App Store : Apple n'aura pas à autoriser les liens vers des boutiques externes demain

Mickaël Bazoge |

Ce n'est finalement pas à partir de demain qu'Apple autorisera les développeurs à afficher des liens vers des boutiques tierces dans leurs applications. En vertu de l'injonction décidée à l'issue du procès l'ayant opposé à Epic Games cet été, la Pomme avait jusqu'au 9 décembre — ce jeudi, donc — pour accorder aux dévs la possibilité d'intégrer des liens renvoyant vers d'autres moyens de paiement que celui de l'App Store (celui-là même qui permet à Apple d'empocher sa commission).

Le constructeur a bien fait appel de ce verdict, mais la juge Yvonne Gonzalez Rogers ne l'a pas entendu de cette oreille. Les arguments d'Apple ne l'ont en effet pas du tout convaincue : l'entreprise demandait que l'injonction soit suspendue jusqu'à épuisement de toutes les procédures judiciaires, afin que puissent être prises en compte « les questions techniques, économiques, commerciales et toutes les autres ».

Apple sommée d

Apple sommée d'autoriser les moyens de paiement alternatifs sur iOS avant le 9 décembre

Apple avait certes perdu cette bataille, mais pas la guerre : les avocats ont ensuite déposé un recours devant la juridiction supérieure, à savoir la Cour d'appel pour le neuvième circuit. Divine surprise, ils ont obtenu ce qu'ils désiraient.

Selon la Cour d'appel, Apple a fait la démonstration que son appel soulevait de « sérieuses questions » quant au bien-fondé de la précédente décision. Autrement dit, l'App Store peut continuer à imposer son système de paiement intégré tant que l'affaire n'aura pas été jugée complètement. Un processus qui pourra demander plusieurs mois… voire plusieurs années.

Dans l'intervalle, Apple lâchera tout de même du lest, en permettant aux applications de consultation (« reader ») comme Netflix ou Audible d'intégrer des liens vers leurs boutiques en ligne. Mais pas les jeux, qui représentent le gros du chiffre d'affaires de l'App Store.

En revanche, rien n'a changé concernant la partie de l'injonction concernant la communication aux utilisateurs. Les développeurs pourront donc les informer d'autres moyens de paiement, ce qui ne bousculera pas fondamentalement les choses : Apple a en effet modifié les directives de l'App Store dans ce sens en octobre.

App Store : les guidelines revues pour permettre aux développeurs de communiquer avec leurs utilisateurs

App Store : les guidelines revues pour permettre aux développeurs de communiquer avec leurs utilisateurs

Mise à jour — Dans une déclaration à la presse US, Apple remercie la cour d'appel d'avoir intercédé en sa faveur (on le serait à moins). L'entreprise explique que sa principale préoccupation était que les changements demandés auraient créé « de nouveaux risques pour la confidentialité et la sécurité, et perturbé l'expérience utilisateur que les clients apprécient dans l'App Store ».


avatar narugi | 

3 pas en arrières donc…
Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi mais je considère que la très très grande majorité de la valeur est faite par les éditeurs et développeurs. Le simple fait que cette commission vienne ponctionner une grande partie des revenus m’est insoutenable.

Je concède que Apple a ouvert de nouveaux marchés, a apporté des règles claires et de la visibilité mais ça ne doit pas être au détriment des créateurs. 33% c’est beaucoup trop sur un purchase.

(Pour les autres boutiques, j’en ai la même analyse.)

avatar Mickaël Bazoge | 

@narugi

Je pense qu'Apple s'épargnerait bien des emmerdes en baissant sa commission à 10% (pour la majorité des développeurs, la com' est déjà de 15% via le programme PME). Ça lui permet d'éponger une grosse partie, sinon l'intégralité, des coûts de cartes de crédit, de couverture du taux de change, de gestion de la TVA et tout, et aucun autre acteur du secteur ne pourra venir concurrencer un tel taux. Et en plus, les régulateurs seraient plus prompts à lâcher la grappe d'Apple…

avatar marenostrum | 

PayPal c'est mieux que ça

avatar byte_order | 

@Mickaël Bazoge
> Je pense qu'Apple s'épargnerait bien des emmerdes en baissant sa commission à 10%

Je pense qu'elle le sait, mais qu'elle préfère "s'enmerder" le plus longtemps possible avant de devoir y être réellement contrainte, car cet "emmerdement" continue de lui rapporter beaucoup beaucoup d'argent très facilement. Quand des emmerdes sont rentables à ce point, on ne précipite pas leurs fins.

avatar Nesus | 

@MickaelBazoge

C’est cool de pouvoir décider à la place des autres comment et pourquoi ils doivent faire leurs business.
Demain, j’appelle votre patron, il va me faire l’abonnement de macg à 10€. Parce que ça évitera les problèmes dans les commentaires. Et puis comme vous avez le monopole de l’information sur Mac francophone, c’est normal.
Ah, bien évidement, j’en profiterai pour lui expliquer que votre salaire est trop élevé, puisque c’est lui qui fait le prix de vente.
Oui, mon propos est totalement absurde, mais en fait, c’est le votre.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Nesus

Hein.

avatar Nesus | 

@MickaelBazoge

Il dit qu’il ne voit pas le rapport.

avatar byte_order | 

@Nesus

"Il dit" surtout que le grand public ne serait pas en droit d'exprimer leur opinion sur la façon dont des entreprises, en particulier "sa" multinationale préférée, font leur business.
En gros, "il dit" surtout ça : fermez là.

avatar Nesus | 

@byte_order

Alors vous avez totalement faux. Ce n’est absolument pas à Apple que je pense qu’en j’écris cela. C’est très égoïstement à ma personne, ainsi qu’à mes clients.
D’ailleurs, aucun gouvernement ne s’est permis de régenter la politique commerciale d’Apple. Beaucoup se demandent s’il n’y a pas de l’argent à récupérer et s’il n’y a pas un abus de position dominante et c’est légitime de se poser ces questions. De là à dire qu’Apple facture trop cher, personne, à par les commentateurs et les populistes ne se le permettent. Et nous ne sommes pas près de voir un tel procès, parce qu’aucun juge n’irait dans ce sens, comprenant les enjeux qui découleraient d’une telle décision.

avatar Nesus | 

@narugi

D’ailleurs Apple devrait distribuer gratuitement ses périphériques parce que 650€ c’est trop. Ne parlons même pas de mille.
Et puis demain quand vous irez chez votre magasin préféré vous demanderez à parler au directeur, parce que vous n’êtes pas d’accord avec le prix qu’il propose et parce qu’il fait exactement comme Apple, sauf que c’est une marge encore plus importante. Bien évidemment, il comprendra qu’il a tort et vous offrira gracieusement vos courses.
Je vous remercie de faire de la place dans votre garage, je vais venir y construire mon nouveau projet. Merci de bien mettre à disposition, le chauffage, l’eau et l’électricité. Gracieusement bien sûr, parce qu’autrement, ça serait trop cher et ça tuerait mon future business.

avatar Sgt. Pepper | 

@narugi

Sauf pour les gros éditeurs,
La commission est de 15% (seulement)

Ces mêmes Devs sont bien content (consciemment ou non)
de bénéficier d’un market place très lucratif dont les clients ont confiance dans le système de paiement.

Et AUSSI d’un environnement où l’on ne trouve pas leurs Apps crackées et “gratuites” sur des Apps stores “pirates”.

avatar marenostrum | 

Tu es développeur ?

avatar Maxmad68 | 

@Sgt. Pepper

Détrompe toi, il est très facile de cracker des apps sur un appareil iOS. Il existe d’ailleurs un très gros store d’app crackées sur internet, et il n’existe pour les développeurs aucun anti-crack stable. La seule solution pour les développeurs pour ne pas voir des apps publiées sur ce store, est de croiser les doigts pour qu’aucun pirate ne s’y intéresse jamais.

avatar byte_order | 

> sa principale préoccupation était que les changements demandés auraient créé « de
> nouveaux risques pour la confidentialité et la sécurité, et perturbé l'expérience
> utilisateur que les clients apprécient dans l'App Store ».

Mais elle tolère ces nouveaux "risques" pour Netflix, Audible etc, bref, pour les apps dont elle a déjà perdu une part importante du contrôle, alors que pour sa vache à lait actuelle, les achats in-apps dans les jeux, alors là c'est niet.

Etrange comment sa principale préoccupation semble varier plus en fonction de son intérêt économique immédiat plus que ce "risque"...

avatar teuts | 

J’ai grandi avec l’image d’Apple comme une “love marque”. Plus le temps passe et plus ce que j’aime chez Apple c’est de la détester… Entre les entourloupes du genre de celles de l’article, les petits arrangements de conscience en Chine, les appareils moisis dés leur sortie (Clavier papillon non-fonctionnel remplacé par… un clavier papillon non-fonctionnel, flexgate purement et simplement ignoré sur certains modèles, plus récemment les iPhones 13 ou les lecteurs SD des MacBook………….. la liste est trop longue pour un commentaire), les promesses comme Universal control, les double-standards, présenter les suppressions de chargeur et casques comme des innovations environnementales mais bien se garder d’impacter les prix, service client minable….
Bref, la seule chose que j’aime vraiment hormis peut-être le design des appareils c’est le travail de la communauté de devs qui font l’AppStore.

Fin de lamentation…

avatar ⚜Dan | 

@teuts

Ce qui fait savoir c’est que quand t’était jeune t’ignorais ce que les compagnies faisait ou étaient, en grandissant t’apprend. En deuxième pour tout les bugs et les problèmes recent, dit toi que c’était la même chose en 2000 lol rien as changer, juste que Steve avait le souci du details mais l’ingénierie avait toujours autant de problème qu’aujourd’hui.

avatar iPop | 

Amazon fut le premier à intégrer ce modèle de payement tout intégrer et facile à payer, je ne vois pas les juges se précipiter dessus.

Quant a l’histoire des liens, si Apple l’interdit, c’est qu’au début de l’AppStore les dérives étaient grotesques pour l’image d’Apple.
Et non ce n’est pas pratique, d’ailleurs tout ce qui passe par un navigateur n’est en aucun cas pratique, hormis un blog.

avatar r e m y | 

Aujourd'hui il faut passer par un navigateur pour aller s'abonner à Spotify ou Netflix. Si les développeurs peuvent intégrer directement les liens de paiement dans l'app, ce sera beaucoup plus transparent avec la possibilité de payer sans quitter l'app.

avatar malcolmZ07 | 

Et ça n'arrivera pas car la court à tranché pouvé afficher un lien vers un autre mode de paiement, mais pas que le transaction se fassent directement sur l'iPhone.

avatar r e m y | 

Ce n'est pas aussi clair que vous le dites.
Apple doit autoriser les moyens de paiement alternatifs et autoriser les liens vers des systèmes de paiement tiers.
Rien n'est dit sur l'obligation d'ouvrir ces liens via un navigateur externe à l'app. La page web peut parfaitement être ouverte au sein de l'app.

Bon de toutes façons peu importe car désormais il faut attendre le résultat de l'appel, Apple n'ayant pas à appliquer la première décision. Donc tout peut encore changer.

avatar byte_order | 

@iPop
> Amazon fut le premier à intégrer ce modèle de payement tout intégrer et facile à payer,
> je ne vois pas les juges se précipiter dessus.

Détrompez-vous : le brevet 1-clic d'Amazon a été rejeté par le bureau des brevets européen. Attention à ne pas généraliser le cas des juges américains au monde entier. Ils défendent les intérêts américains.

Par ailleurs, Amazon n'impose nullement à tout vendeur, pour pouvoir vendre des biens à des clients potentiels , de devoir forcément le faire sur Amazon. Les vendeurs peuvent passer par d'autres boutiques en ligne, ou même proposer la leur. Enfin, Amazon n'empêche nullement les clients potentiels de visiter d'autres boutiques en ligne.

Comparé à l'AppStore, on est quand même dans une situation où le consommateur *et* les vendeurs ne sont pas forcé d'utiliser obligatoirement un magasin unique.

> Quant a l’histoire des liens, si Apple l’interdit, c’est qu’au début de l’AppStore
> les dérives étaient grotesques pour l’image d’Apple.

Si Apple l'interdi(sai)t, c'est parce que c'est nettement plus profitable pour elle, point.
Défense de son image incluse.

> Et non ce n’est pas pratique, d’ailleurs tout ce qui passe par un navigateur
> n’est en aucun cas pratique, hormis un blog.

Attention à ne pas confondre limite de votre terminal préféré (taille écran en particulier) avec une contrainte propre à l'usage d'un navigateur web sur Internet.
Par exemple, je vous met au défit de faire un diagramme complexe sur https://www.diagrams.net/ depuis un smartphone ou même un tablette, alors que depuis un navigateur mais avec un terminal doté d'un périphérique de pointage précis, c'est très efficace.

avatar iPop | 

@byte_order

Dans l’Appstore y a un lien du site du Développeur. Mais oui les apps sont sur le serveur d’Apple (chose que j’adopte entièrement) qui sont sécurisés.

La mode est à tout déconstruire pour retrouver notre chère et chaos à tous. J’en suis conscient qu’Apple en tire des intérêts. Heureux encore car au contraire on aurait un AppStore digne du métro New-yorkais.

avatar byte_order | 

@iPop
> Mais oui les apps sont sur le serveur d’Apple (chose que j’adopte entièrement)
> qui sont sécurisés.

Elles sont *distribuées* depuis le serveur d'Apple, mais, ensuite, durant l'usage, *non*, elles sont alors sur les terminaux des propriétaires d'iPhone. Qui ne sont pas la propriété d'Apple (ni les propriétaires, ni les terminaux).

> La mode est à tout déconstruire pour retrouver notre chère et chaos à tous.

La mode est surtout à voir comment a été bati la situation actuelle, et voir si y'a pas des abus de situations.

> J’en suis conscient qu’Apple en tire des intérêts.
> Heureux encore car au contraire on aurait un AppStore digne du métro New-yorkais.

Sauf que 99,99% du contenu de l'AppStore est produit par des développeurs tiers, pas Apple.
Mais seulement une minorité d'entre eux en tire un profit, le reste constitue en fait une armée de quasi bénévole qui offre à Apple le fait d'avoir un catalogue d'apps, alors qu'ils en tirent pas franchement de bénéfices, et si le font, Apple leur prend 30% dessus parce que... parce qu'elle le peut.

avatar malcolmZ07 | 

On ne verra pas de lien externe (anti-steering rules) pour les jeux avant très longtemps.
Le tribunal avait été très spécifique dans mes souvenirs;
Apple peut encore avoir le control sur la distribution et le traitement (transactions) à l'intérieur de sa platform. Donc, tu peux envoyer des gens hors de l'apple store (lien-externe), mais le transactions ne feront pas nativement.
Les transactions peuvent déjà être traité en dehors de l'appareil , le problème se situe au niveau de la communication (pas de changement du fonctionnement). Le tribunal était aussi assez claire que les développeurs ne devaient pas s'attendre à utiliser tout l'écosystème d'apple sans compensation monétaire.

avatar byte_order | 

@malcolmZ07
> Donc, tu peux envoyer des gens hors de l'apple store (lien-externe),
> mais le transactions ne feront pas nativement.

Pas grave. L'utilisateur lambda est bien incapable de voir si un truc est fait nativement ou pas. Lui, il clique sur "acheter", et si ça fait le taff, nativement ou pas, il est content.
Au pire, il râlera la première fois quand il verra qu'il doit d'abord renseigner un moyen de paiement rattaché à son compte chez Epic Games, Netflix, Spotify etc. Comme les tarifs seront, au moins au début, fait pour que l'effort soit perçu comme justifiable, si après cela fonctionne de manière transparente, transaction pas native ou pas, il verra pas la différence...

Vous croyez qu'il sait que quand il clique sur "acheter" dans l'app iOS d'Amazon, cela ne passe pas "nativement" par Apple ?
C'est transparent, cela marche, il est content, point.

> Le tribunal était aussi assez claire que les développeurs ne devaient pas s'attendre
> à utiliser tout l'écosystème d'apple sans compensation monétaire.

Un écosystème composé d'un parc de terminaux qui à 100% n'appartient pas à Apple...
Par ailleurs, les développeurs, du moins une partie, demandent justement à pouvoir enfin NE PAS utiliser *tout* l'écosystème d'Apple, juste de pouvoir accéder à l'iPhone de leurs clients, iPhones qui n'appartient plus à Apple. Ces developpeurs sont parfaitement conscient qu'ils ne peuvent espérer bénéficier de l'infrastructure de paiement de l'AppStore sans compensation monétaire, ils demandent juste de ne pas être obliger de l'utiliser (et dans ce cas, ils n'utilisent pas l'écosystème qui appartient encore à Apple : comment justifier une compensation à Apple pour le NON usage de ce qui appartient encore à Apple !?!)

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Pas grave. L'utilisateur lambda est bien incapable de voir si un truc est fait nativement ou pas. Lui, il clique sur "acheter", et si ça fait le taff, nativement ou pas, il est content. »

Pas sûr du tout. Il préféra toujours le natif.

« Au pire, il râlera la première fois quand il verra qu'il doit d'abord renseigner un moyen de paiement rattaché à son compte chez Epic Games, Netflix, Spotify etc »

Oh vous l’avouez maintenant 😉

avatar guyotlo | 

Il suffit de licencier l’utilisation de Xcode en fonction du CA généré par les app

avatar byte_order | 

@guyotlo
Dans un modèle de freemium, cela ne change rien.

Par ailleurs, le CA de Netflix, Spotify etc, n'est pas *généré* par les apps, il est généré par le service d'abonnement au forfait d'accès à un catalogue de contenu. Leurs apps, seules, ne générent aucun CA.

Attention à ne pas confondre générer par avec générer via. Les apps de type "cliente", la valeur ajouté est apporté en dehors de l'app, l'app n'est juste que l'interface utilisateur, ce n'est pas elle qui génére la valeur ajoutée, celle qui fait office de monétisation.

Par contre, on peut envisager de faire payer un forfait de "distribution" selon le nombre de téléchargement, que l'app soit gratuite ou pas. Là, Apple percevrait une rémunération correspondant mieux aux coûts de chaque app distribuée par elle, que l'app elle même soit gratuite ou pas. Et pour rappel, les coûts de distributions du contenu Netflix etc, ces coûts là ne sont pas chez Apple mais chez votre opérateur (serveurs de cache Netflix) et, évidement, chez Netflix (serveurs de diffusion, production ou achat des droits de diffusion du contenu etc), Apple, elle, n'a aucun coût réel justifiable.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Apple, elle, n'a aucun coût réel justifiable. »

Faites des recherches vu comment vous êtes dans le faux 😉

CONNEXION UTILISATEUR