Assistant vocal



GoogolPlex : Siri éteint la lumière et démarre la voiture

Siri, l’assistant vocal des iPhone et iPad, est limité à quelques commandes imaginées par Apple. On peut faire des recherches sur internet, interagir avec des fonctions de base du téléphone, mais on ne peut même pas contrôler la musique sans passer par l’application d’Apple et on ne peut surtout pas l’enrichir de fonctions supplémentaires.

Quatre étudiants de l’université de Pennsylvanie ont pourtant trouvé un moyen bien astucieux d’enrichir Siri avec des commandes personnalisées. Ils n’en sont pas à leur coup d’essai, puisqu’en 2011, ils étaient déjà les auteurs de SiriProxy (lire : Une astuce pour émanciper Siri). Ce hack était toutefois très contraignant, puisque toutes les requêtes passaient par leur serveur.

Leur nouvelle solution, nommée GoogolPlex est à la fois beaucoup plus légère et très simple à installer. Il suffit d’ajouter un proxy à la connexion Wi-Fi du terminal utilisé et on peut utiliser le service. Désormais, en ajoutant "Google Plex" à ses requêtes, on peut faire d’autres choses avec Siri. Comme éteindre les ampoules Hue que l’on a installées chez soi, contrôler la lecture dans Spotify ou même démarrer sa Tesla.

Par défaut, GoogolPlex gère les ampoules de Philips, Spotify, le thermostat connecté Nest et les voitures de Tesla. La force du système toutefois, c’est qu’on peut l’enrichir : les développeurs peuvent se greffer à l’API proposée par les quatre étudiants, mais on peut même créer ses propres commandes. En contrepartie, il faudra s’enregistrer pour utiliser le service, mais aussi faire confiance au serveur par lequel transitera une partie des requêtes de Siri. Ajoutons que tout se fait dans le navigateur, ce qui ralentit un peu les opérations, et que l’ensemble est limité à l’anglais pour le moment.

Malgré tout, la performance mérite d’être saluée et ce service bricolé pourrait devenir quelque chose d’important si ses concepteurs parviennent à rassembler suffisamment de services tiers. D’ici là, rendez-vous à cette adresse sur votre appareil iOS et suivez les instructions pour enrichir Siri. Ajoutons qu’une application est envisagée pour éviter le passage dans Safari, mais on ne sait pas si Apple l’approuvera. Si les détails techniques vous intéressent, toutes les explications sont disponibles.

[Via : Engadget]



BlackBerry travaille sur son propre assistant vocal

Apple et Google ont déjà chacun leur assistant vocal, Microsoft travaille d’arrache-pied pour développer le sien (lire : Cortana, le "Siri-like" de Microsoft pour Windows), mais ils seront bientôt rejoints par un nouveau venu. En effet, BlackBerry travaille sur sa propre version et une première version bêta de la mise à jour 10.3 de son système mobile circule déjà sur internet.

Les premiers testeurs de cette version découvrent une nouvelle interface dans l’air du temps, comprenez que les designers de BlackBerry ont rejoint iOS 7 et Android en optant pour une interface beaucoup plus plate qu’avant. Les boutons ont cédé leur place à du texte et l’entreprise canadienne utilise également des couleurs vives par touches, dans des interfaces généralement plus sobres.

Le plus intéressant toutefois, c’est le module de recherche qui fonctionne désormais par la voix. Comme on peut le voir dans cette vidéo (à partir de 4 min 10 s), la fonction n’est pas encore au point, si bien que l’on ne sait pas exactement quelles seront ses fonctions. BlackBerry ira-t-il aussi loin qu’Apple en offrant un moyen d’interagir avec le téléphone et certaines applications ? Ou bien s’agira-t-il simplement d’un autre moyen de chercher sur internet ? Difficile de le savoir pour le moment, mais on sait au moins une chose : les BlackBerry devraient, eux aussi, avoir un assistant vocal.

[Via : Engadget]



Siri n’aime pas les autres intelligences artificielles

Apple a toujours tenu à donner une certaine humanité à Siri, son assistant vocal intégré à tous ses appareils mobiles. S’il ne s’agit pas d’un assistant intelligent, il se distingue en répondant avec humour à certaines requêtes, surtout dans sa version américaine. Comme l’a repéré Buzzfeed, le constructeur a prévu quelques réponses originales si on lui pose des questions au sujet de Her.

Dans ce film réalisé par Spike Jonze (Dans la peau de John Malkovich, Max et les Maximonstres) et qui sortira en mars en France, le héros tombe amoureux de l’intelligence artificielle de son ordinateur. Her se déroule dans un futur proche où les progrès en matière d’IA sont fulgurants et où un ordinateur peut non seulement répondre, mais aussi apprendre au contact d’un humain.

Siri en est encore bien loin, ce qui ne l’empêche pas de se moquer de cet assistant qu’il qualifie de purement fictionnel et même de mauvais représentant du genre…



Recherche Google parle français

Recherche Google [3.1.0 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 32,7 Mo – Google, Inc.] parle dorénavant le français, l'allemand et le japonais, en plus de l'anglais qui est disponible depuis plus d'un an (lire : Recherche Google se prend pour Siri).

Avec cette mise à jour effectuée sur les serveurs de Google, on peut dorénavant poser des questions à l'oral en français et le moteur de recherche s'efforce d'y répondre dans la même langue. Le moteur de recherche exploite à fond son Knowledge Graph, un « graphe de connaissance », pour répondre aux questions qu'on lui pose (lire : Google Knowledge Graph : cap sur Wolfram Alpha). À la question « Qui est le président français ? », une voix féminine répond « François Hollande » et la page classique de résultats est affichée. Dans cet exemple, l'application de Google s'en sort mieux que Siri qui renvoie seulement vers la page Wikipedia du président de la République.

Recherche Google vs Siri

En revanche, Siri prend l'avantage quand on demande les « résultats du foot ».

Les deux services font jeu égal pour les requêtes « résultat du PSG » et « météo de demain ».

Siri a bien sûr l'avantage d'être intégré au système, et donc de pouvoir communiquer avec les apps, mais Recherche Google est plus rapide et sait répondre à des questions plus sophistiquées (Qui est untel ? Quelle est la taille de telle chose ? Quelle est la distance entre un point A et un point B ?). En somme, ce sont des systèmes complémentaires, qui pourraient faire ensemble un excellent service, si seulement ils pouvaient être associés.



Cortana, le "Siri-like" de Microsoft pour Windows

Après Siri sur iOS et Google Now sur Android, la firme de Redmond teste actuellement un assistant intelligent pour Windows Phone. Baptisé Cortana en référence au personnage du jeu Halo, le logiciel devrait permettre à l'utilisateur d'interagir avec son smartphone grâce à la commande vocale.

La mise à jour 8.1 de Windows Phone pourrait bien embarquer le nouvel assistant personnel de Microsoft. Sous le nom de code Cortana, le logiciel serait ni plus ni moins qu'un équivalent à Siri destiné aux terminaux mobiles Windows. Microsoft a déjà une commande vocale mais assez classique sur Windows Phone.

Techniquement, la commande vocale déjà présente sera exploitée pour, entre autres, consulter la météo, ses notifications et les événements de son agenda. Le programme se veut central et devrait également utiliser les informations de localisation ainsi que le Bluetooth. Cortana ne devrait d'ailleurs pas se cantonner aux mobiles et intégrer Windows sur PC ainsi que la Xbox One.

Actuellement à l'essai, quelques captures d'écran laissent penser que l'assistant personnel Cortana sera prochainement opérationnel.

Tout comme son homonyme de la saga Halo, Cortana sera donc un logiciel capable d'apprendre et de s'adapter. Pour cela, Microsoft s'appuie sur une technologie d'apprentissage automatique et les ressources de son moteur de recherche Bing.

« Notre interface sera très personnelle, basée sur les avancées de l'intelligence artificielle et le cloud. Notre programme prendra en charge l'ensemble de nos services essentiels et pourra répondre aux demandes des utilisateurs, voire anticiper leurs requêtes », explique Ballmer.

En résumé, l'idée est évidemment d'aller plus loin que ce qui existe déjà, pour arriver à faire communiquer entre eux différents services et appareils connectés. Reste à voir si le résultat final sera à la hauteur.

[Source : ZDNet]



Mindmeld : l'assistant vocal qui écoute vraiment

Siri a fêté récemment sa première année, comme l'assistant vocal d'Apple n'a cessé de le claironner hier. Sorti en octobre 2011 en même temps que l'iPhone 4S, cet outil prometteur n'a pas beaucoup évolué en un an. Même s'il a gagné quelques fonctions avec iOS 6, il reste toujours aussi contraignant et exige toujours que l'on formule correctement une requête pour la comprendre.

Merci Thomas pour la capture

Mindmeld est le nom d'un nouveau projet qui s'annonce très prometteur. Son principe est à nouveau de concevoir un assistant vocal, mais qui se fait beaucoup plus discret que Siri. Cet assistant ne parle pas, mais il écoute en permanence. Quand il détecte un mot, une idée ou un nom propre, il cherche sur Internet des informations en lien avec ce qu'il a détecté et les affiche.

Pour présenter une utilisation réelle de Mindmeld, ses concepteurs ont développé une application iPad qui permet de discuter à plusieurs. Comme avec FaceTime ou un autre logiciel de VoIP, vous invitez vos amis à participer à une discussion. L'assistant vocal analyse en permanence ce qui se dit et affiche des informations associées avec le sujet en cours. Chaque participant à la conversation a droit à une analyse de ce type, mais l'application facilite le partage d'éléments, comme le montre cette vidéo.

On est encore loin des œuvres de science-fiction et des vraies intelligences artificielles, mais Mindmeld s'en rapproche un petit peu. Au fond, son principe de base n'est pas si différent de celui de Siri, mais son fonctionnement change tout : l'utilisateur n'a pas à s'adresser de manière spécifique à la tablette, tout se fait de manière automatique et transparente. Du moins, sur le papier : il faudra voir comment se comporte ce nouveau venu dans la vraie vie et cet assistant est manifestement incapable de comprendre autre chose que l'anglais.

[Via : The Verge]



Un coup de turbo pour le Siri d'Android

D'une phrase lapidaire, le Wall Street Journal indique que Google est en train de donner un coup d'accélérateur au développement de son Siri maison : « Google, quant à lui, a avancé le lancement de son propre concurrent à Siri qui fonctionnera sur les terminaux Android, ont indiqué des sources proches du dossier. »

Depuis plusieurs mois il se murmure que Google travaillerait à un assistant vocal comparable à Siri pour son OS mobile. Un mystérieux « Projet Majel » était évoqué à la fin de l'année dernière (lire : Majel, le Siri de Google), avant d'être remplacé par la rumeur d'un assistant vocal tout simplement nommé « Assistant ». Le lien entre ces deux éléments n'est pas démontrable, mais une chose est sûre, Google s'active dans ce domaine.

Rien ne dit en revanche si l'augmentation de la cadence pourra permettre une présentation lors de Google I/O qui débutera dans moins de 10 jours.

Samsung n'a pas attendu la firme de Mountain View pour proposer un assistant vocal — baptisé S Voice — à son porte-étendard, le Galaxy SIII. Signe que le temps presse pour Google ?

Sur le même sujet :
- Le Siri de Google dévoilé au quatrième trimestre ?



Le Siri de Google dévoilé au quatrième trimestre ?

2011 a été l'année du social pour Google, 2012 sera l'année de l'assistant… Voilà comme TechCrunch résume la stratégie du géant de l'internet.

Alors qu'Andy Rubin s'était montré initialement assez sceptique sur Siri (lire : Andy Rubin sceptique au sujet de Siri et de Metro), il semble que Google travaille depuis plusieurs mois sur un assistant maison. Connu dans un premier temps sous le nom de code de Majel (lire : Majel, le Siri de Google), le projet finalement s'appellerait "Assistant".

Il n'est pas tout à fait clair si Assistant est la suite de Majel ou un projet repris de zéro. Majel était une initiative Google X - le laboratoire de recherche et développement avancés de la firme de Mountain View - alors qu'Assistant est l'œuvre de l'équipe de développement d'Android.

Quoi qu'il en soit, Google a toutes les cartes en main pour réaliser quelque chose de très intéressant. La reconnaissance vocale fonctionne de manière remarquable sur Android. De plus, Google compte dans ses rangs de nombreux spécialistes sur le sujet, à commencer par Mike Cohen, le créateur de Nuance.

Le fonctionnement d'Assistant se décomposerait en trois étapes. La première consiste à rendre les bases de connaissance compréhensibles et exploitables par un ordinateur. La seconde a pour objectif d'ajouter une couche de personnalisation afin de retourner des résultats plus appropriés pour chaque utilisateur. Pour y parvenir, Google s'appuierait sur certaines informations de Google+ ainsi que sur l'usage que fait l'internaute des boutons +1. Enfin, la troisième étape est de mettre au point un moteur de recherche vocal, qui chercherait davantage à vous fournir des réponses que des résultats.

Google espère être en mesure de dévoiler Assistant au quatrième trimestre.

Sur le même sujet :
- Demain, Siri partout ?



Cluzee : un assistant vocal pour Android

Cluzee ambitionne de devenir votre assistant personnel. À la manière du Siri d'Apple, cet utilitaire sait répondre à des questions et aide l'utilisateur à organiser ses journées.

La reconnaissance vocale et les capacités de discussion avec Cluzee sont plus limitées que pour l'assistant vocal créé par Apple, mais cet outil va plus loin sur d'autres points. Demandez-lui les rendez-vous à venir et Cluzee vous fera une liste et n'hésitera pas à recommander un itinéraire si vous êtes en voiture. Réservez un restaurant et l'assistant préviendra automatiquement votre femme et ajoutera un statut sur votre compte Facebook (on imagine qu'il est possible de désactiver ces fonctions).

cluzee

Pour l'heure, Cluzee prend la forme d'une application Android, d'ores et déjà en ligne dans l'Android Market. L'éditeur entend toutefois proposer une version en ligne, accessible depuis n'importe quel navigateur, mais aussi une application iPhone.

[Via : BGR]