StopCovid : un million d'activations… ou un million de lancements pour l'app de traçage

Mickaël Bazoge |

StopCovid a été activée « 1 million de fois », s'est réjoui aujourd'hui Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique. Un chiffre rond qui a valeur de symbole, et qui montre une montée en charge de l'application de traçage de contacts du gouvernement, sachant que le seuil des 600 000 activations1 avait été franchi ce mercredi, au lendemain de sa mise en ligne sur l'App Store et le Play Store.

Une alerte inédite de StopCovid est apparue sur un de nos iPhone aujourd'hui.

Le chiffre en impose, et d'après le discours de Cédric O, StopCovid se montre efficace « dès les premiers téléchargements » dans les milieux urbains où il est difficile de respecter les règles de distanciation sociale (dans les transports en commun, par exemple). Le gouvernement n'a pas d'objectif minimal, mais le secrétaire d'État a convenu que si 10% des habitants d'une agglomération téléchargeaient l'application, cela peut jouer un rôle significatif dans le ralentissement de l'épidémie.

À l'heure actuelle, StopCovid est toujours en première place du classement des apps gratuites sur l'App Store (lire : StopCovid populaire sur l'App Store et Twitter). Sur le Play Store, l'application dépassait vendredi en fin d'après-midi le seuil des 500 000 téléchargements. Comme l'explique Elliot Alderson, alias Baptiste Robert, fameux hacker devenu lanceur d'alerte, il est tout de même peu probable que le million de téléchargements ait été atteint :

Mais Cédric O parle d'activations et non pas de téléchargements. Il serait plus intéressant de connaitre le nombre d'utilisateurs actifs, c'est à dire ceux qui ont réellement appuyé sur le bouton « J'active StopCovid ». Or, cette information ne « remonte » pas jusqu'au serveur central, d'ailleurs il est possible d'activer StopCovid en mode avion, avec uniquement le Bluetooth allumé.

Ce dont parle le secrétaire d'État, ce sont sans doute le nombre de personnes ayant ouvert l'application : lors du premier lancement, StopCovid va effectivement s'enregistrer sur le serveur. Comme l'explique Baptiste, il faudrait donc plutôt parler d'« un million de lancements de l'application au moins une fois ». C'est moins vendeur, mais c'est peut-être plus proche de la réalité. On peut toutefois raisonnablement penser que les utilisateurs ayant lancé l'application sont, pour une grande partie d'entre eux, allés jusqu'au bout du processus et ont activé le Bluetooth.


  1. Activations ou téléchargements, la communication de Cédric O ayant tendance à ne pas faire la différence.  ↩

Tags
avatar Florent Morin | 

@hirtrey

Ha mince.
Je ne suis pas le développeur de l’app. Même si je suis développeur iOS, je suis juste pigiste pour MacG. Donc je ne peux rien faire.

Le mieux est de les contacter directement.

Dans l’app : Réglages -> Assistance -> Nous contacter

avatar Steve Molle | 

@hirtrey

Je crois que dans la mesure où un simple gendarme peut procéder à des écoutes sans décision de justice alors probablement que le gouvernement incarné par un brigand comme Castaner a sûrement accès à tes donnés de santé

avatar Adodane | 

@Steve Molle

C’est une affirmation avec preuves ou juste une allégation ?

avatar Steve Molle | 

@Adodane

Quoi donc ? Qu’un simple opj peut faire procéder à une écoute vers qui lui plaira ?

Ben si.

avatar iPop | 

@Adodane

Pour Castaner soit un brigand ? Oui ça l’est.

avatar Sindanárië | 

@iPop

Et Benalla était sa... mule pour pas dire autre chose 😬

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Apple refuse à la France d'autoriser une app qui puisse utiliser le BT en tâche de fond même à but sanitaire. » ben oui logique... si elle dit oui à ça après on va leur demander autre chose puis les autres pays et après on va demander une backdoor,... « Apple refuse à l'utilisateur lui même de le vouloir de plein gré ! » pour l’appairage d’écouteur, de casque,...oui si je ne me trompe pas mais on a le choix de permettre à une App d’utiliser le Bluetooth seulement si on est sur l’app. Pourquoi Facebook par exemple aurait besoin du Bluetooth en arrière-plan ? Il n’en a pas besoin.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> oui si je ne me trompe pas mais on a le choix de permettre à une App d’utiliser
> le Bluetooth seulement si on est sur l’app.

Et pourquoi Apple s'octroie le droit de décider à la place de l'utilisateur que c'est seulement si l'app est active ?
De quel droit Apple décide à sa place qu'il n'a pas le droit de vouloir accorder cet accès même quand l'app est en tâche de fond ?!

Que l'OS rappele régulièrement à l'utilisateur que telle app, a qui il a donné ce droit, continue de le faire, en proposant de prolonger l'autorisation ou de l'arrêter, que l'OS propose un moyen de voir la consommation batterie lié à cet usage, mais qu'Apple décide de décider à la place de l'utilisateur qu'en aucun cas il ne voudra qu'une app puisse utiliser BT en tâche de fond, ça non.

Sachant qu'elle se sert de se blocage arbitraire pour protéger son exclusivité du paiement sans contact ApplePay sur iPhone, d'un AirDrop non interropérable, de futurs AirTags, bref, elle tire, elle, un profit de ce blocage.

> Pourquoi Facebook par exemple aurait besoin du Bluetooth en arrière-plan ?
> Il n’en a pas besoin.

Une app comme StopCovid, si !
Et ce besoin est là parfaitement légitime, est transparent (open source), et l'utilisateur potentiel est largement en mesure de savoir pourquoi, puisque que justement il ne veut pas devoir que l'app soit active en permanence mais au contraire tourne en tâche de fond.

Ce n'est pas à Apple de décider de manière tutélaire que l'utilisateur n'a pas le droit d'en décider. Qu'elle l'aide à gerer les permissions qu'il donne aux apps, en rendant ces permissions non pas à vie mais renouvelable uniquement pour les plus sensible, ok, ça c'est le boulot de tout bon OS, mais les bloquer unilatéralement *sauf* pour les usages bien profitables (d'autant qu'ils sont donc sans concurrence possible) de certains services de la marque, non.

Ce n'est pas votre maman !

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Autoriser le Bluetooth en arrière-plan va amené que du flicage par d’autres apps... surtout que StopCOVID pouvait mettre l’API... Le monde n’est pas tout rose donc heureusement qu’il y a cette règle là. Le « ce n’est pas votre maman » est une phrase trop facile et on pourrait l’utiliser pour tout.

avatar Sindanárië | 

@byte_order

"Et pourquoi Apple s'octroie le droit de décider à la place de l'utilisateur que c'est seulement si l'app est active ?
De quel droit Apple décide à sa place qu'il n'a pas le droit de vouloir accorder cet accès même quand l'app est en tâche de fond ?!"

Parce que cette entreprise décide de la destination de ce qu’elle développe et commercialise.

Maintenant, que les choix soient perçus comme iniques ou inégalitaires, ils n’empêchent aucunement le consommateur de refuser les contrats de licences et de consommer différemment chez un concurrent.

Maintenant pour ce qui est des applications de suivi COVID-machin, hors des contraintes liées au temps de développement, rien n’empêchait les autorités sanitaires de procéder au développement de solutions indépendantes de tout acteurs tiers et étrangers : sous le contrôle de la CNILL, des entreprise françaises capable de faire des bracelets de traçage, qui se connecterait sans aucune intervention de l’utilisateur aux réseaux cellulaires de l’opérateur historique pour transmettre les données aux serveurs de la CPAM, le tout distribué et activé par son médecin référent ou le réseau pharmaceutique.

avatar Bigdidou | 

@Sindanárië

« hors des contraintes liées au temps de développement, rien n’empêchait... »

Voilà.
En dehors de quelques contraintes physiques et biologiques, rien de nous empêche de voler, d’être invisibles ou immortels.

avatar Osei Tutu | 

@Florent Morin
Dès lors que vous admettez la qualité du travail technique effectué, malgré les contraintes,il serait peut-être temps de faire la distinction entre communication gouvernementale et efficacité de l'application. Parce que vous donnez plutôt l'impression d'attendre ou d'espérer l'échec de l'application pour pouvoir dire ''je l'avais dit'' ou ''Apple avait raison''. Et cette impression dessert grandement l'objectivité probable de votre argumentaire.
Et comme suggéré plus haut,offrez une tribune (vous l'avez déjà fait pour d'autres,ce n'est donc pas impossible) à @SyMich pour qu'elle apporte des réponses à certaines réserves émises. Cela ferait un équilibre éditorial et participerait à la baisse de la cristallisation des opinions.
Et en termes de mensonges, gouvernements et entreprises sont en concurrence permanente pour repousser les limites. Alors vous devriez soit condamner les deux entités,soit accorder le même crédit aux deux également. Cordialement

avatar Florent Morin | 

@Osei Tutu

Si on donne la parole à ROBERT, il faut la donner aux équipes Apple aussi.

