iPhone 6 : le récapitulatif des rumeurs

Mickaël Bazoge |

Tim Cook, qui voulait redoubler d'efforts pour éviter les fuites, n'a visiblement pas été entendu. Le robinet à indiscrétion sur l'iPhone 6 s'est transformé en véritable cascade de bruits de couloirs, alimentée par un flot incessant de révélations. À moins qu'Apple ait orchestré en sous-main ce tsunami de rumeurs et s'apprête à lancer quelque chose de très différent, ce qui au vu du volume d'indiscrétions paraît bien improbable, on a aujourd'hui une image à peu près claire de ce à quoi vont ressembler les futurs iPhone.

C'est le 9 septembre qu'Apple dévoilera la génération 2014 de l'iPhone. Voici en un clin d'œil à quoi devrait ressembler cette nouvelle famille (l'iPhone 5s sert de référence) :

Un design hérité de l'iPhone originel et de l'iPad

Que se passe-t-il lorsque des petits malins reconstituent de toutes pièces un iPhone 6 de 4,7 pouces à partir de composants en fuite ? Le résultat est à apprécier dans cette superbe vidéo :

L'iPhone 6 va marquer une rupture avec le design de l'iPhone tel que nous le connaissons depuis 2010 : exit les formes anguleuses et les bords tranchants qui ont caractérisé le design des smartphones Apple introduit avec l'iPhone 4 et repris avec la version 5. L'iPhone 6 devrait signer le retour des formes plus douces avec des contours arrondis à la manière de l'iPad Air/mini et de l'iPod touch.

S'il y a quelque chose de l'iPhone originel dans le design de cette nouvelle génération, on sent également l'héritage de l'iPhone 4/5 avec un léger chanfrein autour de l'écran, qui vient s'enchâsser dans la coque d'une manière aussi harmonieuse que possible.

Étant donné la taille des écrans, Apple a fait le choix de modifier l'emplacement du bouton d'allumage, qui passe de la tranche supérieure au bord droit. La tranche inférieure comprendra le port Lightning, le haut-parleur, le micro, ainsi que le port jack de 3,5 mm… qui aurait très bien pu se transformer en port 2,5 mm, comme nous l'avons révélé.

Des maquettes comportant ce type de connecteur ont effectivement circulé, mais Apple a dû reculer devant des questions de coût. Cela n'a pas empêché un fabricant d'accessoires de produire une montagne d'adaptateurs… qui resteront à l'entrepôt.

À gauche la photo publiée, à droite en corrigeant légèrement ses couleurs.

Les « bandes blanches » au dos de la coque ont fait couler beaucoup d'encre numérique, beaucoup reprochant à Apple et Jony Ive une faute de goût. Elles sont pourtant dictées par des impératifs techniques : elles doivent servir de pont pour les antennes. Apple peut vouloir atténuer leur présence en les teintant d'une couleur avoisinante à celle de la coque.

Le logo d'Apple au dos des futurs smartphones mérite qu'on s'y arrête, puisqu'il sera non pas gravé, mais découpé dans la coque. Voilà qui rappelle une fois de plus l'iPhone de 2007… Le logo en lui-même serait conçu dans un métal « extraordinairement » résistant aux rayures. Difficile de savoir de quoi il retourne, même si une fuite a évoqué du Liquimetal, ce dont on peut douter.

L'iPhone 6 devrait reprendre à son compte les coloris de l'iPhone 5s, à en croire les couleurs des tiroirs de la carte SIM. Argent, gris sidéral et or seront donc certainement de la partie.

La fin du dogme de la main unique

Pensé par Steve Jobs pour être utilisé à une main, l'iPhone n'a jamais dévié de cette course, se contentant de passer de 3,5 à 4 pouces. L'intuition était bonne… jusqu'à un certain point. Les principaux concurrents sous Android dépassent désormais les 5 pouces : le Galaxy S5 à 5,1 pouces, le G3 de LG avec ses 5,5 pouces, le One M8 de HTC et ses 5 pouces… Même les déclinaisons « mini » de ces terminaux sont plus grands que l'iPhone !

Si ces tailles trahissent les difficultés de ces constructeurs à miniaturiser suffisamment leurs terminaux tout en leur offrant une autonomie convenable, ils n'en représentent pas moins des compétiteurs crédibles pour l'iPhone. Psychologiquement, il devient plus difficile de justifier d'un prix premium pour ce qui est le smartphone le plus petit du marché (même s'ils sont nombreux à apprécier le facteur de forme de 4 pouces, très pratique pour une consultation « sur le pouce »).

Avec cette nouvelle génération, Apple a pris conscience du problème. « Les consommateurs veulent ce que nous n'avons pas », peut-on lire noir sur blanc dans un document interne confidentiel datant de 2013.

Deux réponses sont apportées : un modèle de 4,7 pouces, un autre de 5,5 pouces. Les dimensions vont donc nécessairement s'en ressentir.

Avec leurs nouveaux formats, les deux modèles n'auront clairement plus rien à envier à la concurrence… Au jeu de celui qui a la plus grande, Apple va donc se repositionner dans la course. On peut le regretter, mais en toute logique le constructeur conservera au catalogue un modèle de 4 pouces.

Si Apple ne peut pas faire autrement qu'agrandir la taille de ses smartphones, en revanche le constructeur a décidé de s'attaquer au problème de l'épaisseur. La Pomme se serait longtemps battue pour faire en sorte que sa phablette tienne dans une coque de 7 mm : finalement, la raison (et le modèle le plus épais) l'a emporté même si deux prototypes ont circulé entre Cupertino et Foxconn.

Cette finesse implique un compromis déjà à l'œuvre sur l'iPod touch. Selon toutes les fuites, l'appareil photo va dépasser de la coque; une protubérance de moins d'un millimètre (0,77 mm pour les deux modèles) qui pourraient en rebuter certains étant donné les prix pratiqués par Apple…

Un iPod touch 5G - Cliquer pour agrandir

On peut estimer que sur un iPod touch, la présence de l'appareil photo qui « déborde » jure un peu par rapport au reste de l'excellent design du baladeur. Il est certain que cela fera partie de l'argumentaire des constructeurs d'étuis et de coques.

Tout sur l'écran

Outre le changement de design, c'est évidemment la taille de l'écran qui frappe et qui va constituer le gros de la communication autour de l'iPhone 6. Si les tailles sont pratiquement acquises (4,7 et 5,5 pouces, donc), il reste à connaître la ou les définitions de ces nouvelles dalles. Il est difficilement concevable qu'Apple se contente de plaquer la définition actuelle (1 136 x 640). D'une, la résolution de 326 pixels par pouce sera réduite d'autant (exit alors l'argument du Retina), de deux Apple voudrait augmenter la taille de l'écran, mais également le contenu affiché.

Les choses semblent à peu près claires pour l'iPhone 6 de 4,7 pouces. D'après des estimations tirées d'un modèle « fonctionnel » du smartphone — avec toutes les réserves que cela implique —, Apple conserverait la résolution de 326 ppp avec une définition de 1 334 x 750.

Cette définition n'impliquera pas, pour les développeurs, de fournir des éléments graphiques plus grands que le facteur d'échelle @2x, un classique depuis le passage au Retina de l'iPhone 4. Pour l'iPhone de 5,5 pouces, les choses sont beaucoup moins claires. John Gruber, qui a calculé la « bonne » définition du 4,7 pouces, propose du 2 208 x 1 242 (soit 461 ppp), basé sur un calcul qui tient la route.

Le célèbre blogueur avance que cette définition sera l'occasion pour Apple d'étrenner une nouvelle résolution @3x ou « Super Retina » : chaque point sur l'écran est composé d'un carré de 3 pixels sur 3, contre 2 x 2 pour le Retina classique. Si on y gagnera en finesse, cette nouvelle résolution demandera aux développeurs de concevoir des éléments graphiques adaptés. La bêta 5 d'iOS 8 choisit d'ailleurs ces éléments en priorité, peu importe la définition de l'écran sur lequel ils s'afficheront.

Le développeur Steven Troughton-Smith a partagé sur Twitter une image qui vaut mille mots :

La capture d'écran de l'application semble bien petite dans son écran de 4 pouces, quand on la compare à la taille du 4,7 pouces et surtout, du 5,5 pouces.

Avec la résolution, c'est l'autre des grandes énigmes de l'iPhone 6 : Apple va-t-elle pouvoir offrir un écran protégé par du saphir de synthèse ? Ce matériau extrêmement résistant aux rayures (classé 9 sur l'échelle de Mohs, juste derrière le diamant) mais moins solide que le Gorilla Glass utilisé par Apple depuis toujours, a fait l'objet d'un véritable tsunami de rumeurs depuis que l'on appris l'investissement de plus d'un demi-milliard de dollars dans une usine de production.

Techniquement parlant, et afin de pallier la nature relativement fragile du saphir synthétique, Apple pourrait faire le choix d'un composite intermédiaire : moins résistant aux rayures mais plus solide contre les chutes. Une hypothèse renforcée par la vidéo d'un torture-test et un brevet.

Le saphir protège le capteur Touch ID ainsi que l'appareil photo au dos de l'iPhone 5s.

Il n'en reste pas moins que les rumeurs les plus folles ont couru sur le sujet — elles continuent d'ailleurs. Apple a-t-elle fait le choix de ne recouvrir de saphir que les modèles haut de gamme (les plus chers) des iPhone 4,7 pouces et 5,5 pouces ? Uniquement l'iPhone 5,5 pouces ? Uniquement les capteurs photo et Touch ID comme sur l'iPhone 5s actuel ? C'est encore un grand mystère.

Sous le capot

Après ce tour du propriétaire, il est temps de jeter un œil sur les entrailles de ces iPhone. Si l'on prête foi aux nombreuses fuites de composants et de pièces détachées, il est possible de dresser un portrait-robot assez complet des futurs terminaux.

Les deux iPhone devraient partager plusieurs composants en commun. Le premier d'entre eux est le processeur A8 qu'une rumeur estivale annonce cadencé 2 Ghz, contre 1,3 Ghz pour l'A7. Apple conserve dans l'A8 les deux cœurs ainsi, bien évidemment, que les 64 bits de son prédécesseur. Les performances pures devraient donc être au rendez-vous, y compris face à une concurrence qui multiplie les cœurs sans que cela change grand-chose à l'expérience utilisateur sous Android.

Si le processeur devrait donc gagner en fréquence, il ne faudra sans doute pas s'attendre à de la mémoire vive supplémentaire. À l'instar de l'iPhone 5s, l'iPhone 6 devrait conserver une capacité de 1 Go de RAM LPDDR3 — même si chaque passage d'une génération à une autre (de l'iPhone 4 à l'iPhone 5 par exemple) s'est toujours accompagné du doublement de la RAM. Tout semble cependant indiquer qu'il faudra continuer à s'accommoder de cet unique Go.

Du côté de l'appareil photo, cela reste encore assez flou. Mi-juillet, la rumeur a circulé d'un iPhone 6 embarquant le modèle Exmor IMX220 de Sony, fournisseur habituel d'Apple pour ce composant. Ce capteur se révèle non seulement plus grand (1/2,3" contre 1/3,2" pour l'iPhone 5s), mais il offre également plus de mégapixels : 13 mégapixels contre 8 sur le smartphone actuel.

Un composant qui semble de très bonne qualité donc, mais dont le grand capteur nécessite un cercle d'image plus grand : voilà qui expliquerait l'excroissance de 0,77 mm derrière les coques des deux futurs iPhone 6.

Le flash True Tone inauguré avec l'iPhone 5s sera toujours de la partie, mais en version ronde cette fois. C'est du moins ce qu'on peut deviner à la vue de cette pièce détachée :

Flash supposé de l’iPhone 6 4,7 pouces (gauche) et 5,5 pouces (droite) — Cliquer pour agrandir

Le flash circulaire était déjà présent depuis un moment sur les nombreuses maquettes qui circulent du côté de Shenzhen.

Après avoir dit pis que pendre de la NFC, Apple aurait finalement rendu les armes. Les composants en fuite de l'iPhone 6 semblent bien confirmer la présence d'une puce NFC, une info par ailleurs vérifiée par Wired qui donne rarement dans la rumeur sans en être persuadé.

De gauche à droite : iPhone 6 de 4,7 pouces, iPhone 5s et iPhone 6 de 5,5 pouces. La puce NFC est encadrée en rouge.

Le support de la NFC se destine au futur service de paiement sans contact qu'Apple aurait en projet depuis plusieurs mois. Les trois principales sociétés de cartes de crédit (Visa, MasterCard et American Express) auraient ainsi signé avec Apple pour transformer l'iPhone 6 en porte-feuille numérique, permettant à l'utilisateur de régler ses achats en caisse en piochant dans son compte iTunes (Apple dénombre plus de 800 millions de comptes iTunes dont une bonne partie avec les coordonnées bancaires des consommateurs).

Ce service de paiement, s'il doit aider le secteur à trouver ses marques après des initiatives plus ou moins réussies (Wallet de Google, Isis d'AT&T, T-Mobile et Verizon…), devrait dans un premier temps se limiter aux États-Unis. En plus des sociétés de cartes de crédit, il est en effet nécessaire de nouer des accords avec les réseaux de revendeurs et de boutiques, sans oublier la question épineuse de l'équipement en caisse.

L'iPhone 6 sera aussi l'occasion pour Apple d'améliorer la vélocité du modem LTE de ses smartphones. Ces derniers devraient en effet intégrer une puce MDM9625M LTE-A (LTE-Advanced) de catégorie 4. Si le débit théorique maximum est de 150 Mbit/s (contre 100 Mbit/s pour l'iPhone 5s), on reste loin des Galaxy S5 LTE-A et Galaxy Alpha qui sont eux capables d'atteindre les 300 Mbit/s avec leurs modems MDM9x35 de catégorie 6.

On parle là évidemment de débit théorique. Dans les faits, il sera pratiquement impossible d'atteindre de tels niveaux. Néanmoins, on pourra regretter qu'Apple ne se hisse pas aussi loin que la concurrence de Samsung.

Si la rumeur de voir débarquer un co-processeur M8 (alias « Phosphorus ») seconder le processeur A8 a vite été balayée (ce qui ne signifie pas que la puce n'existe pas), il a été en revanche question d'un nouveau capteur : un baromètre. Le composant repéré au sein d'un schéma permet de mesurer certes la pression barométrique et donc d'affiner la mesure de la météo, mais il offre aussi la mesure de la respiration, le repérage à l'intérieur d'un bâtiment ainsi que les déplacements verticaux et la vitesse à laquelle on le fait, ainsi que la spiromètrie — la dernière bêta d'iOS 8 a ajouté à l'app Santé l'analyse de la respiration.

Avec ses deux plus grands écrans, Apple gagne un peu de place dans le boîtier des smartphones — de fait, les batteries embarqueront une capacité plus importante que les 1 560 mAh de l'iPhone 5s. Le modèle de 4,7 pouces pourrait ainsi proposer 1 810 mAh, la version 5,5 pouces 2 915 mAh. Pour donner un ordre d'idée, la capacité de la batterie de l'iPad mini Retina est de 6 471 mAh.

Les batteries présumées de l'iPhone 4,7 pouces à gauche, du 5,5 pouces à droite. Image NowhereElse — Cliquer pour agrandir

Il ne faut cependant pas oublier que les futurs smartphones devront être capables d'alimenter des composants plus gourmands. Ce devrait être en particulier le cas de la phablette et de sa résolution record pour un iPhone. De fait, l'autonomie pourrait bien ne pas réellement profiter du surcroît de capacité, même si la maîtrise du matériel et du logiciel permet à Apple de réaliser un gros travail d'optimisation de la consommation d'énergie. Ce ne sera sans doute pas suffisant pour éviter les moqueries de Samsung

Au niveau du stockage, quelques surprises pourraient être au rendez-vous. Une fuite asiatique a annoncé fin août des capacités de 16, 64 et 128 Go : pas de 32 Go donc, ce qui serait pour le moins étonnant, mais cela pourrait faciliter l'acte d'achat — pour 100 euros de plus, on passera de 16 à 64 Go, un pas plus facile à faire que pour passer de 16 à 32 Go seulement. Néanmoins, cela pourrait signifier qu'il faudrait se contenter une fois encore d'une entrée de gamme chichement dotée…

La présence de modèles équipés de 128 Go serait en revanche un soulagement pour bon nombre de gros utilisateurs. Cette capacité est dans les tuyaux de la rumeur depuis une ou deux générations. Avec des applications de plus en plus volumineuses, il serait en effet bienvenu qu'Apple offre cette alternative aux disques externes peu pratiques.

Le nerf de la guerre

Combien vont coûter les nouveaux iPhone ? C'est la question à mille euros, et on peut parier sans trop se tromper qu'au contraire de l'année précédente, il ne devrait pas être question de modèle à bas coût (ce que n'a finalement pas été l'iPhone 5c). Des sources anonymes provenant d'opérateurs néerlandais et espagnol ont récemment laissé fuiter des tarifs compris dans une fourchette de 699 à 750 euros pour l'iPhone 6 de 4,7 pouces d'entrée de gamme. L'iPhone 5s actuel est proposé, en France, à 709 euros : la fourchette proposée ne paraît donc pas totalement irréaliste.

Quant à l'iPhone de 5,5 pouces, c'est beaucoup plus flou. De l'autre côté des Pyrénées, le prix de 950 euros a circulé, ce qui semble cette fois vraiment élevé, même s'il s'agit d'un terminal réellement original et nouveau pour Apple. Certains ont émis l'hypothèse que le constructeur pourrait offrir pour ce prix une iWatch en bundle : pourquoi pas, même si ce genre d'offre est plutôt réservé à la concurrence pour écouler ses montres connectées.

Ben Thomson, un analyste qui a travaillé chez Apple (en particulier au sein de l'Apple Academy), a de son côté donné sa propre fourchette tarifaire qui semble plus plausible :

  • iPhone 5,5 pouces : 750$
  • iPhone 4,7 pouces : 650$
  • iPhone 5s : 550$
  • iPhone 5c : 450$
  • L'iPhone 4S resterait au catalogue pour certains marchés émergents à 350$

La grande révélation nous sera de toute manière bientôt annoncée.

Tags
avatar   clarilox | 

"Si ces tailles trahissent les difficultés de ces constructeurs à miniaturiser suffisamment leurs terminaux tout en leur offrant une autonomie convenable"

Je pensais être le seul à le penser ! Merci :)

avatar   Xav852 | 

@clarilox

Mouais, je pense que c'est plus pour essayer de se justifier. L'iphone de 4,7 pouces n'est pas le plus petit de sa catégorie.

Le problème c'est qu'Apple garde la même base 2 ans, je trouve qu'ils ont un temps de retard avec le 5S resté à 4 pouces.

avatar   Lestat1886 | 

@Xav852 :
Pas forcement du retard non. Les ventes du 5S le prouvent

avatar   conkouati | 

sur le sujet on pourrait aussi dire que depuis le 4 ils sont tous trop grands.

avatar   Thib-76 | 

Cet Iphone 6 me fait de plus en plus de l'oeil et contre toute attente je penche vers le 5.5 ! (Si tant est qu'il existe lol ) j'ai toujours changé d'iphone tous les deux ans je pense que pour cette fois mon 5s dépassera pas les 1 an ^^

avatar   Albendazole | 

Est-on sûr d'avoir un 13 Mégapixels sur l'appareil photo?
C'est finalement le point sur lequel on manque le plus de certitude il me semble.

Il faut dire que rester à 8 ferait un peu tâche quand tous les concurrents sont passés depuis un bout de temps à 13 en standard. Alors je sais que les Mp ne font pas tout, mais ce n'est pas ce que croit le consommateur lambda qui s'imagine que c'est meilleur quand il y en a plus...

avatar   fousfous | 

La vidéo sur laquelle vous vous basé est un fake... C'est tellement gros que je suis étonné que vous l'ayez mis.
Je suis aussi sur qu'une très grosse parti de ce que vous avez mis est complètement faux.

avatar   Stéphane Moussie | 
MER IL ET FOU
avatar   jackhal | 

ENKULER DE RIRE !!!

avatar   Xav852 | 

@fousfous

Règle numéro 1 : toujours lire le titre.
"iPhone 6 : le récapitulatif des rumeurs"

Règle numéro 2 : si un mot n'est pas clair, chercher sa définition.
Rumeur : "Nouvelle, bruit qui se répand dans le public, dont l'origine est inconnue ou incertaine et la véracité douteuse"

avatar   ChePaki | 

Merci pour ce dossier complet

avatar   MaitreYODA | 

La face avant de l'iPhone 6 est magnifique, la face arrière est dégeulasse...

Bref, plus que 5 jours avant le verdict final!

avatar   pacis | 

Pourquoi seulement 6 lignes d'icones sur le 5,5" alors qu'il pourrait y avoir 7 lignes ??

avatar   Lestat1886 | 

@pacis :
Parce que ca ferait trop... Regardes le choix qu'ils ont fait pour le home screen de l'ipad ils auraient pu mettre plus de 7 lignes d'apps mais la lisibilité en prendrait un coup

avatar   supertroll | 

Cool, plus besoin de regarder cette fichue keynote!
Pour le reste je reste avec mon IPhone 4 cette année encore. Tant que ça marche!

avatar   fousfous | 

@pacis

Parce que c'est pas lisible sinon? Et que c'est une illustration d'artiste?
Regarde sur un iPad comment c'est fait.

avatar   falemaster | 

Ce genre d'article me fait kiffer ...

avatar   Jippi | 

Merci pour ce très bon récapitulatif.

Il m'avait semblé lire que la pomme en métal était en fait facilement rayable.

avatar   iJoke | 

Rah ça tease à mort! Tout le monde est sur les dents! Y'a du clic qui n'attend qu'à cliquer. Autant Noël est une période faste pour Apple autant septembre est la période faste de ceux qui en parlent.
Chez Mac4ever c'est pareil.
J'espère que vous offrirez une prime aux rédacteurs condamnés à couvrir les rumeurs !

avatar   Xav852 | 

@iJoke

C'est totalement ça ^^

avatar   ovea | 

L'Utilisateur va découvrir une dimension inconnu de la navigation sans contrainte d'optimisation énergétique grâce au coprocesseur de navigation et de biométrie qui pourra être déporté hors téléphone sur une montre par exemple.

En bref si rien ne change, c'est la technique qui s'adapte au rythme biologique et si l'intégration est bien faite pour l'utilisateur comme on peut le croire, ça se verra encore moins.

avatar   Kimaero | 

Et si les deux nouveaux iPhones avaient la même résolution en fait? Un peu comme pour les deux iPad, en fait.
Ça éviterait d'avoir 5 définitions résolutions différentes (3,5", 4", 4,7", 5,5", iPad...), et de multiplier le travail des développeurs.

avatar   Vanton | 

"Psychologiquement, il devient plus difficile de justifier d'un prix premium pour ce qui est le smartphone le plus petit du marché"

C'est vrai que la miniaturisation c'est pas du tout connu pour faire grimper les prix...

avatar   ogoz | 

seulement 1GB RAM pour le 5.5" ?

avatar   Wolf | 

Pourquoi lorsqu'un Russe me dit que c'est la vérité j'ai tendance a rigoler ?

avatar   Dimitri64500 | 

J'ai 2 questions. Je vais sûrement me prendre l'iPhone 4'7 ;
- Est-il possible de prendre 3 fois sans frais dans un Apple Store ?
- A quelle heure ils ouvrent ? (Je suis a bordeaux) et est-ce qu'il y aura la queue, et combien de minutes faut arriver avant ?

Je demande ça à ceux qui l'ont fait l'année dernière pour le 5s :)

avatar   pistache18 | 

@Dimitri64500 :
Le plus simple et le plus malin est de ne PAS l'acheter dans un Apple store. Allez plutôt dans un magasin D...Y. À l'ouverture, ce que je fais perso. Pas de file d'attente paiement possible en 10 fois sans frais (financement mobile).

avatar   popeye1 | 

D...y ou pas, le cri du cœur c'est : AU VOLEUR !

avatar   popeye1 | 

D...y ou pas, le cri du cœur c'est : AU VOLEUR !

avatar   youpla77 | 

Pas de modèle 64 Go pour l'iPhone 6, on passe de 32 Go à 128 Go ?

avatar   RBC | 

Youpla77 : non ? Si tu avais bien lu tu aurais compris qu'il y aura d'après les rumeurs des capacités de :
- 16 Go
- 64 Go
- 128 Go

avatar   youpla77 | 

Je me suis basé sur le premier tableau de la page 1 qui ne parle pas de 64 Go.
Je n'avais même pas vu qu'il y avait 4 pages dans l'article... Donc après avoir découvert la page 4, il n'y aurait plus de 32 Go. Bref, il y a une différence entre la page 1 et la page 4.

avatar   Mickaël Bazoge | 
Au temps pour moi, j'ai revu le tableau. 16, 64 et 128 Go.
avatar   flo3183 | 

Téléphone trop grand, bouton Power sur le côté, nfc, ect... J'espère VRAIMENT que ce ne sont que des rumeurs... Même si je pense qu'il s'agit au final de ses vrais caractéristiques

Sinon, très bon article, merci pour ce bilan!

avatar   Lestat1886 | 

Je vois pas pourquoi le plus grand écran aurait un plus gros ppi alors que pour l'iPad c'est la logique inverse

avatar   Vanton | 

"Apple conserverait la résolution de 326 ppp avec une définition de 1 334 x 750. Cette définition n'impliquera pas, pour les développeurs, de fournir des éléments graphiques plus grands que le facteur d'échelle @2x"

J'aimerais bien qu'on m'explique ce passage... Pour moi on va avoir comme pour l'iPhone 5 des bandes noires autour de l'image en 1136x640 sur un 4,7". Et les développeurs auront bien évidemment à fournir des éléments en 1334x750.

La solution pour éviter les bandes c'est la mise à l'échelle de l'app. Mais c'est gourmand à réaliser, ça sera moins net que sur les écrans actuels, et surtout on ne gagnera rien en surface de travail : le contenu sera simplement plus gros. Ce qui signifie qu'un même bouton ou un clavier ne feront pas la même taille d'une app à l'autre si l'une des app est optimisée alors que l'autre est simplement mise à l'échelle... Une hérésie !

Cette transition est vraiment débile... Quand je vois l'intelligence du passage au 4", qui était limpide, cohérente, économe... C'est consternant.

avatar   pistache18 | 

Merci pour la qualité de ce dossier. Continuez !!!

avatar   seuf | 

Toujours vraiment très agréable de lire vos articles...

avatar   diegue | 

Je ne comprends pas ! On élargit les iPhone et on ne peut toujours n'avoir que 5 applis par ligne en largeur ! A quoi ça sert de passer à des 4.7 et encore plus à 5.5 ?

avatar   Vanton | 

@diegue :
Y a un peu plein d'autres intérêts que le fait d'afficher plus d'icônes d'app sur l'écran d'accueil quand même...

Autant je suis pas fan de la hausse de taille pour des questions d'ergonomie, autant l'accroissement de la taille d'écran offre un confort de lecture et de consultation intéressants. Il suffit de regarder l'iPad pour s'en convaincre.

avatar   P_LHomme | 

Et si Apple proposait trois tailles d'écran pour son iPhone 6? 4 inch, 4,7 et 5,5 ?
Peut être pas dès cette année parce que l'iPhone 5S pourra peut être faire office de modèle 4" mais après ? Je vois mal Apple abandonner ses clients qui privilégient l'ergonomie..
Et quid de la gamme C ? Y aura-t-il un iPhone 6C ? Ou seulement l'année prochaine quand ils sortiront le 6S ?

avatar   The Joker WSS | 

@P_LHomme :
Je dirai un iPhone 5s mis à jour dès la prochaine semaine

avatar   The Joker WSS | 

Je me demande toujours...

Performant à quoi bon? L'iPhone 5s est déjà très performant.

iOS8? Il sera compatible avec l'iPhone 5s.

13Mpx, 8Mpx, 5Mpx? Au final la qualité n'est pas celle d'un reflex numérique.

Un écran plus grand? Y a d'autres catégories de produits pour ce genre de truc.

Design? L'iPhone 5s est beau aussi.

Une autonomie plus grande? Un point très important mais il fallait penser à ça avant, maintenant on s'est habitué.

La concurrence n'offre pas de bons produits? Non faux, on a juste la flemme d'utiliser un autre environnement parce qu'on utilise l'environnement que propose Apple depuis des années.

Les smartphones sont arrivés à maturité en 2014, aucun produit n'a pu se démarquer de ses concurrents après la sortie de l'iPhone 5s. Après le 3GS, 4, 4s, 5 et 5s j'achèterai le nouvel iPhone comme vous juste parce que Apple va l'annoncer, même si j'aurai pu tenir encore une année avec mon 5s. À moins qu'une innovation hardware nous attend le 9 septembre prochain.

avatar   diegue | 

Je suis d'accord j' hésite assez à prendre un smartphone android alors que j'ai des tablettes Note android !
D'accord aussi sur l'iPhone 5S maintenu (pour remplacer mon 4S) car je n'ai pas besoin de "téléphones" 4.7" et encore moins de 5.5 " (j'ai un iPad mini et un Note 8" 4G !)

avatar   martinx | 

Excellent dossier. Merci de nous faire attendre jusqu'à mardi avec une attente qui commence a devenir insoutenable.

avatar   Hiqosa | 

Bon ben on passe du 16 au 64GB donc pas de 32 ? Tout est donc fait pour passer à la caisse une fois de plus. Et toujours 1GB en RAM ?!

avatar   pistache18 | 

Si le 64 go est 100€ plus cher que le 16 et le 128 200€ plus cher que l'entrée de gamme, alors Apple double la capacité pour le même prix. C'est plutôt une bonne chose, non !

avatar   damiendu83600 | 

Je le trouve magnifique en noir !

avatar   manustyle | 

Bizarre de ne pas avoir plus d'icones visibles en même temps sur le 5,5" par rapport au 4,7.

avatar   imer33 | 

Personnellement je trouve ces iPhones trop gros.
Si il ne conservent pas une machine avec des dimensions raisonnables à leur catalogue je vais être très triste. Et la poche de mon pantalon aussi ...
Ou alors je vais reprendre mon Nokia 3310 et un iPad mini dans mon sac.
Dommage.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR