Fermer le menu

mozilla

Toute l'actualité sur mozilla

Fx0, le smartphone Firefox OS tout en transparence

| 23/12/2014 | 13:48 |  

Firefox OS est un système "transparent" alors le téléphone qui l'accueille se doit de l'être aussi. De ce postulat est né le Fx0, un smartphone Firefox OS un peu plus puissant que ses prédécesseurs. Il a été dessiné par le designer Tokujin Yoshioka qui a pas mal travaillé dans le mobilier (souvent transparents aussi) pour de grandes marques.

Le panda roux, logo de Firefox, est apposé sur le bouton Home
Tout doré qu'il soit, le Fx0 est habillé de plastique et épais (sensiblement plus qu'un iPhone 5c)

Cette coquetterie dans le style est allée jusqu'à l'intérieur du téléphone dont les composants sont traités dans les tons dorés. Un effet qui tranche avec les précédents smartphones Firefox OS au look plus utilitaire. Tout original qu'il soit par rapport à ses prédécesseurs, ce smartphone fait penser à tous ces périphériques qui étaient sortis dans la foulée du premier iMac et on lui trouve même un air (lointain) du Visor de Handspring dans sa version orange.

Crédit : Wikipedia

Avec ce téléphone fabriqué par LG, Firefox OS entre au Japon, via l'opérateur KDDI. Autre(s) première(s), il est 4G et équipé d'un processeur plus puissant que ses cousins : un Snapdragon 400 à 1,2 GHz. Ce n'est pas une bombe si l'on compare avec les appareils Android, c'est la puce qui équipe le Moto G vendu moins de 200 €. Mais cela reste cohérent avec la politique de Mozilla de proposer des téléphones abordables (le tarif de celui-ci n'est pas précisé).

Le Fx0 dispose d'un écran 4,7" HD ; de 1,5 Go de RAM ; 16 de stockage, d'appareils photo 8 mpx et 2,1 mpx et d'un logement microSDXC pour des cartes de 64 Go. Originalité, il peut échanger des données avec d'autres Fx0 via une fonction de webcast. En touchant les smartphones on transmettra des informations, une photo ou le film en train d'être joué. Il n'est pas dit si ce modèle connaîtra une diffusion dans d'autres pays. Il s'agit du seizième téléphone équipé de l...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Firefox pointe le bout de son museau sur iOS

| 03/12/2014 | 02:09 |  

2014 est définitivement une année à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de Mozilla. Après l'introduction de la pub dans son navigateur, le passage éclair de Brendan Eich au poste de CEO et le partenariat avec Yahoo, la fondation envisage apparemment de faire ce qu'elle a toujours refusé jusqu'à maintenant : amener Firefox sur iOS.

Plusieurs employés de Mozilla ont rapporté sur Twitter des propos tenus par des cadres à ce sujet lors d'une conférence interne. « Nous devons être présents où se trouvent nos utilisateurs. Nous allons donc amener Firefox sur iOS », aurait déclaré le vice-président en charge de Firefox Johnathan Nightingale. « Occupy iOS ! », aurait pour sa part clamé Li Gong, le président de Mozilla Corporation.

Jusqu'à présent, Mozilla a toujours juré que tant qu'Apple ne lui permettrait pas d'utiliser ses technologies maison (moteur de rendu Gecko et moteur JavaScript SpiderMonkey), elle ne sortirait pas de version de Firefox sur iOS. L'évangéliste Tristan Nitot l'avait répété il y a moins d'un mois quand nous l'avions interrogé sur le sujet :

Il faut se souvenir qu'Apple ne permet pas aux éditeurs de navigateurs de fournir leur propre moteur JavaScript. Du coup, il est impossible de proposer Firefox sur iOS, à moins de faire comme Google qui, sous le nom de Chrome, propose en fait une simple interface sur le moteur de Safari. Nous évaluons régulièrement l'intérêt qu'il pourrait y avoir à proposer des logiciels pour iOS, mais compte tenu de ce que j'ai expliqué plus haut, Mozilla ne compte pas pour l'instant se lancer dans de tels investissements.

Une position que le vice-président produit Jay Sullivan justifiait en 2013 en soutenant qu'Apple ne faisait en définitive que malmener ses clients en limitant le choix de navigateurs basés sur d'autres moteurs (lire : Mozilla : (toujours) aucun plan pour Firefox iOS). Sullivan, par la suite CEO temporaire, a quitté la fondation il y a quelques mois.

Mozilla n'a pas encore communiqué sur ce projet en dehors de cette conférence interne. La date d...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une clé HDMI sous Firefox OS pour concurrencer le Chromecast

| 23/06/2014 | 00:10 |  

Le succès du Chromecast, le dongle HDMI de Google, a donné des idées à certains. Janko Roettgers de GigaOM a pu utiliser un accessoire du même genre tournant sous Firefox OS, le système d'exploitation de Mozilla. La fondation a indiqué qu'elle n'était pas derrière ce projet et qu'il n'était pas dans ses plans de se mettre à fabriquer des appareils.

Crédit Christan Heilmann

Il s'agit donc d'une initiative d'un fabricant, non identifié pour le moment, ce qui est permis par Firefox OS qui est un logiciel libre. Le système, principalement destiné aux smartphones, va arriver sur tablette et dans des téléviseurs Panasonic dans les mois à venir (lire : Firefox OS partout et nulle part).

Pour en revenir au dongle HDMI, il permet de diffuser sur le téléviseur des vidéos provenant de Firefox et d'applications compatibles. C'est déjà le cas de YouTube qui affiche l'icône de Chromecast… même si c'est le module Firefox qui est branché sur la TV. Le fonctionnement est d'ailleurs identique d'un module à un autre, comme on le voit dans cette prise en main en vidéo ci-dessous :

D'après les tests de Roettgers, le module Firefox fonctionne d'ores et déjà avec Google Play. Il semble d'ailleurs que cet appareil assez mystérieux fasse son possible pour aligner sa compatibilité avec celle du Chromecast : ce qui sera possible sur l'un le sera aussi sur l'autre.

Bien que Mozilla ne soit pas à l'origine de cet appareil, elle planche depuis un moment sur l'ajout de fonctions « multi-écrans » dans Firefox — une version de développement lui ouvre d'ailleurs le support des boîtiers Roku tandis que celui de Chromecast et d'un appareil baptisé Netcast a été récemment évoqué. Il y a d'ailleurs eu un quiproquo sur ce « Netcast » qui a été pris pour un dongle HDMI fabriqué par Mozilla, avant que la fondation réfute se lancer dans le matériel.

L'avantage d'une clé TV sous Firefox OS, c'est qu'elle pourrait aller au-delà des limi...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

De la publicité intégrée à Firefox OS pour son bien ?

| 11/06/2014 | 15:30 |  

En mettant librement à disposition son système d'exploitation aux fabricants, Mozilla risque de rencontrer le même problème que Google avec Android : des mises à jour qui arrivent tardivement, voire qui n'arrivent pas du tout. Une situation d'autant plus critique que Firefox OS part de zéro et que chaque nouvelle version apporte des nouveautés primordiales — sans compter les correctifs de sécurité.

La parade de Google, c'est de faire passer de plus en plus de choses par Google Mobile Services, une brique logicielle qui est mise à jour indépendamment du système (lire : Comment Google est en train de reprendre le contrôle d'Android). Pour Firefox OS, dont le cycle de développement rapide accroit le phénomène de fragmentation, Mozilla envisage une méthode assez similaire qui consisterait à découpler les applications préinstallées du système. Mais ce n'est pas tout, la fondation réfléchit également à payer les fabricants.

Chris Lee, le responsable du système, a indiqué à CNET qu'un partage des recettes de Firefox OS avec les constructeurs était étudié. Pour cela, encore faut-il que le système dégage de l'argent. Mozilla réfléchit à trois sources de revenus qui pourrait être partagées : l'argent provenant de la vente d'apps sur le Firefox Marketplace, les revenus publicitaires liés aux moteurs de recherche, et le placement d'apps sponsorisées sur l'écran d'accueil ou dans la boutique.

Mozilla a investi en 2012 dans EverythingMe, une start-up qui a créé un launcher Android proposant automatiquement des applications adaptées au contexte d'utilisation (quand vous faites des courses, l'application du supermarché apparait sur l'écran d'accueil). En février, les deux organisations ont annoncé conjointement un launcher Firefox pour Android qui reprend le même principe. Si cette voie est poursuivie, à l'avenir, un éditeur pourra peut-être payer Mozilla pour que son application s'affiche automatiquement sur l'écran d'accueil des smartphones Firefox OS. Une partie de ces recettes publicitaires serait alors versé aux fabricants pour les inciter à distribuer les mises à jour.

Cette idée soulève évidemment beaucoup de questions, comme...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Quand le directeur marketing de Mozilla joue les modèles pour Apple [MAJ]

| 14/04/2014 | 15:47 |  

Vous vous êtes déjà demandé qui étaient les gens qui figuraient sur les écrans des iPhone et iPad mis en avant par Apple sur son site et ses publicités ? TechCrunch révèle que l'un de ces modèles est le directeur marketing de Mozilla.

[MAJ : communiqué de Mozilla à la fin de l'article]

Pete Scanlon, sur l'iPhone 5c rose - Clic pour agrandir

Pour mieux saisir l'incongruité, il faut peut être renverser la situation et imaginer Phil Schiller apparaître dans une publicité pour Firefox OS. Ça ferait un peu bazar. TechCrunch a mené une petite enquête pour comprendre comment il était possible que la bouille de Pete Scanlon soit présente sur les images promotionnelles d'Apple (sur la page design de l'iPhone 5c et sur la page des fonctions d'iOS 7).

Il se trouve que la femme de Scanlon est une créative freelance qui, en plus de travailler sur Firefox OS, a un contrat avec Apple comme modèle. Ce contrat s'applique à toute sa famille ; c'est ainsi que Scanlon, ainsi que ses enfants, sont visibles sur le matériel publicitaire d'Apple.

Clic pour agrandir

Interrogés, Mozilla, Pete Scanlon et Apple n'ont pas encore réagi à l'article de TechCrunch.

Quant aux autres modèles qui apparaissent sur les images promotionnelles, Apple va parfois les chercher en interne. Afin de préserver (un peu) la confidentialité de ses employés, la firme n'associe pas leur nom à leur photo. Pour autant, elle n'invente pas non plus de nouveaux noms, elle les intervertit seulement.

Dans l'image de l'iPad où apparait Scanlon, l'email est destiné à un certain Matthew Reiff... qui est responsable du contenu du site d'Apple. S...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Mozilla veut vendre des smartphones à 25 $

| 23/02/2014 | 22:00 |  

25 $, c’est le prix que coûteront les smartphones Firefox OS les moins chers, si Mozilla réussit son pari. La fondation s’est associée à Spreadtrum pour concevoir des modèles de smartphone d’entrée de gamme sur lesquels les fabricants pourront apposer leur logo.

L'Alcatel Fire S, un des nouveaux smartphones Firefox S de milieu de gamme présentés aujourd'hui.
L'Alcatel Fire S, un des nouveaux smartphones Firefox S de milieu de gamme présentés aujourd'hui.

Ces appareils seront conçus autour du SC6821, le système-sur-puce de Spreadtrum qui prend en charge les réseaux EDGE et 3G (mais pas 4G LTE), le Wi-Fi, le Bluetooth et la radio FM. Leur écran ne dépassera pas 3,5 pouces de diagonale et 320 x 480 px de définition : on parle de modèles d’entrée de gamme destinés aux marchés émergents.

Mozilla va par ailleurs se lancer dans douze nouveaux pays d’ici l’été : l’Argentine, le Costa Rica, le Salvador, l’Allemagne, l’Équateur, le Guatemala, le Nicaragua et Panama avec Telefonica, ainsi que la Croatie, la Macédoine, le Monténégro et la République tchèque avec Deutsche Telekom. De nouveaux téléphones y seront proposés, et pour la première fois une tablette.

L’Alcatel Fire 7, c’est son nom, est une tablette 7 pouces 960 x 540 px avec un processeur bicœur 1,2 GHz. Elle sera accompagnée par trois nouveaux smartphones, notamment le Fire S qui est le premier modèle Firefox OS compatible avec les réseaux 4G LTE (4,5 pouces 960 x 540 px, quad-core 1,2 GHz, NFC). ZTE a de son côté présenté deux nouveaux modèles, dont l’Open C à écran 4 pouces 800 × 480 px et processeur bicœur 1,2 GHz.

Tous ces appareils tournent sous Firefox OS 1.3, la nouvelle version du système mobile de Mozilla qui intègre la recherche d’EverythingMe. Sans rivaliser avec l’iPhone ou le futur Galaxy S5, Mozilla monte donc légèrement en gamme… tout en se renforçant encore plus dans l’ultra-bas de gamme. Ne lui reste qu’à percer, ce qu’elle n’a toujours pas prouvé qu’elle pouvait faire.

> Accéder aux commentaires

Tablette Firefox OS : Mozilla détaille ses caractéristiques

| 20/01/2014 | 11:16 |  

Les tablettes fonctionnant sous Firefox OS seront à l'image des smartphones de Mozilla, low-cost. Asa Dotzler, en charge de la communauté de la fondation, a détaillé les caractéristiques techniques du premier appareil du programme Firefox OS pour tablettes :

  • processeur Quad-Core 1.0 GHz (ARM Cortex A7) avec une puce graphique PowerVR SGX544MP2
  • 2 Go de RAM DDR3
  • 16 Go de stockage
  • écran 10,1 IPS 1 280 x 800 pixels
  • caméras 2 MP et 5 MP
  • Wi-Fi 802.11b/g/n
  • lecteur de carte Micro SD, port Micro USB
  • GPS, Bluetooth et gyroscope
  • batterie 7 000 mAh
  • 267 x 171 x 9.7mm 580g

Pas d'écran à très haute définition donc, mais l'utilisation de la technologie IPS plutôt que TN laisse espérer un écran convenable. Il faudra voir si le jeune système arrive à tirer correctement parti des quatres cœurs du processeur pour offrir de bonnes performances. Cette tablette fabriquée par Foxconn semble être faite entièrement en plastique. Un choix logique pour proposer un terminal peu cher visant les marchés émergents, la stratégie actuelle de Mozilla.

Des développeurs recevront cette tablette de référence pour participer à l'adaptation de Firefox OS sur grand écran. Il n'y pas de date de commercialisation avancée.

Sur le même sujet :

> Accéder aux commentaires

Firefox OS partout et nulle part

| 07/01/2014 | 11:40 |  

Mozilla a profité du CES 2014 pour annoncer plusieurs partenariats visant à intégrer Firefox OS dans divers types d'appareils. Il faudra toutefois attendre plusieurs mois, le temps que le système murisse, pour voir le fruit de ces collaborations.

Mozilla voit grand pour Firefox OS, qui sera intégré prochainement à des téléviseurs Panasonic. La fondation et le fabricant nippon ont annoncé conjointement un partenariat sur le développement et la promotion du jeune système dans les téléviseurs connectés. Le discours de Mozilla est connu : proposer une plateforme ouverte reposant exclusivement sur des technologies web (HTML5, WebAPI).

Les contours de cette collaboration sont encore flous. Il n'y a ni produit concret annoncé pour le moment, ni même d'échéance. Les deux partenaires annoncent tout juste que l'expérience pourra être personnalisée et que du partage d'écran pourrait être de la partie.

Firefox OS 1.0

Entre les smartphones — de nouveaux modèles ZTE sortiront cette année — et les téléviseurs, il y a les tablettes. La fondation vient justement de lancer un programme visant à adapter rapidement Firefox OS à ce type de produits. Des contributeurs recevront des tablettes de référence pour aider au développement du système. Ces appareils, fabriqués notamment par Foxconn, disposeront des caractéristiques techniques suivantes : écran 10" 1280×800, 2 Go de RAM, 16 Go de stockage. Le processeur n'est pas mentionné, mais on peut s'attendre à un composant d'entrée de gamme, comme le veut le placement du système à l'heure actuelle.

APC Paper

Enfin, le constructeur VIA commercialise un mini ordinateur équipé du système libre à destination des développeurs. Vendu 99 $ (73 €), ce mini PC qui prend la forme d'un livre intègre un processeur ARM Cortex-A9 800Mhz, 512 Mo de RAM, 4 Go de stockage. Au niveau de la connectique, on recense, un port HDMI, deux USB 2.0, un microUSB, une sortie audio et un port Ethernet. D'autres produits de ce genre sont à venir.

Sur le même sujet :
- Test du ZTE Open et de Firefox OS

> Accéder aux commentaires

Samsung et Mozilla réunis autour d'un moteur de navigateur web pour Android

| 03/04/2013 | 17:31 |  

Samsung et Mozilla vont travailler de concert au portage sur processeurs ARM et Android du langage de programmation Rust et du moteur de rendu HTML Servo, aujourd'hui sur x86. Ces deux projets étaient conduits jusque-là par la fondation Mozilla depuis plus d'un an.

Mozilla rappelle que l'objectif avec Servo est de mettre au point un moteur de nouvelle génération pour les navigateurs web. Capable de tirer pleinement profit des architectures multicoeurs et d'améliorer la sécurité et la stabilité en isolant les principales actions du logiciel les unes des autres. Rust, pour sa part, est un langage de programmation dérivé du C++ et destiné aux applications Internet. Il approche de sa première version stable.

Il s'agit de projets open source dans les deux cas et Mozilla a toujours pris soin de souligner que Servo lui permettait de tester de nouvelles approches techniques. Il n'y a pas à ce jour de volonté de remplacer Gecko dans Firefox. Le navigateur de Mozilla n'est d'ailleurs jamais cité dans le communiqué.

Samsung va épauler Mozilla dans ces travaux et les deux partenaires vont, dans le courant de l'année, « s'intéresser de plus en plus aux opportunités sur les plateformes mobiles ». Il n'est pas fait état des projets de Samsung dans ce rapprochement technique.

Mais au vu de la manière dont le coréen s'émancipe progressivement des logiciels et services de Google sur ses terminaux, on ne peut manquer d'y voir une menace à terme pour Chrome. Et plus largement, puisqu'il s'agit de concevoir un moteur, c'est WebKit aujourd'hui dominant sur les mobiles via Safari/iOS et Chrome/Android qui est sans aucun doute dans le viseur de Samsung.

Une initiative qui rappelle celle d'Apple lorsqu'elle avait jeté son dévolu sur le moteur libre KHTML pour concevoir Safari/WebKit et prendre le large, loin de Microsoft qui lui fournissait Internet Explorer sur Mac.

> Accéder aux commentaires

Mozilla : (toujours) aucun plan pour Firefox iOS

| 11/03/2013 | 06:26 |  

Mozilla a répété son refus de proposer une version de Firefox pour iOS qui utiliserait WebKit plutôt que son moteur de rendu Gecko. Lors d'une conférence durant le festival SXSW au Texas, Jay Sullivan, vice-président produit chez Mozilla a réitéré cette position. Apple, on le sait, n'autorise la présence d'autres navigateurs web sur l'App Store qu'à la seule conditions qu'ils utilisent le moteur WebKit.

La déception de la fondation devant le ralliement d'Opera à WebKit ne laissait guère d'illusions sur un changement de position. Pourtant, l'été dernier, un prototype très préliminaire d'un navigateur avec WebKit avait été montré sur la tablette d'Apple (lire Retour sur "Junior" alias Firefox pour iPad).

Mais ce projet n'a pas été suivi d'effets et Mozilla a mis les bouchées doubles pour développer Firefox sur Android et créer son propre OS mobile (lire Pourquoi Firefox OS : interview de Tristan Nitot).

Dans le cadre de cette conférence, Jay Sullivan a estimé qu'en limitant le choix de navigateurs basés sur d'autres moteurs, Apple ne faisait en définitive que malmener ses clients. CNET raconte alors que le responsable de Mozilla a demandé à l'assistance de lever la main pour savoir qui était sur iOS, avec à la clef une majorité de bras en l'air. Mais à la question de savoir combien parmi ces utilisateurs pensaient qu'ils souffraient de cette politique d'Apple « quelques mains seulement se sont levées ».

> Accéder aux commentaires

Pages