Tous AntiCovid, le nouveau nom qui dépote de StopCovid

Mickaël Bazoge |

Ne l'appelez plus StopCovid : la nouvelle version de l'application de traçage française est baptisée… Tous Anti-Covid, un nom censé redonner envie aux Français de la télécharger.

C'est Emmanuel Macron qui a eu la primeur de l'annonce ce soir, en même temps qu'il déclinait les mesures pour endiguer la deuxième vague (dont un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit agglomérations). Le chef de l'État a convenu que StopCovid s'était beaucoup moins téléchargée que chez les voisins européens et dressé un constat d'échec : « Ça n'a pas marché (…) à ce stade, on n'a pas réussi à faire de l'application un outil pour les gens ». Y compris le Premier ministre, Jean Castex, qui a reconnu n'avoir pas téléchargé l'app !

Le successeur de StopCovid a du pain sur la planche : l'app est un échec, avec seulement 20 000 téléchargements au mois d'août (et autant de suppressions sur Android !) et 60 000 en septembre. La nouvelle app continuera de suivre les contacts, mais ce sera aussi un outil d'information : « On va en faire aussi un outil pour mieux alerter, tracer, identifier ces foyers de contaminations, avec les bars, les restaurants, les hôtels », a expliqué Emmanuel Macron.

Le locataire de l'Élysée veut aussi changer la manière dont les Français utilisent l'application : « ça ne sert à rien de l'allumer tout le temps », explique-t-il, en prenant comme exemple les personnes se plaignant que l'app vide la batterie, ou qu'ils n'ont pas activé le Bluetooth. « On va donner un mode d'emploi très clair aux gens » : l'activation de l'app doit se faire dans les lieux les plus fréquentés, comme les restaurants, les bars (quand ils rouvriront), quand on va chez des amis, ou lorsqu'on se trouve dans un endroit où les autres personnes ne portent pas de masque.

Olivier Véran, le ministre de la Santé, avait préparé le terrain le 9 octobre en annonçant que la communication autour de cette nouvelle app (ou cette mise à jour) allait « dépoter » (lire : StopCovid, la deuxième vague arrive). Tous AntiCovid, qui devrait toujours fonctionner avec le protocole maison spécifique à la France (contrairement au reste de l'Europe) sera disponible le 22 octobre.

avatar byte_order | 

@mariol66

Voilà.
Le "coût" est tellement ridicule que même si la probabilité de gain est statistiquement très très faible actuellement, y'a aucune excuse à ne pas le tenter.

avatar coink | 

20eme siècle : sacrifier une génération pour sauver un pays ; 21eme siècle : sacrifier un pays pour sauver une génération

avatar byte_order | 

@coink

C'est pas une histoire de siècle.
Le principe général a toujours été le même en fait depuis toujours, durant toute l'histoire humaine : sacrifier des générations pour sauver d'autres générations.

Principe de survie de tout animal.

avatar jrmy21 | 

Et la compatibilité européenne ?

avatar Ricobtz | 

Y a des sujets on sait que ça va être dîner spectacle. 😊
Merci donc aux intervenants épidémiologistes, infectiologues, médecins, complotistes... grâce à qui j’ai pu voyager des plateaux de BFM au zinc du rade en bas de chez moi, encore ouvert toute la journée 🙏🏻
C’était quoi le thème déjà ?

https://media4.giphy.com/media/xT5LMxmKoaqzbKkWHe/giphy.gif?cid=4d1e4f29...

avatar Steve Molle | 

Le Macronistan vous remercie d’installer cette application et d’aller bosser - et rien de plus - sans broncher.

Merci pour votre collaboration.

Heil !

avatar persi | 

Installez et utilisez stop covid ou tous anticovid!
Chaque tergiversement idéologique de façon concrète c'est des morts du covid, des morts du cancer qui ont pas pu être soigné assez tot, de la dette, du chomage, de la pauvreté. On a tous une idée de ce qu'il aurait fallu faire, maintenant on peut pas tous appliquer que la partie qui nous interesse, ca c'est l'échec assuré.

Ca ne vous coute rien, c'est transparent. Aujourd'hui dans les restos on essaye de tracer les cas contact en écrivant nom/prenom/tel sur un cahier alors qu'on a une appli faite pour ça! qui une fois activée ne vous demande plus rien.

Arrêtez de chercher des excuses a la nouille, installez l'app et activez la.

avatar byte_order | 

@persi
> Ca ne vous coute rien, c'est transparent. Aujourd'hui dans les restos on essaye de tracer
> les cas contact en écrivant nom/prenom/tel sur un cahier alors qu'on a une appli faite pour ça

Le plus hypocrite, c'est les arguments mis en avant pour refuser d'utiliser l'app parce qu'ils ont moins confiance dans le gouvernement que Apple et Google pour protéger les données privées des gens, mais que des restaurateurs doivent constituer une liste des contacts avec absolument aucune protection de ces mêmes données privées faute d'avoir un moyen plus largement utilisé par les gens, là par contre, personne n'en parle !

avatar persi | 

Complètement d'accord

avatar kertruc | 

Tousse anti-COVID 🤐

avatar Inconnu-Soldat | 

Ah ces épidémiologistes qui ne connaissent rien aux chiffres. Ah la Suède, parfait la Suède entre 5 et 10 fois plus de morts par habitant que la Norvège, la Finlande ou le Danemark, ou les autres pays environnants, 30 % de plus de morts par habitant que la France. Une réussite la Suède alors qu'elle n'a pas eu, comme la France, de foyers primaires aussi importants.
Quant à la deuxième vague, la comparaison imbécile avec la première vague. Le nombre de tests n'a rien à voir, mais ce qui compte c'est le remplissage des hôpitaux et là cela monte chaque jour. Les hôpitaux et les services de réanimation. Et si l'on compte qu'aujourd'hui pour un même état de contamination, pour le même type de personne la mortalité est tombé à 30 % de ce qu'elle était en début d'épidémie, non parce que le virus est moins dangereux mais parce que les soins sont meilleurs, alors on est certain que la seconde vague est là.
Et pour savoir comment se situe la France il suffit de voir l'Allemagne qui a eu trois fois moins de contaminations primaires et qui voit aujourd'hui son nombre de morts plus progresser proportionnellement. Il suffit de regarder la contamination exponentielle en Suisse, aux Pays-Bas avec le nombre de morts qui suit (https://coronavirus.app/tracking/netherlands). Il suffit de regarder les pays d'Amérique du Sud, l'Iran, l'Afrique du Sud et on se rend compte que la France, avec le handicap du premier foyer de contamination (rassemblement évangélique) a fait le mieux qu'il était possible dans les conditions dans lesquelles elle se trouvait.

avatar Bigdidou | 

@Inconnu-Soldat

« Ah ces épidémiologistes qui ne connaissent rien aux chiffres. »

Oui, enfin toi, permets moi d’émettre des réserves quant à ton raisonnement épidémiologique....

avatar BordelInside | 

@Bigdidou

Toi, t'aimes bien remettre une pièce dans l'bouzin, non ?
:D

avatar aspartame | 

ça change tout ... le virus ne va plus oser se montrer , c'est sur !

une question, le changement de nom , a-t il couté un supplément ?

avatar BordelInside | 

Finalement, ils auraient dû y aller à fond et baptiser la nouvelle appli TéléCovid et prétendre que Jean Castex ne se trompait pas mais était déjà dans le futur, en fait.
Hein ?
Sur un malentendu...

avatar Sic transit | 

Considérer les statistiques du Covid-1 par pays présente quand même des limites… Certes, ça devrait logiquement permettre de comparer les solutions mises en place par les différents gouvernements (laisser-aller scandinave versus infantilisme français), mais ça masque une réalité bien plus simple : la double équation densité de la population + intensité de l'activité économique… Quand on regarde les cartes d'infections par régions (et non plus par pays), on voit que les plus infectées correspondent soit aux zones économiques de l'Europe qui où circulent beaucoup de marchandises et de personnes (Londres, Bruxelles, Région Parisienne, Nord de L'Italie, Madrid…, soit aux zones très densément peuplées (Pays-bas, Belgique…). Autrement dit, le problème est clairement transnational et se développe surtout selon les grands axes de communication. Si les frontières de l'UE restent ouvertes, le Covid doit être géré au niveau de l'UE.

avatar Bigdidou | 

Faut pas oublier que l’idée du confinement initial n’était pas d’éviter les contaminations (ou alors c’était un objectif secondaire), mais de gagner du temps, d’aplatir la courbe épidémique, afin de ne pas paralyser le système de soin.
Qu’est-ce qui a été fait pendant ce délai de grâce pour consolider ce système en France ?
Absolument rien. On a donné de suusucres, saupoudré, en se gardant bien de recruter et s’ouvrir les lits (imprudemment) promis. On a même pris des mesure contre (en restreignant les conditions de l’intérim medical, par exemple). La médecine libérale a été humiliée une nouvelle fois, l’hospitalisation privée ignorée (en dehors de mesures financières de survie).
Mais nous ne méritons rien d’autre.
Car du système de soins, nous, français, nous n’en avons strictement rien à foutre tant que nous n’avons pas le nez dans le caca.
Enfin vous, parce que moi et pas mal d’autres, on a toujours gueulé contre le démantèlement et la paupérisation du soin en France à laquelle on assiste depuis une vingtaine d’années et surtout ces derniers 10 ans.
Vous ne voulez rien dépenser pour le soin. Rien qu’un euro par acte, ça gueule. Tout gratuit, tout est dû.
Quant au respect, il suffit de passer 24h00 dans un SAU ou avec un MG un peu excentré (et encore).
Pour avoir un système de soin à la hauteur des prétentions et des attentes que je lis et entends partout (en gros tout soigner, tout le temps avec des moyen maximaux), il faut de l’argent, beaucoup, que les français ne veulent absolument pas donner.
Vous avez le système de soins que vous méritez, pour lequel en dehors de quelques remarques affectueuses (au fond totalement indécentes quand on y pense) je n’ai jamais vu personne s’inquiéter, bouger, manifester, accepter une hausse de prélèvements ou de payer de sa poche.
Car rien n’est gratuit, et le soin, c’est très cher, coûteux.
Enfin, si, quand il s’agit de supprimer un hôpital local sui n’a quasiment plus d’activité, quelques-uns s’agitent, en général pour qu’on ferme plutôt la clinique d’à côté.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Les mesures sur l’intérim dont tu parles sont les bienvenues pour des raisons d’équité évidente...et ne sont en rien un facteur aggravant dans le contexte de la crise sanitaire.

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

« pour des raisons d’équité évidente... »

N’importe quel médecin peut se lancer dans l’intérim si ça lui chante.
Quel problème d’équité ?

« et ne sont en rien un facteur aggravant dans le contexte de la crise sanitaire. »

Les réas polyvalents, c’est dur à trouver.
C’est le top. Et même les anesthésistes réa c’est difficile.
Moins d’intérimaires, mois de réas, moins de lits qu’on peut ouvrir.

C’est pas des gens qui gagnent un blindé. C’est des gens dont le salaire se rapproche de ce qu’ils valent.
Et reste très inférieur au standard us, par exemple.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Quel problème d’équité ?

Une garde d’intérimaire 1500 euros

Une garde de ph 200 euros.

N’importe quel enfant de cm2 verrait le problème.

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

« Quel problème d’équité ? »

De toute façon, qu’est-ce que cette histoire d’équité vient faire là dedans ?
C’est uniquement pour des raisons de coûts pour l’hôpital.
Payer des Medecin à leur juste prix, quelle horreur.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Pardon mais en quoi un PH toucherait pour la même mission 6 fois moins qu’un type qui peut bosser 4 journées par mois et gagner autant qu’un médecin permanent.

Ce qui est horrible c’est de ne pas voir cette iniquité avec l’argent public qui plus est.

avatar Bigdidou | 

@Steve Molle

C’est un peu le principe de l’intérim, et c’est ouvert à tout le monde.
Les règles du jeu sont connues.
C’est pas simple du tout intérimaire médical. Normal que ça se paye.

Par ailleurs, le recrutement médical est sous tension, il n’y a aucune raison pour que ça ne fasse pas exploser les salaires, comme dans n’importe quelle profession.

avatar Steve Molle | 

@Bigdidou

Hé bien il faut commencer par faire exploser les salaires de ceux qui sont déjà dans la place et qui font 70 à 90h par semaine....avec 5 ou 6 gardés par mois

avatar kinon | 

@Bigdidou

Je corrigerais seulement un point. Le fond du problème de l'Hopital public en France n'est pas que les français refusent de payer plus , ils payent déja beaucoup (voir les comparaisons de budget hopitaux entre la France et l'Allemagne)...

Le problème c'est qu'à budget comparable l'Allemagne à plus de soignants, ils sont mieux payés et ils ont plus d'équipement et de lits de réanimation, cherchez l'erreur...
C'est pas difficile, il y a un gâchis d'argent public massif dans ces structures.
Et ce gâchis fait que les personnels concernés réclament toujours plus de budget pour compenser cette gabegie ce qui ne ferait que l’aggraver.
Autre problème pendant la première vague les lits de réanimation du privé sont réstés vides alors que l'on faisait voyager les malades par trains pour désengorger les hopitaux du nord au taquet.
Pourquoi? ben conserver le pré carré du public et attirer plus de budget, et tant pis pour les malades.

avatar Steve Molle | 

@kinon

Il y a 10 fois trop d’administratifs dans les hôpitaux ... ars et autres ap-hp.

avatar Bigdidou | 

@kinon

« C'est pas difficile, il y a un gâchis d'argent public massif dans ces structures. »

C’est vrai aussi.
Mais le soin, ce n’est pas que l’hôpital public.
C’est pour ça que j’utilise le terme de système de soin.
Ceci étant, l’hôpital public a clairement besoin d’immenses moyens supplémentaires, mais mieux gérés, c’est sur.
Et on doit accepter un hôpital public déficitaire.
Et il faut d’un autre côté arrêter d’étrangler le privé et le libéral.

avatar kitetrip | 

Quand le produit est le même et qu'on change de nom, c'est ce que ce n'est pas un bon produit.

avatar ArtMacGedon | 

A tous les gogos qui pensent que se protéger est inutiles, continuez à vous contaminer entre vous, mais surtout après n'allez pas pleurer en disant on savait pas. Faites le entre vous ça fera de la sélection naturelle.

Personnellement je serais d'avis de confiner les récalcitrants pendant 15 jours avec leurs familles et on verra combien il en reste à la sortie.

Quand on sera obligé de confiner pendant les fêtes de Noël, parce que vous êtes plus fort que les autres et que vous avez la connaissance absolue, vous pourrez réveillonner devant votre AppleTv.

Par contre si vous êtes si forts, au lieu de rester devant votre Mac, allez donner des conseils à ceux qui cherchent des solutions et allez aider dans les hôpitaux et ephads, ils ont besoin de soutiens.

Tant qu'il y a pas de remède, quelques efforts pour ne pas tuer son voisin ou ses proches, ça s'appelle un principe de précaution. Qu'on trouve cela absurde et au lieu d'être égoïstes au moins laissez le choix aux autres de vivre.

avatar Steve Molle | 

@ArtMacGedon

Macron ou Akbhar !! Macron ou akhbar !

avatar ArtMacGedon | 

A tous les gogos qui pleurent sur la perte de leurs libertés chéries qu'ils n'oublient pas qu'il n'y a pas si longtemps il y avait d'autres périodes difficiles

Vos grands parents, dans les années 40, avaient des couvre feux, mais si ils ne le respectaient pas c'était pas 135e mais plutôt une balle.

Vos parents, à l'heure du bac, dans les années 60, au lieu de flâner aux terrasses et faire la fête allaient en Algérie sans qu'on leur demande leur avis.

On peut donner pleins d'exemples. Là un couvre feu pour ne pas aller au resto, faire la fête ou autres, pendant quelques semaines c'est quand même pas grand chose à côté.

avatar Sindanárië | 
avatar Tesh | 

un pays qui a un problème d'épidémie et qui recrute 12000 policiers au lieu de 12000 aides soignants.
Et qui en même temps réduit drastiquement le nombre de places en hôpital (-70000 place en 15 ans), et dévalorise les métiers médicaux...
Il y a quelque chose qui cloche non ?
Alors cessez vos conneries sur la culpabilisation des gens pour un masque ou pour un non. C'est pas une crise sanitaire mais bien une dictature mondiale qui se met en place !

Il y a surement des gens ici qui connaissent des personnes qui ont contracté la maladie, vous savez donc très bien que ce n'est pas une dangerosité telle qu'ils le disent. Car si il faut être diabétique ou avoir plus de 80 ans pour risque sa peau, il n'est pas convenable de cloitrer des millions de gens. Je connais quelqu'un qui a été malade, il a toujours respecté les consignes et il vie en couple. Sa femme n'as jamais eu le virus, alors pourquoi obliger les gens à suivre des traitements vaccinaux et à vivre emprisonné sachant qu'ils sont résistants ? D'autant qu'elle était toujours NEGATIVE, et pas "porteuse assymptomatique"... encore un délire pour parano !

Et puis comment se fais t'il que tout à coup plus personne (même les spécialistes) ne se souviens de ses cours de bio ?
Ce n'est évidement pas un masque qui bloquera le passage d'un organisme aussi petit qu'un virus, il faudrait une combinaison complète avec respirateur adéquat comme utilisé dans les laboratoires, ni un confinement ni un couvre feu !
Une véritable mascarade internationale !

Et si vous êtes apeurés par le virus alors pourquoi ne faites vous pas votre travail cloitré chez vous ? Pourquoi envoyez vous vos enfants à l'école ? Pourquoi utilisez vous les transports en communs ? Pourquoi allez vous dans un nid de contamination aussi concentré qu'un supermarché ?
Tout ça au risque de faire entrer le virus dans votre foyer ?

Peut être que vous délirez ou que vous vous mentez non ?
N'ayez pas peur de vivre bon sang !

avatar Steve Molle | 

@Tesh

J’attendais ce message. Merci.

avatar persi | 

qu'est ce qu'il faut pas lire.
Les masque sont efficaces, pas besoin de chercher midi a 14h, sinon les médecins ne vous soigneraient pas. Alors ils ont des ffp2, parce que la personne qu'elle soigne n'en a pas, mais 2 personnes face à face avec un masque chacun c'est safe.

Pour les malades, effectivement le risque de mourir est faible, mais le risque de porter des sequelles à long terme est pas si faible lui. faut pas oublier non plus qu'avec 30000 lits en rea pour 66millions d'habitants c'est vite rempli. Je déploire comme toi le manque de soignant, plus difficile à ajouter que les lits, mais c'est comme ça faudra s'en sortir quand même, sans tuer nos médecins, sans tuer ceux qui ont d'autres maladies, sans tuer l'économie. dans cet équilibre, tu comprendras pourquoi les enfants vont à l'école, les parents au travail tout en ne pouvant pas faire la chouille.

Le laisser aller ca a été fait ailleurs, regardes le brésil ca finit en fosse commune. La situation a pas l'air si dramatique parce que des mesures ont été prises.

avatar Steve Molle | 

@persi

moins 900 millions pour les hôpitaux dans le budget 2021

avatar persi | 

Oui ben je suis d'accord que les mesures prisent sont surtout les restrictives et qu'en terme de lit et de soignants c'est la *$*. J'aurai préféré autrement aussi, et les soignants ca sort pas en 6 mois, mais bon pour revenir au sujet installer stop covid ou autre, c'est pas la mer à boire.

avatar Steve Molle | 

@persi

Si si c’est la mer à boire ... se laisser tracer par un système made in castaner, chacun devrait en conscience le refuser absolument

avatar persi | 

😩😩 la c'est clair on est vraiment dans la mouise

Pages

CONNEXION UTILISATEUR