Fermer le menu

voiture

Toute l'actualité sur voiture

Ford adoptera CarPlay et Android Auto

| 12/12/2014 | 15:45 |  

Ford a présenté son nouveau système multimédia embarqué qui change du tout au tout. Basé actuellement sur Windows Embedded, la prochaine version reposera sur QNX, le système de BlackBerry.

95 % des voitures Ford vendues aux États-Unis cette année étaient équipées du système Sync, a indiqué le constructeur à CNET. Compte tenu du changement d'architecture, ces véhicules ne pourront pas être mis à jour vers Sync 3. Les voitures qui embarqueront ce système sont prévues pour l'année prochaine.

Sync 3 dispose de toutes les fonctions classiques : appels téléphoniques, lecteur musical, GPS, reconnaissance vocale... Ce qui ne l'empêchera d'être compatible avec CarPlay et Android Auto, qui proposent grosso modo la même chose, mais en lien avec un smartphone.

« Nous voulons que ce soit "agnostique" au niveau du terminal. Nous ne voulons pas que la décision d'achat sur une voiture à 30 000 $ soit guidée par un smartphone à 200 $ », explique Ford. Pas un mot en revanche sur une compatibilité avec Windows in the car, l'équivalent de Microsoft dont on n'a pas de nouvelles depuis sa présentation en avril, il est vrai. Le constructeur n'a pas précisé ses plans pour la France.

> Accéder aux commentaires

Volvo généralise le contrôle de ses voitures par un iPhone

| 26/08/2014 | 10:00 |  

L’an prochain, Volvo ne sortira aucun véhicule qui ne pourra pas être contrôlé à distance, depuis son smartphone. Tous les nouveaux modèles prévus pour 2015, que ce soit les berline S60 et S80, les break V60 et XC70 ou encore le tout-terrain XC60, seront équipés en standard du système Sensus Connect. Jusque-là proposé en option, ce module ajoute une connexion permanente à internet qui procure au conducteur quelques services d’assistance ou de suivi de véhicules en cas de vol.

Mais ce qui nous intéresse plus particulièrement, c’est que ce même module est accompagné d’une application iOS. Volvo On Call [2.2.2 – Français – Gratuit - Volvo Car Corporation] permet de contrôler divers aspects de la voiture, comme la fermeture des portes. On peut débloquer le véhicule à distance, mais aussi vérifier que les portes sont bien fermées. Contre le vol, l’application enregistre en permanence la position du véhicule et le localise sur une carte, pour le retrouver facilement.

Ce n’est pas tout : si vous avez perdu votre voiture sur le parking, vous pouvez la faire klaxonner et allumer ses feux depuis l’iPhone. Et mieux encore, si l’option ad-hoc est présente, vous pouvez programmer le chauffage du moteur et de l’habitacle pour partir immédiatement quand l’heure est venue. Une fonction très utile dans les contrées septentrionales, mais qui pourrait aussi être agréable plus au sud…

Volvo fait partie des constructeurs les plus en pointe sur cette idée d’enrichir l’utilisation d’une voiture grâce à nos smartphones. Récemment, on apprenait aussi que les Tesla — véhicules systématiquement connectés — allaient aussi être contrôlées depuis un iPhone, y compris pour démarrer la voiture (lire : Un iPhone et Touch ID pour démarrer votre voiture ?). Volvo ne va pas aussi loin, mais les fonctions proposées en standard sur les nouvelles gammes seront sans conteste bien utiles pour les heureux propriétaires.

Rappelons que Volvo est aussi l’un des trois constructeurs à avoir annoncé CarPlay en même temps qu’Apple. La première voiture à bénéficier de cette fonction est le nouveau SUV XC90 qui se dévoile progressivement, mais qui n’est pas encore commercialisé.

> Accéder aux commentaires

Navdy propulse votre voiture dans le futur

| 07/08/2014 | 11:39 |  

Navdy est un nouvel accessoire qui facilite l’utilisation d’un smartphone dans la voiture. Comme quelques autres produits avant lui, ce nouveau-venu repose sur le principe des affichages tête-haute pour déporter les informations apportées par le smartphone en Bluetooth ou en Wi-Fi. Contrôlé par votre voix, ou simplement par votre main, il se distingue aussi sur plusieurs points importants.

Navdy fonctionne par la projection d’informations sur le pare-brise d’une voiture, ce qui donne l’illusion que les informations sont sur la route elle-même. Le procédé n’est pas nouveau et il commence même à se généraliser sur les véhicules haut de gamme, mais ce qui fait la différence ici, c’est l’interface. L’appareil tourne sous une version personnalisée et extrêmement allégée d’Android pour recueillir et présenter les informations importantes.

On peut avoir les informations envoyées par le GPS, mais aussi l’identifiant d’un appel, ou encore des contrôles musicaux. Mieux, le Navdy peut aussi exploiter certaines données apportées par le véhicule lui-même. L’appareil est alimenté par le connecteur OBD II présent dans tous les véhicules sortis ces quinze dernières années. Ce connecteur apporte de l’énergie, mais aussi des informations, comme la vitesse, la quantité d’essence restante ou encore des alertes de maintenance à effectuer.

L’interface de Navdy semble simple et soignée, mais il y a mieux encore. Dans l’appareil, une caméra infrarouge enregistre vos mouvements, ce qui permet de contrôler l’ensemble avec ses mains. Acceptez un appel entrant avec le pouce levé, coupez la conversation avec un geste vers la droite, ou encore mettez en pause la musique avec la paume. Ces gestes peuvent être effectués sans abandonner le volant plus d’une seconde et ils sont bien plus sûrs que les contrôles habituels dans les voitures. L’appareil sait aussi vous dicter un SMS et vous pouvez dicter une réponse, et si c’est le moteur de Google qui sert à la reconnaissance vocale, ce sera probablement extrêmement efficace.

Le Navdy est incontestablement prometteur, mais ce n’est pas encore un produit commercialisé. On peut précommander un exemplaire sur le site de ses concepteurs, mais les livraisons ne sont pas prévues avant début 2015. Vous devrez attendre, mais en contrepartie le prix est actu...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Des anciens d'Apple au volant de l'interface des voitures Tesla

| 30/07/2014 | 11:00 |  

Une des particularités des véhicules électriques de Tesla, c'est la présence d'un écran tactile de 17 pouces qui fait office de tableau de bord. À partir de cet ordinateur, il est possible de commander toutes les fonctions de la voiture, du toit ouvrant à la puissance des phares. Le constructeur automobile, auquel Apple s'intéresserait (sans trop y croire) a mis au point une interface élégante, très loin des canons habituels de la concurrence qui a tendance à alourdir plus que de raison le design de leurs systèmes embarqués.

Si l'interface de la Model S, visible dans la vidéo ci-dessus, est aussi réussie, c'est en grande partie grâce à des anciens d'Apple. Lors d'une séance de questions/réponses lors d'une conférence RKS sur le design, Javier Verdura, directeur du design produit, a précisé que l'équipe en charge de l'interface est composée de cinq anciens employés Apple, basée à Palo Alto au siège du groupe. Ça n'a rien de surprenant : Tesla a beaucoup débauché chez Apple, et pas que pour le design de ses interfaces logicielles. En fin d'année dernière, l'entreprise d'Elon Musk s'est ainsi offert les services de l'ancien vice-président de l'ingénierie Mac ainsi que ceux d'un spécialiste des nouveaux alliages.

Verdura donne malheureusement assez peu de détails supplémentaires sur le travail de cette escouade. Le directeur décrit en revanche un processus de décision très proche de celui qui avait cours lorsque Steve Jobs était aux commandes d'Apple : c'est Elon Musk, créateur de Tesla, qui est en amont et en aval d'à peu près toutes les décisions.

> Accéder aux commentaires

Volvo présente son nouveau SUV sans CarPlay

| 27/05/2014 | 16:30 |  

Lancé à l’occasion du salon de Genève, CarPlay intègre iOS dans les voitures par le biais d’un écran tactile et d’une connexion entre le véhicule et l’iPhone (lire : Apple lance CarPlay avec de nombreux constructeurs). L’objectif d’Apple est naturellement de convaincre une majorité de constructeurs automobiles à adopter cette fonction, mais pour commencer, l’entreprise de Tim Cook a annoncé trois marques et trois voitures.

La Ferrari FF a été commercialisée dans la foulée du salon, tout comme la nouvelle Classe-C de Mercedes. Il manquait encore le XC-90 de Volvo, mais le constructeur suédois a donné quelques détails sur son nouveau SUV attendu pour la fin de l’année, voire le début de l’année prochaine. Malin, le constructeur ne dévoile toutefois pas toutes les informations et promet du nouveau en août. Ce qu’il manque, en particulier, ce sont des détails sur l’intégration de CarPlay.

Le communiqué et la vidéo ne manquent pas de saluer le grand écran tactile qui trône au milieu du tableau de bord. On le voit passer dans la vidéo, mais sans CarPlay, et le communiqué lui-même précise que son fonctionnement sera détaillé ultérieurement. Volvo tient-il seulement à entretenir le mystère et multiplier le nombre d’articles à son sujet ? À moins d’une semaine du WWDC, on peut aussi se demander si Apple ne va pas changer deux ou trois choses avec iOS 8. CarPlay sera-t-il modifié pour l’occasion ? Si c’était le cas, on peut comprendre que Volvo souhaite présenter la version finale de la fonction.

Reste maintenant à savoir si CarPlay sera évoqué au cours du keynote de la WWDC, lundi prochain. Rappelons à ce sujet que l’on transmettra en direct la conférence sur notre site dédié à partir de 19 heures.

> Accéder aux commentaires

Brevet iPhone : pas de distraction en voiture

| 23/04/2014 | 10:30 |  

Texter ou conduire, il faut choisir… Mais malgré les messages de prévention, il est parfois bien difficile de ne pas consulter un SMS au volant, voire d'en envoyer un. Apple, qui s'est relancé à l'assaut de l'industrie automobile avec CarPlay, veut faire preuve de responsabilité au travers d'un brevet décrivant deux méthodes permettant de bloquer l'utilisation de certaines fonctions en voiture.

Le premier système protégé par le brevet 8,706,143 utilise l'accéléromètre de l'iPhone ainsi que d'autres capteurs (le GPS, par exemple), afin de déterminer si l'utilisateur est effectivement en train de conduire; auquel cas, le smartphone interdira l'usage d'applications susceptibles de distraire l'utilisateur. La seconde méthode tire parti de données provenant de la voiture en elle-même : lorsque celle-ci est en mouvement, l'iPhone bloque là aussi l'utilisation de ces mêmes apps.

Néanmoins, si le conducteur ne peut plus se servir de certaines fonctions de l'iPhone, le passager n'est pas soumis aux mêmes obligations. La technologie décrite dans le brevet permet ainsi l'usage du smartphone pour tous ceux qui sont dans la voiture en dehors du conducteur, en analysant l'environnement : si la personne n'est pas derrière un volant, l'iPhone débloque alors toutes les applications.

Comme pour tous les brevets, celui-ci (déposé fin 2008) pourrait bien ne jamais voir le jour dans l'iPhone, malgré son intérêt évident en matière de sécurité routière. La variété des situations (habitudes des conducteurs, type de véhicules…) nécessite sans doute un volume de tests particulièrement conséquent pour parvenir à une technologie fonctionnelle.

[Via : AppleInsider]

> Accéder aux commentaires

Volvo imagine une nouvelle interface pour ses écrans

| 27/02/2014 | 14:51 |  

Volvo imagine dans une vidéo une nouvelle interface de contrôle pour ses véhicules. Plutôt que d’utiliser un grand nombre de boutons comme c’est actuellement le cas, le constructeur d’origine suédoise envisage à son tour d’exploiter un grand écran tactile sur le tableau de bord.

Suivant la voie tracée, entre autres, par Tesla, Volvo entend ainsi simplifier les interactions entre l’homme et la machine. Contrairement au constructeur spécialisé dans les véhicules électriques toutefois, cette interface n’entend pas simplement reprendre les habituels boutons pour les reproduire sur un écran. Volvo a voulu simplifier les contrôles pour en faciliter l’utilisation en route et si sa proposition n’est pas aussi radicale que celle imaginée par le concept que l’on évoquait récemment, elle contient quelques idées intéressantes.

L’idée est de diviser l’écran en plusieurs sections qui présentent à chaque fois une fonction importante. On pourrait avoir, en permanence en bas de l’écran, les contrôles de température en interne, puis un aperçu du lecteur multimédia du véhicule ou encore la prochaine direction à prendre d’après le GPS. La solution présentée par Volvo est souple : l’utilisateur peut modifier ce qu’il désire afficher en priorité.

Cette nouvelle interface pourrait faire son entrée dans un véhicule Volvo dès l’année prochaine, puisqu’elle devrait être installée dans le nouveau SUV XC90 du constructeur.

[Via : Engadget]

> Accéder aux commentaires

Kickstarter : le MX WiFi relie votre voiture à l’iPhone

| 21/02/2014 | 19:19 |  

Si vous aimez les voitures et que vous roulez dans un véhicule relativement récent, l’OBDLink MX WiFi devrait vous intéresser. Ce petit appareil vient se connecter sur la prise de maintenance, aussi connue sous le nom de prise OBD, qui équipe toutes les voitures européennes conçues après 2001 ou 2004 selon la motorisation. À l’intérieur, une puce Wi-Fi transmet de nombreuses informations sur le véhicule à un smartphone, ou même à un ordinateur.

Contrairement à Automatic sorti l’an dernier, ce nouveau produit est essentiellement un matériel qui pourra être exploité par la suite par les développeurs. Ses concepteurs sont des spécialistes de l’OBD qui fournissent les garages de solutions de diagnostic plus ou moins complexes et ils veulent, avec le MX WiFi, offrir un accès plus large à cette connexion et aux données qu’elle propose. Ainsi, une application assez simple existe pour les appareils iOS et Android, mais les développeurs pourront exploiter ces données et interagir avec la voiture. Sur certains modèles, on pourra même ouvrir les portes ou allumer le moteur à distance avec son iPhone, par exemple.

Le projet est ainsi moins ambitieux que celui d’Automatic, mais il a l’avantage de ne pas être limité à un pays. Ainsi, cet accessoire est proposé un peu partout dans le monde et notamment en France. Si votre véhicule est compatible, vous pouvez acheter un exemplaire pour environ 57,5 € sur Kickstarter, le MX WiFi n’étant pas encore en production. Ses concepteurs sont prêts à produire toutefois et le projet a réuni plus de dix fois la somme demandée : autant dire qu’il s’agit de précommandes. Livraisons prévues en juillet si vous commandez rapidement.

> Accéder aux commentaires

Concept : une interface tactile novatrice pour les voitures

| 19/02/2014 | 18:42 |  

De plus en plus de véhicules intègrent désormais un écran tactile qui reprend tout ou partie des fonctions traditionnellement dévolues à des boutons physiques sur le tableau de bord. Comme pour les smartphones, cette solution ne manque pas d’avantages : les boutons de climatisation sont inutiles une partie de l’année et ils peuvent n'être affichés à l’écran que lorsque c’est nécessaire. Pourquoi avoir un bouton pour changer de station, si vous n’écoutez jamais la radio ? En utilisant un écran, les constructeurs peuvent gagner de la place, tout en offrant de meilleurs contrôles.

La nouvelle 308 de Peugeot élimine quasiment tous les boutons de son tableau de bord, au profit d’un écran tactile.

Si les écrans sont de plus en plus répandus, y compris hors des véhicules premium allemands, les constructeurs se sont contentés jusque-là de reproduire les boutons physiques à l’écran. C’est le cas sur toutes les voitures qui les ont adoptés, même dans la Model S de Tesla, fameuse pour son écran 17 pouces qui occupe tout le tableau de bord. Ces contrôles posent problème, puisqu’ils nécessitent de détourner les yeux de la route, encore plus que pour des boutons physiques qui offraient au moins la possibilité d’un retour physique.

L’interface de contrôle de Tesla : plein de boutons sur l’écran.

Pour pallier ces défauts, Mattaeus Krenn a imaginé une toute nouvelle manière d’interagir avec un écran dans une voiture. Tout se fait avec des glissements avec les doigts, n’importe où sur la surface tactile. Avec deux doigts, on peut monter et baisser le volume, trois doigts modifient la station radio, quatre doigts pourraient modifier la température pour la climatisation ou le chauffage, etc.

Cette interface permet de contrôler huit paramètres en permanence, puisqu’elle joue à la fois sur le nombre de doigts et sur leur écartement. Deux doigts serrés modifient le volume, mais deux doigts écartés changent la piste ou bien l’entrée audio, par exemple. L’idée étant d’offrir au conducteur des gestes simples qu’il peut effectuer sans quitter la route des yeux.

Même si ces gestes sont un peu complexes, trop peut-être pour une utilisation en voiture et surtout en conduite — gérer l’é...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Chevrolet met Siri en avant dans une publicité

| 10/02/2014 | 12:09 |  

Chevrolet diffuse actuellement une publicité aux États-Unis pour son nouveau SUV, l’Equinox (vendu sous le nom de Trax en France). Dans la vidéo, le constructeur américain ne met pas en avant le nouveau design de son véhicule, mais une fonction qui avait rarement eu droit à autant de place jusque-là. C’est en effet la fonction "Eyes Free" de Siri qui est l’unique objet de la publicité.

Rappelons que cette fonction consiste en un bouton dédié sur le volant pour activer l’assistant vocal de l’iPhone, ce dernier étant relié au véhicule par un câble ou en Bluetooth.Dans la vidéo, on voit un couple conduire et le mari demande à Siri ses derniers messages et se trahit par la même occasion devant sa femme. Une idée amusante qui met bien avant l’intérêt — et les inconvénients — de cette intégration optimisée.

Cette publicité est une bonne nouvelle pour Apple, même si le constructeur aimerait certainement que ce soit la fonction iOS in the Car d’iOS 7 qui soit mise en avant. Malheureusement, à ce jour, aucun véhicule commercialisé ou même annoncé n’intègre cette fonction qui affiche des informations de l’iPhone sur le tableau de bord.

[Via : iDownloadBlog]

> Accéder aux commentaires

Pages