Voiture



Volvo imagine une nouvelle interface pour ses écrans

Volvo imagine dans une vidéo une nouvelle interface de contrôle pour ses véhicules. Plutôt que d’utiliser un grand nombre de boutons comme c’est actuellement le cas, le constructeur d’origine suédoise envisage à son tour d’exploiter un grand écran tactile sur le tableau de bord.

Suivant la voie tracée, entre autres, par Tesla, Volvo entend ainsi simplifier les interactions entre l’homme et la machine. Contrairement au constructeur spécialisé dans les véhicules électriques toutefois, cette interface n’entend pas simplement reprendre les habituels boutons pour les reproduire sur un écran. Volvo a voulu simplifier les contrôles pour en faciliter l’utilisation en route et si sa proposition n’est pas aussi radicale que celle imaginée par le concept que l’on évoquait récemment, elle contient quelques idées intéressantes.

L’idée est de diviser l’écran en plusieurs sections qui présentent à chaque fois une fonction importante. On pourrait avoir, en permanence en bas de l’écran, les contrôles de température en interne, puis un aperçu du lecteur multimédia du véhicule ou encore la prochaine direction à prendre d’après le GPS. La solution présentée par Volvo est souple : l’utilisateur peut modifier ce qu’il désire afficher en priorité.

Cette nouvelle interface pourrait faire son entrée dans un véhicule Volvo dès l’année prochaine, puisqu’elle devrait être installée dans le nouveau SUV XC90 du constructeur.

[Via : Engadget]

Tags: ,


Kickstarter : le MX WiFi relie votre voiture à l’iPhone

Si vous aimez les voitures et que vous roulez dans un véhicule relativement récent, l’OBDLink MX WiFi devrait vous intéresser. Ce petit appareil vient se connecter sur la prise de maintenance, aussi connue sous le nom de prise OBD, qui équipe toutes les voitures européennes conçues après 2001 ou 2004 selon la motorisation. À l’intérieur, une puce Wi-Fi transmet de nombreuses informations sur le véhicule à un smartphone, ou même à un ordinateur.

Contrairement à Automatic sorti l’an dernier, ce nouveau produit est essentiellement un matériel qui pourra être exploité par la suite par les développeurs. Ses concepteurs sont des spécialistes de l’OBD qui fournissent les garages de solutions de diagnostic plus ou moins complexes et ils veulent, avec le MX WiFi, offrir un accès plus large à cette connexion et aux données qu’elle propose. Ainsi, une application assez simple existe pour les appareils iOS et Android, mais les développeurs pourront exploiter ces données et interagir avec la voiture. Sur certains modèles, on pourra même ouvrir les portes ou allumer le moteur à distance avec son iPhone, par exemple.

Le projet est ainsi moins ambitieux que celui d’Automatic, mais il a l’avantage de ne pas être limité à un pays. Ainsi, cet accessoire est proposé un peu partout dans le monde et notamment en France. Si votre véhicule est compatible, vous pouvez acheter un exemplaire pour environ 57,5 € sur Kickstarter, le MX WiFi n’étant pas encore en production. Ses concepteurs sont prêts à produire toutefois et le projet a réuni plus de dix fois la somme demandée : autant dire qu’il s’agit de précommandes. Livraisons prévues en juillet si vous commandez rapidement.



Concept : une interface tactile novatrice pour les voitures

De plus en plus de véhicules intègrent désormais un écran tactile qui reprend tout ou partie des fonctions traditionnellement dévolues à des boutons physiques sur le tableau de bord. Comme pour les smartphones, cette solution ne manque pas d’avantages : les boutons de climatisation sont inutiles une partie de l’année et ils peuvent n'être affichés à l’écran que lorsque c’est nécessaire. Pourquoi avoir un bouton pour changer de station, si vous n’écoutez jamais la radio ? En utilisant un écran, les constructeurs peuvent gagner de la place, tout en offrant de meilleurs contrôles.

La nouvelle 308 de Peugeot élimine quasiment tous les boutons de son tableau de bord, au profit d’un écran tactile.

Si les écrans sont de plus en plus répandus, y compris hors des véhicules premium allemands, les constructeurs se sont contentés jusque-là de reproduire les boutons physiques à l’écran. C’est le cas sur toutes les voitures qui les ont adoptés, même dans la Model S de Tesla, fameuse pour son écran 17 pouces qui occupe tout le tableau de bord. Ces contrôles posent problème, puisqu’ils nécessitent de détourner les yeux de la route, encore plus que pour des boutons physiques qui offraient au moins la possibilité d’un retour physique.

L’interface de contrôle de Tesla : plein de boutons sur l’écran.

Pour pallier ces défauts, Mattaeus Krenn a imaginé une toute nouvelle manière d’interagir avec un écran dans une voiture. Tout se fait avec des glissements avec les doigts, n’importe où sur la surface tactile. Avec deux doigts, on peut monter et baisser le volume, trois doigts modifient la station radio, quatre doigts pourraient modifier la température pour la climatisation ou le chauffage, etc.

Cette interface permet de contrôler huit paramètres en permanence, puisqu’elle joue à la fois sur le nombre de doigts et sur leur écartement. Deux doigts serrés modifient le volume, mais deux doigts écartés changent la piste ou bien l’entrée audio, par exemple. L’idée étant d’offrir au conducteur des gestes simples qu’il peut effectuer sans quitter la route des yeux.

Même si ces gestes sont un peu complexes, trop peut-être pour une utilisation en voiture et surtout en conduite — gérer l’écran d’un smartphone accroché au pare-brise relève de la gageure dès lors que l’on sort du réseau autoroutier —, les idées présentées ici n’en sont pas moins intéressantes. Plus que la vidéo, vous pouvez avoir une bonne idée du rendu en essayant ce prototype sur votre iPad.



Chevrolet met Siri en avant dans une publicité

Chevrolet diffuse actuellement une publicité aux États-Unis pour son nouveau SUV, l’Equinox (vendu sous le nom de Trax en France). Dans la vidéo, le constructeur américain ne met pas en avant le nouveau design de son véhicule, mais une fonction qui avait rarement eu droit à autant de place jusque-là. C’est en effet la fonction "Eyes Free" de Siri qui est l’unique objet de la publicité.

Rappelons que cette fonction consiste en un bouton dédié sur le volant pour activer l’assistant vocal de l’iPhone, ce dernier étant relié au véhicule par un câble ou en Bluetooth.Dans la vidéo, on voit un couple conduire et le mari demande à Siri ses derniers messages et se trahit par la même occasion devant sa femme. Une idée amusante qui met bien avant l’intérêt — et les inconvénients — de cette intégration optimisée.

Cette publicité est une bonne nouvelle pour Apple, même si le constructeur aimerait certainement que ce soit la fonction iOS in the Car d’iOS 7 qui soit mise en avant. Malheureusement, à ce jour, aucun véhicule commercialisé ou même annoncé n’intègre cette fonction qui affiche des informations de l’iPhone sur le tableau de bord.

[Via : iDownloadBlog]



Automatic intègre iBeacon aux voitures

Automatic propose aux automobilistes américains un petit boîtier qui vient se brancher sur leur voiture et qui envoie des informations à un smartphone (lire : Automatic surveille votre voiture depuis l’iPhone). Une façon plus moderne de suivre sa consommation, mais aussi d’avoir des statistiques variées sur le véhicule, que ce soit des rappels pour les maintenances à effectuer ou encore les parcours effectués au quotidien.

Cet accessoire que l’on ne peut malheureusement pas encore utiliser en Europe pourrait devenir beaucoup plus utile à l’avenir. Son concepteur a transformé son produit en borne iBeacon grâce à une simple mise à jour gratuite pour tous les utilisateurs. Cette technologie conçue par Apple repose sur le Bluetooth et elle est déjà utilisée, aux États-Unis toujours, dans les Apple Store pour recevoir des notifications dans les boutiques (lire : iBeacon : Apple pose ses balises de microlocalisation).

À quoi pourrait bien servir une balise iBeacon en permanence dans sa voiture ? Automatic a déjà réfléchi à la question et sa réponse est pour le moins intéressante. Dans un premier temps, la balise ne servira qu’à faciliter la connexion entre l’accessoire et l’iPhone : quand ils sont à proximité, le lien se fait directement. À terme, les projets du constructeur sont toutefois beaucoup plus ambitieux : des partenariats sont en train d’être signés pour faire communiquer la balise iBeacon avec des bornes qui pourraient vous faire payer sans même ouvrir la vitre.

Si l’éditeur parvient à signer suffisamment d’accords, on peut imaginer un futur où l’on pourra payer le parking à la sortie, le péage sur une autoroute ou même le robot de lavage automatique sans sortir de son véhicule et sans intervention de sa part. L’argent serait débité de son compte bancaire via le compte Automatic. C’est malin, mais il faudra convaincre beaucoup d’acteurs pour que ce soit vraiment utile…

[Via : TechCrunch]



iOS in the Car s’anime dans une première vidéo

Sur son compte Twitter, le développeur Steve Troughton-Smith continue de dévoiler iOS in the Car dans son implémentation actuelle. Après quelques photos, c’est donc une vidéo que l’on a cette fois, obtenue grâce au Simulateur iPhone de Xcode, l’outil de développement fourni par Apple à tous les développeurs d’applications iOS.

Cette vidéo permet de mieux comprendre les interactions entre l’iPhone et l’écran du véhicule. Rappelons que cette fonction intègre mieux le téléphone d’Apple à une voiture : un écran externe reprend une partie des informations et les présente différemment pour que ce soit utile pendant la conduite. Si vous utilisez le GPS du terminal par exemple, une carte s’affichera dans la voiture avec les indications en plus gros caractères.

La vidéo permet de prendre conscience qu’il ne s’agit quasiment que d’un écran tactile : c’est l’iPhone qui fait encore tout le travail, notamment pour ce qui est de calculer un itinéraire. On ne saisira d’ailleurs pas les adresses sur l’écran du véhicule, mais sur celui du téléphone.

iOS in the Car a été annoncé en même temps qu’iOS 7, mais la fonction n’a jamais été rendue publique. La version filmée ici est livrée avec iOS 7.0.3, mais l’interface a déjà évolué dans les bêta d’iOS 7.1, comme le montre cette capture d’écran réalisée par un autre développeur. D’ici la sortie publique, on aura peut-être une toute nouvelle présentation…



Amazon installe son Cloud Player dans les BMW et MINI

BMW et sa filiale MINI prennent en charge le Cloud Player d'Amazon dans certains de leurs véhicules, même anciens, datant de 2011. Avec l'application Amazon Cloud Player pour iOS installée sur son iPhone ou iPod touch, on pourra envoyer en streaming (256 Kbps) le contenu musical stocké dans l'app de ces deux appareils vers le tableau de bord du véhicule. Un contenu que l'on pourra aussi parcourir et lancer depuis des commandes au volant. Amazon avait déjà assuré ce type d'intégration avec des modèles de Ford, tandis que Mini rend ses voitures compatibles avec plusieurs services musicaux concurrents.



Volkswagen crée de la musique avec un iPhone et une voiture

Avec le développement des voitures électriques, le bruit des moteurs va avoir tendance à disparaître avec le temps. Certaines marques commencent déjà à réfléchir pour rajouter un peu de son dans l’habitacle. Plusieurs constructeurs ajoutent déjà des sons de moteurs jugés nobles (voir cette enquête du blog automobile pour les curieux), mais d’autres suivent des idées plus originales.

Volkswagen a mené une expérience qui combine une de ses voitures et un iPhone. Une application spéciale compose de la musique grâce au terminal et en fonction du véhicule. La musique est douce à basse vitesse, elle s’intensifie quand la vitesse augmente : les nappes électroniques apaisantes au démarrage se transforment en une symphonie endiablée de percussions. Le système exploite autant des informations envoyées par la voiture que les capteurs de l’iPhone.

Cette expérimentation étonnante et très intéressante — le conducteur devient une sorte de compositeur en herbe — ne doit pas aboutir à un produit disponible pour le grand public, du moins pas pour le moment. La musique composée par l’excellent groupe britannique Underworld est trop intense et constitue une trop grande distraction, d’autant que l’on peut être tenté d’accélérer pour avoir une musique plus rythmée.

Quoi qu’il en soit, l’effet Drive est plutôt réussi et peut-être que les voitures joueront vraiment un jour de la musique en fonction de la route…

[Via : The Verge]



Honda adopte "Siri Eyes Free" et prépare d'autres choses avec Apple

Honda USA propose maintenant "Siri Eyes Free" dans trois de ses véhicules, moyennant une installation payante dans son réseau de concessionnaires. Le principe consiste à pouvoir utiliser Siri sur son iPhone, sans toucher celui-ci. Une commande au volant est ajoutée pour réveiller Siri et Honda utilise un microphone et les haut-parleurs du tableau de bord pour permettre au conducteur d'interagir avec l'iPhone.

Honda Accord 2014

L'utilisateur, sans détacher les mains du volant, peut ainsi dicter et envoyer des SMS et email ; obtenir la lecture des messages reçus ; inscrire des événements au calendrier ; interroger la météo, les résultats sportifs ou des cours de Bourse ; obtenir une assistance à la navigation.

Honda Acura RDX

Trois voitures peuvent intégrer ce service dont le prix d'installation n'est pas précisé : les Honda Accord 2013/14 et les actuelles Acura RDX et ILX. La semaine prochaine, Honda doit annoncer une intégration plus poussée encore. On pense au système iOS in the Car qui va un cran plus loin, en affichant des informations de l'iPhone sur un écran du tableau de bord (morceau joué, navigation dans Plans, identité de l'appelant, etc).

Cette fonction pour l'industrie automobile fait partie d'iOS 7, mais aucun constructeur ne l'a encore adoptée à ce jour. Les choses vont toujours lentement dans ce milieu, le partenariat avec Honda avait été annoncé en janvier dernier et le principe de Siri Eyes Free date de l'été 2012 avec iOS 6.

iOS in the Car



MOTO TC Rally : une voiture télécommandée avec un iPhone par Griffin

Griffin a sorti à temps pour les fêtes de Noël sa MOTO TC Rally, une petite voiture contrôlable avec un terminal iOS.

Ce n'est pas la première voiture à pouvoir être télécommandée avec un iPhone, Macway commercialise depuis l'année dernière l'Air Racer X, mais celle de Griffin utilise du Bluetooth 4.0. Elle nécessite donc un terminal iOS relativement récent (iPhone 4s minimum, iPad 3 minimum, iPod touch 5G), mais en contrepartie elle devrait moins tirer sur la batterie. Quant à la voiture, elle est équipée d'une batterie 600 mAhr 4.8v NiMH qui assure 25 min d'autonomie. La recharge se fait via un port USB.

La MOTO TC Rally contient des capteurs pour simuler des dégâts qui affectent la conduite. Ces dégâts virtuels peuvent être réparés (sans achat in-app, contrairement à certains jeux automobiles) dans l'application MOTO TC Rally [1.0.2 – Français – Gratuit] qui sert de télécommande.

La MOTO TC Rally est disponible sur le site de Griffin à 99 $ (74 €). Les frais de port coûtent à partir de 10 $ pour une livraison en France.