Test de l'iPad Pro 2020

Mickaël Bazoge |
Club iGen 👑

Cet article initialement publié le 30 mars et réservé aux membres du Club iGen est exceptionnellement en accÚs libre à compter d'aujourd'hui. Pour découvrir tous les articles exclusifs du Club iGen et d'autres avantages, abonnez-vous !

Loin de s’endormir sur des lauriers depuis longtemps acquis, Apple a complĂštement transformĂ© sa gamme d’iPad Pro en 2018. Nouveau design, nouvelles technologies, une puissance renouvelĂ©e
 De quoi conserver plusieurs coudĂ©es d’avance sur une concurrence complĂštement larguĂ©e. Un an et demi plus tard, le constructeur est de retour avec une mise Ă  jour qui cible les amateurs de rĂ©alitĂ© augmentĂ©e. Et uniquement eux ?

Difficile de se renouveler quand son prĂ©cĂ©dent appareil a redĂ©fini toute une catĂ©gorie de produits. L'avance prise par l'iPad Pro 2018 est telle qu'Apple n'avait pas besoin de nouvelle rĂ©volution. Le cru 2020 de la tablette peut donc ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un speed bump, ce qui n’a rien de rĂ©prĂ©hensible pour peu que les choses soient bien faites.

On ne change pas une Ă©quipe qui gagne

L’iPad Pro 2020, c’est le frĂšre presque jumeau de l’iPad Pro 2018. Le design est identique d’une gĂ©nĂ©ration Ă  l’autre, avec ce magnifique Ă©cran LCD aux angles arrondis et encadrĂ© par des bordures de taille identique.

Apple a conservĂ© la taille de guĂȘpe (5,9 mm), les tranches plates, le port magnĂ©tique de recharge du Pencil 2, un port USB-C, un port Smart Connector au dos, les quatre hauts parleurs avec ces basses qui basculent en bas en fonction de la position de la tablette.

À l’intĂ©rieur de la boĂźte, pas de surprise, on trouvera un iPad Pro (!), un cĂąble USB-C, un adaptateur secteur de 18 watts, une paire d’autocollants, un Ă©jecteur de carte SIM pour le modĂšle cellulaire, de la documentation.

On y retrouve aussi Face ID pour le dĂ©verrouillage, le mode portrait et les MĂ©mojis. Un Face ID que la main cache trĂšs rĂ©guliĂšrement en format paysage, ce qui est souvent pĂ©nible. L’écran conserve — et c’est heureux — sa technologie ProMotion qui file jusqu’à 120 images/seconde, sa prise en charge de la gamme de couleurs P3, la luminance de 600 nits, le support True Tone pour adapter la tempĂ©rature de la dalle Ă  la luminositĂ© de la piĂšce.

Mais alors, quoi de neuf bon sang de bois ? Évidemment, la premiĂšre nouveautĂ© qui saute aux yeux, c’est le bloc photo au dos de la tablette !

LiDAR et la maniĂšre

L'iPad Pro 2020 inaugure un composant inédit pour un appareil d'Apple : un scanner LiDAR (pour « light detection and ranging », ou « détection et estimation de la distance par la lumiÚre »). Le futur iPhone pourrait bien lui aussi en profiter, mais en attendant, c'est la tablette qui en bénéficie.

Le bloc photo de l’iPad Pro 2020 semble dire « petit joueur » Ă  l’appareil photo de l’iPad Pro 2018.

Sous son nom trĂšs compliquĂ©, le LiDAR a une fonction assez simple : il mesure la distance entre l'iPad et les objets situĂ©s Ă  moins de 5 mĂštres en projetant une lumiĂšre infrarouge. En multipliant ces mesures temps de vol trĂšs rapidement et en les combinant avec les donnĂ©es recueillies par les appareils photo et les dĂ©tecteurs de mouvement, iPadOS est en mesure de crĂ©er une carte topographique de l'endroit oĂč on se trouve.

Ces informations sans cesse actualisées confÚrent aux expériences de réalité augmentée une bien meilleure précision. Les objets virtuels réagissent bien mieux à la présence d'un humain. Cela donne des effets assez saisissants :

Dansons autour de ce sympathique robot virtuel.

Autre exemple, la génération en temps réel de la carte d'une piÚce avec non seulement les murs et le plancher, mais aussi tout le bazar à l'intérieur.

Le nuage de points projetĂ©s par le LiDAR — qui n'est pas sans rappeler celui de Face ID — est visible quand on le filme avec une camĂ©ra infrarouge :

Looking at the iPad Pro 2020's LiDAR sensor with an infrared camera from r/ipad

Les informations recueillies par le LiDAR donnent de bien meilleurs résultats qu'avec le traitement par intelligence artificielle appliqué jusqu'à présent dans ARKit. Et c'est bien normal puisqu'iPadOS dispose ici de données réelles bien plus précises.

La technologie d'Apple prend mieux en compte les humains que les objets réels. Voici un exemple de jouet virtuel qui joue à cache-cache avec un HomePod (bien réel) :

On observe la présence d'un halo blanc autour du HomePod.

Le LiDAR de l'iPad Pro offre des expĂ©riences significativement plus immersives et rĂ©alistes. Quand on pousse un peu le scanner, par exemple en agitant une main devant le capteur, les rĂ©sultats sont moins bons, mais tout de mĂȘme meilleurs qu'avec la prĂ©cĂ©dente gĂ©nĂ©ration de la tablette :

La prĂ©cision des donnĂ©es gĂ©nĂ©rĂ©es par le LiDAR est telle qu’il est dĂ©sormais envisageable d’utiliser les mesures de l’application du mĂȘme nom ! C’est particuliĂšrement le cas quand on mesure une profondeur :

À gauche, l’iPad Pro 2020 donne un rĂ©sultat d’1,49 m, contre 1,58 m pour l’iPad Pro 2018 Ă  droite (la distance Ă  mesurer Ă©tait d’1,50 m, mais au vu de la position du point tout au bout, on sera tolĂ©rant).

Les mesures en hauteur gagnent Ă©galement en prĂ©cision. Ci-dessous, l’app Mesures donne un rĂ©sultat de 99 cm sur l’iPad Pro 2020 (Ă  gauche), contre 95 cm sur l’iPad Pro 2018 (Ă  droite). L’objectif Ă©tait de mesurer une hauteur d’1 m.

Sur la nouvelle tablette, l'application Mesures sait également calculer la taille d'un humain. En fait, dÚs qu'elle repÚre quelqu'un dans son champ de vision, hop on sait quelle taille il fait. Dommage que cela ne soit guÚre précis : je mesure entre 1,68 m et 1,72 m selon l'app (en vrai c'est 1,72 m).

Encore deux petits centimÚtres et ce sera bon !

Tout cela est bien rigolo, mais force est de constater que si vous avez besoin de mesurer quelque chose, un meuble ou la superficie d'une piÚce, mieux vaudra utiliser des outils plus traditionnels ayant fait leur preuve depuis des millénaires.

Ce capteur LiDAR a un autre mĂ©rite, celui d'activer trĂšs rapidement l'affichage en rĂ©alitĂ© augmentĂ©e. Il n'est plus nĂ©cessaire de « scanner » l'endroit oĂč on se trouve en balayant l'appareil pour que l'application comprenne ce qu'il y a devant elle : avec le LiDAR, c'est quasiment immĂ©diat. Et cette vĂ©locitĂ© profite aux applications existantes qui n'ont donc pas besoin d'ĂȘtre mises Ă  jour1.

Ce composant est porteur de promesses riches en expĂ©riences immersives. Dans PokĂ©mon GO, imaginez un Pikachu qui, au lieu de marcher bĂȘtement sur l’eau ou dans un rocher, prend en compte l’environnement rĂ©el en passant derriĂšre un bosquet ou en « remontant » la rue.

C’est tout le problĂšme de la rĂ©alitĂ© augmentĂ©e : Ă  force de ronger son frein en espĂ©rant qu’un jour ce soit bien, la lassitude finit par l’emporter. Les « killer apps » n’existent pas, il y a bien PokĂ©mon GO mais l'AR est un gadget, on peut tout Ă  fait jouer sans.

Malheureusement, les quatre applications mises en avant par Apple pour faire l’article de l’iPad Pro ne proposent pas encore le support du LiDAR. Il faut se contenter d'une vidĂ©o de l'outil d’évaluation de la mobilitĂ© de Complete Anatomy, des modes Studio d'Ikea Place et AR de Hot Lava, et de l'app Shapr3D.

Les utilisateurs de l'iPad Pro 2020 en seront quitte pour attendre, encore, que des applications puissent tirer profit du LiDAR. La rĂ©volution de la rĂ©alitĂ© augmentĂ©e que nous promet Tim Cook depuis des annĂ©es peine Ă  se matĂ©rialiser. Tant qu'un nouvel appareil Apple entiĂšrement dĂ©diĂ© Ă  l'AR (comme un casque ou mieux, des lunettes) ne sera pas disponible, cette technologie continuera de se cantonner Ă  des secteurs de niche dans l'industrie, la mĂ©decine, l'architecture


Des marchés qui ne sont pas à négliger : ils sont la cible de Google avec le dispositif pour lunettes Glass, vendu aux entreprises. Mais pour le grand public, à l'exception d'une poignée de jeux et de quelques démos technologiques aussi amusantes que brÚves, à l'heure actuelle la réalité augmentée reste encore trÚs virtuelle.

Un appareil photo frustrant

Levez la main ceux qui utilisent leur iPad pour prendre des photos ! Bien sĂ»r, on plaisante : se servir de sa tablette comme d’un appareil photo a du sens depuis qu’Apple prend cette fonction au sĂ©rieux, c’est Ă  dire grosso modo depuis 2016 et l’intĂ©gration d’un flash dans le premier iPad Pro de 9,7’’.

Pour l’iPad Pro 2020, Apple conserve le capteur photo principal de la gĂ©nĂ©ration prĂ©cĂ©dente (un objectif Ă  cinq Ă©lĂ©ments de 12 mĂ©gapixels avec une ouverture ƒ/1.8) et ajoute un deuxiĂšme capteur ultra grand-angle. Également composĂ© de cinq Ă©lĂ©ments, celui-ci est de 10 mĂ©gapixels et il ouvre Ă  ƒ/2.4.

C’est indĂ©niablement une configuration qui Ă©voque l’iPhone 11 (l’iPhone 11 Pro embarque un tĂ©lĂ©objectif en bonus). Mais quand on entre dans les dĂ©tails, on se rend compte que l’iPad Pro est privĂ© de stabilisation optique alors que c’est le cas du grand-angle de l’iPhone 11 (la tablette se contente d’une « stabilisation automatique de l’image »). L’ultra grand-angle de l’iPhone est de 12 mĂ©gapixels, il compte six Ă©lĂ©ments, contre 10 mĂ©gapixels et cinq Ă©lĂ©ments pour l’iPad Pro.

Sur l’iPad, le mode nuit et Deep Fusion pointent aux abonnĂ©s absents, tout comme le mode portrait qui n’est disponible qu’à l’avant, grĂące Ă  Face ID. C’est d’autant plus frustrant que le LiDAR semble parfaitement taillĂ© pour fournir des informations de profondeur bien plus prĂ©cises et complĂštes que les deux capteurs photo de l’iPhone ! Apple comblera-t-elle ce manque dans une prochaine mise Ă  jour ?

La tablette laisse Ă©galement de cĂŽtĂ© la fonction Capture hors du cadre : disponible sur les iPhone 11 et 11 Pro, elle permet de dĂ©zoomer une image prise avec le grand angle pour y rĂ©cupĂ©rer des Ă©lĂ©ments mal cadrĂ©s (lire notre topo sur le sujet). Plus anecdotique mais pas moins Ă©nervant, Apple n’a pas jugĂ© bon de fournir la fonction QuickTake qui permet de passer de la photo Ă  la vidĂ©o en glissant le bouton de prise de vue. Ni les slofies đŸ€Ź, en raison peut-ĂȘtre du capteur photo en façade de 7 mĂ©gapixels, contre 12 mĂ©gapixels sur l’iPhone 11 ?

Ceci Ă©tant dit, l’iPad Pro 2020 conserve sa capacitĂ© Ă  faire des photos tout Ă  fait rĂ©ussies. L’ultra grand-angle x0,5 donne de bons rĂ©sultats et permet d’agrandir le point de vue.

Le grand angle principal.
Le champ de vision de l’ultra grand-angle de l’iPad est de 125°, c’est 5° de plus par rapport à celui de l’iPhone 11.
x1.
x0,5.
x1 / x0,5.

L’app Appareil photo du nouvel iPad troque la jauge du zoom par un bouton x1 qui permet de basculer d’un capteur Ă  un autre. En laissant le doigt dessus, il affiche une molette qui permet de choisir finement le niveau de zoom dĂ©sirĂ©.

Sans surprise, le zoom optique de l’iPad Pro va jusqu’à x2. Les plus aventureux pourront pousser jusqu’à x5 en numĂ©rique.

Un mot sur les capacitĂ©s vidĂ©o qui n’évoluent guĂšre : l’iPad Pro sait toujours filmer en 4K jusqu’à 60 images par seconde et au ralenti en 1080p jusqu’à 240 i/s avec le grand-angle
 et avec l’ultra grand-angle, ce qui permettra de crĂ©er des effets spectaculaires Ă  peu de frais. En revanche, en l’absence de stabilisation optique, il faudra s’arranger avec une « stabilisation cinĂ©matique » en 720p et 1080p.

Avec le grand angle.
Avec l'ultra grand-angle.

Les applications qui exploitent l'API AVCapture seront compatibles avec les deux appareils photo du nouvel iPad Pro. Ce sera le cas pour DoubleTake de FiLMiC Pro, qui affiche tous les flux vidéo captés par les modules photo et peut en enregistrer deux en simultané (en 1080p). La mise à jour pour la tablette sera disponible dans le courant du mois d'avril.

DoubleTake sur iPad Pro 2020. Image : Apple.

On sait grĂ© Ă  Apple d’avoir ajoutĂ© un deuxiĂšme capteur photo Ă  l’iPad Pro, en particulier un ultra grand-angle qui offre davantage de libertĂ© crĂ©ative qu’un tĂ©lĂ©objectif. Mais on peut difficilement rĂ©primer un sentiment de frustration quand on voit ce qu’un iPhone 11 est capable d’accomplir avec une configuration pas si Ă©loignĂ©e


Ces absences s’expliquent peut-ĂȘtre par la prĂ©sence sous le capot d’un moteur qui n’a manifestement guĂšre Ă©voluĂ© en deux ans.

Des performances de pointe qui font du surplace

Pour la cuvĂ©e 2020 de l’iPad Pro, Apple s’est de nouveau appuyĂ©e sur la puce A12 lancĂ©e en 2018 et dont la variante X Ă©quipait dĂ©jĂ  les prĂ©cĂ©dentes tablettes Pro. Cette fois, le constructeur l’a affublĂ© de la lettre Z2, signe qu’il s’agit d’une simple Ă©volution. C’est confirmĂ© par les tests CPU Geekbench :

Résultats des tests synthétiques de Geekbench 5.

Sans surprise, les rĂ©sultats retournĂ©s par Geekbench pour l’A12Z sont trĂšs proches de ceux de l’A12X, aussi bien en mono-cƓur qu’en multi-cƓurs. Apple vante une tablette « plus rapide que la plupart des PC portables », ce qui ne veut pas dire grand-chose dans l’absolu.

C’est au niveau de la puce graphique que le tableau est un peu diffĂ©rent. Le circuit de l’A12Z contient 8 cƓurs, soit un de plus que l’A12X. On y gagne en performances brutes : le test Compute donne une centaine de points de plus pour le nouvel iPad Pro. C’est toujours bon Ă  prendre, et cette puce continue de positionner la tablette loin devant tous les autres appareils iOS.

Ces relevĂ©s ne disent pas Ă  quel point l’iPad Pro est agrĂ©able Ă  utiliser au quotidien. Je n’ai constatĂ© aucun ralentissement, tout est rapide et efficace. Mais c’est le cas aussi sur mon iPad Pro 2018. Apple indique avoir amĂ©liorĂ© l’architecture thermique pour soutenir les activitĂ©s les plus gourmandes sur la durĂ©e. Si Apple veut transplanter une de ses puces Arm dans le Mac Ă  la place du processeur Intel, cet investissement pour maintenir des performances Ă©levĂ©es pour les travaux au long cours sera payant. Sur l’iPad Pro 2020, difficile de se faire une idĂ©e de ce changement, mais cela n’empĂȘche pas la tablette de chauffer sĂ©rieusement en rĂ©alitĂ© augmentĂ©e.

En offrant 6 Go de RAM pour tous les modĂšles — et pas uniquement sur le haut de gamme de 1 To —, Apple ne discrimine aucun utilisateur et c’est une bonne nouvelle. Les opĂ©rations lourdes comme des traitements graphiques sont moins susceptibles de vider la mĂ©moire vive d’un coup, comme on peut parfois le constater avec Raccourcis. Cette dotation en RAM est Ă©galement la bienvenue pour garder en place les sites web ouverts dans Safari. Le rafraĂźchissement des onglets est beaucoup moins frĂ©quent.

Nous avons profitĂ© de l’occasion pour mesurer les performances du moteur neuronal de l’A12Z, avec l’aide du benchmark de PhotoRoom. Ce dernier exploite le modĂšle d’apprentissage automatique de dĂ©tection dans les images de DeepLab. La puce d'Apple dĂ©diĂ©e aux besoins des fonctions d'intelligence artificielle Core ML est apparue dans l'iPhone 8/8 Plus et X avec l'A11. Ce n'est que depuis l'A12, en 2018, qu'Apple permet aux dĂ©veloppeurs d'exploiter la puissance du Neural Engine dans leurs apps Core ML. D'oĂč l'Ă©cart significatif entre les iPhone X et iPad Pro 10,5'' d'une part, et l'iPhone XR d'autre part. Ce qu’il faut en retenir, c’est que plus le nombre d’images par seconde traitĂ©es lors du test est grand, plus la puce neuronale est puissante.

Nombre d'images/seconde. Plus c'est long, plus c'est bon.

Les performances du Neural Engine de l'A12Z est dans les clous de celles affichĂ©es par l'A12X. Ce qui tend Ă  confirmer qu'Apple n'a pas forcĂ© son talent avec cette puce alors que l'A13 des iPhone 11 marque une Ă©volution sensible, ce qui au passage permet aux derniers smartphones d'offrir des fonctions photo plus puissantes, comme Deep Fusion. En creux, c'est prometteur pour l'Ă©ventuel A13X ou A14X qui Ă©quiperont, qui sait, de futurs iPad Pro


L’ombre de l’A12X derriùre l’A12Z

Le liĂšvre soulevĂ© par le site Notebookcheck jette une lumiĂšre crue sur l’A12Z, qui ne serait autre qu’un A12X dont Apple aurait activĂ© un huitiĂšme cƓur graphique « dormant ». Le GPU de la puce des iPad Pro 2018 comprendrait en effet huit cƓurs, dont un qui ne serait tout simplement pas actif.

Techinsights, un site spĂ©cialisĂ© dans les entrailles des processeurs, confirme la prĂ©sence de huit cƓurs graphiques dans l’A12X. Ce qui explique les performances trĂšs proches entre les deux puces, hormis pour le circuit graphique avec ce huitiĂšme cƓur actif.

Micros, Wi-Fi 6, U1 (ou pas), autonomie et prix

Les youtubeurs, podcasteurs et autres créateurs de contenus sont une des cibles clairement identifiées par Apple. L'iPad Pro 2020 a effectivement de quoi séduire cette clientÚle avec ce trÚs beau grand écran, un ultra grand-angle, et une amélioration annoncée de la qualité d'enregistrement audio. La nouvelle tablette conserve les cinq micros de sa prédécesseure, mais Apple y a saupoudré de la poudre de perlimpinpin. On ne va pas se mentir, la différence ne saute pas aux oreilles.

Sous un pont avec l'iPad Pro 2020.
Sous un pont avec l'iPad Pro 2018.

Les micros ne font pas de miracle dans un environnement encombrĂ©. Dans la rue avec une voiture qui passe Ă  proximitĂ© ou sous un pont un peu passant, vos auditeurs auront bien du mal Ă  comprendre ce que vous racontez mĂȘme si le rĂ©sultat est meilleur sur l'iPad Pro 2020.

À la maison avec l'iPad Pro 2020.
À la maison avec l'iPad Pro 2018.

Le résultat est évidemment bien meilleur dans un lieu au calme, mais c'est le cas aussi sur l'iPad Pro 2018.


À un train de sĂ©nateur, Apple poursuit l'intĂ©gration du Wi-Fi 6 dans ses produits. Le club des appareils compatibles avec la nouvelle norme, qui comptait jusqu'Ă  prĂ©sent l'iPhone 11 et 11 Pro, s'agrandit avec l'iPad Pro 2020. Aucun Mac n'en est dotĂ© actuellement, pas mĂȘme les trĂšs professionnels Mac Pro et MacBook Pro 16''.

Le Wi-Fi 6, alias 802.11ax, est plus une Ă©volution du Wi-Fi 5 (802.11ac) qu'une rĂ©volution en matiĂšre de sans fil. La latence s'amĂ©liore, les ressources sont mieux gĂ©rĂ©es, de nouvelles frĂ©quences (entre 1 et 7 GHz, contre 2,4 et 5 GHz actuellement) pourront ĂȘtre exploitĂ©es (lire : C’est quoi, le Wi-Fi 6 ?).

Malheureusement, je n'ai pas été en mesure de tester ces nouvelles capacités. Nous y reviendrons dÚs que nous le pourrons, mais sachez que nous avons déjà mesuré une navigation jusqu'à 50% plus rapide avec le Wi-Fi 6 de l'iPhone 11
 mais aussi des débits légÚrement inférieurs quand des obstacles se dressent entre le smartphone et le routeur.


Apple n'en fait aucune mention et n'a rien voulu confirmer, mais le code d'iPadOS 13.4 fait rĂ©fĂ©rence Ă  une puce U1 dans l'iPad Pro, un composant « maison » inaugurĂ© lui aussi avec les iPhone 11 et 11 Pro. Cette puce utilise la technologie Ultra Wideband pour localiser de façon prĂ©cise d'autres appareils Ă©quipĂ©s du mĂȘme bout d'Ă©lectronique (lire : U1 : Apple pose les bases d’un « radar personnel »).

En l'absence d'un décorticage en rÚgle de la carte-mÚre de l'iPad Pro, il est à l'heure actuelle impossible d'affirmer qu'une puce U1 se trouve bien dans l'appareil. Sur iPhone, Apple en cantonne l'usage à AirDrop pour le moment : en « visant » l'iPhone du destinataire du fichier, AirDrop affiche le visage de l'utilisateur.

À gauche : AirDrop depuis l'iPad Pro. À droite : la recherche de l'iPad Pro depuis un iPhone 11.

Notre iPhone 11 n'a pas identifiĂ© le possesseur de l'iPad Pro 2020, tandis que la tablette se contente d'afficher l'interface classique d'AirDrop. Peut-ĂȘtre qu'Apple activera un AirDrop amĂ©liorĂ© dans une future mise Ă  jour d'iPadOS, ou peut-ĂȘtre que la puce U1 n'a tout simplement pas Ă©tĂ© invitĂ©e Ă  la fĂȘte.

Mise Ă  jour 2/04 — Selon la dĂ©claration d'Apple auprĂšs de la FCC, l'organisme amĂ©ricain qui autorise les appareils dotĂ©s de technologie sans fil, l'iPad Pro 2020 n'intĂšgre pas de puce U1 😱.


L'autonomie est un critĂšre toujours un peu compliquĂ© Ă  Ă©valuer, car tout dĂ©pend de l'utilisation de l'appareil. Apple annonce 10 heures de navigation web en Wi-Fi ou en lecture vidĂ©o, et 9 heures de navigation web en cellulaire. Soit exactement la mĂȘme promesse que les modĂšles prĂ©cĂ©dents. Des scores que je n'Ă©tais jamais parvenu Ă  atteindre avec mon iPad Pro 2018, qui finissait par crier famine en milieu d'aprĂšs-midi, au mieux.

Mon utilisation en « mode MacG » de la tablette est sensiblement la mĂȘme que sur un Mac : beaucoup de Safari, beaucoup d'iA Writer, du RSS et du Twitter Ă  gogo, un peu de Pixelmator, la messagerie instantanĂ©e du bureau
 Surprise : mĂȘme avec une batterie d'une capacitĂ© semblable (36,59 Wh), l'iPad Pro 2020 de 12,9 pouces tient bien mieux la route.

Dans les faits, j'ai pu travailler pendant une durĂ©e d'environ 12 heures sans avoir Ă  recharger la tablette. Largement de quoi tenir une bonne journĂ©e de boulot, contrairement Ă  la gĂ©nĂ©ration prĂ©cĂ©dente qui me laisse gĂ©nĂ©ralement tomber trop tĂŽt — et je ne suis pas le seul Ă  la rĂ©dac' Ă  avoir Ă©tĂ© déçu par l'autonomie des tablettes de 2018.


C’est Ă  souligner, la version de base de l’iPad Pro est livrĂ©e avec 128 Go de stockage, le double par rapport Ă  la prĂ©cĂ©dente gĂ©nĂ©ration. Si on peut se sentir rapidement Ă  l’étroit dans 64 Go, cette capacitĂ© rehaussĂ©e laisse davantage de souplesse. Elle pourra suffire Ă  tous ceux qui travaillent la tĂȘte dans les nuages.

Et le tout pour le mĂȘme prix qu’avant : la version 128 Go coĂ»te 899 € pour le modĂšle Wi-Fi de 11 pouces. Le prix d’attaque de l’iPad Pro Wi-Fi de 12,9 pouces (Wi-Fi, 128 Go) est Ă  1 119 € : c’est 80 € moins cher que la gĂ©nĂ©ration prĂ©cĂ©dente du mĂȘme modĂšle qui n’avait que 64 Go Ă  offrir.

La facture s’alourdira rapidement si on ajoute un Apple Pencil 2 (135 €), un Magic Trackpad 2 (autour de 126 € en promo) et un Smart Keyboard Folio (à partir de 199 €).

Si vous devez vous Ă©quiper d'un iPad Pro sans attendre un Ă©ventuel nouveau modĂšle annoncĂ© par la rumeur pour la fin de l'annĂ©e, le refurb est tout indiquĂ©. L'iPad Pro 2018 y est rĂ©guliĂšrement proposĂ© Ă  des prix trĂšs intĂ©ressants. À performances Ă©gales, vous ferez un meilleur choix pour le porte-monnaie. Bien sĂ»r, oubliez ce conseil si vous voulez absolument du LiDAR et de l'ultra grand-angle.

Il faudra attendre le mois de mai pour mettre les doigts sur le Magic Keyboard qui combine Ă©tui, clavier rĂ©tro-Ă©clairĂ© et trackpad. Cet accessoire sera vendu de 339 € Ă  399 € selon le format de la tablette. Les deux gĂ©nĂ©rations d’iPad Pro (2018 et 2020) sont compatibles.

Pour conclure

L’iPad Pro 2020 est une tout aussi bonne tablette que l’iPad Pro 2018
 mais l’iPad Pro 2018 n’a pas grand-chose Ă  envier de son successeur. Certes, il y a ce second capteur ultra grand-angle qui ouvre d’intĂ©ressantes perspectives photographiques. Dommage qu’Apple n’ait pas voulu — pas pu ? — aller jusqu’au bout et intĂ©grer plusieurs des fonctions photo des iPhone 11 et 11 Pro.

En termes de performances, la tablette fait quasiment du surplace, mĂȘme si le huitiĂšme cƓur graphique de l’A12Z et la dotation plus gĂ©nĂ©reuse en mĂ©moire vive sont les bienvenus. Difficile pourtant de dire ce que ces nouveautĂ©s changent au quotidien.

C’est le cas aussi du scanner LiDAR qui, en dehors des dĂ©veloppeurs d’applications de rĂ©alitĂ© augmentĂ©e, n’a pas grand intĂ©rĂȘt
 pour le moment. La rĂ©volution de la rĂ©alitĂ© augmentĂ©e finira bien un jour par arriver, et peut-ĂȘtre que cet iPad Pro en sera l’allumette. En attendant, les utilisateurs d’iPad Pro 2018 peuvent conserver leur tablette : l’iPad Pro 2020 n’est qu’une rĂ©vision finalement mineure d’un produit qui continue de donner le tempo du marchĂ©.

Les avantages du Club iGen

L'abonnement au Club iGen supprime la publicité et donne accÚs à du contenu exclusif sur tous nos supports : le site du Club (qui rassemble les articles de MacGeneration, iGeneration et WatchGeneration), notre application iOS, notre application tvOS et notre application Android.

Le nouveau site web du Club offre de nombreux avantages, Ă  commencer par un confort de lecture maximal, de nombreuses options de personnalisation, des filtres pour le contenu, un flux RSS dĂ©dié 

Trois formules d'abonnement sont disponibles : 4,99 € pour un mois, 45 € pour un an (3 mois offerts), ou encore 22,50 € pour un an (faibles revenus). Tous les dĂ©tails sont disponibles sur le Club iGen.


  1. Les apps tierces devront intĂ©grer les nouveautĂ©s d'ARKit 3.5 pour bĂ©nĂ©ficier des avancĂ©es de l'API Scene Geometry qui leur permettra d'exploiter les donnĂ©es topographiques recueillies par le LiDAR.  ↩

  2. Pourquoi « Z » et pas une autre lettre de l’alphabet ? Parce qu’Apple avait besoin d’une lettre « mieux que X », d’aprĂšs une confidence partagĂ©e par John Gruber. Difficile de faire plus cool que « X », et on se demande quelle lettre choisira la Pomme si d’aventure elle avait besoin d’une nouvelle dĂ©clinaison de l’A12 !  ↩

avatar Martin T | 

L’auteur habite Ă  MontrĂ©al?? Je reconnais le plateau Laurier!

avatar Krysten2001 | 

TrĂšs bon article, trĂšs complet et dĂ©taillĂ© :) je m’achĂšterai cette tablette Ă  mon anniversaire en mai :) + le nouveau clavier bien sĂ»r 😎 Merci pour votre article Macg ;)

avatar Nicolas Furno | 

Magnifique chat ! đŸ˜»

avatar eldison | 

TrĂšs bon article, Merci!
L’iPad au mur sert de visio avec la chambre du chat ? đŸ€Ș

avatar MickaĂ«l Bazoge | 
Il sert pour le contrĂŽle des bidules HomeKit de la maison :) Et surtout Ă  afficher un diaporama photos des chats, Ă©videmment !
avatar BingoBob | 

J’ai l’impression que cet iPad n’est sorti que pour les dĂ©veloppeurs en RĂ©alitĂ© AugmentĂ©e, histoire d’utiliser le Lidar et de permettre la crĂ©ation de suffisamment d’apps d’ici la sortie du prochain iPhone.

Pour ma part, le nouveau clavier est ce qui me fait le plus envie. Mais j’attendrai la prochaine version pour renouveler mon iPad Pro de 2017.

avatar MickaĂ«l Bazoge | 
C'est tout Ă  fait l'impression que ça donne. Ça va laisser du temps aux devs de plancher sur des apps histoire de prĂ©parer le lancement de l'iPhone 12 avec son LiDAR

avatar macbook60 | 

@MickaëlBazoge

Bonjour

Comme le signale romain Il serait intĂ©ressant de voir l’autonomie avec et sans pro motion?

Merci

avatar Lecorbubu | 

@BingoBob

A l’évidence oui. AprĂšs je pense que Apple fait d’une pierre deux coups : rafraĂźchissement modeste de la tablette + arrivĂ©e du LiDAR.

Le contexte est pas banal certes mais ce n’est pas frĂ©quent de voir Apple dĂ©gainer des nouveautĂ©s sans tambours ni trompettes (comprendre ici un Keynote). En plus du LiDAR je fais allusion Ă  la prise en charge des pointeurs dans iPadOS, nouveautĂ© savamment accompagnĂ© de Magic Keyboard intĂ©grant un trackpad. Apple annonce ici trĂšs officiellement que ses tablettes prennent dĂ©sormais en charge les pĂ©riphĂ©riques de pointage.

J’ai tendance Ă  penser que Apple prĂ©pare un peu le terrain ainsi que les esprits aux annonces Ă  venir en juin prochain concernant les grandes mises Ă  jours systĂšmes.

Modestement chacun, qu’il soit utilisateur ou dĂ©veloppeur, peut se familiariser avec ces nouveautĂ©s, testant les possibilitĂ©s et les limites qu’ils prĂ©sentent. La wwdc, quelque soit la forme qu’elle prendra, se chargera probablement d’apporter des Ă©lĂ©ments de rĂ©ponses et de nouvelles propositions pour enrichir ces outils.

Pour l’AR Apple construit de maniĂšre tout Ă  fait dĂ©complexĂ© et visibles une partie des fondations matĂ©riels et logiciels de ses futurs produits dĂ©diĂ©s. Quand arrivera le Keynote de prĂ©sentation d’un Ă©ventuel casque ou lunette, une grosse partie de l’environnement sera dĂ©jĂ  crĂ©Ă©. Les dĂ©veloppeurs seront alors en terrain connue et il leur sera aisĂ© de crĂ©er des applications dĂ©diĂ©.
De maniĂšre globale Apple va continuer Ă  Ă©toffer son approche AR en l’intĂ©grant Ă  un nombre toujours plus Ă©tendu d’appareil et d’applications, de cette maniĂšre il est trĂšs probable que les utilisateurs prennent eux mĂȘme conscience des limites du smartphone dans les champs de l’AR. Et c’est dans un tel contexte qu’un nouveau produit pensĂ© pour ces usages en profondeur fera sens pour beaucoup.

Apple cherche sans doute Ă  Ă©viter Ă  tout prix le scĂ©nario Google glass, oĂč le public n’était pour la plupart prĂȘt et surtout le produit Ă©tait trop restreint dans les usages qu’il permettait Ă  bien des Ă©gards.
Ici que ce soit au niveau du logiciel avec AR kit et les kits de dĂ©veloppement, matĂ©riel : avec les capteur TrueDepth et LiDAR, le savoir faire en miniaturisation des composants via la watch et les AirPods, Apple construit un savoir faire copieux et s’arme au mieux pour anticiper (ou impulser) ce nouveau virage de l’histoire de l’informatique.

Reste Ă  voir si le public se montrera rĂ©ceptif, et ça c’est une autre histoire.

avatar Olivier S | 

Test trÚs intéressant, qui confirme le peu de différence entre le cru 2018 et 2020, Lidar mis de coté.

Je dois changer le mien qui date un peu quand mĂȘme (iPad air 1er gĂ©nĂ©ration), j'hĂ©site entre le 2018 Refurb et celui la.

Sympa de voir Michael dansait en chausettes avec le Robot Lidarisé !

avatar leezy23 | 

Merci pour le test đŸ‘ŒđŸŒ
Plus qu’a attendre celui du MacBook Air 😊

avatar romainB84 | 

Je serais curieux de connaßtre l autonomie de cette tablette avec promotion désactivé !
Vu comment ça doit torpiller la batterie... l’autonomie doit vraiment ĂȘtre excellente comme ça
(Et chacun ses usages... mais personne ment j’en ai vraiment aucun usage de cette fonction... pour l’avoir testĂ© avec l’iPad qu’on a Ă  dispo au boulot)

avatar Moebius13 | 

@romainB84

Il me semble que Promotion a un impact limitĂ© sur la batterie dĂ» au fait que le taux de rafraĂźchissement de l’écran est variable en fonction de l’utilisation qui en est faite.

Il ne fonctionne pas constamment Ă  120hertz mais s’adapte aux interactions avec l’utilisateur et aux types de contenus consultĂ©s.

Ayant l’iPad pro 2018 je peux dire que question autonomie c’est un vrai chameau.
La seule chose qui impact Ă©normĂ©ment l’autonomie c’est la luminositĂ© de l’écran, au dessus des 50% on voit la batterie fondre assez rapidement.

C’est flagrant quand on souhaite profitez du HDR en regardant une sĂ©rie ou un film qui le propose et qu’on pousse la luminositĂ© Ă  son maximum (une nĂ©cessitĂ© pour le HDR) et lĂ  l’autonomie fond comme neige au soleil.

Mais si vous mettez tout en mode automatique vous tiendrez trÚs largement la journée avec un iPad Pro.
Pour ma part en cette période de confinement je suis au moins 8-9h par jour dessus et il me reste bien 20-30% en fin de journée.

Les derniers iPhone sont Ă©galent trĂšs endurants, mon iPhone pro 11 Max est increvable c’est un vrai bonheur.

avatar pakal | 

Qui utilise l ipad pro pour faire du montage professionnel (youtubeur)?
j ai déjà du mal à travailler sur un seul écran...

avatar Grahamcoxon | 

Je suis passĂ© de l’iPad pro 2018 au 2020. Alors clairement on ne voit pour ainsi dire aucune diffĂ©rence. Sauf pour la ram je joue pas mal Ă  Hearthstone et l application ne recharge pas souvent. C est confortable et je gagne de prĂ©cieuses secondes quand je zappe entre les applications.

avatar pagaupa | 

@Grahamcoxon

Ça fait cher pour une console de jeu! 😜

avatar SindanĂĄriĂ« | 

@pagaupa

C’est pour se forcer à maigrir 😬

avatar Grahamcoxon | 

@pagaupa

Je ne m en sers pas que pour cela. Je fais surtout de la consultation et navigation internet. Alors là aussi ça fait cher c est sur mais quand on aime ...

avatar pagaupa | 

@Grahamcoxon

Ça peut se comprendre 😜
Mais pour ma part, je stoppe l’hĂ©morragie 😉

avatar ArnaudB | 

Oui ça fait cher si c'est l'unique utilisation qu'on en a. Cependant je me pose en porte Ă  faux avec cet article trĂšs bien rĂ©digĂ© au demeurant. La ram supplĂ©mentaire et le cƓur supplĂ©mentaire sont un vrai bain de jouvence pour les pro de l'illustration. Emmener l'iPad pro 2018 dans les cordes je le fais chaque jour. Je connais ses limites et je sais quand il va commencer Ă  ramer. Cet iPad Pro 2020 pose la barre un peu plus haut et ce n'est pas du confort, c'est juste bienvenu. Plus de calques, plus grande rĂ©solution sur des brushes, moins de lag voir plus aucun dans les tracĂ©s. Ce n'est qu'un mise a jour mineure mais qui s'avĂšre majeure en utilisation illustration pro.

avatar ArnaudBnt | 

@ArnaudB

Tu l’as fait ramer avec quelle(s) application(s) ?

avatar marenostrum | 

j'utilise une base de données FileMaker Pro. et je remarque que mon iPhone 11 Pro Max le gÚre plus rapidement que cet iPad Pro 12. mais c'est juste une impression. l'iPhone il crée les miniatures (ou vignettes) des images plus rapidement, en mode liste par ex. on voit pas de retard dans la création des vignettes.

pareil avec une bibliothĂšque photos de plus de 80 000 images. y a des saccadĂ©s, en mode vignettes, etc. pour ne pas dire que c'est extrĂȘmement lent de l'indexer. mais l'iPad est plus rapide que mon iMac (i7 4 GHz) pour la mĂȘme chose.

avatar jodA | 

Pensez-vous que le Lidar peut ĂȘtre exploitĂ© pour crĂ©er des scanners 3D? Je ne parle pas de scanner des lieux de vie mais scanner des personnes complĂštes, des piĂšces en vue de reproduction par imprimante 3D

avatar 406 | 

ça pourrait ĂȘtre bien pour la taille des vĂȘtements qu'on commande sur internet. bon. par contre, pour la couleur, c'est une autre histoire
 =))

avatar TomVar | 

@406

Non ça servirait Ă  rien vu qu’aucune marque n’a les mĂȘmes mesures.

avatar julnaref | 

Merci les amis de chez MacG ! 😉👍

avatar pagaupa | 

En fait, trÚs approximatif les mesures pour du « pro »!

avatar fifounet | 

@pagaupa

"En fait, trÚs approximatif les mesures pour du « pro »!"

Ben voilĂ  ce que c’est d’ouvrir l’article a tous. đŸ€ź

En plus en tant qu’emmerdeur d’emmerdeur je suis obligĂ© de rĂ©agir đŸ˜·
Pfffff

avatar pagaupa | 

@fifounet

Tu t’es trĂšs bien dĂ©fini...
Et je ne vomis pas. Je constate l’approximativitĂ© des mesures...
C’est pas moi qui le dit, c’est le testeur.
C’est un FAIT. MĂȘme si cela te dĂ©plait que je le souligne.
Mauvais joueur en plus d’ĂȘtre un ectoplasme...

avatar SindanĂĄriĂ« | 

@pagaupa

Mais de quelles mesures tu parles?

avatar pagaupa | 

@Sindanårië

Celle de la réalité augmentée...
Il en parle dans le test.

avatar Grahamcoxon | 

@Sindanårië

Bah les mesures faites par le capteur lidar je suppose. Je ne vois pas le problĂšme avec ce commentaire

avatar fifounet | 

@pagaupa

"C’est un FAIT. MĂȘme si cela te dĂ©plait que je le souligne."

Mais je m’en tape et c’est bien ça que tu as du mal à comprendre.
Tu t’entĂȘtes Ă  croire que tes piques sur Apple emmerdent tes fanboys imaginaires.
Et t’inventes tes Fanboys
Et aprÚs tu inventes leur réaction
Tout ton discours est basé sur du vent.

avatar pagaupa | 

@fifounet

Allez! Va donc te coucher...

avatar Malouin | 

@pagaupa

Le pire c’est que nous perdons du temps Ă  te rĂ©pondre !

avatar pagaupa | 

@Malouin

« Le pire c’est que nous perdons du temps Ă  te rĂ©pondre ! »
Je ne te le fais pas dire...😂

avatar fifounet | 

@pagaupa

"Allez! Va donc te coucher..."

Du vent

🌬

avatar IOS14 | 

C'est pas approximatif .

avatar Faabb | 

@IOS14

Oui!

Mesurer 149cm pour 150 rĂ©els en longueur, 99cm pour 100 rĂ©els en hauteur, je ne trouve pas que c’est approximatif. C’est mĂȘme une technique plutĂŽt mĂ»re et bluffante.

La mesure d’un humain est plus floue du fait des cheveux.

Bien sĂ»r lorsqu’on monte un meuble, il faut un mĂštre de menuiserie.

avatar pagaupa | 

Grosso modo 900+400=1300€...
Vivement l’ipad pro SE...
Mais merci pour ce test ! Intéressant !

avatar SindanĂĄriĂ« | 

@pagaupa

“Mais merci pour ce test ! IntĂ©ressant !”

ArrĂȘte t’es pas crĂ©dible đŸ˜·

avatar pagaupa | 

@Sindanårië

🖕😜

avatar Malouin | 

@pagaupa

On reste poli. C’est mieux !

avatar TomVar | 

@pagaupa

T’as toujours pas compris le fonctionnement de produit Apple. Y aura pas de iPad Pro SE, c’est l’iPad Classic. "SE" signifie entrĂ©e de gamme chez Apple.

avatar pagaupa | 

@TomVar
« Y aura pas de iPad Pro SE »

Vraiment ? Tu me fends le coeur! 😂

avatar PommeAdd | 

Merci pour ce test :)

avatar marenostrum | 

en autonomie, le mien le 12 Pro me parait mieux que l'ancien iPad Pro 11. qui Ă©tonnamment ne tenait pas beaucoup, il Ă©tait pire que mon ancien iPad mini 4 ou un l'iPad Air 1. sans rien faire il descendait vite, mais je pense qu'il avait un bug d'ancienne sauvegarde. il faillait le restaurer en neuf peut-ĂȘtre, pour le revoir. mon frĂšre qui l'a maintenant, n'a pas remarquĂ© la mĂȘme chose. pour lui il tient normalement la charge. va comprendre. ça dĂ©pend surement de plein de choses.

avatar NestorK | 

@marenostrum

Un peu logique que le 12.9 soit plus autonome que le 11. Comme le Pro Max sur le Max.

avatar max351 | 

Concernant la caméra frontale, j'ajouterais que pour une utilisation pro, l'emplacement de la caméra frontale donne vraiment un angle trÚs étrange qui est assez insupportable lors des visioconférences. C'est un détail auquel Apple aurait pu penser.

avatar PierreBondurant | 

@max351

C’est vrai que vu le prix on pourrait avoir Face ID sur la largeur ET une camĂ©ra 1080p sur la longueur + l’option de choisir dans les rĂ©glages la camĂ©ra par dĂ©faut des apps de visioconfĂ©rence

Pages

CONNEXION UTILISATEUR