Google colle aux basques d'Apple avec les Pixel 2, Pixel Buds, Home Max, Pixelbook et Pixelbook Pen

Stéphane Moussie | | 20:51 |  111

Il va falloir s’y faire, Google est un fabricant de matériel au même titre qu’Apple. C’est le message qu’a fait passer la firme lors de sa grande conférence « Made by Google » où ont été présentés les Pixel 2, Pixel Buds, Google Home Mini, Google Home Max, Pixelbook, Pixelbook Pen et Google Clips. Rien que ça.

Crédits : The Verge

Pixel 2 et Pixel 2 XL

Enfin, Google ne peut pas encore revendiquer une intégration verticale aussi poussée qu’Apple en ce qui concerne les smartphones. Il est trop tôt pour voir les fruits de l’acquisition d’une partie de HTC, et les deux nouveaux Pixel montrent que Google dépend encore de ses partenaires historiques pour concevoir ses téléphones.

Autant le smartphone Pixel XL était une simple version agrandie du Pixel, autant le Pixel 2 XL est un appareil assez différent du Pixel 2 sur la forme.

Le grand modèle, équipé d’un écran 6" pOLED (pour Plastic OLED, une technologie de LG), a un air de famille avec le LG G6. Normal, puisqu’il est fabriqué par LG. Il a donc des bordures assez réduites, mais pas autant que l’iPhone X.

Le petit, qui a un écran 5" AMOLED, a des bordures imposantes pour un appareil haut de gamme de 2017 (mais Apple n’est pas en reste avec les iPhone 8). Normal, puisqu’il est fabriqué par HTC, un constructeur qui n’est pas encore passé aux écrans borderless. Originalité de ce modèle, la fonction « squeeze » empruntée au HTC U11 qui active différentes fonctions quand on presse l’appareil comme une éponge.

Pixel 2.
Pixel 2 XL.

Les deux Pixel 2 partagent tout de même de nombreuses caractéristiques : processeur Snapdragon 835, 4 Go de RAM, 64 ou 128 Go de stockage, pas de jack, Bluetooth 5.0 et appareil photo 12,2 MP à ouverture f/1.8 et pixels 1.4 μm.

Au sujet de la photo, bien qu’ils n’aient pas de double capteur comme l’iPhone 8 Plus ou le Galaxy S8, les Pixel 2 établissent un nouveau record sur DxO Mark, le test photo le plus fréquemment cité. Leur score est de 98/100, soit 4 points de plus que l’iPhone 8 Plus et que le Note8. En un mot, les Pixel 2 font partie des meilleurs en photo, s’ils ne sont pas tout simplement les meilleurs.

Cliquer pour agrandir

Alors que la disponibilité de Google Assistant et de nouveaux produits cet été en France laissaient penser que les Pixel 2 allaient arriver dans nos contrées, il n’en est rien. Les smartphones de Google boudent inexplicablement l’Hexagone. Le Pixel 2 coûte à partir de 649 $ et le Pixel 2 XL à partir de 849 $.

Pixel Buds

Les Pixel 2 n’ayant pas de prise jack (il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis), Google a créé sa première paire d’écouteurs Bluetooth. Contrairement aux AirPods, il y a un fil entre les deux oreillettes, mais Google n’en a pas profité pour placer une télécommande dessus, comme c’est le cas sur les BeatsX.

Les contrôles se font à l’aide de gestes sur le touchpad intégré à l’écouteur droit : un glissement vers la droite ou la gauche pour la piste précédente/suivante, un tap court pour mettre en pause et un tap long pour convoquer Google Assistant. La recharge se fait dans un boîtier qui offre au total 24 heures d’autonomie.

Associés à Google Traduction sur Pixel, les Pixel Buds peuvent traduire en temps réel les conversations en 40 langues. Ils seront disponibles en novembre aux États-Unis pour 159 $, ainsi qu’au Canada, Royaume-Uni, Allemagne, Australie et Singapour.

Google Home Mini

À l’instar d’Amazon qui multiplie les Echo, Google décline son assistant domestique Home en une version Mini plus abordable dans l’espoir de l’introduire dans plus de maisons et dans plus de pièces. Il est vendu seulement 59 €, soit 90 € de moins que la version originale. Il est en précommande dès aujourd’hui et sera disponible à partir du 19 octobre dans sept pays, dont la France. Il est aussi offert pour toute précommande d’un Pixel 2 dans certains pays.

Le Google Home Mini, qui prend la forme d’un galet gris ou coloré, sait répondre aux mêmes questions que son grand frère. Du fait de son positionnement tarifaire et de sa taille réduite, il n’est pas aussi sophistiqué ni aussi doué pour la musique.

Google Home Max

Pour la musique, Google a d’ailleurs jugé que le Home n’était pas suffisant et a annoncé le Home Max, une grosse enceinte connectée stéréo qui ressemble à un iPod Hi-Fi arrondi. Concurrençant directement le HomePod et les produits de Sonos, le Google Home Max est équipé de deux tweeters, deux woofers et de microphones pour entendre les commandes vocales ainsi que calibrer le son en fonction de la pièce (oui, comme le HomePod).

De plus, la technologie Smart Sound optimise automatiquement le son suivant le contenu (musique, podcast ou appels) et peut ajuster le volume selon le bruit ambiant. Par exemple, le Home Max va augmenter tout seul le volume quand on passe l’aspirateur.

Cliquer pour agrandir
Ceci n’est pas le Google Home Max.

L’enceinte, qui intègre bien entendu Google Assistant, peut se positionner à l’horizontale ou à la verticale. Elle sera lancée en décembre à 399 $, un tarif supérieur de 50 $ au HomePod, mais Google inclut un an d’abonnement à YouTube Music.

Pixelbook

Google ressuscite le Chromebook Pixel et l’appelle maintenant Pixelbook. Il s’agit d’un portable 2-en–1 similaire aux Yoga de Lenovo : on peut plier son écran 12,3" (2560 × 1440 pixels) pour l’utiliser comme une tablette ou le mettre en position « tente ».

Il fait 10,3 mm d’épaisseur pour 1,1 kilogramme, ce qui le place un peu au-dessus d’un MacBook 12". Construit en aluminium ainsi qu’en verre Gorilla Glass, il est doté d’un clavier très fin et d'un grand trackpad.

Le Pixelbook utilise un processeur Core i5, 8 Go de RAM et 128 Go de stockage pour faire tourner Chrome OS. On peut muscler la configuration avec un Core i7, 16 Go de RAM et 512 Go de stockage. L’autonomie annoncée est de 10 heures, et on peut obtenir deux heures d’autonomie en seulement 15 minutes de charge. La connectique se résume une prise jack et deux ports USB-C (c’est toujours un de plus que le MacBook).

En plus des applications du Chrome Web Store, le Pixelbook peut compter sur certaines applications Android. Netflix, Asphalt 8, Instagram, Spotify, Lightroom Mobile et Snapchat font partie des apps compatibles.

La machine est dès maintenant en précommande aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni à partir de 999 $.

Google a présenté en même temps le Pixelbook Pen, un stylet ressemblant à un stylo bille qui gère plus de 2 000 niveaux de pression, un angle de 60° et qui profite d’une latence de 10 ms (c’est mieux que les 20 ms de l’Apple Pencil). Il coûte 99 $.

Google Clips

Enfin (vous croyiez que c'était tout ?), Google lance une caméra de poche qui tire parti de techniques d'intelligence artificielle pour se déclencher automatiquement quand une scène en vaut le coup. Sans écran, la Google Clips fait penser à la sympathique HTC RE, l'intelligence artificielle en plus. Elle sera vendue prochainement aux États-Unis pour 249 $.


Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


111 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar huexley 05/10/2017 - 09:37

On a perdu Doctomac...

Amazon invente Alexa et Appme sort le HomePod.

avatar Mike Mac 05/10/2017 - 10:03

Macge crée Shenmue...

Doctomac copie Shenmue...

Tout se recycle ad lib...

avatar hautelfe 05/10/2017 - 10:08

Avec les Pixel 2, Google copie à nouveau l'iphone 6/6s/7/8 d'Apple... Beurk ! :(

J'ai de moins ne moins confiance en DxO Mark, vu qu'ils ne semblent pas prendre en compte le stabilisateur optique.

Et cette couleur orange dégueux... Cela rappelle le bouton rouge de l'Apple Watch.

Et le chromebook à 1000$, sérieux...

A voir l'intérêt du Google Home Mini par rapport à l'assitant intégré des smartphones. J'ai un doute sur son intérêt, mais bon...

Je ne trouve pas que le Home Max ressemble au Home Pod, personnellement.
A priori, le Home Max a un Google Home intégré, est autonome, on ne branhce pas d'appareil dessus, et même le design me semble très différent. (et beaucoup plus sobre)

Rien de nouveau concernant Daydream ?

avatar mmmathieu 05/10/2017 - 10:12 via iGeneration pour iOS

Tout ça (surtout le petite caméra) me fait de plus en plus penser au film "the circle". Il nous entendent maintenant il veulent nous voir ...

avatar hautelfe 05/10/2017 - 10:29

Et c'est même pas une caméra 360°... :'(

avatar totoguile 06/10/2017 - 15:41 (edité)

tout pareil, j'ai vraiment pensé au film en lisant la description du produit

avatar hautelfe 05/10/2017 - 10:13 (edité)

C'est bien que Google ait repris l'idée des stylet Wacom utilisés par Samsung.

avatar jerome49230 05/10/2017 - 11:24 via iGeneration pour iOS

Lol que des produits qui ne sont pas et seront pas dispo en france 😂😂😂

avatar Ast2001 05/10/2017 - 11:39

Un haut de gamme aujourd'hui doit avoir une personnalité. C'est ce que l'on trouve chez Samsung ou chez Apple. Les S8/S8+/Note 8 / iPhone X ont des designs, des caractéristiques et des fonctions qui permettent de les distinguer immédiatement. Là, je ne vois pas trop. Ce sont de bons smartphones mais sans folies, sans aspérités. A ce tarif premium, c'est inexcusable.

avatar marc_os 05/10/2017 - 12:01

« Les contrôles se font à l’aide de gestes sur le touchpad intégré à l’écouteur droit »

Encore un truc pour droitiers. :(

avatar bonnepoire 05/10/2017 - 13:25 (edité)

Espions dans toutes les pièces.

Pages