avatar byte_order | 

@FloMo

Qu'est-ce qui les empêchent de parler !? Si Apple et/ou Google ont quelque chose à dire pour défendre leur(s) position(s), je vois pas ce qui les empêche de le faire.

avatar Florent Morin | 

@byte_order

Apple n’a pas de comptes à rendre.

Ils ont donné des masques pour les hôpitaux. Ils ont donné des plans pour des visières. Ils ont donné de l’argent. Et ils ont offert une API clés en main avec le code source d’exemple ainsi que le code source d’un exemple de serveur. Ça fait partie du package « solidarité COVID ».

Après, la France ne veut pas de la solution offerte et tape du pied : ça leur fait une belle jambe !

Ils auront à rendre des comptes si leur solution pose des problèmes de vie privée. C’est tout. Et c’est déjà pas mal.

avatar Adodane | 

@FloMo

Merci Apple de nous avoir sauvé du covid ! Apple le grand sauveur !! Euh ... en fait non ! A aucun moment on n’a eu besoin d’Apple, on s’est débarrassé du virus grâce à nos hôpitaux, nos soignants, nos gestes barrière, notre système de santé 💁‍♀️

avatar Florent Morin | 

@Adodane

100 % d’accord. Ni Apple, ni Google, ni StopCovid.

On parle bien d’une expérimentation à l’heure actuelle.

avatar jazz678 | 

@Adodane
«  en fait non ! A aucun moment on n’a eu besoin d’Apple, »

Ça tombe bien. Ni Apple ni Google ni aucun autre GAFAM n’a laissé entendre qu’il y avait besoin de lui pour ça.

avatar byte_order | 

@FloMo
> Après, la France ne veut pas de la solution offerte et tape du pied : ça leur fait une belle
> jambe !

Tout à fait.
En fait, y'a guère qu'à vous ici que cela semble poser problème, en fait.

avatar webHAL1 | 

@Osei Tutu

Ce n'est non seulement pas respectueux, mais surtout ça n'a aucun sens. L'application française StopCovid n'a pas besoin d'être "sauvée", contrairement à ce qu'on lit ici. Elle doit être avant tout être utilisée, pour se révéler utile et pouvoir être améliorée par la suite.

Depuis le début, MacG ne juge cette application que sur des critères techniques. Elle n'est pas parfaite techniquement ? Alors rejetons-la complètement ! C'est une attitude de zélotes incapables d'une réflexion d'ensemble.
Et leurs différents articles sur le sujet démontrent leur parti pris pour la solution d'Apple et de Google, elle leur manque flagrant de connaissance concernant les alternatives.

avatar jazz678 | 

@Osei Tutu

On a vraiment l’impression que - par pseudo interposés- certains sur ce forum se parlent à eux-mêmes

🤔

avatar byte_order | 

@FloMo
> J’ai dit plusieurs fois que la qualité du code pourrait sauver l’app car la conception
> est suffisamment bonne pour pouvoir passer sur l’API par défaut.

Par "défaut" ? Elle n'existait pas au démarrage du projet StopCovid !

> Le seul handicap de l’app est ROBERT. Le reste est très bon.

Si c'est juste le protocole, pourquoi adopter l'API ? Adopter un meilleur protocole suffira.

> Il y a un très mauvais procès fait à Apple.

Que Apple se permette de décider à la place du propriétaire d'un iPhone qu'il n'a pas le droit de décider d'autoriser une app d'utiliser BT en tâche de fond, c'est pas faire un mauvais procès à Apple, c'est factuel.

Que ce contrôle d'Apple sur l'accès au BT ne sert pas uniquement à protéger la vie privé des propriétaires d'iPhones, y compris contre leur gré, mais également à bloquer toute solution concurrente au paiement sans contact ApplePay, à des solutions de transferts de données de pair à pair plus interopérables que AirDrop, à des concurrents aux futures AirTags, ça aussi c'est pas un faux procès fait à Apple, c'est factuel.

Étrangement, on ne vous a jamais lu ici éclairer ces points derrière l'attitude d'Apple.
Google, eux, n'ont pas la même attitude. Ils semblent même avoir participé à implémenter la solution française alors qu'elle se passe de l'API qu'ils ont conjointement conçus avec Apple. Trop ravi probablement de montrer ainsi la rigidité autoritaire d'Apple dans un contexte de lutte sanitaire...

> Il ne faut pas oublier qu’on nous a dit que le Bluetooth de l’iPhone serait réveillé
> par les appareils Android. Peut-être qu’une nouvelle astuce supplémentaire permet le contraire

10h plus tôt, vous avez posté avoir vu vous même que c'était bien le cas.
Pourquoi entretenir le doute encore !?

> Mais peu importe.

Non, justement : vous persistez a critiquer sur les postulats que vous avez vu vous même qu'ils ne tiennent plus !

Critiquez sur un futur risque de blocage d'AppStore, ok.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Que ce contrôle d'Apple sur l'accès au BT ne sert pas uniquement à protéger la vie privé des propriétaires d'iPhones, y compris contre leur gré, mais également à bloquer toute solution concurrente au paiement sans contact ApplePay, à des solutions de transferts de données de pair à pair plus interopérables que AirDrop, à des concurrents aux futures AirTags, ça aussi c'est pas un faux procès fait à Apple, c'est factuel. » Apple Pay n’a pas besoin de Bluetooth si je ne m’abuse et en ce qui concerne les objets connectés, ils ont tous droit au Bluetooth en arrière-plan. On prend un iPhone en général pour la vie privée. En quoi les apps aurait droit au Bluetooth en arrière-plan? Facebook,...?

avatar byte_order | 

> Apple Pay n’a pas besoin de Bluetooth si je ne m’abuse

Du NFC, mais c'est la même puce derriere.
Mais surtout d'autres services "sans contact" fonctionnent ou peuvent fonctionner en BT, et le blocage d'Apple empêche l'existence d'apps pour iOS.

> et en ce qui concerne les objets connectés, ils ont tous droit au Bluetooth en arrière-plan.

Encore heureux ! Vous vous imaginez devoir garder votre lecteur de musique en permanence actif pour pouvoir entendre quelque chose !?

> On prend un iPhone en général pour la vie privée.

Ca c'est vous qui le dite.
Apple n'avait pas un marketing axé sur la protection de la vie privée dès le départ.
Au début, les 3-4 premières années, le marketing vendant les iPhones c'était "y'a une app pour ça".

> En quoi les apps aurait droit au Bluetooth en arrière-plan? Facebook,...?

StopCovid.
Et c'est à l'utilisateur de gérer s'il est d'accord de partager sa vie privée ou pas. C'est la sienne, pas celle d'Apple.

Pourquoi Apple n'a pas virer Facebook, Twitter etc de l'AppStore !?
Les utilisateurs partagent un nombre incroyable de chose de leur vie privée avec ces apps, pourtant.

Y'a des usages où l'utilisateur est légitime de vouloir qu'une app ait des permissions particulières même / ou surtout en tâche de fond. Ce n'est pas à Apple de décider à sa place.
Apple doit proposer un OS qui donne à l'utilisateur le contrôle de ce qu'il autorise ou pas, pas décider à sa place d'interdire.

Et si il a véritablement envie que Facebook puisse utiliser BT en tâche de fond, c'est le choix de l'utilisateur, sa vie privée, son choix. Qu'Apple lui donne les outils pour contrôler, être notifié, alerté, rappelé, mais qu'elle décide à sa place de ce qu'il fait de sa vie privée, non.

Par ailleurs, votre "on prend" est très généraliste.
Je doute fort que cela soit aussi majoritairement la raison pour laquel les gens (re)prennent des iPhones.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Le NFC et le Bluetooth c’est différent. Il y a d’autres apps que celles d’Apple.

« StopCovid.
Et c'est à l'utilisateur de gérer s'il est d'accord de partager sa vie privée ou pas. C'est la sienne, pas celle d'Apple » cela ne gêne en rien à l’utilisateur. StopCOVID? Il y a l’API pour.

« Les utilisateurs partagent un nombre incroyable de chose de leur vie privée avec ces apps, pourtant. » ils partagent justement... alors qu’en arrière-plan ils ne savent pas ce qu’ils se passe avec leurs apps.
« Apple doit proposer un OS qui donne à l'utilisateur le contrôle de ce qu'il autorise ou pas, pas décider à sa place d'interdire. » c’est déjà le cas depuis bien longtemps mais ce verrou n’empêche rien à l’utilisateur.

avatar chouchoutnt | 

Les gens ne veulent pas l’installer par contre ils ont tous un compte gmail, Google, Facebook, Twitter, Instagram ou ils sont pistés.

Par contre pour essayer d’aider à enrayer un virus y’a plus personne.

avatar marenostrum | 

tous (qui seront au courant et qui savent comment on installe un truc dans un smartphone) ils vont l'installer. t'inquiètes pas.

les peuples sont des moutons (un gars qui fait ce qu'on lui répète de faire). les français plus que les autres, parce que ils ont un des plus vieux Etat du monde. ils sont déjà bien ordonnés. ils l'ont montré qu'il suffit d'avoir le bon homme en tête de l'Etat (Napoleon par ex), pour devenir puissance mondiale.

avatar Inconnu-Soldat | 

Si vous n'êtes pas un mouton, vous êtes donc hors du peuple. Seriez-vous notre élite ?
Ensuite faire confiance à qui l'on considère comme plus qualifié que soi (médecin, architecte, ingénieur) et suivre leurs avis ne fait en rien de soi un mouton, mais un être raisonnable et modeste.
Croire comme vous tout savoir ne fait pas de vous un non-mouton, mais un orgueilleux infatué et méprisant.

avatar macfredx | 

@Inconnu-Soldat

"Croire comme vous tout savoir ne fait pas de vous un non-mouton, mais un orgueilleux infatué et méprisant."

+1000

avatar marenostrum | 

c'est ça le mouton, faire confiance à un berger. sans berger, le mouton n'existera pas. ou il serait sauvage, ou disparu.
vu qu'il est pas capable de vivre seul, il accepte le berger. une nation c'est pareil, sans l'Etat, elle n'existerait pas.

avatar Steve Molle | 

@marenostrum

Oui enfin pas n’importe quel état, tout comme pas n’importe quel berger hein...

Auquel cas Polpot est un berger aussi hein

avatar Inconnu-Soldat | 

Il était une fois, une foule assemblée qui lève son regard ébahie vers un balcon. A ce balcon il y a deux personnes : marenostrum et à côté Dieu. La foule s'interroge : mais qui est donc à côté de marenostrum ?

avatar Sindanárië | 

@chouchoutnt

"Par contre pour essayer d’aider à enrayer un virus y’a plus personne."

Tout le monde n’est pas épidémiologiste

avatar byte_order | 

@Sindanárië
> Tout le monde n’est pas épidémiologiste

Ah, parce que vous avez besoin d'un épidémiologiste pour vous lavez les mains à votre place ?

Les épidémiologistes, leur boulot c'est pas de faire tout à votre place.
Ils suggèrent des stratégies sanitaires pour enrayer l'épidémie, mais c'est bien à la population d'aider à les suivre.

avatar Sindanárië | 

@byte_order

"Ils suggèrent des stratégies sanitaires pour enrayer l'épidémie, mais c'est bien à la population d'aider à les suivre. "

Non

Les deux parties de ta phrase se font échec.

Car si ils suggèrent, alors la suggestion de fait n’oblige en rien la population à suivre.

avatar Bigdidou | 

@Sindanárië

« Car si ils suggèrent, alors la suggestion de fait n’oblige en rien la population à suivre. »

Effectivement. Ça n’est pas le boulot des médecins et des experts d’obliger la population à quoi que ce soit, mais d’étudier, de constater, de comprendre et éventuellement d’essayer de prévoir.

avatar Sindanárië | 

@byte_order

"Ah, parce que vous avez besoin d'un épidémiologiste pour vous lavez les mains à votre place ?"

🙄 mais qu’est-ce que tu racontes 🤦🏽‍♂️

avatar Inconnu-Soldat | 

Tiens au fait, on devrait demander son avis sur StopCovid à notre élite, un certain Didier Raoult qui sauve les guéris.

avatar Paul Position | 

Je suis de façon purement politique contre cette application.
Elle est utilisée pour glorifier et mettre à l'honneur un ministre que n'est pas de mon bord politique.
Par contre je suis pour que la France puisse développer une application sanitaire sans l'aide de multi-nationales, quelles qu'elles soient. Une nation doit être indépendante.
Le résultat, StopCovid, fonctionne, et m'a agréablement surpris par sa qualité.
Elle est donc installée sur mon iPhone. Une forme de patriotisme et de civisme m'y a conduit.

Et puis, ne risquant rien à l'installer, pourquoi hésiter ? Mes convictions politiques (j'abhorre Macron et tout ce qu'il représente) ne m'empêche pas de réfléchir, et comme nous sommes sur un site dédié à Apple, il m'arrive fréquemment de détester cette marque, tout en l'utilisant...

PS : merci à SyMich pour ses interventions qui nous permettent d'avoir des éclaircissements par une source, apparement au cœur du projet.

avatar Steve Molle | 

C'est surement pour cela qu'ils ont fait appel à Microsoft...pour rester souverain mouhahahaha.

avatar Sindanárië | 

@Steve Molle

🤔 Micro... j’ai dû louper un truc...

Récapitulatif :
Une boîte française qui bidouille + des institutions qui sont aussi étanches qu’un gant de toilette rempli d’eau + IOS bugué à mort + ....Microsoft ?

Il va en résulter un film ou une série c’est sûr... après le crash 😬

avatar byte_order | 

@Steve Molle
Microsoft n'intervient nul part dans StopCovid.

avatar macfredx | 

En tout cas, une fois débarrassé des trolls et compagnie (merci l'abonnement... ), le débat est très intéressant.
Et comme il a été dit, le débat contradictoire est la base de la démocratie.

Et merci à SyMich pour ses éclaircissements. Je n'ai pas encore installé l'app, sortant très peu pour le moment, mais je vais le faire.

avatar Florent Morin | 

@macfredx

Je confirme. Merci @SyMich pour les apports au débats. C’est enrichissant.

avatar mAgiclutin | 

Entre convictions et connaissances techniques, le débat est fort intéressant, merci à tous pour cet échange.

avatar Inconnu-Soldat | 

Une information que devrait connaître ceux qui critiquent la sécurité et font croire que les serveurs sont à l’étranger :
L’hébergement du serveur de l’application sera pris en charge par Outscale, qui fait partie de l’équipe projet StopCovid. C’est à ce jour, le seul prestataire d’hébergement qualifié SecNumCloud par l’ANSSI. Ils sont également hébergeur de données de santé sur leur périmètre.

Outscale est une entreprise française avec ses serveurs en France, une technique française. Il est vrai que les approximations et mensonges sont le carburant premier et unique des détracteurs de StopCovid.

avatar c0by | 

@Inconnu-Soldat

>L’hébergement du serveur de l’application sera pris en charge par Outscale, qui fait partie de l’équipe projet StopCovid.
Outscale est une entreprise française avec ses serveurs en France, une technique française. Il est vrai que les approximations et mensonges sont le carburant premier et unique des détracteurs de StopCovid.

Petites précisions, pour mieux comprendre ou va aller une partie des 200’000 à 300’000€ de coût mensuel, et éviter toutes approximation, cette entreprise est majoritairement détenue par la société Dassault Systèmes dont elle est une filiale.
Outscale dispose de 14 datacenters, dont la moitié hors de France. Les données StopCovid seront sur un data center situé en France. Une belle entreprise.
A voir pourquoi l’état a préféré le stockage du big data santé chez Microsoft en profitant de l’état d’urgence ?
Dans ce big data, axe essentiel de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, on retrouvera les données covid provenant des labos, des brigades mobiles, sécu, pharmacie, ...
Dans cette liste il y a aussi les données « déclaratives de symptômes issues d'applications mobiles de santé et d'outils de télésuivi ». A voir si cela concerne aussi les données de StopCovid, j’avais cru comprendre que ces dernières étaient isolées ?

avatar Florent Morin | 

@c0by

Les données de StopCovid ne sont pas dedans. On pourrait en effet le croire, mais ce n’est pas le cas.

De ce que j’ai compris, il y aurait une phase 2 permettant de profiter de l’IA mais ce serait sur la base du volontariat. Et là, peut-être que ces donnés seront sur l’infrastructure Microsoft. Mais pas pour le moment.

avatar Steve Molle | 

@FloMo

Ouais enfin tout ceci sent à plein nez la blackbox bien obscure.

avatar Steve Molle | 

Quand tu cherches l'exact emplacement de l'hébergement de tes données et qu'aucun résultat ne te le donne, c'est qu'il y a un loup...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR