Fermer le menu

hp

Toute l'actualité sur hp

HP : un stylet ultrason pour deux tablettes Android

| 21/01/2015 | 09:18 |  

Les tablettes HP ont rarement été au centre de l'attention et pour cause : la famille Slate se destine surtout aux entreprises et aux professionnels. Les deux nouveaux modèles émargent eux aussi dans cette catégorie, mais pour l'occasion le constructeur a mis à profit plusieurs technologies dignes d'intérêt. L'écran de 7,9 pouces (2 048 x 1 536) de la Pro Slate 8 bénéficie ainsi d'un revêtement protecteur en Gorilla Glass 4, lancé en fin d'année dernière.

La Pro Slate 12 de 12,3 pouces comporte une définition moins importante de 1 600 x 1 200 (163 ppp), mais elle exploite une technologie originale : le stylet Duet Pen (compatible avec le modèle de 7,9 pouces) émet un ultrason mesuré et analysé par la tablette qui intègre plusieurs microphones. Ce système, développé par Qualcomm, permet d'écrire ou de griffonner ailleurs que sur l'écran de l'appareil (il est même possible d'en remplacer la pointe par une bille d'encre) : la tablette sera en mesure d'enregistrer le texte ou le croquis de l'utilisateur. Le périphérique est fourni avec les deux Slate. Rappelons qu'Apple aurait en projet de lancer un iPad Pro de 12 pouces, et qu'un stylet pourrait être de la partie (lire : Pourquoi Apple doit se (re)mettre au stylet).

Les nouvelles tablettes de HP fonctionnent avec un processeur Snapdragon 800 quatre cœurs, 2 Go de RAM, un capteur photo de 8 mégapixels à l'arrière, de 2 mégapixels à l'avant. Android 4.4, avec des applications spécifiques à HP, est le moteur sous le capot. Ces deux appareils proposent un affichage en 4:3, le ratio de l'iPad, de la Nexus 9 de Google, et sans doute des futures ardoises Galaxy Tab de Samsung. Les prix débutent à 449$ pour la Slate 8, à 569$ pour la Slate 12.

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Palm revient d'entre les morts

| 31/12/2014 | 13:30 |  

Palm ne veut décidément pas mourir. LG recycle ainsi webOS pour ses téléviseurs (la version 2.0 du système d'exploitation sera en démonstration durant le CES la semaine prochaine), mais la marque Palm était toujours propriété de HP, qui avait racheté le créateur du Pré en 2010… avant d'en abandonner tout développement en août 2011. Si le système d'exploitation a été revendu à LG, HP conservait donc la marque Palm elle-même. Du moins, jusqu'à il y a peu. Un mystérieux site web, mynewpalm.com, est apparu en ligne, affichant un simple logo Palm et les mentions « Smart move, coming soon ».

Il se trouve que Smart move est le slogan d'Alcatel OneTouch, une marque détenue par le chinois TCL qui fabrique des téléphones et des smartphones d'entrée de gamme sous Android. D'après les recherches menées par le site webOSnation, il se trouve que HP a, le 31 octobre dernier, transféré la marque Palm (qui reste techniquement une filiale de HP) à Wide Progress Global Limited, une coquille représentée par Nicolas Zibell; celui-ci n'est autre que le président de la branche US de TCL et d'Alcatel OneTouch. Il détient maintenant le logo, la marque commerciale et le nom de Palm.

Au delà de ces transferts de propriété, quels sont les projets d'Alcatel OneTouch avec Palm ? Impossible de connaître les projets du groupe, mais on peut imaginer le lancement d'une gamme de smartphones Palm… même si on aura du mal à concevoir de nouveaux mobiles Palm sous Android, l'OS de prédilection d'Alcatel. Le constructeur pourrait aussi troquer son nom actuel, peu connu aux États-Unis, pour celui de Palm qui évoque toujours une image de qualité et d'innovation.

> Accéder aux commentaires

Les terminaux webOS bientôt privés de nuage

| 16/10/2014 | 14:15 |  

Les derniers fidèles de webOS vont bientôt voir s'envoler la plupart des services Internet associés à leur terminal. HP a annoncé l'arrêt pour le 15 janvier de l'App Catalog ainsi que le support logiciel pour les smartphones et tablettes encore en activité.

Cela veut dire, plus de téléchargement d'apps ou de mises à jour, plus de restauration système possible non plus, ni de récupération de mot de passe ou d'installation d'un nouvel appareil. On se contentera de l'utiliser en croisant les doigts pour que tout aille bien. Sachant qu'HP a stoppé le développement de terminaux webOS il y a déjà trois ans, le nombre de personnes concernées a certainement bien décru depuis, d'autant qu'elles étaient peu nombreuses à la base (lire aussi HP a gâché des milliards dans Palm et webOS).

webOS est entre temps passé chez LG, trimbalé entre les téléviseurs d'abord et plus récemment sur de possibles montres… alors que le fabricant est déjà engagé sur Android Wear (lire LG est en train de tuer (encore) webOS & webOS : après les téléviseurs, LG prépare des montres connectées). L'agonie de webOS se poursuit.

webOS à l'époque des belles promesses d'HP

> Accéder aux commentaires

Des montres haut de gamme chez OnePlus et HP

| 01/08/2014 | 14:24 |  

Après le succès de son One, le constructeur chinois OnePlus devrait se lancer sur un nouveau marché, celui des montres connectées. Le périphérique a été aperçu en fuite et à en croire les documents (impossibles à authentifier), il semble bien que le fabricant ait mis les petits plats dans les grands. De forme circulaire à la manière de la Moto 360, cette montre embarque un écran OLED protégé par une coupe de saphir synthétique — voilà qui n'est pas sans rappeler les rumeurs d'une certaine iWatch, mais l'usage de ce revêtement est assez courant dans le secteur de l'horlogerie.

La bordure autour de l'écran est en titane, tandis que le bracelet intègre une batterie flexible que l'on devrait pouvoir recharger par induction, grâce à la technologie QI. Le bracelet ne devrait donc pas être remplaçable. Cette idée n'est pas sans rappeler le brevet iTime d'Apple où le bracelet joue là aussi un rôle central. En revanche, on ignore le système d'exploitation (Android Wear ?).

Il reste encore à OnePlus à annoncer sa montre connectée et surtout son prix. Le constructeur a marqué le coup avec un One aux performances haut de gamme vendu à vil prix. Au vu des technologies et des matériaux impliqués dans cette smartwatch, il paraît difficile de tenir un tel modèle économique.

De son côté, HP ne compte pas laisser passer le train des montres intelligentes sans réagir. Le constructeur américain a noué un partenariat avec le distributeur Gilt et le designer Michael Bastian afin de développer un produit qui ressemble là aussi à une vraie montre. De fait, celle-ci arbore un cadran circulaire de 44 mm dans un boîtier en acier. Les fonctions connectées (notifications, contrôle de la musique), dont on ignore comment elles seront intégrées, sont développées par HP. Agnostique, le fabricant va les proposer aux utilisateurs d'iPhone et de smartphones Android.

Quatre bracelets interchangeables seront proposés (silicone noir, cuir, nylon ainsi qu'une édition spéciale en noir). Pour le reste, on ignore à peu près tout de ce...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

HP : une tablette Android à 99$

| 22/05/2014 | 15:40 |  

HP n'a pas vraiment marqué les esprits avec sa gamme de tablettes Slate, dont le design quelconque et les performances dans la moyenne ont du mal à accrocher l'intérêt (lire par exemple La HP Slate 2 devrait faire un flop). Mais le constructeur américain — qui s'est relancé sur le marché du smartphone en visant les pays émergents — ne cherche pas nécessairement l'effet de mode. Preuve encore ce jeudi avec l'annonce d'une nouvelle tablette, la HP 7 Plus, dont le principal mérite est son prix.

À 99$, cette ardoise passe sous le seuil psychologique des 100$ (étrangement, l'appareil coûte 119 euros en France). Pour ce tarif, il ne faudra évidemment pas s'attendre à un produit très puissant : l'appareil est motorisé par un processeur Allwinner A31 (quatre coeurs cadencés à 1 Ghz) secondé par un GPU Power VR SGX544MP2 et 1 Go de RAM. On trouvera également 8 Go de stockage, un slot microSD, des capteurs photo de 2 mégapixels à l'arrière et 0,3 mégapixel à l'avant, un port micro USB 2.0 ainsi qu'une batterie d'une capacité de 2 800 mAh (5 heures d'autonomie annoncée).

Quant à l'écran de 7 pouces, il faudra se contenter d'une résolution de 1 024 x 600. Mais à 99$, cela compose une tablette sous Android 4.2.2 qui pourra éventuellement satisfaire les besoins de consommateurs peu exigeants.

> Accéder aux commentaires

webOS : l'interface Mochi disponible en open source

| 07/04/2014 | 09:29 |  

En 2011, les équipes en charge de webOS chez HP planchaient sur de nouvelles tablettes et une refonte de l'interface graphique du système d'exploitation inventé par Palm, propriété du constructeur américain depuis avril 2010. Ces beaux projets ont été tués dans l'oeuf en août 2011, lorsque le PDG d'HP de l'époque, Leo Apotheker, a mis un terme (prématuré, pour beaucoup) à cette aventure (lire : Les prototypes méconnus de Palm/HP).

Clic pour agrandir
Clic pour agrandir

Mais une poignée d'ingénieurs a tenu à poursuivre le développement de Mochi, le nom du nouveau design de webOS. Avant iOS 7, Mochi inaugurait une interface « plate » et allégée, mettant le contenu en avant, que certains ont pu qualifier de plus élégant que la révision d'iOS menée par Jony Ive. Outre le réaménagement graphique, Mochi intègre un système de panneaux coulissants original faisant écho au multitâche au coeur de webOS.

Tout cela n'était connu pour le moment que sous la forme de captures écran. L'équipe a décidé d'en faire profiter la communauté open source, puisque le code source de Mochi est disponible au téléchargement. Les développeurs intrépides pourront s'en emparer pour continuer le travail et le peaufiner, ou simplement réutiliser certains éléments dans leurs projets. Les ingénieurs de Mochi n'ont pas fait les choses à moitié puisque le code est documenté, et l'on y trouvera même des éléments graphiques ainsi que des exemples prêts à l'emploi ou presque.

Quant à webOS, l'OS vit encore au sein d'une famille de téléviseurs lancée par LG durant le CES, en janvier dernier. L'interface de ces smart TV a été une des sensations du salon de Las Vegas, mais actuellement le constructeur n'a pas encore lancé la commercialisation de ces produits (lire : LG présente webOS TV).

[Via : T...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

HP vend ses brevets Palm à Qualcomm

| 24/01/2014 | 16:29 |  

HP a vendu à Qualcomm un portefeuille de 2 400 brevets qui comprend notamment la propriété intellectuelle de Palm. C'est la fin de l'histoire de Palm chez HP.

Le numéro deux du PC a vendu les dernières reliques du fabricant de smartphones qu'il avait acheté en 2010. Parmi les 1 400 brevets américains et 1000 autres déposés dans d'autres pays, se trouvent ceux de Palm.

Qualcomm explique que cette acquisition lui permet « de renforcer et diversifier [son] portefeuille de brevets » afin d'enrichir ses licences. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué.

HP avait acheté Palm pour 1,2 milliard de dollars. Seulement un an et demi après cette acquisition, le constructeur de PC a abandonné webOS, le système de Palm. webOS est maintenant dans les mains de LG qui va commercialiser des téléviseurs qui en seront équipés.

Sur le même sujet :

[Via : Engadget]

> Accéder aux commentaires

HP se relance dans le (très gros) smartphone

| 15/01/2014 | 14:28 |  

HP revient dans le smartphone en faisant un crochet par l'Inde, avec deux phablettes sous le bras. Le géant du PC va lancer le mois prochain dans le pays les Slate 6 et Slate 7 VoiceTab. Des tablettes Android (v.4.2) de 6" (720p) et 7" (1280x800), compatibles 3G et utilisables comme téléphone. Avec ces deux diagonales, ces tablettes prennent en tenaille la Galaxy Mega de 6,3".

Elles utiliseront un quad-core de marque non précisée, deux logements pour cartes SIM, et 16 Go de stockage avec le renfort d'une carte SD au besoin pour passer à 32 Go. Ces deux tablettes noires, entourées d'un épais filet doré n'ont pas encore de prix, mais elles devraient être relativement abordables.

HP a choisi l'Inde pour trois raisons principales : la marque est bien installée avec ses PC ; les clients passent moins par les opérateurs pour l'achat de leurs terminaux et les tests menés auprès d'utilisateurs ont été concluants. La concurrence y est certainement aussi moins forte que dans d'autres pays avec des marques plus fortes, comme Samsung. HP ne dit rien sur la possible diffusion de ces tablettes dans d'autres pays, mais la gamme est amenée à se développer.

Toucher pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Les prototypes méconnus de Palm/HP

| 03/01/2014 | 15:55 |  

Alors que webOS devrait revenir au CES dans un téléviseur LG, des prototypes d'appareil et d'interfaces pour ce système sont réapparus. Ils donnent une idée de ce sur quoi HP travaillait avant qu'il ne cède à LG une large partie de ce qu'il avait acheté avec Palm.

L'article de The Verge détaille quelques développements datant de 2011/2012. Des documents internes montrent par exemple qu'HP avait été pris par surprise par l'annonce de l'iPad 2 en mars 2011. Une tablette qui s'était considérablement amincie comparée au premier modèle, et qui allait rendre l'épais TouchPad sous webOS de l'été 2011 plus anachronique encore.

HP se donna comme objectif de développer à marche forcée un nouveau TouchPad pour la fin 2011, une version qui soit tout à la fois compatible 4G, plus fine et plus légère. Car Samsung aussi allait dans ce sens d'une plus grande finesse, en réponse à Apple. Un autre modèle avec écran de plus haute définition fut aussi programmé pour le premier trimestre 2012, date à laquelle Apple lancera l'iPad Retina. Aucune de ces tablettes HP ne vit le jour.

Sur le front des smartphones, HP avait "Mako", un prototype doté d'un écran uniquement tactile, avec surface vitrée au dos comme l'iPhone, une bonne définition, la 4G et le chargement sans fil comme les Pre. Le prototype obtenu par The Verge montre des lignes angulaires et une belle épaisseur, mais ses caractéristiques étaient données comme similaires à ce qu'HTC proposa avec son One X. Toutefois, le développement de ce modèle ne serait pas allé très loin.

Autre projet qui rappelle cette fois les Surface et plus généralement les tablettes auxquelles on branche un clavier : "Twain". Développé durant la période de sortie de l'iPad 2, il entendait se positionner comme le « portable de l'avenir ». Chose que Microsoft tente aujourd'hui avec ses Surface, en essayant de démontrer que les iPad ne sont pas des outils de productivité. On aurait utilisé ce "Twain" en faisant glisser son écran tactile vers le haut pour révéler le clavier. Cet appareil aussi devait adopter les nouvelles lignes, avec un châssis plus anguleux.

En parallèle à ce qui se préparait sur du matériel, l'équipe logicielle travaillait à une refonte de webOS prévue pour 2011. Portant le nom de code "Eel", elle mettait en place un principe de panneaux contextuels (voir la vidéo).

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

HP reviendra sur le marché des smartphones avec une "expérience différente"

| 01/07/2013 | 17:12 |  

Le marché des smartphones est trop important pour ne pas retenter son coup. Voici en substance ce qu'a déclaré Yam Su Yin, dirigeante chez HP dans la région Asie-Pacifique, à The Indian Express.

Après l'immense fiasco Palm de 2010-2011, HP ne s'est pas remis en selle sur le marché en pleine croissance des smartphones. Mais ce n'est qu'une question de temps, a indiqué Yam Su Yin : « La réponse est oui [un smartphone est prévu] mais je ne peux pas donner de calendrier. Ce serait stupide que de dire non. HP doit être dans le match. »

Une déclaration qui n'est pas surprenante, Meg Whitman, la PDG de l'entreprise, était allée dans le même sens l'année dernière (lire : HP veut et doit revenir dans le smartphone).


Slate 7, la banale tablette Android de HP

Démantelé, il ne reste quasiment plus rien de Palm chez le numéro un du PC. Selon Yam Su Yin, le constructeur a toujours la capacité d'innover sur le smartphone : « Quand vous êtes en retard, vous devez créer un ensemble de propositions différentes. Il y a toujours des choses qui peuvent être faites. Ce n'est pas trop tard. Quand HP sortira son smartphone, il offrira une expérience différente. » Espérons pour HP que cette différence soit plus marquée que sur la très générique tablette Android Slate 7...

[Via The Next Web]

Sur le même sujet :
- La vente de Palm à HP a été du « gâchis » pour Rubinstein

> Accéder aux commentaires

Pages