Apple veut recruter les futurs lecteurs d'Apple News+ sur les réseaux sociaux

Mickaël Bazoge |

Apple entend bien convertir les utilisateurs de ses produits à ses services. Apple TV+, Apple Arcade, Apple Card… Le constructeur peut s’appuyer sur une grosse base de clients potentiels pour donner à tous ces services un bon démarrage (il revient à Apple la charge de s’assurer qu’ils soient de qualité, bien sûr). Cette stratégie semble déjà donner de bons résultats pour Apple News+ qui, au contraire de ses petits camarades, est déjà disponible (aux États-Unis et au Canada).

Apple News est l’application d’actu « la plus populaire au monde », a rappelé Tim Cook durant le special event, 5 milliards d’articles y sont lus tous les mois. D’après ComScore, le service compte de 60 à 63 millions de visites uniques chaque mois. Dans ces conditions, Apple News+ joue sur du velours : le service de lecture en illimité peut s’enorgueillir d’avoir attiré 200 000 abonnés en 48 heures.

Certes, il s’agit de recrutements « gratuits » (le premier mois ne coûte rien), on verra d’ici quelques semaines si tout ce petit monde acceptera de verser les 10 $ mensuels pour accéder au catalogue de 300 magazines. C’est pourquoi il importe pour Apple d’attirer de nouveaux lecteurs. Et quoi de mieux pour y parvenir que de se faire connaitre sur les réseaux sociaux !

Apple a enclenché la surmultipliée au niveau des recrutements, rapporte Digiday. Plus d’une vingtaine de postes sont à pourvoir pour vanter le service et les histoires des éditeurs partenaires sur Facebook, Instagram ou encore Snapchat. Apple a du pain sur la planche : le compte Twitter d’Apple News+, seul représentant du service sur les plateformes sociales, s’adresse actuellement à 260 000 abonnés.

La représentation sur les réseaux sociaux n’est pas le seul écueil d’Apple News+. Le service doit aussi composer avec la frustration des éditeurs de presse qui ont le malheur de ne pas être dans les petits papiers d’Apple. D’autres recrutements montrent que le constructeur veut muscler la monétisation d’Apple News+, la publicité rapportant très peu aux éditeurs qui jouent le jeu.

Autre frein au développement du service : l’absence de compatibilité avec les plateformes autres que celles d’Apple. Apple News+ n’est disponible ni sur Android, ni sur Windows, il n’existe même pas sur le web (lire : La transition entre Texture et Apple News+ laisse les utilisateurs Android au bord de la route). Apple doit donc « taper » dans la réserve des utilisateurs iOS/macOS. Ce qui laisse une belle marge : il y a plus d’1,4 milliard d’appareils Apple en circulation dans le monde.

Tags
avatar occam | 

Si je comprends bien, Apple tape sur FesseBook et Cie. because délit de lèse-privacy, mais ne se gêne pas pour se taper leur clientèle sur les mêmes boulevards.

Racolage sur la voie publique, comme on l’appelait du temps des chaussettes cloutées.

avatar Mickaël Bazoge | 
La main droite ne sait pas ce que fait la main gauche…
avatar debione | 

Et l'on reprend de la gauche ce que l'on donne de la droite...

Je trouve Apple de plus en plus pathetique entre ces théories et sa pratique...

avatar occam | 

@MickaëlBazoge

Mickaël, votre réplique est si perversement suggestive, sous son air de parfaite innocence, que j’en serais presqu’à trouver du mérite à la fonction Temps d’écran — pour MacG...

avatar Mickaël Bazoge | 

@occam

Alors vraiment, je ne vois pas de quoi vous voulez parler 💦

avatar pagaupa | 

Des lecteurs de haut niveau!

avatar rua negundo | 

On pourrait s’attendre à ce que le service s’étende progressivement sur Android et PC. Les services payants d’Apple sont censés être un relais de croissance prioritaire et non un complément secondaire.
Apple Music a étendu sa disponibilité au fil du temps, c’était nécessaire pour être compétitif face à un Spotify. Tous les utilisateurs d’iPhone ou de Mac n’ont pas forcément un équipement 100% Apple.

avatar Mickaël Bazoge | 

@rua negundo

Je crois (à vérifier) que Apple Music était dispo dès le départ sur Android, puisque c’était Beats Music. Ce qui est étonnant pour AN+, c’est que Texture, l’app rachetée par Apple, est aussi dispo sur Android. Ça devait pas coûter très cher à Apple de transformer l’app Android de Texture en AN+.

avatar rua negundo | 

@MickaëlBazoge

Ah d’accord, je confondais avec les enceintes connectées où la disponibilité se faite de façon progressive.

avatar Lecorbubu | 

Je ne suis pas enthousiasmé en ce qui concerne ces nouveaux services personnellement.

Ça n’apporte rien de plus de ce que l’on pouvait connaître ailleurs, de plus je ne crois pas en ce modèle économique pour la presse. Je met un point d’honneur à rétribuer chacun des médias que j’aime lire car cela me permet normal de payer pour une qualité et pour que les personnes derrière puisse faire tourner leur boutique.

Par ailleurs, Apple devient trop rarement force de proposition et d’innovation sur les marchés qu’elle investit, certaines fonctions ou certaines technologies développées bénéficient encore d’une ingéniosité mais d’année en année ça s’essouffle très clairement.

Heureusement que les produits conservent globalement une qualité de fabrication et d’ergonomie.

avatar Ricobtz | 

Lecteurs et réseaux sociaux. Moui "sa va allez a la sal et apré sa va lire les RS oklm pour apple“ lol RT si t’es d’accor

avatar melaure | 

Impeccable en ciblant comme ça, ils ne risquent pas de me trouver ...

CONNEXION UTILISATEUR