Apple Card : premier lancement, premières impressions

Florian Innocente |

L'Apple Card fait officiellement ses premiers pas aujourd'hui aux États-Unis, après qu'Apple a commencé à envoyer ses invitations à des utilisateurs qui avaient manifesté leur intérêt. Le lancement général est prévu avant la fin du mois, une fois que le service aura été rodé au-delà des seuls employés de la Pomme.

Quelques médias comme TechCrunch et The Verge ont été mis dans la boucle, ils livrent leurs premières impressions. Incomplètes puisque la carte physique, en titane et livrée dans un emballage équipé d'une puce NFC pour l'ajouter facilement à son iPhone, n'est adressée que dans un second temps. Apple pousse toutefois à la dépense au moyen de son iPhone ou de son Apple Watch : la carte physique n'est pas compatible avec le sans contact.

Les premiers avis sont positifs, Apple a soigné l'interface de gestion de son compte, empruntant et améliorant des idées trouvées chez les néo-banques. Comme de catégoriser automatiquement les dépenses et de les présenter en graphes. Petite subtilité, selon la nature de la dépense, la couleur du visuel de la carte à l'écran de l'iPhone change au moment du paiement : dégradé d'orange pour les restos, rose-orangé pour les divertissements, jaune pour le shopping, vert pour les voyages…

Pour payer le crédit consommé durant le mois, l'application Wallet propose un curseur circulaire qui permet d'étudier plusieurs scénarios dans lesquels on devra payer plus ou moins d'intérêt (mieux vaut donc régler le maximum possible, voire l'intégralité pour être tranquille). On sait donc où on va. La carte ne présente aucun numéro sur sa surface, tout est dans l'iPhone, avec en complément la possibilité de générer des numéros virtuels révocables à volonté pour des achats en ligne sur des sites n'offrant pas Apple Pay.

Comme pour Apple Cash, le service de transfert d'argent entre personnes via Messages, l'Apple Card est proposée par Apple mais tout repose sur les prestations d'un tiers, en l'occurrence la banque Goldman Sachs (et la banque américaine Green Dot dans le cas d'Apple Cash). C'est elle qui gère en arrière-plan, ce sont ses employés aussi qui assurent l'assistance technique via Messages. Goldman Sachs peut exploiter les données de dépenses pour générer ces rapports mais elle n'a pas le droit de s'en servir à des fins marketing, ni avec des partenaires.

Outre que le principe de ces cartes de crédit n'est pas aussi répandu chez nous, un obstacle à l'arrivée de l'Apple Card en Europe et en France réside dans cette nécessité pour Apple d'être épaulée par un acteur présent localement. Apple ne peut pas tout faire seule, elle n'est pas (encore ?) une banque.

Tags
avatar newiphone76 | 

@leboisjoli

Je ne pense pas que ce sera un partenariat avec cette banque en France.

avatar Boboss29 | 

En quoi c'est une révolution ou tout simplement une évolution de ce qui existe déjà ? Je ne dis pas que je ne l'utiliserai pas, mais j'ai du mal à cerner l'usage par rapport à ce qui existe déjà. J'utilise Apple Pay via mon iPhone ou watch dès que j'en ai l'occasion, mais là j'ai du mal à voir le plus de cette carte par rapport à Apple Pay que j'ai chez carrefour bank et cmb. Car c'est même pas Apple la banque mais Golden Sach. Par contre oui l'objet est beau. Nul doute qu'il vont en écouler des millions juste pour avoir l'objet, mais sinon c'est une carte de crédit, que je ne sors jamais car j'ai apple Pay...

Et je rejoins ecosmerry dans sa réflexion, Apple saura bientôt tout de nous... Je suis un grand utilisateur de leurs produits mais ça fait réfléchir, Apple peut savoir où je vais, quels exercices je fais, cr que j'achète, pourquoi pas voir mes photos et vidéos, mes empreintes digitales, mon poid, ma taille.Dernièrement ce que je dis à siri (active le chronomètre 30s ou quel temps aujourd'hui...), qui j'appelle etc. Dans l'absolu je n'ai rien à cacher, aucune données sensibles, mais ça laisse quand même réfléchir... Aujourd'hui on est libre mais si demain on sombrait dans une dictature dystopique à la 1984, big brother et ses sbires n'auraient juste qu'à fouiller les serveurs pour tout connaître de chacun. En attendant j'adore toutes ces technos que j'osais à peine imaginer étant gamins il y a 30/35 ans et qui chaque jour deviennent réelles.

avatar marenostrum | 

c'est une carte de Crédit et pas de Débit. tu payes avec l'argent que tu l'as pas en fait au moment de l'achat.

avatar Boboss29 | 

@marenostrum

J'ai déjà le choix chez carrefour bank de payer comptant ou à crédit, même pour une baguette de pain...

avatar marenostrum | 

c'est pas mon cas par ex. et ça dépend aussi des plafonds. je pense pas que Carrefour t'offre plus d'argent, et une plus large offre, que Apple. c'est une société moins riche.

avatar Boboss29 | 

@marenostrum

Oui mais je veux dire par là que l'option existe déjà chez plusieurs autres (avec au passage des taux assez élevés...)

Bon l'option cashback je demande à voir en effet, si ça arrive un jour en Europe.

avatar marenostrum | 

tout existe quelque part ailleurs, mais ça empêche pas d'être proposé par quelqu'un d'autre. sinon y aurait qu'une banque unique pour tout le monde, ou un appareil pour téléphoner, etc.. et tant mieux si le choix est large que restreint. pourquoi se plaindre ?

avatar Boboss29 | 

@marenostrum

Je ne me plaint pas, juste que c'est pas ce que j'attend d'Apple qui dans mon idée est une société de Technologie, hardware et software. Même quand ils ont été dans le secteur musicale, ils avaient l'ipod et iTunes comme arguments. Là c'est un simple partenariat bancaire. D'où mon absence d'excitation par rapport à cette annonce. Tout simplement ☺️ et mes questions quand à l'intérêt que ça par rapport à l'écosystème existant.

avatar marenostrum | 

mais quand Carrefour fait banque pourquoi Apple ne pas le faire ? et quand tu attends de Carrefour des services du genre, pourquoi ne pas attendre de Apple la même chose ?

avatar scanmb | 

@marenostrum

Pas faux ..

avatar en ballade | 

@marenostrum

Carrefour est une société en France qui paie ses impôts

avatar scanmb | 

@en ballade

Et ?

avatar fifounet | 

@en ballade

"Carrefour est une société en France qui paie ses impôts"

Ha oui et elle le répercute bien sur ses clients vu les tarifs appliqués. 🤔🤔

avatar SyMich | 

Ce n'est pas Apple qui fait crédit, mais la banque Goldman Sachs.
Et il serait faux d'imaginer qu'une société ayant plus d'argent prêterait plus qu'une autre moins "riche"... c'est la cote de crédit de l'emprunteur qui compte, pas la situation financière du prêteur.

avatar marenostrum | 

quand même, c'est plus facile d'imaginer que Apple te prête plus d'argent que Carrefour, que le contraire. non ? elle te connait déjà mieux, ton potentiel financier, jusqu'où tu peux rembourser, etc (ta deuxième partie du commentaire) que Carrefour. parce que elle a accès dans ta vie numérique, etc.

avatar Boboss29 | 

@marenostrum

Pas du tout, si je fais un crédit à la consommation de 5000 euros, je devrais 5000 euros + intérêts, peu importe la banque...

avatar SyMich | 

Sauf que ce n'est pas Apple qui prête... mais Goldman Sachs, qui n'est pas censé savoir quoi que ce soit de la "vie numérique" des utilisateurs d'iPhone., et qui s'appuie sur le système de cote de crédit US, qui est accessible à tout organisme de prêt (que ce soit Carrefour US ou Goldman Sachs, ils ont les mêmes info quant à la solvabilité de leurs clients potentiels)

avatar marenostrum | 

et à ton avis pourquoi la banque Goldman Sachs utilise Apple ? parce que Apple te connait mieux qu'eux. elle dispose tous les outils pour ça. c'est tout.

avatar SyMich | 

Si ceci était le cas, on aurait là un nouveau joli scandale avec un Apple, chantre de la confidentialité des données, qui se ferait prendre à communiquer nos données personnelles à un tiers...
Je ne l'imagine pas une minute.

Si Goldman Sachs peut être intéressé par ce partenariat avec Apple, c'est plutôt que j'imagine que le pouvoir d'achat moyen d'un utilisateur d'iPhone est probablement supérieur à la moyenne de la population.

avatar marenostrum | 

Apple ne donnera rien, pour ça que SA carte a son Nom dessus, et pas le nom de la banque qui utilise d'autres cartes avec leur propre nom.
Ils partagent que les intérêts à mon avis. Apple gagne sa part et eux une part. et ça reste là. la banque s'en fout nous connaitre, elle ne veut que le pognon.

avatar SyMich | 

C'est mal connaître le business des cartes de credit...
Ce qui rapporte le plus c'est d'établir des profils de clients achetant tel type de biens, avec tel profil financier pour vendre ces listings aux vendeurs de biens pour leur permettre de faire des campagnes marketing ciblées.
C'est ça qui intéresse Goldman Sachs!

Le pognon prêté ce n'est pas ce qui rapporte. Surtout avec des clients aisés (utilisateurs d'iPhone) qui vont systématiquement rembourser à la fin du mois donc sans aucun intérêt facturés.

avatar raoolito | 

pas exactement ca. C'est plus poussé. La carte de paiement à débit différé va te prendre ton argent à la fin du mois de toutes façons. La carte de crédit pure, elle peut te permettre de rester des mois à crédit ("vivre à crédit") en ajoutant des intérêts
je t'avoue que si la pratique je pense la comprendr,e l'intéret est limité pour chez nous, d'autant qu'on a pas la culture du crédit par ici. Exemple: la "note" qui fait que tes taux seront plus ou moins elevé si tu as deja des crédits en cours et que tu rembourse régulièrement. Cette note baisserait (pas bon) si ut n'avais aucun crédit par exemple.
une autre culture disais-je...

avatar Teeto | 

@raoolito

Je confirme que c’est une question de culture... Je ne suis pas fan du système de crédit américain car j’ai été éduqué avec celui de la France à la base où c’est plutôt tu dépenses ce que tu as sinon t’es à découvert et tu payes tes agios... (aux autres Pas la peine de me dire que y’a American Express ou des cartes à débit différé je suis au courant merci).

Mais finalement le système américain on peut s’y faire aussi et ne pas tomber dans le piège de vivre à crédit. Plus facile encore une fois lorsqu’on ne vient pas de ce système. Il suffit de savoir combien on gagne par mois et de rembourser chaque dimanche par exemple et c’est réglé.... Et là on parle vraiment de carte de crédit by the way, en France finalement c’est plutôt des cartes de débit (différé ou non).

Mais le cashback peut être assez intéressant ! Je peux rembourser quelques dizaines de dollars de la carte de credit avec les points, acheter une valise, un jeu ps4 ou bien encore des cartes cadeau Amazon, Apple, bestbuy, etc... Je n’ai rien à faire à part dépenser :) ce qui est le cas chaque mois même pour le minimum obligatoire :)

Quant à l’arrivée de cette carte en France j’y crois pas mais on verra. Ça demanderait une grosse révolution et ça veut donc dire beaucoup de bâtons dans les roues par les acteurs actuels en plus du mindset français qui trouvera sûrement à se plaindre de quelque chose (hahaha, joke, ou pas) 😂

avatar scanmb | 

@Teeto

Pas faux ..

avatar marc_os | 

@Teeto

T’as raison !
Vive les sub primes !

avatar Krysten2001 | 

@Boboss29

Apple ne connaît quasiment rien de toi 😂😂😂

avatar Boboss29 | 

@Depret Lucas

Je le sais rassure toi. Je dis juste qu'avec la tonne de données qu'on stocke avec nos smartphones, ils serait facile d'avoir accès à toute notre vie. C'est une supposition, une chose qui ne serait pas impossible. Vu la politique de confidentialité de la société non à l'heure actuelle, mais pourquoi pas un jour, genre une mesure anti-terroriste ou autre. Consommer c'est bien, faire marcher son imagination c'est pas mal aussi parfois (même si je l'avoue, on en est encore loin).

avatar Krysten2001 | 

@Boboss29

Oui c’est vrai mais bon tant que leur sous sont en jeu, tkt pas 😉

avatar webHAL1 | 

@Boboss29
« Et je rejoins ecosmerry dans sa réflexion, Apple saura bientôt tout de nous... »

Je pense que tu peux laisser tomber le futur et parler au présent. ;-)
Apple sait en effet tout de toi, du moins si tu utilises ses services et ses appareils. Mais si tu le fais, c'est qu'ils t'apportent une contre-partie suffisante pour que tu sois prêt à les laisser te connaître. Sinon, tu as le choix d'arrêter d'être leur client. :-)

avatar Boboss29 | 

Oui j'imagine bien, c'est juste une réflexion, est-il vraiment judicieux de mettre tous ses oeufs dans le même panier ? En tout cas, cette carte est jolie tout ça, maintenant à voir ce qu'elle apportera réellement. Au passage, le débit différé, je l'avais aussi sur ma Carte Carrouf (que j'ai pris à la base pour avoir Apple Pay, non pas que je sacralise cette entreprise, bien au contraire...), je me suis fait "avoir" le premier mois en comprenant pas pourquoi j'avais autant d'argent sur mon compte malgré tout mes achats le 20 du mois. j'ai appelé l'assistance qui m'ont parlé de ce débit différé, j'ai dit houla stop, mettez-moi en débit immédiat. Et voilà.
Par contre pour le moment je suis ultra satisfait d'Apple (je n'ai pas de Macbook récent, qui apparemment est sujet de discorde), j'ai tout l'écosysteme Apple (Sauf l'enceinte, qui ne m'intéresse pas, ni Apple Music préférant Deezer, choix perso). Donc je resterai leur client pour longtemps encore j'espère. Mais ça ne m'empêche pas de me questionner sur plusieurs de leur choix et de ne pas tout approuver ;)

avatar pierrefeuilleciseaux | 

@Boboss29

C’est pas un debit différé mais c’est pas grave :)

avatar webHAL1 | 

@Boboss29
« Oui j'imagine bien, c'est juste une réflexion, est-il vraiment judicieux de mettre tous ses oeufs dans le même panier ? »

Probablement pas, mais je pense que tous les paniers reviennent un peu au même. Peut-être que c'est plus efficace de répartir ses œufs, mais j'imagine que le mieux serait encore de limiter les informations que l'on donne aux grandes sociétés technologiques. Par contre cela revient à se passer de leurs services (ou d'une partie d'entre-eux), ce qui est "difficile".

Personnellement, je pense que beaucoup de gens sont devenus un peu paranoïaque avec la notion de "vie privée". Le but d'Apple, de Google et cie est de nous vendre des produits. Pas de contrôler nos cerveaux ou d'asservir le monde. Pour moi le souci principal vient du fait que, si un jour les États-Unis deviennent un régime répressifs, ils auront accès à des informations potentiellement très sensibles. Mais que ces informations soient chez Microsoft, Apple, Google ou autre ne changera rien. L'informatique est totalement sous domination américaine, aujourd'hui et depuis toujours. Et j'ai peur que ça ne soit pas près de changer...

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Le but d'Apple, de Google et cie est de nous vendre des produits. Pas de contrôler nos cerveaux ou d'asservir le monde. »

Plus subtilement leur but est de donner envie d’acheter et de consommer.
il s’agit bien d’exercer une certaine force de persuasion sur le cerveau des humains que nous sommes en le manipulant.
Les neurosciences et la cognition y ont une grande place.

Donc si, c’est une certaine forme de contrôle et d’asservissement

avatar XiliX | 

@Boboss29
"En quoi c'est une révolution ou tout simplement une évolution de ce qui existe déjà ? Je ne dis pas que je ne l'utiliserai pas, mais j'ai du mal à cerner l'usage par rapport à ce qui existe déjà. J'utilise Apple Pay via mon iPhone ou watch dès que j'en ai l'occasion, mais là j'ai du mal à voir le plus de cette carte par rapport à Apple Pay que j'ai chez carrefour bank et cmb."

Il faut partir sur le fait que Apple souhaite proposer un moyen de paiement "sécurisé" où on fait le moins possible circuler les données bancaires de manière "visible".

ApplePay permet de payer sans transmettre les informations de la carte bancaire, sans taper le code.

Problème, comment fait-on lorsque le commerçant ne possède pas de terminal sans contact ?
Actuellement tu seras obligé de sortir ta carte bancaire et éventuellement tu seras aussi obligé de taper le code. C'est dans cette situation que AppleCard propose une solution sécurisée.
Numéro de carte et cvv virtuels modifiables à tout moment. Surtout pour les paiements en ligne
A chaque transaction tu seras notifié afin de pouvoir alerter de suite Apple/GS en cas de fraude

Bref une carte plutôt bien sécurisée.
La seule contrainte est qu'elle est très liée à l'iPhone. Ce qui est inévitable...

avatar PierreBondurant | 

“Goldman Sachs peut exploiter les données de dépenses pour générer ces rapports mais elle n'a pas le droit de s'en servir à des fins marketing, ni avec des partenaires.”

Elle a pas le droit donc elle va pas le faire.
On peut faire confiance à Goldman Sachs, ils ont un historique de fiabilité impressionnant...

Malgré que cette banque ait volé l’argent de quasiment tous ses clients et enfreint toutes les réglementations commerciales, fiscales et financières dans toutes les grandes juridictions du monde, il reste encore des abrutis (y a pas d’autre mot) pour leur faire confiance. Stupéfiant 🤦🏻‍♂️

avatar webHAL1 | 

@PierreBondurant
« On peut faire confiance à Goldman Sachs, ils ont un historique de fiabilité impressionnant... »

Mais tellement ! ^_^

avatar PierreBondurant | 

@webHAL1

Pour ceux qui suivent pas trop l’actualité financière, ci joint leur dernier crime en date:
https://www.reuters.com/article/indonesia-goldman-sachs-lawsuit-idUSL4N1...

avatar marenostrum | 

là où on doit faire attention est quand on veut toucher des intérêts et l'organisme financier nous demande de verser NOTRE pognon. parce que l'autre peut t'arnaquer. (comme s'est passé aux usa notamment et où ont laissé des plumes beaucoup de riches)
mais pas dans le cas du Credit. c'est toi plutôt que peut arnaquer la banque. tu joues avec l'argent de la banque, et pas elle avec ton argent. elle prend le risque dans ce deuxième cas que pour en gagner des intérêts. elle te prêt 100 et tu vas rendre 120.

avatar PierreBondurant | 

@marenostrum

Avec Goldman Sachs, la victime est toujours le client, jamais Goldman Sachs.
Ils peuvent t’inventer une nouvelle manière de calculer les taux d’intérêt qui va résulter dans un triplement du taux effectif ou alors utiliser tes données pour les vendre à des entreprises de ciblage marketing pour gagner encore plus.
C’est sûr qu’ils vont faire une embrouille, c’est juste une question de temps avant qu’on découvre laquelle !

avatar SyMich | 

“Goldman Sachs peut exploiter les données de dépenses pour générer ces rapports mais elle n'a pas le droit de s'en servir à des fins marketing, ni avec des partenaires.”
Cette limite ne figure curieusement nulle part dans le contrat que propose GoldmanSachs... (contrat qui comporte d'ailleurs une coquille... Apple Cash est écrit une fois au lieu d'Apple Card)

avatar PierreBondurant | 

@SyMich

C’est un engagement moral ! (a faible valeur juridique...)

avatar Lolo14071967 | 

En tout cas moi J’EN VEUX UNE !!!!!

avatar ys320 | 

La Société Géniale a été approché pour un lancement en France, mais la DSI a mis son veto, pas suffisamment sécurisé et selon le principe de précaution elle s’y refuse. Il sera bon d’attendre que d’autres le fassent. 😉 #PurScenario

avatar PierreBondurant | 

@ys320

Intéressant.
On peut aussi penser qu’ils veulent pas perdre/partager les données qui servent à calibrer à la fois les modèles de PD/LGD et les matrices de pricing!

avatar marc_os | 

@ys320

La Société Générale qui s’inquiète de la sécurité ?
Arf ! L’hôpital qui se moque de la charité !

avatar macinoe | 

On pourrait avoir une petite analyse sur le sens de ce nouveau positionnement d’Apple et la stratégie qu’il y a derrière.

C’est tout de même intrigant.

Ça vaut peut-être le coup de faire un peu plus qu’un article communiqué de presse.

avatar oomu | 

comme tant d'autres (sony par exemple), moins dépendre d'un business de produits manufacturés, faire plus de marge sur le marché financier.

Les sites de photos ne parlent jamais des Assurances Vie Sony et autres services financiers. Dans la même veine un site sur la génération MACINTOSH ne devrait pas perdre du temps à parler des services financiers d'Apple.

avatar corse34 | 

Ça ne sert à rien et ça parle de respect de la vie privée....

avatar oomu | 

payer pour payer (crédit)

orf, non je vais m'asseoir sur le bas côté et attendre l'Internationale Communiste. J'ai un (gros) livre à finir.

avatar Marcos Ickx | 

Payant actuellement pour une carte visa, je serais tout de même fort tenté par l’Apple Card si un jour elle est disponible en Belgique. Vu qu’il n’y a pas de frais (sauf interêts si on ne paye pas le solde chaque mois).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR