Apple TV+ dans le gruppetto des services de streaming

Mickaël Bazoge |

S'il y avait une année durant laquelle il faisait bon lancer un service de streaming, c'est bien en 20201. Entre les mesures de restriction des déplacements et les confinements, les plateformes avaient à leur disposition des millions de paires d'yeux assignées à domicile. Et elles ont bien profité : selon des données HarrisX et MoffettNathanson relayées par le Wall Street Journal, le nombre d'abonnés américains aux services de SVOD a grimpé de plus de 50% sur un an.

Tout le monde a bénéficié de la vague, de Netflix qui reste largement en tête avec plus de 66,15 millions d'abonnés aux États-Unis, à Prime Video (47,95 millions), en passant par Hulu (34,65 millions) et Disney+ (37 millions), qui appartiennent au même groupe. Du côté d'Apple TV+, l'estimation est de 8,744 millions d'abonnés. Le service d'Apple est le plus généreux en matière d'essai gratuit puisqu'il dure un an pour ceux qui ont acheté un produit éligible du constructeur.

Selon HarrisX, le nombre d'abonnés à Apple TV+ a dû connaitre une chute au quatrième trimestre en raison de l'arrêt de la première année gratuite — bien que la Pomme ait généreusement offert trois mois supplémentaires aux abonnés existants. Et que de nombreux appareils du constructeur se soient retrouvés sous les sapins à Noël, entraînant avec eux de nouveaux abonnements gratuits.

Cette généreuse période d'essai, c'est la première raison pour laquelle les gens sont abonnés à Apple TV+ (pour près de 60 % d'entre eux). À l'opposé, plus de 80 % des abonnés à Netflix paient pour un service dont le prix a augmenté en octobre dernier.

Autre enseignement, Apple a encore beaucoup de pain sur la planche pour s'imposer dans les foyers américains. Le taux de pénétration de la plateforme est de 11%, contre 61% pour Netflix, 47% pour Prime Video, 36% et 31% pour Hulu et Disney+. Même HBO Max, qui s'est lancé fin mai, fait mieux avec un taux de 15%. Il faut dire qu'au niveau du catalogue, Apple TV+ fait toujours pâle figure face aux cadors du secteur (après, on ne parle que de quantité, pas de qualité).

Au-delà, l'étude relève qu'il n'existe pas de guerre du streaming à proprement parler : les services sont complémentaires et les téléspectateurs s'abonnent volontiers à plusieurs d'entre eux. En moyenne, un foyer a accès à 3,1 plateformes SVOD, contre 2,7 il y a un an. Environ trois foyers US sur quatre sont abonnés à au moins un service.


  1. Enfin, à part pour Quibi qui s'est lancé en avril pour mieux se crasher en octobre.  ↩︎


Tags
avatar xavier25 | 

Je ne sais pas quels sont les chiffres en France, mais j’ai changé mes habitudes depuis quelques années je ne regarde plus de live tv (hors sport) et je ne vais plus au cinéma (salles médiocres aux alentours) : je suis abonné à canal, Disney (inclus dans canal), Netflix, Amazon (prime) et curiosity stream (en anglais et pas cher avec de chouettes docs). Ces services sont complémentaires. Bref ça me coute un bras finalement, mais j’adore picorer ça et là. Donc ces chiffres US ne me surprennent pas.

avatar Florian Innocente | 

Presque pareil:

- absolument zéro TV depuis quelques années maintenant (sauf pour les élections et les discours pour annoncer les mesures de confinement 😬). Du coup ça fait un peu mal de recevoir la redevance
- zéro ciné : trop cher et les trucs à voir vraiment -> location iTunes

- Netflix + OCS + Apple TV+ et Arte via l'Apple TV.

avatar louisb | 

Je sais pas pourquoi je sens le destin à la Ping... à voir 🤷🏻‍♂️ 😅

avatar Lecorbubu | 

@louisb

Un an après sa sortie ça sentait déjà le roussi pour Ping, finalement, en comparaison Apple ne s’en sort pas si mal avec son service de streaming...

Après, s’ils conservent l’offre de l’année offerte dès lors qu’on achète un nouveau device ça va nécessairement gonfler artificiellement le nombre d’abonnés au long court... Il serait intéressant d’avoir des chiffres sur le nombre de programme regardés sur cette plateforme. Via l’offre Apple One les niveaux d’inscription à Apple TV+ resteront corrects, permettant ainsi à la firme de ne pas être trop ridicule.

C’est une bonne stratégie d’implantation, le temps que le nombre de créations originales fleurissent, reste à savoir si ils parviendront à s’aligner sur l’envergure d’un Netflix, Amazon Prime ou Disney + ce qui n’est pas une mince affaire...

avatar backingtown | 

Pourtant le service est de qualité avec des séries de très bonne facture, avec une belle prise de risques sur certain thème. Pas gros catalogue mais vraiment plus qualitatif que Netflix ou Amazon en ce moment.

avatar xavier25 | 

@backingtown

De qualité, c’est indéniable. Après les goûts et les couleurs font qu’il n’y a qu’une partie du catalogue qui peut t’intéresser et s’abonner sur la durée alors qu’il n’y a presque rien de neuf c’est pas évident. Je l’ai depuis le début mais ces derniers temps je ne vais plus voir les contenus tv+ tellement j’ai perdu l’habitude d’y trouver quelque chose qui m’intéresse. Un peu comme Disney+ au départ mais qui met le paquet pour avoir des contenus et fidéliser. Bref on verra bien si Apple paye quelques catalogues de contenus pour enrichir son offre ou si c’est
statut quo. J’aurais plus vu des chaînes thématiques Apple autour de la musique, de la photo, du son, de la programmation avec des contenus originaux qui mettent en valeur ses produits et services.
La Apple veut entrer dans un domaine qu’elle ne connaît pas avec ses propres contenus en faible quantité c’est mission impossible.

avatar Terragon | 

@xavier25

Je crois que Apple vise le long terme pour se fabriquer tranquillement un catalogue. C’est ce qui explique l’abonnement gratuit pour un an lorsque les gens achètent un iPhone... cette gratuité cessera le jour où le catalogue sera suffisamment conséquent.

avatar xavier25 | 

@Terragon

Possible... l’avenir nous le dira. Mais en l’état la stratégie d’Apple est assez frustrante.

avatar r e m y | 

@Terragon

Je ne suis pas sûr qu'un catalogue pertinent puisse se constituer avec le temps. Ce qui compte ce sont les nouveautés, renouvelées en permanence. Peu de monde va regarder des "vieilles" séries aussi bonnes soient-elles (vous regardez encore aujourd'hui des séries comme Lost, 24h chrono, X-files, breaking bad...?)

Ça suppose selon moi qu'Apple mette le turbo pour acheter des nouvelles séries ou pour en financer le développement. C'est ce qu'ils font aujourd'hui mais en volume qui me semble bien faible comparativement à Netflix ou Amazon Prime.

avatar Terragon | 

@r e m y

Tu as tout a fait raison, de vieille série n’intéresseront pas les masses. Je pense que plusieurs sont en production mais avec la pandémie cela à mis des bâtons dans les roues de plusieurs joueurs. Mais Apple ne vise pas non plus le même créneau que netflix en terme de grosseur de catalogue. Je pense qu’il veule seulement du contenu de qualité, mais ratisse large actuellement en essayant un peu toute de sorte de production pour voir ce qui plaît ou non.

avatar debione | 

@remy

Ca dépend des séries sans doute... Je me referais bien braking bad et je me tape de temps à autres un x-files qui passe en rediffusion à la TV... Par contre, Lost non merci à reregarder...

Cela dépend des gens, certaines personnes ne comprennent pas pourquoi certain film je les ai vu plus de dix fois... Mais clairement que je reregarde volontiers un film plusieurs fois et pas une série... Question de rythme sans doute, les séries perso je trouve chiant dans le rythme, c'est toujours le même time line, on peut quasi prendre un chrono et si la série dure 20 minutes dire : Il y aura un rebondissement à ce moment la, une action importante à cet autre... J'ai l'impression de revoir sans cesse la même chose depuis 10 ans...

avatar Sgt. Pepper | 

@xavier25

TV+ a surtout souffert de l’impact du Covid: difficile de lancer une telle machine dans ce contexte

avatar Theobalt | 

@Sgt. Pepper

Au contraire il me semble: c’était le moment idéal avec beaucoup plus de disponibilité d’audience qu’en temps normal

avatar Ichigo-Roku | 

C'est pas vraiment le meilleur moment pour se lancer, faut les tourner les séries quand même.

avatar Theobalt | 

@Ichigo-Roku

Hollywood n’a stoppé les tournages que fin décembre et a continué à tourner jusque là.
Au contraire les cinémas étaient fermés et de nombreux films sont partis direct sur les plateformes de streaming.
J’ai l’impression que c’était bien l’année pour lancer une plateforme de streaming, ce que Disney a bien réussi.
Ce n’était en revanche jamais facile de lancer un studio de production from scratch. Même Netflix ne propose pas que du Netflix, il faut bien un fond de catalogue pour être attractif des le lancement sinon il faut être très patient

avatar Sgt. Pepper | 
avatar Theobalt | 

@Sgt. Pepper

Oui, je ne dis pas qu’il n’y a pas eu du tout d’impact sur la production. Mais que le contexte avec un production qui continuait (même si un peu ralentie) mais avec une audience bloquée à domicile a favorisé les service de streaming payants.
Le lancement de Disney est un succès.
Canal ne s’est jamais aussi bien porté.
Netflix et Prime continue leur développement...
Le problème d’Apple pour moi est plus de commencer à partir de rien avec uniquement du contenu Apple.
Tous se sont lancés avant avec un fond de catalogue. (Même Disney a ressortie ses vieux dessins animés)

avatar Morgan 1er | 

En effet, c’est tout l’inverse.

Le problème des productions Apple est double:
-manque de quantité: difficile de rivaliser avec les concurrents qui ont déjà des catalogues et qui, surtout, s’appuient sur des industries monstres qu’ils se sont créées. Netflix, Disney, ce sont des milliards investis en production chaque année. Des milliards, pas des centaines de millions, c’est colossal. Ils ont mis en place tout un écosystème qui leur permet d’abreuver en continu les spectateurs.
- manque de qualité: je sais, les goûts et les couleurs... mais malgré tout, la qualité n’y est pas. Pas en terme de prod, qui est là, mais d’écriture. Les scénarios fonctionnent très moyennement, les critiques vont toutes dans le même sens et ce n’est pas pour rien. C’est moyen au mieux, rien ne sort du lot et on ne voit pas de ligne directrice de dégager encore.

Bref, il y a encore de la route à faire mais la pente est rude. A voir s’ils continuent à moyen/long terme leurs efforts.

avatar webHAL1 | 

@Morgan 1er :

Je pense que c'est un bon résumé, en effet. Mais on peut probablement ajouter comme problèmes :
- manque de disponibilité : le client veut pouvoir accéder au contenu pour lequel il paie depuis n'importe lequel de ses appareils, facilement (comprendre : via une application) et rapidement. Apple TV+ est aux abonnés absents sur un nombre très importants d'appareils. Si le service était exceptionnel, probablement qu'une partie des utilisateurs feraient l'effort de trouver un moyen d'y accéder. Mais c'est loin d'être le cas.
- manque de clarté dans l'accessibilité : pour tenter de masquer la pauvreté du contenu disponible, Apple a mélangé son service TV+ avec l'interface classique de l'Apple TV (qui se positionne comme l'appareil de prédilection pour le consommer). Résultat, même pour un utilisateur aguerri c'est bordélique et peu engageant.

Il sera intéressant de voir si la Pomme continue d'injecter des milliards de dollars dans ce service à l'avenir, ou si elle choisira de le mettre peu à peu au placard. Car Apple est avant tout une machine à générer de l'argent, et un service qui semble surtout avoir été créé pour faire plaisir à un dirigeant de l'entreprise n'y aura pas forcément d'avenir.

avatar Glop0606 | 

A mon avis lorsque la période d’essai va s’arrêter chez pas mal de monde, ça risque de sévèrement chuter. Perso les séries sont vraiment de qualité d’un point technique, choix des acteurs, etc... après c’est quand même très convenu. Je garde seulement Netflix et Amazon (vu que c’est dans prime) et j’ai plus qu’assez. Parfois je me fais un plaisir et j’achète un UHD (tenet un régal visuel😊) et je me rend compte que le streaming est encore très loin du support physique surtout dans les tons sombres et les travelling.

avatar Ichigo-Roku | 

J'ai trouvé pas mal les séries que j'ai pu regarder sur Apple TV+. Par contre rester abonné toute l'année ? Je ne sais pas... Après c'est un peu pareil avec les autres, il n'y a rien d'assez intéressant sur toute une année, un mois par-ci un mois par-là et c'est réglé.

avatar niicoo76 | 

En même temps l’accessibilité à Apple TV + c’est compliqué. J’y ai accès sur mon iPhone, mon iPad, normal. J’allume ma tv je veux lancer une série sur la tv (androïd) et bien impossible. Ça limite quand même une bonne partie de la population sachant que quasiment 100% des télés connectés sont sous androïd tv. Du coup à la fin des 1 an bin je ne renouvèlerai pas mon abonnement.

avatar fanchperon | 

@niicoo76

C’est clair que c’est tout sauf pratique. J’ai une télé sous androïd tv qui a l’appli netflix, celle d’ocs, etc... que je peux en plus utiliser via le chromecast intégré depuis mon iPhone. Mais pas d’appli Apple TV+ dans ma télé pourtant récente que je n’ai pas l’intention de changer juste pour ça.
Par contre avec ma vieille Apple TV 3 (je crois), avec mon abonnement (gratuit!) Apple TV+ ça plante tout le temps, quand ça marche... j’ai pas du tout l’intention de changer non plus mon Apple TV, vu le peu de plus value par rapport à ma télé connectée. Donc, je ne passerai probablement pas à l’abonnement payant... sans même parler de la faiblesse de l’offre, les séries sont très chouettes mais on en a vite fait le tour !

avatar fanchperon | 

Hulu dans la liste c’est un peu un mystère pour moi : c’est dispo dans d’autres pays que les états-unis ? Je comprends pas comment ils atteignent ce score !

avatar banabap | 

@fanchperon

Si tu regardes bien en haut du sondage il y a marqué que c’est un sondage américain.
Donc logique que Hulu soit bien implanté.

En France on aurait sûrement l’équivalent avec canal + ou ocs

avatar pat3 | 

Vous oubliez un peu vite Apple One, qui va stabiliser les abonnements à Apple TV+ assez rapidement. Apple va se fermer fer pour stabiliser et faire monter les chiffres dApple TV+ et d’Apple Arcade grâce aux combinaisons d’Apple One. Et ils ont le temps et le poches pleines pour faire que cette stratégie finisse par fonctionner.

avatar Morgan 1er | 

Si Apple veut continuer, il leur faut des abonnés. Alors oui, l’offre One peut y participer. Mais il n’empêche que la critique, surtout aux US, est déterminante pour l’avenir des fournisseurs de contenus, du gros network à la plate-forme de svod. Et Apple n’a toujours pas un succès en stock. Un vrai succès, qu’il soit critique ou public. Tant qu’ils n’en sortiront pas un, son avenir devra s’inscrire en pointillés.

avatar debione | 

@Morgan 1er:

Vous avez sans doute raison, et je ne suis pas sur que le guide-line d'Apple dans le domaine soit bon. Dans le sens ou il n'est pas toujours facile de sortir des choses qui plaisent (qui crochent le public) en ayant la contenance que demande Apple... Sur ce point, Disney est déjà présent et bien plus connu... Trop léché, trop convenu... trop Apple quoi...

Peut-être qu'en sortant un film sur la prostitution dans les chinatown d'Amérique serait très accrocheur, mais jamais ils ne pourront faire cela...

avatar Morgan 1er | 

Je ne sais pas si c’est une question de style trash à tout prix. Tout le monde attend Apple là-dessus depuis le début mais la qualité ne se mesure pas au nombre de tabous traités ou à la quantité de peau visible à l’écran.

Et Apple a montré qu’elle était capable d’aborder des sujets durs (la maladie dans sa série spatiale, le sexe et le sang dans See, la mort d’un enfant dans celle avec le procureur et son fils, etc). Netflix a explosé aux yeux du grand public avec House of Cards qui n’est pas spécialement trash, juste de qualité (oui, on parlera que des 2 premières saisons)(et oui, c’est un remake mais quand même).

Donc à eux de se bouger pour faire un produit qui change la donne. Mais tant qu’ils n’auront pas défini clairement leur ligne éditoriale, ce sera compliqué. Car taper dans tous les sens comme ils le font actuellement, ça ne mènera à rien je le crains.

CONNEXION UTILISATEUR