Le code QR dans TousAntiCovid pourrait finalement être abandonné

Mickaël Bazoge |

Certains lieux culturels comme des musées, et des terrasses devraient être en mesure de rouvrir à partir du 15 mai, a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Emmanuel Macron avait lui aussi tracé une perspective de déconfinement partiel pour la même date. Mais il n'est pas encore certain que les codes QR testés actuellement dans l'app TousAntiCovid — dans certains routiers — soient utilisés.

Le traçage par code QR, c'est un peu le carnet de rappels 2.0 qu'on a vu fleurir l'an dernier avant que la pandémie ne force la fermeture des restaurants et des cafés. Le client ayant scanné le code barre d'un resto peut ainsi être averti s'il a passé du temps auprès d'une personne testée positive à la Covid-19 et qui a scanné au même moment le code du même lieu.

Le principe est en développement depuis le début de l'année, la CNIL a donné son feu vert mi-février. Mais voilà, cette piste pourrait tout simplement être abandonnée, rapporte BFMTV.

Une source ministérielle explique ainsi qu'avec « de nombreux Français vaccinés et une consommation en extérieur, l'intérêt [du code QR] est moins évident ». D'ici mai ou juin, ce sont 25 millions de Français qui auront reçu au moins une dose de vaccin 🤞. À l'origine, les pouvoirs publics espéraient une réouverture des restaurants — avec un protocole sanitaire strict — plus tôt dans l'année : l'intérêt d'une telle solution était alors plus évident puisque la consommation devait se dérouler plutôt en intérieur.

Rien n'est encore décidé cependant. Dans le même ordre d'idée, le gouvernement réfléchit toujours à la création d'un pass sanitaire, une option « sur la table » pour attester d'une vaccination ou d'un test négatif récent, a précisé Gabriel Attal.


avatar julien74 | 

C’est sûr que comme on tergiverse 10 ans sur tout sujet en France, on arrive même à être vacciné avant. ‘
C’est dire...

avatar bibi81 | 

On tergiverse aussi sur la vaccination ! Il suffit de se rappeler de fin décembre 2020 ;)

avatar raoolito | 

@julien74

et oui, le soucis c'est que depuis les gilets jaunes les gouvernements font bien plus sérieusement attention aux opinions en france. et là on se rend compte qu'un petit tiers de la population est réfractaire à à peu près tout: vaccin, 5g, capitalisme, supermarchés, numérique, nucléaire, etc...

attention, ily a de tout et surtout plus de gens peuvent etre contre un point ou un autre, mais ce petit tiers cumule tous les mauvais points

avatar Lemmings | 

"de nombreux Français vaccinés"

Hahaha oué... Ok.

Ma mère, médecin généraliste, a eu en tout et pour tout 40 doses de vaccin depuis le début de l'année... Pire les Pharmaciens ont eu plus de doses qu'elle alors qu'elle connait bien mieux les antécédents médicaux de ses patients...

avatar TheDeepShadow | 

Ouais vous oubliez qu'il y a des vaccins qui ne peuvent être utilisés par les médecins généralistes du fait de leur contraintes de stockage (Pfizer-BioNtech/Moderna)

avatar Malouin | 

@Lemmings

Et ? Je me suis fais vacciner (je suis simplement un professionnel du médico social de moins de 60 ans) sans problème le 2 avril dernier...
Et vive la France...
Après les 66 millions de procureurs, voilà 66 millions d’épidémiologistes !

avatar RonDex | 

@Lemmings

+10^10

En tant que médecin généraliste, je confirme.
C’est absolument inadmissible. 🤬

Le lobbying pharmaceutique étant bien plus puissant que les médecins, et ils ont réussi l’exploit d’avoir plus de vaccins que nous, et même de pouvoir vacciner. Pour rappel, la vaccination c’est un médicament et un acte médical ! Les pharmaciens, De mon point de vue, ne sont pas habilité à vacciner.

Chacun son boulot !

avatar Bigdidou | 

@RonDex

« En tant que médecin généraliste, je confirme.
C’est absolument inadmissible. 🤬
Le lobbying pharmaceutique étant bien plus puissant que les médecins, et ils ont réussi l’exploit d’avoir plus de vaccins que nous, et même de pouvoir vacciner. »

N’importe quoi.
Médecin généraliste et tu penses des trucs aussi con ?
Tu ne penses pas que la situation est suffisamment grave pour que tous ceux qui peuvent planter une aiguille dans un bras ne le fassent pas ?
Et sinon, en tant que médecin généraliste, tu n’as pas autre chose à foutre que des intra-musculaires et de gérer des flacons de 6 ou 10 doses et organiser qu’elle soient injectées dans les 6 heures ?

C’est effrayant, je ne savais pas qu’il y avait encore un corporatisme aussi bête dans cette profession.

avatar martymathflyy | 

@Bigdidou

Bien d’accord mais oubli pas l’essentiel. Si le médecin ne vaccine pas.... c’est 25 euros dans moins dans la poche. Et faut pas 20 minutes pour un vaccin. Donc autant te dire que sa en fait du chiffre à faire.

Mes vaccins classiques ainsi que mes enfants, le médecin fait l’ordonnance et après t’inquiète je suis pas médecin mais je les vaccines moi même sans rien payer le tout dans une hygiène très stricte. Mon médecin aime pas... tu m’étonne une consultation en moins mdr

avatar Bigdidou | 

@martymathflyy

« Si le médecin ne vaccine pas.... c’est 25 euros dans moins dans la poche. »

Nous ne sommes pas tous comme ça ;)
Mais oui, les collègues qui se sont baffrés de plusieurs milliers d’euros en un week-end dans les vaccinodromes donne une image déplorable.
Heureusement, ça a été dénoncé en particulier par... des syndicats de médecins et la CPAM a remis un peu d’ordre.

avatar RonDex | 

@Bigdidou

🙄
Il n’y a pas assez de vaccins... et les pharmacies ont plus de vaccins que les médecins !!! Ce qui n’est pas normal. Quand les médecins ont 10 doses par semaine !

Systématiquement c’est : « les médecins veulent se faire du fric » ! C’est insupportable.
On manque de médecins en temps normal. Nos plannings sont déjà pleins.
Et tu crois que les pharmacies ne sont pas rétribuer vis-à-vis des vaccins et de la vaccination ?!
Non la vaccination ce n’est pas 25€. Il y’a une tarification à l’acte précise. même si beaucoup de médecins font payer une consultation.
Personnellement je n’ai jamais fait payer pour une vaccination. Je suis loin d’être le seul. Pour encourager mes patients à être vacciné.

Dans le domaine de la santé, c’est plus corporatiste que tu ne le penses. Je le déplore.

Mais en l’occurrence non, tous ceux qui savent piquer ne sont pas apte à vacciner. En cas d’effets secondaires, qui est responsable ?
Est-ce qu’un pharmacien, un dentiste, etc. sont aptes à connaître les antécédents d’un patient (sous secret médical) ? La conduite à tenir en cas de problème ?
Les infirmiers et infirmières vaccinent sous supervision d’un médecin.

Oui, il faut vacciner en masse. Le problème essentiel, c’est qu’on manque de vaccins !

avatar bibi81 | 

On manque de médecins en temps normal. Nos plannings sont déjà pleins.

Et donc dans ces conditions où vous n'avez pas le temps, vous voulez quand même être les seuls à vacciner ?

En cas d’effets secondaires, qui est responsable ?

Le labo qui a développé le vaccin ?

Est-ce qu’un pharmacien, un dentiste, etc. sont aptes à connaître les antécédents d’un patient (sous secret médical) ?

Le pharmacien voit passer toutes les prescriptions de tous les médecins d'un patient et sont supposés vérifier les contre-indications entre médicaments prescrits par les médecins.
Après si le patient change de pharmacie et/ou de médecin tout les 6 mois, personne n'a l'historique.

avatar pasc75 | 

@RonDex

Vous n’êtes pas à jour.
Les infirmiers sont maintenant prescripteurs du vaccin (anti covid quelqu’il soit) comme ils le sont pour la grippe ainsi que les pharmaciens.
Plus besoin de médecins (Petit rappel sur la gabegie du paiement des innombrables médecins des centres de vaccination)
Il y a quelques contre indications que les infirmiers sont capables de comprendre.
L’ordonnance du médecin n’est plus obligatoire. Malgré les pleurnicheries. Le lobby des médecins vaut bien celui des pharmaciens.
S’il est effectivement vrai qu’on manque de médecins, concentrez vous sur votre rôle de soignant et arrêtez de pleurer.

avatar Bigdidou | 

@RonDex

« Il n’y a pas assez de vaccins... et les pharmacies ont plus de vaccins que les médecins !!! »

Sauf que quand tu connais le circuit du médicament, avec les contraintes technique de conservation et de transport, puis d’injection (flacons multidoses avec peu de temps pour les utiliser une fois reconstitués), c’est assez logique.

Je pense que peu de médecins sont à même de faire du rabattage téléphonique pour utiliser toutes leurs doses dans le temps imparti après la reconstitution du vaccin...
Les pharmacies sont un lieu idéal pour vacciner et recruter des personnes à vacciner : facilité d’accès, affluence...

Un grand merci à nos amis pharmaciens...

« On manque de médecins en temps normal. Nos plannings sont déjà pleins. »

Précisément, c’est absurde de perdre du temps à organiser de vacations de vaccination (faute de perdre beaucoup de produit).

avatar jazz678 | 

@RonDex

« Le problème essentiel, c’est qu’on manque de vaccins ! »

Oui c’est un problème
Mais on ne disposera pas de plus de vaccins si 100% des vaccinations sont faites par des médecins

...donc VOTRE problème n’est pas là

avatar MGA | 

@Bigdidou

Le problème n’est pas le nombre de personnes habilitées à vacciner mais le nombre de vaccins disponibles.
La quantité de vaccins disponibles n’était pas suffisante pour justifier des renforts, c’est donc un choix uniquement politique de mettre de côté la médecine de ville et ce depuis le début.
Une chose est certaine le médecin rassure ses patients et les amènent à la vaccination et lorsque enfin il reçoit des vaccins et qu’il rappelle les patients de sa liste.... la moitié a été vaccinés en pharmacie ou au centre de vaccination. Ça c’est une perte de temps. Les patients demandent conseil par téléphone au secrétariat c’est aussi une perte.
Si chez nous la distribution des médicaments est séparée de la prescription c’est qu’il y a une raison, je propose d’ailleurs en toute « mauvaise foi » que les médecins aient le droit de vendre des produits de beauté et autres compléments alimentaires... le travail des secrétaires sera moins monotone.

avatar Derw | 

@MGA @RonDex

Je vais mettre de côté le ton railleur et irrespectueux habituels de ces forums, ainsi que les accusations de vénalité et poser la question en toute transparence et sincérité : quel est le problème dans la vaccination par le pharmacien ?

Vous dîtes que, vu le nombre de vaccins disponibles, ce n’est pas un problème de nombre de personnes. Pourtant, mes parents et beaux-parents on été vacciné dans des vaccinodromes. C’est du « travail d’abattage », à la chaîne, qui donne un grand nombre de vaccinés par jour. Si ces vaccins avait été administrés par des médecins généralistes dans leurs cabinets, il y aurait moins de vaccinés et surtout, moins de vrais malades / blessés à pouvoir consulter leur généraliste pour ce qui est leur vrai métier : diagnostiquer et suivre l’état de santé…

Vous parlez aussi de perte de temps lorsque le médecin ou le secrétariat rassure un patient sur la vaccination et qu’il se fait finalement vaccinés ailleurs. En quoi est-ce une perte de temps ? C’est une perte de temps si vous ne parvenez pas à le convaincre, mais s’il s’est fait vacciner, c’est que cela a fonctionné ! Ce temps a donc été productif et efficace ! Je ne comprends pas… À moins que ce qui compte pour vous ne soit pas l’amélioration de la santé publique par augmentation rapide de vaccinés, mais seulement l’augmentation d’actes médicaux ?

avatar jazz678 | 

@MGA

« La quantité de vaccins disponibles n’était pas suffisante pour justifier des renforts, »

Le renfort est justifié par un maillage territorial médical insuffisant pour couvrir un maximum de régions
L’appel aux pharmaciens là où ça permettrait de vacciner quelques personnes qui n’ont pas accès a un médecin est une bonne chose

avatar MGA | 

@jazz678

Les déserts médicaux sont pas mal fantasmés, souvent la démographie de ces territoires ne permet plus de maintenir une activité suffisante. Le regroupement des professionnels de santé dans des MSP ne favorise pas non plus un tissus diffus dans les territoires. En revanche les collectivités locales mettent volontiers des locaux à disposition pour créer des antennes provisoires en cas de besoin. Et les maires sont en général assez actifs pour organiser des solutions pour les administrés.
La logique d’associer les pharmaciens aurait été vertueuse si ceux-ci avaient recruté les patients peu ou pas suivis ou les patients des quelques médecins qui ne voulaient/pouvaient pas vacciner (un médecin vers chez nous est malade depuis plusieurs mois par ex.) mais vu qu’ils vont jusqu’à expliquer aux patients que leur médecin ne pourra pas les vacciner... (vécu)

avatar Bigdidou | 

@MGA

« Les déserts médicaux sont pas mal fantasmés, »

OK...
A ce niveau là de déni ou de méconnaissance de la réalité, on peut rien faire.

avatar MGA | 

@Bigdidou

Je souligne simplement qu’à entendre les commentaires sur ce sujet on a l’impression que la France est un immense désert médical, c’est simplement faux. Je ne nie pas que la situation est très contrastée et je rajoute que pousser le regroupement des professionnels en MSP n’aide pas nécessairement à créer un tissu homogène.

avatar jazz678 | 

@MGA

« je rajoute que pousser le regroupement des professionnels en MSP n’aide pas nécessairement à créer un tissu homogène. »

Les MSP à l’origine n’ont pas pour vocation d’être une solution au déficit de couverture médicale territoriale.
Elles répondent au besoin de soins multidisciplinaires (pathologies chroniques, polymorbidités, coordination des spécialités...) et de prévention

...et ce n’est absolument pas le sujet dont on parle

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

« à ce niveau là de déni ou de méconnaissance de la réalité, on peut rien faire. »

Je suis même franchement surpris. Quel médecin peut ignorer ça en France ?

avatar jazz678 | 

@MGA

« La logique d’associer les pharmaciens aurait été vertueuse si ceux-ci avaient recruté les patients peu ou pas suivis ou les patients des quelques médecins qui ne voulaient/pouvaient pas vacciner.. »

Non ça c’est votre logique à vous.
La seule logique qui vaille dans une démarche de santé publique est celle qui permet de toucher un maximum de personnes.

Je ne vois absolument aucune raison que les médecins aient le monopole de la chaîne de soins dans ce cas précis si les pharmaciens, qui disposent de la logistique et de la compétence pour effectuer l’acte vaccinal, peuvent permettre d’arriver à un meilleur résultat.

avatar MGA | 

@jazz678

Justement vous répondez vous même à votre remarque au sujet de qui fait quoi et pourquoi.
La plus grande force de frappe c’est avant toute chose de disposer de stocks suffisants de vaccins, ensuite la méthode est uniquement une décision politique, de multiples méthodes sont valables, chacun son point de vu. La logique d’une campagne de vaccination est de toucher un maximum de patients sur l’ensemble du territoire, donc la densité et la répartition des professionnels de santé est un des sujets sur lequel nous échangions, en marge de l’article. Personne ici n’a raison ou tord nous échangeons des avis et des points de vue.

avatar Steve Molle | 

@MGA

Les vaccins ne sont pas efficaces sur les variants brésiliens.

D’ici la fin de l’année les vaccinés l´Auront été pour rien.

avatar MGA | 

@Steve Molle

C’est en effet préoccupant, le résultat des études sur ce sujet vont certainement affiner le problème dans les semaines à venir.
Nos dirigeants ont décidé de ne pas laisser la population libre de vivre depuis plus d’un an. J’espère, sans y croire vraiment, qu’ils ne vont pas rester sur cette position trop longtemps.

avatar bibi81 | 

Les vaccins ne sont pas efficaces sur les variants brésiliens.

D’ici la fin de l’année les vaccinés l´Auront été pour rien.

Bah non, ils auront été protégés contre les variants actuels.

avatar Steve Molle | 

@bibi81

Protégés peut être mais tout de même reclus. Protèges un temps uniquement d’ailleurs. La belle affaire.

avatar kinon | 

@Steve Molle
>D’ici la fin de l’année les vaccinés l´auront été pour rien.
Donc ceux pour qui cela aura évité d'être contaminés ou mort c'est rien bien sûr.

>Protégés un temps la belle affaire
Quelques milliers de morts et gravements touchés en moins "la belle affaire"...on voit le niveau
Votre attitude nihiliste et sectaire est claire
Anti covid c'est pas bof, c'est mauvais,
les vaccins c'est nul etc...

avatar Steve Molle | 

@kinon

C’est une réalité. L’immunité collective est loin d’être atteinte car le rythme actuel de vaccination est lent.

Donc on continue à vivre reclus (sauf vous peut être comme la petite élite qui mange au palace ?)

Et d’ici la fin de la campagne de vaccination, l’effet protecteur sera passé et pire les variants brésiliens et autres auront largement diffusés.

Mais allez y continuez à gober tout cru sans réfléchir.

avatar bibi81 | 

Mais allez y continuez à gober tout cru sans réfléchir.

Tu devrais t'y mettre à la réflexion... Le comportement du Bresil prouve que si on ne fait rien, ce sera bien pire.

Plus le virus se développe plus il mute. On n'a vraiment pas besoin de rajouter de nouveaux variants à ceux qui existent déjà et à ceux que le Bresil rajoute !

avatar Steve Molle | 

@bibi81

Qui te dit de ne rien faire ??

avatar bibi81 | 

Toi !

avatar Steve Molle | 

@bibi81

Dingue d’être aussi soumis à la prison France...

avatar bibi81 | 

Et donc tu proposes quoi s'il ne faut pas vacciner et pas confiner ?

avatar Steve Molle | 

@bibi81

Première chose à faire : apprendre à lire.

Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas vacciner.

J’ai dit qu’on vaccinait trop lentement et je rajoute, pas les bons profils qui plus est. Si le but est d’éviter l’engorgement des services de réa, alors on est à côté de la plaque...

Quant au confinement, il est le résultat de multiples décisions ineptes menées par la bande de tocards qui pilote.

On peut aussi parler de la non fermeture des frontières avec certains pays qui intervient toujours trop tard ...

avatar bibi81 | 

Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas vacciner.

Ah, donc tu critiques l'action du gouvernement en recommandant de faire ce que fait le gouvernement...

J’ai dit qu’on vaccinait trop lentement

On peut difficilement vacciner plus que le nombre de doses que nous avons.

Si le but est d’éviter l’engorgement des services de réa, alors on est à côté de la plaque...

D'accord, donc si on veut éviter que les vieux terminent en réa, il ne faut pas les vacciner (sachant que le vaccin prévient des formes graves de la maladie mais n'empêche pas d'avoir la maladie, comme tout vaccin d'ailleurs). Et donc selon toi pour éviter que les vieux arrivent en réa il faut vacciner qui ?

avatar Steve Molle | 

@bibi81

Aucun service de réa ne prend en charge dès « vieux » comme tu dis.

L’âge moyen est autour de 55 ans. Un Covid de 80 ans par exemple n’est jamais pris en réa. Jamais.

Renseigne toi par pitié au lieu de déblatérer n’importe quoi.

En vaccinant d’abord les soignants, les actifs et ensuite seulement les plus vieux, tu libérais le pays.

Quant aux doses, le royaume uni pour ne citer que lui, en a manifestement. Ils sont déjà autour de 70% des adultes vaccinés. Nous autour de 20%.

avatar Steve Molle | 

@bibi81

« mais n'empêche pas d'avoir la maladie, comme tout vaccin d'ailleurs) »

Et une généralité ! Une !

avatar Bigdidou | 

@jazz678

« Le renfort est justifié par un maillage territorial médical insuffisant pour couvrir un maximum de régions »

Absolument.
Sans compter que l’expertise des pharmaciens en terme de maîtrise du circuit du médicament (et que ne possèdent pas du tout les médecins) est ici importante.

avatar MGA | 

@Bigdidou

L’acte vaccinal n’est normalement pas qu’un jeu de fléchettes. Votre remarque est d’une stupidité profonde.
Depuis le début de la campagne la DGS refuse que les médecins aient suffisamment de doses de vaccins contre l’avis de la HAS du 1er mars qui stipulait qu’une diversification des effecteurs serait envisageable lorsque les stocks et le retour d’expérience seraient suffisants.
Pour mémoire schématiquement la HAS établie les pratiques qui gagnent à être respectées et quand il y a des procès les recommandations de la HAS sont une référence pour déterminer si il y a faute, la HAS n’est un organisme « pour occuper le terrain ».
La campagne de vaccination est avant tout organisée par la communication gouvernementale.

avatar Bigdidou | 

@MGA

« L’acte vaccinal n’est normalement pas qu’un jeu de fléchettes. Votre remarque est d’une stupidité profonde. »

C’est un acte extrêmement simple qui peut parfaitement être délégué et l’a d’ailleurs toujours été dans les campagnes de vaccination de masse.

Quand à la « consultation » pré vaccinale, c’est juste un interrogatoire protocolisé qu’un pharmacien fera très bien. Au moins, lui, ne confondra pas un nouvel anticoagulant oral avec un anti diabétique comme je l’ai lu plus haut :D
Et puis au moindre doute, il peut adresser à un médecin.
Il arrive que les pharmaciens soient des gens bien et compétents, le sais-tu ?

Quant à tout le reste, ça été dit et redit, mille fois démonté au moment de l’élargissement de la vaccination contre la grippe.
Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu à propos de l’allergie aux protéines de l’œuf... :D

« Les patients demandent conseil par téléphone au secrétariat c’est aussi une perte. »

Informer et rassurer des gens, une perte de temps (parce que ça te rapporte pas directement des sous) ?
Change urgemment de métier.

Oui, bon, on a compris la mentalité et la réelle nature du débat sous jacent que tu veux mener.
C’est pas ma came, et je n’instrumentaliserai jamais le soin et notre devoir envers les patients et concernant la santé publique pour des revendications corporatistes ou financières (d’autant que c’est une profession qui gagne globalement très bien sa vie).

avatar pasc75 | 

@RonDex

Taratata
La vaccination anti Covid est depuis quelques semaines possible par les infirmiers SANS prescription médicale. Les infirmiers sont habilités à vacciner sans que le patient voit un médecin. Les critères sont bien établis et les contre indications claires.
Vous êtes peut-être médecin mais mal informé.
Et pourtant le scandale des centres de vaccination (binôme médecin/infirmier) continue. La sécu (l’état donc nous tous) payons des millions d’euros pour rémunérer tous ces médecins alors qu’un médecin par centre de vaccination suffit.
105€/h pour un médecin libéral, 50 pour un retraité (le cadeau de l’état).
Des centres de vaccination des Mairies parisiennes ont en général 8 à 10 médecins par jour entre 8h et 18h mini.
Faites le calcul.
La gabegie financière. Tout cela sera à rembourser.
Quand les médecins ne sont pas payés à l’acte... 25€ + 5€ de saisie (1 minute) la semaine et 50€ le week-end. Par vaccination.

Certains ne sont pas des héros mais des profiteurs sous la bienveillance des pouvoirs publics.

Vous me direz ils inondent d’argent le pays !
Mais ils retirent des primes aux infirmiers anesthésistes réquisitionnés en réanimation. Allez comprendre.

Un peu énervée pardon. Je ne recommencerai plus

avatar fredsoo | 

@pasc75

Je travaille avec le secteur médical tous les jours et mes filles sont dans le médical.... et je suis d’accord avec toi. Bien résumé.

avatar tom2446 | 

@pasc75

105€/h par vaccin tu es petit dans les bouches du Rhône ils sont allés jusqu’à 750€/ h !!!!

https://www.ladepeche.fr/2021/04/15/des-medecins-payes-jusqua-750-euros-de-lheure-pour-vacciner-lassurance-maladie-met-fin-a-la-facturation-a-lacte-9490097.php

avatar pasc75 | 

@tom2446

C’est exactement ce que je dis. 105€ de l’heure quand ce n’est pas un paiement à l’acte. Soit 30 à 50€ par vaccination. Ce que vous citez est ce dernier cas. Ça vient d’être interdit aujourd’hui par l’assurance maladie.

avatar Bigdidou | 

@Lemmings

« Ma mère, médecin généraliste, a eu en tout et pour tout 40 doses de vaccin »

A mon avis, elle peut arrêter là.
Il y a de grandes chances pour qu’elle soit immunisée pour un petit moment.

avatar fredsoo | 

@Bigdidou

👍🏻😂

avatar kinon | 

@Lemmings
Oui mais le circuit médecin et pharmaciens est le moins adapté à ce type de vaccination dès lors qu'existent les grands centres où on peut aller avec (ou sans rendez vous en fin de journée quand il reste des doses) et les medecins sont assez peu organisés pour gérer des RV et en même temps continuer leur travail habituel.
De plus on leur a réservé les vaccins Astra zeneca qui ne nécessitent pas de réfrigération extrême, et ces vaccins sont les moins bien livrés par le fabricant.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR