Facebook attaque Apple devant la Commission européenne, Epic défend ses principes

Mickaël Bazoge |

Facebook a décidé d'aller au feu contre Apple. Le réseau social a fourni à la Commission européenne sa liste de griefs sur la manière dont Apple gère sa boutique d'applications. Les services à la concurrence de l'UE sont en pleine phase de consultation dans le cadre du Digital Services Act, un « paquet » visant à rééquilibrer la balance du pouvoir avec les grandes plateformes du numérique.

Dans ce document, Facebook explique avoir subi des difficultés avec la mise en œuvre des règles d'Apple, sur les achats intégrés par exemple, sur les applications de jeux, sur la connexion aux services, sur la publicité en ligne. « Dans chacune de ces catégories, Apple a pris des décisions qui privilégient ses propres services et flux de revenus, au détriment des autres », tacle l'entreprise.

Le réseau social revient notamment sur cette histoire de Facebook Gaming, qu'il a fallu amputer d'une partie de ses fonctions (les jeux, en l'occurrence) pour obtenir le feu vert d'Apple. « En interdisant largement aux autres développeurs de proposer des apps permettant aux consommateurs d'accéder à des jeux qui ne sont pas distribués directement sur l'App Store, Apple s'arrange pour que ces consommateurs ne puissent acheter des jeux qu'auprès d'Apple et non chez d'autres développeurs ». La Commission européenne a déjà eu l'occasion de s'exprimer sur ce dossier.

L'autre dada de Facebook concerne les restrictions apportées à la collecte d'informations personnelles. Sans citer iOS, l'entreprise indique que les grandes plateformes encadrent de plus en plus strictement le pistage des utilisateurs, et limitent le croisement des données collectées par les apps et les sites web. iOS 14 devait resserrer encore la vis dans ce domaine, mais Apple a repoussé la mise en œuvre des nouvelles mesures d'encadrement publicitaire au début de l'année prochaine.

Facebook craint que les plateformes décident d'échapper aux contraintes qu'elles imposent aux autres, si d'aventure elles venaient contrarier leurs propres efforts en matière de publicité (lire aussi : iOS 14 : les revenus publicitaires des partenaires de Facebook pourraient se réduire de moitié).

Cette nouvelle salve contre Apple intervient après une interview de Mark Zuckerberg dans laquelle le fondateur de Facebook dit pis que pendre de la mainmise d'Apple sur l'App Store (lire : Mark Zuckerberg se plaint du contrôle unilatéral exercé par Apple sur l'App Store). Les couteaux sont manifestement de sortie, mais gare au retour de flammes : Facebook n'est pas un agneau innocent et sa batterie de casseroles ne cesse de grossir.

Epic sur le terrain des principes

Tout cela intervient dans un contexte où Apple fait face à plusieurs fronts : en Europe comme on vient de le voir, aux États-Unis face au régulateur, et en justice contre Epic. Tim Sweeney, le patron de l'éditeur de Fortnite, a réagi sur Twitter contre l'accusation d'Apple selon laquelle toute cette histoire pourrait se résumer à un « désaccord sur l'argent » (lire : Apple veut récupérer les sous générés par Fortnite avec son système de paiement alternatif).

D'après Sweeney, si Apple reste sur cette ligne de défense, cela voudrait dire que le constructeur a « perdu de vue les principes fondateurs de l'industrie de la tech ». En premier lieu, le fait qu'un appareil que vous avez acheté vous appartient, « vous êtes libre de l'utiliser comme vous le souhaitez » : configuration, installation des logiciels, création d'apps, partage avec des proches.

« C'est exactement ce que symbolisait la publicité "1984" d'Apple », et ce que symbolise la parodie faite par Epic : « Une nouvelle société toute puissante qui dicte les conditions d'accès des utilisateurs à leurs appareils, qui s'impose comme intermédiaire entre les créateurs et les utilisateurs, et qui utilise cette position pour exercer son contrôle et engranger de l'argent ».

Tim Sweeney se place sur le terrain des beaux principes tandis qu'Apple campe sur des positions très business. Rappelons que Fortnite pourrait revenir sur l'App Store pour peu qu'Epic se plie aux règles de l'App Store, c'est à dire supprime son système de paiement alternatif, tout en poursuivant Apple en justice (lire : Fortnite a perdu 60% de ses joueurs iOS).

avatar Florent Morin | 

Facebook et Epic en défenseurs de la morale.

On aura tout vu.

avatar Adodane | 

@FloMo

Ils ont l’argent donc les avocats.
Si ils ont gain de cause cela fera jurisprudence pour tout le monde, même les petits.
Ou est le doute ? 💁‍♀️

avatar macbook60 | 

@FloMo

Sérieux ils ont rien d’autre à faire

avatar frankm | 

@FloMo

Heureusement que je suis assis

avatar Paul Position | 

Braquer la lumière sur Apple en espérant éviter d'être soi-même éclairé.
Une feinte un peu grosse, mais ça se tente, surtout lorsqu'on en a les moyens !...

avatar persi | 

Qu'est ce qu'ils font d'immoral epic ?

avatar Seb42 | 

@persi

De ne pas respecter un contrat.
De faire croire qu’ils s’intéressent au client en vendant à prix d’or des pauvres skins.
A ne vouloir rien payer après avoir bien bénéficier de la plateforme ça te suffit ou il faut en rajouter ?

avatar persi | 

- Ne pas respecter le contrat, c'est une stratégie de la procédure, je vois rien d'immoral si on est pour qu'apple cesse son monopole. Ils ont pris un risque que d'autres n'ont pas pris.
- le prix des skins ca veut dire quoi ca ? je suis pas fan des micro transactions, mais c'est clair et transparent, y a pas d'entourloupe.
- ils ne veulent pas rien payer, 1: ils trouvent le prix "monopolistique", 2: ils veulent pouvoir entrer sur un marché qu'ils considèrent injustement fermé en proposant leur store.

Moi je trouve que c'est une boite clean, je vois pas trop quoi leur reprocher.

avatar Seb42 | 

@persi

Et bien demain ton boss diminue ton salaire de 30% il n’y aura rien d’immoral et ton contrat de technicien expérimenté il te fera faire autre chose sans ton consentement ... ouais effectivement ne pas respecter un contrat rien d’immoral.

Ensuite le coup du Skin c’est plus pour contre balancer le fait qu’Epic se lance dans cette bataille pour soit disant le consommateur... mais le consommateur il ne s’en soucie pas avec le prix de ces skins si ? Et puis quand c’était sous iOS l’argent qu’il récoltait n’était pas moindre que les autres plateforme puisqu’ils augmentaient les prix de 30%.
Pourquoi attaquer le playstore alors que sur Android il peut passer outre ?

Tu es sûr qu’ils ne veulent pas « ne rien payer » ! Mais alors pourquoi veulent ils mettre leur achats in app directement ? Pourquoi veulent ils passer sans l’AppStore.
La comm serait de 15% ils demanderaient 10%
Elle serait de 10% ils voudraient 5%
Soyons sérieux ils veulent 0% et qui plus est peut être qu’on les paye pour qu’ils mettent leur jeu peut-être.

avatar Krysten2001 | 

@Seb42

Le play store reste incontournable. Votre patron vous retire déjà une partie de votre salaire.

avatar persi | 

Le probleme c'est que le contrat est passé sous la contrainte, car il n'y pas d'autres alternatives. c'est tout le sujet.

Ils attaquent le play store parce que ce serait pas net si ils le faisaient pas, mais ils se moquent un peu du problème d'android comme tu peux le remarquer.

pour le reste, je dirai juste que ce qu'ils veulent c'est pouvoir lancer leur propre store comme ils peuvent le faire sur windows, mac et android.

avatar AppleDomoAdepte | 

@persi

Il faut arrêter de deconner, le jeux est accessible sur diverses plateformes.

Ce qui intéresse Epic, ce ne sont pas les prouesses des IPhones mais les poches des clients d’Apple

Apple fait payer à Epic l’accès à ses clients et c’est normal.

avatar tetsuo60 | 

@persi

Donc pour toi le Xbox live est un monopole ?
L’eshop de ma Switch est un monopole?
Le play store de PlayStation est un monopole?

Parce que si je te suis sur ces machine comme sur l’iPhone si tu veux télécharger un jeux tu es obliger de passer par le seul et unique store du constructeur du hardware!
Donc pour toi il faut aussi mettre à genoux tous ces fabriquant?

avatar persi | 

@tetsuo60 Comparaison ne vaux pas raison, mais bon au final, même si j'ai du mal à y croire, je m'en moque pas mal si le monopole des store console tombe.

Sur xbox et ps il y avait deja l'ea access d'ailleurs, même si je ne sais pas quel est le deal avec les constructeurs.

Quant au fait de mettre AUSSI a genoux ces fabriquants, qui laisse entendre que l'ouverture de l'app store mettrait a genoux Apple c'est une blague ou j'ai mal compris ?

avatar AppleDomoAdepte | 

@persi

Quand tu es client Apple ou développeur d’appli pour Apple, tout est également très clair au niveau de l’écosystème.

Les 30% de commission qui devienne 15% par la suite donne accès à une base client sans égale.
Ceci a un prix

avatar persi | 

Les 15% c'est pour les apps avec abonnement, pas les achats intégrés, pas les achats direct.
J'ai jamais dit que c'était pas clair.

Pour le reste, comme d'autres l'ont dit Apple se garde bien de cet argument devant la justice.

avatar AppleDomoAdepte | 

@persi

C’est normal puisque Epic n’attaque pas sur le pourcentage de commission mais sur l’obligation de passer par son store.

avatar persi | 

Ah ben crois moi on leur demandera de justifier les prix du store, on verra bien a ce moment la

avatar AppleDomoAdepte | 

@persi

Très simple, demande à n’importe quel commercial la valeur de l’accès à une base client t’elle que celle d’Apple

Côté très sympa, le petit développeur accède au même potentiel qu’un major du jeu vidéo.

avatar tetsuo60 | 

@persi

Si tu pars de se principe demande à chaque fabriquant de quelque produit/service que ce soit de justifier ces prix!!!
Pourquoi je paierai un jean’s 80€? Pourquoi je paierais une bagnole 20 000€? Pourquoi je paierai Netflix 15€? ...

avatar persi | 

La question se posera pas les jean et netflix sont pas en position dominante.

je suis pas un spécialiste hein, je donne mon avis, mais dans le droit francais:
"la position dominante concerne une position de puissance économique détenue par une entreprise qui lui donne le pouvoir de faire obstacle au maintien d'une concurrence effective sur le marché en cause en lui fournissant la possibilité de comportements indépendants dans une mesure appréciable vis à vis de ses concurrents, de ses clients et, finalement, des consommateurs."

"Le simple constat de la forte part de marché d'une entreprise ne permet pas de conclure à lui seul à l'existence d'une position dominante. En revanche, si l'entreprise concernée dispose d'une avance technologique telle qu'elle lui permet d'augmenter ses prix sans craindre une érosion de sa clientèle, cette entreprise peut être considérée comme étant en position dominante. Il en va de même d'une entreprise qui détient des marques d'une très forte notoriété auprès des consommateurs, au point que les distributeurs ne peuvent se passer de ces marques."

"Certaines pratiques considérées comme admissibles du point de vue de la concurrence lorsqu'elles émanent d'entreprises ne détenant qu'une faible position sur leur marché et étant de ce fait soumises à une concurrence effective, deviennent anticoncurrentielles lorsqu'elles émanent d'une entreprise en position dominante."

"D'une manière générale, sont considérés comme abusifs tous les comportements excédant les limites d'une concurrence normale de la part d'une entreprise en position dominante et qui ne trouvent d'autre justification que l'élimination des concurrents effectifs ou potentiels ou l'obtention d'avantages injustifiés :

pratiques d'éviction des concurrents ;
....
"

avatar Inconnu-Soldat | 

@persi
Il faudrait que vous compreniez (ce qui ne semble pas être le cas) la différence entre le marché global dans lequel Apple est en concurrence avec d’une part un autre OS majoritaire et des fabricants nombreux de smartphones et la boutique privée d’Apple qui est régie par des accords avec des fournisseurs de produits pour les clients qui viennent se servir dans cette boutique. Comparons McDo et Burger King, deux chaînes de fast-food qui vendent les mêmes produits. Qui au monde accepterait que le fournisseur de McDo en brunies viennent installer sa petite table pour les vendre en direct aux clients de McDo ? Qui donnerait raison à ce fournisseur ? Personne. Comme c’est de l’immatériel, comme c’est Apple, comme cela semble économiquement et juridiquement difficilement assimilable pour de très nombreux commentateurs - comme vous en particulier - je suppose que même si la justice donnait raison à Apple (elle ne pourra faire autrement), nos contempteurs habituels ne changeront pas d’avis crieront à l’injustice. Il est fascinant de constater cette incapacité totale à distinguer dans l’immatériel ce qui est évident pour des chaînes de fast-food. Il y a là une confusion indissociable dans leur esprit, confusion qui ne cessera pas qu’elle que soit la parfaite pertinence de tous les arguments. À cela s’ajoute l’enfermement dans ses convictions et l’impossibilité de reconnaître ses confusions.

avatar tetsuo60 | 

@Inconnu-Soldat

Aaaah merci!!! Enfin de la logique!!!
J’irai même plus loin...que dirais les gens si epic montait son petit stand dans les micromania pour vendre leur jeux et empocher la totalité...en laissant micromania payer les loyer, les factures, les salaires et faire le ménage à la fermeture...sans toucher 1cts sur la vente des jeux epic.
On peux même parler dés différence de prix entre un jeux vendu chez micromania dans une galerie commerçante...et le même jeix dans le rayon du supermarché de la même galerie...mais la les gens ne cris pas au scandale il font simplement le choix de le prendre ou il le souhaitent !

avatar persi | 

J'avais une réponse plus longue mais pour le comparatif avec mac donald il ne tien que si le fournisseur est contraint de fournir a mac donald sous peine de passer l'arme a gauche. Imaginons que mac donald en profite pour lui imposer par exemple un achat du brownie a 1$ pour 99cts de prix de fabrication, il y aurait un problème d'abus de position dominante à résoudre. Mais heureusement il y a plein plein d'autres acheteurs de brownies potentiels.

avatar pacou | 

@persi

Sérieusement, quelle est la part de marché de Apple sur le marché des smartphone?
Ce n’est pas un monopole.

avatar Salapeche | 

Entre 1 milliard 500 millions et 2 milliards d'appareils qui n'ont que l'appstore quand seule boutique ? :)

Pres du 1/4 de la population mondiale globale, alors que t'as au moins la moitié de l'humanité qui ne pourra jamais avoir un appareil sous ios, ça fait beaucoup non ? :)

Apple détient sur le monopole sur 100% des personnes ayant un appareil sous ios, mais bien évidemment aucun monopole. Vu que pour les fanboys ça commence à au moins 101% sauf quand c'est pour android, avec ses milliers de constructeurs différents, où la il t'expliques que 5% c'est déjà un monopole. :)

avatar pacou | 

@Salapeche

Mais le modèle économique du playstore Android est le même. Et il concerne beaucoup plus de monde. Et ce n’est pas un monopole.

Franchement, je ne suis pas un fan ébahi mais je ne comprends pas la polémique.

Si on prend un compte développeur, on connaît les règles, quand on achète un iPhone, on connaît les règles. Et puis tout à coup, on s’offusque ? Ce n’est pas sérieux.

Si on n’aime pas les règles, on ne s’engage pas dans le système et on fait un acte courageux de liberté. Est ce si compliqué que cela ?

Si on veux faire changer les règles, on est plus crédible en n’en profitant pas.

On n’est pas en train de parler d’un truc aussi vital que les droits de l’homme ou la liberté de la presse pour lesquels des gens meurent.

avatar persi | 

Y a un truc qui me depasse dans tous ça il y a que des actionnaires ici ?
Parce que préférer à continuer à bloquer tout un pan économique de toute concurrence parce que ca fait plaisir a apple, avec la politique marche ou "crève" de son contrat, si t'es pas actionnaire je ne comprends pas. Après j'imagine que d'autres s'identifient, et voudraient pas ouvrir leur marché ce que je peux comprendre, mais en général les acteurs evitent de se mettre en situation de monopole d'eux même (acceptation des geforce now, xcloud et consort sur le play store par exemple alors que pour eux aussi c'est une perte sur les commissions).

Je préfère essayer de démontrer la distorsion de ce contrat, libérer le modele pour ouvrir de nouveaux marchés et rendre plus sain la demarche des devs qui pourront faire jouer la concurrence sur la négociation de com ou de deal, établir une concurrence plus saine sur les stores qui n'existe pas sur IOS, et meme qui est plutot morte entre le play store et l'app store. Avec le refus des services de gaming il dépasse a mes yeux en plus une limite supplémentaire, qui pour moi est une maneuvre d'éviction de concurrence assez directe. C'est dans l'intérêt de beaucoup d'acteurs économique sauf Apple (qui va survivre je m'en fait pas pour eux).

Faut pas oublier non plus que le téléphone tu l'as acheté et au prix fort d'ailleurs, l'app store est un modele économique supplémentaire qui peut très bien être séparé et libéré à la concurrence . l'axe d'Apple, ce sera certainement de démontrer que le monopole du store est un élément indissiociable du téléphone (pb de sécurité et autres), mais ils n'iront jamais devant la court en disant c'est mon téléphone je fais ce que je veux. Microsoft avait utilisé le même genre d'argument en déclarant que Windows ne pouvait pas fonctionner sans Internet explorer par exemple.

Bref dans tous les cas c'est un feuilleton qui va durer a l'issu incertaine.

avatar AppleDomoAdepte | 

@persi

Les clients Apple ont acheté en toute connaissance de cause des produits haut de gammes dans un environnement fermé

Apple fait payer l’accès à sa base client par le biais d’une commission.

Le débat actuel ne concerne pas les clients finaux puisque personne ne parle de baisser les prix.
Actuellement, un petit développeur contribue autant qu’un grand major à ce système.
A part être actionnaire d’un de ces majors, je ne comprends pas le soutien à Epic

Qu’apporterait au consommateur final des stores alternatifs mise à part des règles de validation différentes et donc, potentiellement, des accès non sollicités à des infos de ton téléphone ?

Qd tu vois qu’Epic fait le même procès à Google alors que tu as des stores alternatifs sur Android, la principale conclusion est simplement qu’Epic veut payer moins pour l’accès à ses jeux par les possesseurs d’IPhone.

Epic ne se préoccupe pas d’un quelconque bénéfice pour le joueur

avatar persi | 

Le debat ne concerne pas les clients finaux, a moins que tu sois abonné a stadia, geforce now ou xcloud. On peut imaginer d'autres cas du genre, ce qui au final fait que ca concerne quand même le client final.
Mais en tout cas oui la baisse de prix des apps me semble pas etre le sujet principal.

Le soutien a Epic, c'est que ca crée une concurrence, et que Epic prend pas 30% mais 12% de commission sur l'epic game store, qu'ils signent des deals, etc... !

Les accès à ton téléphone sont gérés par l'OS (voulez vous autoriser l'app xxx a accéder a vos contacts, ....). Mais j'irai plus loin, la finalité du procès en cas de victoire d'Epic c'est pas forcément l'ouverture totale a n'importe quoi, c'est pas forcément tout blanc ou tout noir, meme si c'est surement complexe.

Le procès à Google est une posture dont tout le monde se fou, ils se devaient d'agir de même sur les 2 stores. Ils ont fait la video 1984 pas "don't be evil".

avatar AppleDomoAdepte | 

@persi

« Le soutien a Epic, c'est que ca crée une concurrence, et que Epic prend pas 30% mais 12% de commission sur l'epic game store, qu'ils signent des deals, etc... ! »

On est donc d’accord qu’Epic veut simplement gagner plus d’argent et profiter des clients Apple sans en faire bénéficier Apple

Du coup, c’est vrai que je ne comprends pas la position de ceux qui défendent l’ouverture de ces stores vu qu’à titre personnel, ils n’y trouveront aucun avantage.
Ceci dit, tu pourras toujours me dire que je ne perdrais rien à des stores alternatifs si je reste exclusivement sur l’Applestore...
Je répondrai alors que j’y gagne la simplicité de trouver dans un lieu unique ce que je peux avoir à chercher

avatar persi | 

A date, il trouveront l'avantage de profiter de xcloud, stadia, geforce now, epic game store si ca les interesse.

Profiter des clients de X, sans en faire profiter X c'est le modele standard sur les OS, Apple a une vision du $$ unique dans le milieu. Apple a fait son bénéfice du tel et OS sur l'acte de vente du téléphone, et elle a deja un avantage concurrentiel simplement en ayant l'app store pré-installé sur l'os.

Epic veut gagner de l'argent sans rien reverser à Apple, je suis d'accord. Ca bénéfiera a tous ceux qui veulent tenter de faire de même.
Pour la simplicité du lieu unique, je suis d'accord.

avatar Salapeche | 

@pacou

"Si on prend un compte développeur, on connaît les règles, quand on achète un iPhone, on connaît les règles. Et puis tout à coup, on s’offusque ? Ce n’est pas sérieux. "

Les règles changent au bon vouloir d'apple et apple peut inventer n'importe quelles nouvelles règles bidons pour dégager un concurrent sans le prévenir.

Regarde tout les apps qui était la avant temps d'écran et qui se sont faites jeter au moment de sa sortir pour avoir enfreint soit disant une règle alors qu'ils étaient en vente depuis des années, et fonctionnait de la même façon qu'au moment de l'éjectage, ont été validées des dizaines de fois chacunes et sur lequels apple touchait sa commission. :)

avatar pacou | 

@Salapeche

Sur ce point je suis d’accord et cela rejoint ce que je disais dans un autre post:
Je ne comprends pas à quoi servent des api (ou autres objets) dont les développeurs ne peuvent pas se servir sauf Apple.

Cela ne changerais rien sur d’autres plateformes de distribution : un développeur ne peut pas développer sur un os (hormis les os libres totalement comme Linux) sans respecter un contrat de développeur qui parfois lui impose des choix techniques. Parfois ces choix (du propriétaire de l’os) sont tes discutables, on est d’accord.

Les apps dont tu parles sont victimes de cette face sombre de l’app store mais sans qu’un store alternatif puisse régler ce problème.

avatar YetOneOtherGit | 

@pacou

"un développeur ne peut pas développer sur un os (hormis les os libres totalement comme Linux) sans respecter un contrat de développeur"

Nullement c’est très atypique.

Tu peux développer et commercialiser des applications sur windows sans que MS est son mot à dire par exemple 😎

Et tu peux utiliser un nombre impressionnant d’outils de développement n’appartenant pas à MS pour y parvenir.

avatar AppleDomoAdepte | 

@Salapeche

« Entre 1 milliard 500 millions et 2 milliards d'appareils qui n'ont que l'appstore quand seule boutique ? :) »
N’importe quoi !
Il y avait une estimation de 1372M d’utilisateurs de smartphones dans le monde en 2019 dont 13,9% de pdm pour Apple

avatar Salapeche | 

"Il y avait une estimation de 1372M d’utilisateurs de smartphones dans le monde en 2019 "

On est en 2020 et macg a fait un article en début d'année sur les propos de timmy à propos du nombre d'appareils actifs... Si les débiles pouvaient la fermer ça nous ferait des vacances... Les fanboys qui réfutent leur dieu, toujours plus loin dans la connerie hein.

https://www.macg.co/aapl/2020/01/15-milliard-dappareils-apple-actifs-dan...

"À l'occasion de la présentation des (bons) résultats financiers de fin 2019, Tim Cook a dévoilé qu'il y avait plus de 1,5 milliard d'appareils Apple actifs dans le monde, soit 100 millions de plus sur un an. "

avatar YetOneOtherGit | 

@Salapeche

"Les fanboys qui réfutent leur dieu, toujours plus loin dans la connerie hein."

Au delà de l’ineptie du propos 🤢

Peut-être apprendre à faire la différence entre smartphone et appareils actifs (Incluant watch, Apple TV, Home Pod, Mac, iPad, iPod Touch et iPhone) 😎

Mais bon la subtilité et toi 🤯

avatar Salapeche | 

@YetOneOtherGit

Parce qu'ios et l'appstore c'est juste pour les smartphones ? fortnite fonctionne sur iphone mais pas sur un ipad ? :)

avatar YetOneOtherGit | 

@Salapeche

"Parce qu'ios et l'appstore c'est juste pour les smartphones ? fortnite fonctionne sur iphone mais pas sur un ipad ? :)"

Même en incluant l’iPad ton chiffre est tout simplement faux et hors de propos.

C’est si difficile de reconnaître une confusion pas bien grave ?

Le nombre de device annoncé par Apple c’est l’ensemble de son écosystème nullement les iPad et les iPhone.

C’est factuel et il n’y a aucune honte à reconnaître avoir pris un peu rapidement un chiffre, cela arrive à tout le monde 😎

avatar AppleDomoAdepte | 

@Salapeche

Tu sais qu’Apple ne fait pas que des iPhones 😛

avatar roccoyop | 

Epic, sors de ce corps ! 😂

avatar persi | 

m**de on m'a repéré 😁

avatar Sindanárië | 

@FloMo

"On aura tout vu."

Il y’a un début à tout 😅

avatar pehache | 

@Florent Morin : "Facebook et Epic en défenseurs de la morale. On aura tout vu."

Eh oui, l'arrogance d'Apple arrive à réaliser ce miracle que Facebook puisse se donner le beau rôle !

Au passage je veux bien que "Facebook" et "morale" ça fasse deux, mais il faudrait m'expliquer en quoi Epic est moins "moral" que Apple ?

avatar Inconnu-Soldat | 

Epic rompt un contrat, Epic refuse de rémunérer un service, Epic engrange des sommes faramineuses sans en rémunérer en conséquences les développeurs (coût de développement 60 millions de $ revenus plus d’un milliard, bien plus), ni les faire participer au gigantesques bénéfices, gagne de l’argent avec un jeu immoral où le vainqueur détruit un monde en collaboratif tout en éliminant ses collaborateurs pour qu’il n’en reste qu’un. Epic vole, s’enrichit avec un jeu addictif (même principe que la drogue) avec ses conséquences sociales et personnelles, avec un jeu humainement pourri.

avatar Salapeche | 

Apple fait tout ça, et même bien plus, et pourtant ça n'a pas l'air de te déranger. :)

Ca en est où l'histoire d'apple qui, depuis des années, ne veut pas verser la taxe copie privée en France alors que les clients l'ont eux bel est bien payé sur les produits ? A part faire des petits en étant placé par apple pour lui rapporter encore plus tout ça au frais de la princesse...

Ou les demandes d'aides et subventions à l'état français avec sa boite fantôme qu'est apple france. Depuis quand apple est une société française légitime à demander à la France des aides financières réservées aux entreprises françaises comme le CICE ? : )

avatar pacou | 

@Salapeche

Tu dérapes, ce n’est pas le même sujet.

Parler de morale dans ce dossier, alors que ce n’est qu’un combat de coq avec force estrade pour amener la lumière sur soit, c’est un peu hors sujet.

Pour mettre en contexte, une commission aux États Unis enquête sur la possibilité de démanteler des entreprises qui les dérangent. Du coup certains sont tentés de désigner un coupable qui les arrangent.

Ces enquêtes aux États Unis doivent faire marrer les chinois qui font grossir sans mesures leurs concurrents à Apple, Google, Amazon, Facebook, etc. Et ce n’est pas pour le bien du petit peuple.

avatar Salapeche | 

J'répond juste au low qi au dessus de mon message en fait. :)

avatar pacou | 

@Salapeche

Du coup j’en ai rajouté une couche 😂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR