer le cap.

L'explorateur de fichier existe avec iCloud, l'usage de la souris on le retrouve plus ou moins avec l'Apple Pencil mais ce n'est pas spécialement nécessaire et le multi-fenêtre, sur un écran de cette taille, n'est pas vraiment le plus adapté.
À quoi bon avoir plusieurs fenêtres si c'est pour les superposer les unes sur les autres et les masquer ?

Que split-view soit amélioré sur la sélection des applications, je dis oui (on devrait aussi pouvoir changer l'application à gauche comme pour celle de droite) mais reprendre l'ergonomie d'un PC n'est pas forcément la meilleure option.

Cette interface date de bien trop longtemps et l'utilisation sur une tablette n'est pas la meilleure à mon sens.

Et concernant la prise en charge des clefs USB... ça doit faire 2 ans que je ne m'en suis pas servi comme support de stockage (juste l'installation de macOS, et encore c'était il y a un an...)

Après j'ai bien conscience que ce n'est que mon avis, et que d'autres divergent :)

avatar Terragon | 

@pim

Les ventes ont diminués certes, mais les ventes ne s'effondre pas. La raison est plutôt que les clients ne vont pas changer leur iPad tous les 2 ans comme le iPhone. Autour de moi plusieurs attendent un changement technologique important pour remplacer leur iPad, car pour le moment ils sont parfaitement satisfait.

D'autre part, la majorité des acheteurs d'iPad ont un usage de base : courriel, message texte, navigation web, écouter de la musique, YouTube, Netflix, lecture. Pour eux, cela remplace parfaitement un ordinateur, car c'est exactement le même usage qu'il en ferait.

Le seul point où je suis en accord avec toi, c'est pour le iPad "Pro" qui pour ma part n'a absolument rien de "pro". Et dans ce contexte, les fenêtres multiples, la souris et un logiciel Finder serait le bienvenue.

avatar GoldenPomme | 

Autant achetez une console de salon et un clavier dans ce cas, ça fait la même chose sur un écran avec une diagonale largement supérieur, a une durée de vie bien plus longue et en plus on peut jouer à de vrai JV. :)

avatar pocketalex | 

@pim :

tu as raisons et on ne peut plus raison sur le fait que l'iPad est une liseuse

pour tout le reste tu racontes un peu n'importe quoi

avatar Eltigrou | 

Il n'y a qu'à regarder les solutions très nombreuses proposées avec un iOS jailbreké pour comprendre que ces imachines sont très largement sous-exploitées.

avatar Lapin85 | 

Quand on travaille avec un tableur (Numbers par ex.), on a souvent besoin d'avoir plusieurs feuilles de calculs ouvertes en même temps... MacOS le permet, pas IOS !
Donc iOS ne permet pas forcément à tout le monde de travailler ! Un multi-fenêtrage permettrait à certains (dont moi-même) de travailler sans mon Mac dans la majeur partie des situations.

avatar marenostrum | 

il faut remplacer Numbers par une solution plus professionnelle.

avatar oliverberard | 

@marenostrum
Numbers et parfait, sinon vous pensez à quoi?

avatar Sindre | 

@oliverberard

Je ne sais pas qui est ce Parfait qui s'acoquine avec Numbers. ?
Par contre, je n'ai toujours pas trouvé les tableaux croisés dynamiques sous Numbers. Et un tableur cela sert surtout à compter.

avatar iPop | 

@Sindre

Il y a des formule pour faire du calcul...tient, comme sur MAC ?

avatar Sindre | 

@iPop

Des formules? Des fonctions il y en a des palanquées.
Compter cela ne signifie pas faire des calculs.

avatar YAZombie | 

il faut remplacer Numbers par une solution plus professionnelle:
c'est vrai que ça répond parfaitement à la question du multifenêtrage… ?

avatar marenostrum | 

pas besoin de multifenêtrage ni de Numbers pour mon iPad. j'utilise une solution professionnelle sur mesure.

avatar YAZombie | 

Autrement dit ta réponse n'a rien à voir avec le commentaire d'origine ? Heu… ?

avatar Biking Dutch Man | 

@Lapin85

La même chose lorsqu'on fait une présentation, je cherche des images sur le web ou dans mes bases de donnée, je les retouches, je prépare des graphiques dans number (trop laid dans Excel) je consulte dès pdf et je copie des parties de texte, le tout en même temps, infaisable avec un iPad

avatar iPop | 

@Biking Dutch Man
, le tout en même temps, infaisable avec un iPad.

C'est preuve que vous ne savez pas organiser un travail.

avatar byte_order | 

@iPop
... ou la preuve que son travail n'est pas de s'adapter aux contraintes d'un outil mais d'exploiter au mieux le meilleur outil pour faire son travail.

Et dire d'un produit Apple que c'est à l'utilisateur de faire un effort pour l'utiliser comme il faut c'est un peu l'aveu d'échec de cette image de marque "it just works", qu'Apple et ses fans projetent depuis plusieurs décennies à la face des offres concurrentes jugées - souvent à juste titre - comme l'antithèse de l'ergonomie...

Il est passé où le fameux slogan "c'est à l'outil de s'adapter à l'utilisateur, pas l'inverse" ?

Le mur de réalité l'a rattrapé. C'est facile de faire simple d'usage quand on simplifie les fonctionnalités pour cela, mais la limite c'est le nombre de fonctionnalité minimal que l'utilisateur est prêt à accepter en dessous duquel cela n'est plus simple mais trop simpliste et devient moins productif qu'une solution peut être moins simple mais couvrant plus et mieux ses besoins.

avatar webHAL1 | 

@byte_order :

C'est une situation assez symptomatique de l'ensemble des actualités concernant l'iPad : certaines personnes viennent expliquer qu'elles réussissent parfaitement à faire ce qu'elles souhaitent avec la tablette d'Apple, généralement en précisant qu'il suffit de faire les choses différemment et, parfois, d'acheter quelques accessoires supplémentaires.

Pour ma part, je conçois volontiers que ces personnes soient satisfaites de leur tablette et qu'elles la préfèrent à un ordinateur, mais, de mon point de vue, j'ai à chaque fois l'impression qu'elles se compliquent la vie afin de pouvoir utiliser un iPad plutôt qu'un Mac ou un PC. Ça ressemble davantage à un désir "irrationnel" de se servir d'une tablette, parce qu'on apprécie l'object, qu'à une décision basée sur des aspects pratiques. Et autant je trouve étrange l'acharnement que certains mettent à vouloir rabaisser l'iPad et démontrer qu'il est impossible de travailler avec, autant il me semble curieux de vouloir à tout prix convaincre les autres que c'est un outil qui peut "forcément" remplacer un ordinateur. Je regrette d'ailleurs que la communication d'Apple ait changé à ce sujet, et qu'elle mette maintenant en avant sa tablette comme une alternative à un micro-ordinateur, alors que la quasi-totalité des témoignages démontrent que l'iPad est un *complément* très agréable et appréciable, mais que la très grande majorité des personnes qui en font une utilisation régulière continuent à se servir d'un Mac ou d'un PC pour différentes petites tâches.

Cordialement,

HAL1

avatar pocketalex | 

Chaque fois qu'on ma démontré que si si, l'iPad remplace un ordinateur, on m'a toujours donné des exemples du style "répondre à un mail, annoter un document, saisir un texte"

Que des exemples qu'un smartphone à 59€ est tout aussi capable de faire ...

Que des exemples de taches ultra-basiques et très éloignés du quotidien d'un travail sur ordinateur, que ce soit dans la bureautique, le dev, la créa, etc, etc

Pour le moment, l'pad reste pour moi une formidable liseuse et surpasse dans ce domaine tout ordinateur, mais travailler ne se résume pas tout le temps à consulter.

avatar fte | 

Je ne suis pas convaincu que fenêtres et touch se marient si bien que ça. Et si c'est pour en revenir à du point&click en branchant au final une souris, autant simplement utiliser un ultrabook.

Par contre qu'Apple pose tant d'obstacles aux expérimentations, c'est un réel problème.

Quant aux courbes de l'iPad, je ne pense pas que la raison soit au renouvellement particulièrement long. Le Mac ne suit pas du tout la même courbe et je ne pense pas que son renouvellement soit plus proche de l'iPhone que de l'iPad.

Observez simplement le marché des applications iPad, observez les usages autour de vous ou les articles sur internet. Le débat autour des tablettes dédiées, des hybrides, des ultrabooks... est très intéressant.

Je pense que l'iPad a trouvé une place où il est très bon. Une niche d'usages. Les usages n'allant pas en s'élargissant, les usages étant de niche, les ventes ayant été rapides et élevées, la place s'est retrouvée occupée et saturée. L'iPad est déjà entré dans une dynamique de maintenance et renouvellement lent.

Et donc les applications... Il n'y a pas tant d'applications nouvelles, couvrant des usages différents. Si l'iPhone est assez dynamique encore (il y a un net ralentissement cependant), l'iPad ne l'est plus depuis longtemps. Et lorsqu'il y a des applications nouvelles, elles sont nouvelles sur iPhone également. Pour ne pas dire surtout...

avatar pocketalex | 

@fte :

"Je ne suis pas convaincu que fenêtres et touch se marient si bien que ça. Et si c'est pour en revenir à du point&click en branchant au final une souris, autant simplement utiliser un ultrabook."

ben pour une fois qu'on est parfaitement d'accord sur un sujet ?`

"Quant aux courbes de l'iPad, je ne pense pas que la raison soit au renouvellement particulièrement long. "

+1 aussi ?

C'est essentiellement du à la saturation du marché ... tout le monde est équipé et changer d'iPad, sauf à avoir un modèle vraiment très vieux, n'a pas une incidence notable qui fait que les gens conservent et utilisent leur tablette longtemps, très longtemps

"Je pense que l'iPad a trouvé une place où il est très bon. Une niche d'usages. Les usages n'allant pas en s'élargissant, les usages étant de niche, les ventes ayant été rapides et élevées, la place s'est retrouvée occupée et saturée. L'iPad est déjà entré dans une dynamique de maintenance et renouvellement lent."

ha ben tu l'as dit aussi, et mieux que moi ? ? ?

avatar fte | 

@pocketalex

"ben pour une fois qu'on est parfaitement d'accord sur un sujet ?"

Santé ! ?

avatar Lestat1886 | 

Le principe de copier/coller le principe de mac os sur ios comme le fait l'exemple de l'article me parait peu approprié.comment faire pour fermer une fenêtre etc.

avatar byte_order | 

@Lestat1886
> comment faire pour fermer une fenêtre etc

Sur ce point uniquement de comment fermer / cacher les fenêtres, des gestures avec possibilité d'annulation de l'action existent déjà en mode multitouch et sont très utiliser pour archiver, supprimer ou annuler la suppression. je vois pas pourquoi ce type de paradigme gestuel ne pourrait pas s'appliquer à la manipulation d'une interface tactile multifenêtres.

Mais pour voir "comment faire", il faudrait déjà que des gens puissent tenter de proposer des expérimentations.

Hors Apple semble avoir décidé que c'est eux qui "savent" et décident quelles expérimentations peut intéresser les utilisateurs de iOS ou pas.

Et un certain nombre d'utilisateurs de iOS semblent avoir accepter l'idée que Apple puisse décider à leur place de quelle type d'application ils ont le droit de vouloir ou pas. Ils sont content d'avoir acheter un terminal contrôlé par Apple, et Apple est ravi de cette situation.

Qui n'est donc pas prêt de changé.

avatar LoursonMignon | 

Pardonnez moi cher auteur, mais j'ai du mal à voir en quoi mettre des fenêtres dans l'iPad serait en soit une innovation.

Céder à la pression de certains utilisateurs là dessus reviendrait à plus tard mettre un port SD sur la tablette, puis un port USB, et bientôt peut être la possibilité d'installer un autre système d'exploitation.

C'est un peu extrême, mais disons simplement qu'Apple a une vision très claire des produits qu'elle vend, mais aussi et surtout très claire sur l'informatique selon elle à long terme. C'est peut être pour cela qu'elle ne peut se résoudre à répondre aux attentes si cela représente un risque à moyen terme pour ses propres innovations.

??

avatar byte_order | 

@LoursonMignon
> Pardonnez moi cher auteur, mais j'ai du mal à voir en quoi mettre des fenêtres
> dans l'iPad serait en soit une innovation.

Vous semblez confondre innovation et progrès. Pour que quelque chose soit une innovation, il suffit que cela soit quelque chose de... nouveau !

iOS ne disposant pas de mécanisme de fenêtre sur iPad, son apport serait - par définition - une innovation : une fonction nouvelle, qui n'existait pas avant son apparition.

La question c'est de savoir si cela serait un progrès, c.a.d. une nouveauté apportant plus de points positifs que de négatifs.

Hors, à défaut d'expérimentation faites en dehors du cercle secret des labos d'Apple, dont on ignore tout et qui en tout état de cause ne peuvent prétendre être plus représentatifs des utilisateurs de iOS sur iPad que ces utilisateurs eux même, personne n'a le loisir d'expérimenter comment et si cela pourrait donner quelque chose plus positive que négative.

Apple demande de les croire sur parole. Les gens ont le droit de ne pas vouloir les croire sur parole.
Mais, visiblement, Apple n'a ni l'envie de leur permettre de le vérifier par eux même ni de permettre à d'autres de proposer des expérimentations pour que les utilisateurs puissent se faire leur propre opinion tout seul.

> Céder à la pression de certains utilisateurs là dessus reviendrait à plus tard
> mettre un port SD sur la tablette, puis un port USB

Sachant que via un adaptateur on peut brancher une carte SD ou un truc USB sur un iPad, l'existence physique de ports intégrés ne changera rien tant que Apple ne lâchera pas le contrôle sur ce qu'il est possible de faire avec le contenu accessible via ces supports.

Si vous pensez qu'il suffit d'avoir un port SD pour que cela autorise à terme d'installer un système d'exploitation tiers, vous vous trompez. Y'a des disques durs échangeables dans les consoles de salon, et pourtant personne n'installe de système d'exploitation alternatif dessus par ce biais...

avatar Sica | 

Parfaitement en phase avec l'article...

avatar Philactere | 

On peut aussi tenter de réfléchir à un autre système de fenêtrage plus complet que splitView mais mieux adapté à l'iPad que le serait le fenêtrage d'OSX.
C'est le point que soulève l'article, ne pas forcément faire un simple portage de ce qui existe ailleurs mais de permettre aux développeurs d'expérimenter.
Perso, je ne suis ni designer d'interface ni développeur mais je testerais bien un système de grille (genre 8x6) permettant de disposer simplement quelque fenêtres sur l'écran avec des tailles différentes adaptées à l'usage qu'on en a. Un truc simple accessible après une double-pression sur le bouton home. Je ne dis pas que c'est LA solution mais ça peut être une piste a tester.

avatar pat3 | 

Ce serait bien qu'on évite de considérer comme un argument pour copier MacOS sur iOS le fait qu'Apple dise que l'iPad peut remplacer le mac. Certains usages du mac sont possibles sur iPad - et suffisent à certains utilisateurs - mais non, l'iPad NE REMPLACE PAS LE MAC dans l'absolu.

Ensuite, je crois que le multi-fenêtrage sur iPad est un faux problème. J'utilise les les bureaux et les fenêtres sur mac en permanence avec Motion Control, mais il me semble que ce serait clairement inopérant sur iPad. En revanche, le split view d'iPad m'a fait l'utiliser très régulièrement sur le mac. Ce qui manque vraiment à iOS, je pense que c'est une gestion ergonomique du copier-coller et du glisser déposer,adapté au tactile. Juste ça et on se rendra compte que le système défendrions de fichiers deviendra très secondaire.

Après, l'innovation laissée aux développeurs sur les fonctions de base de l'OS, euh, non merci ! Autant dans leur appli pourquoi pas, du moment qu'elles n'empiètent pas sur les autres, mais de grâce, épargnez-nous le bordel d'android. Je veux UTILISER mon iPad, pas passer mon temps à le bidouiller.

avatar Philactere | 

@pat3
"Ce qui manque vraiment à iOS, je pense que c'est une gestion ergonomique du copier-coller et du glisser déposer,adapté au tactile. Juste ça et on se rendra compte que le système défendrions de fichiers deviendra très secondaire."

C'est peut-être ca un des problèmes majeur d'iOS : chacun est persuadé que ses manques à lui sont primordiaux et ceux des autres sont très secondaires.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR