Fermer le menu

webos

Toute l'actualité sur webos

LG : la montre sous webOS existe, elle roule pour Audi

| 08/01/2015 | 09:45 |  

En rachetant webOS à HP, LG avait l'intention d'équiper ses smart TV du système d'exploitation du défunt Palm. Le constructeur coréen a d'ailleurs lancé la seconde génération de ces téléviseurs durant le CES (lire : CES 2015 : LG lance son G Flex 2 et plusieurs TV OLED 4K). Mais ce qui n'était pas prévu, c'est que LG dévoile aussi… sa première montre connectée webOS ! C'est ce qu'il s'est pourtant passé, mais sous une forme déguisée : Audi a dévoilé le prototype d'une montre développée en collaboration avec LG, qui fonctionne effectivement sous webOS, après qu'on ait cru qu'il s'agissait d'Android Wear.

Android Central dévoile le pot aux roses au travers d'une vidéo du périphérique à écran circulaire qui ressemble à la G Watch R, mais avec un châssis en métal et une protection en saphir de synthèse. LG a bûché sur une série d'applications (une app de messagerie, un calendrier, un gestionnaire de courriels, et même un logiciel de santé), ainsi que sur une app dédiée aux véhicules Audi. La présence d'un réglage « son » dans la montre indique que cette dernière intègre sans doute un haut parleur, au contraire des périphériques Android Wear. Autre particularité, ce prototype peut fonctionner de manière autonome, sans lien à un smartphone.

Le nom de l'appareil est encore un mystère, même si le numéro de série est LG-W120L et que la mention LG W est présente dans les réglages. Techniquement, ce proto roule avec un Snapdragon 400 de Qualcomm, comme pour d'autres montres connectées (la Gear Live de Samsung ou la G Watch de… LG). De son côté, le Wall Street Journal s'est laissé dire que LG ne devrait lancer ses premières montres connectées sous webOS qu'au début de l'année prochaine.

> Accéder aux commentaires

Les terminaux webOS bientôt privés de nuage

| 16/10/2014 | 14:15 |  

Les derniers fidèles de webOS vont bientôt voir s'envoler la plupart des services Internet associés à leur terminal. HP a annoncé l'arrêt pour le 15 janvier de l'App Catalog ainsi que le support logiciel pour les smartphones et tablettes encore en activité.

Cela veut dire, plus de téléchargement d'apps ou de mises à jour, plus de restauration système possible non plus, ni de récupération de mot de passe ou d'installation d'un nouvel appareil. On se contentera de l'utiliser en croisant les doigts pour que tout aille bien. Sachant qu'HP a stoppé le développement de terminaux webOS il y a déjà trois ans, le nombre de personnes concernées a certainement bien décru depuis, d'autant qu'elles étaient peu nombreuses à la base (lire aussi HP a gâché des milliards dans Palm et webOS).

webOS est entre temps passé chez LG, trimbalé entre les téléviseurs d'abord et plus récemment sur de possibles montres… alors que le fabricant est déjà engagé sur Android Wear (lire LG est en train de tuer (encore) webOS & webOS : après les téléviseurs, LG prépare des montres connectées). L'agonie de webOS se poursuit.

webOS à l'époque des belles promesses d'HP

> Accéder aux commentaires

webOS : après les téléviseurs, LG prépare des montres connectées

| 02/10/2014 | 15:45 |  

Le lancement par LG d'une gamme de téléviseurs sous webOS en début d'année avait provoqué un certain regain d'intérêt pour la plateforme de feu Palm, qui n'en finit plus de mourir — y compris chez le constructeur coréen dont la culture et les méthodes de travail sont aux antipodes de celles des ingénieurs webOS (lire : LG est en train de tuer (encore) webOS). Malgré les difficultés en interne, il semble bien que LG veuille continuer à miser sur ce système d'exploitation : un portail dédié aux développeurs, ouvert puis bien vite refermé, annonce la disponibilité à venir d'un SDK webOS à destination des montres connectées.

Après le très grand écran des téléviseurs, webOS devrait donc s'intégrer dans les (tout) petits écrans des smartwatchs. LG, qui a déjà deux montres Android Wear à son catalogue, rajouterait ici une corde à son arc afin de ne pas se retrouver pieds et poings liés à Google — un peu à l'image de Samsung qui tente de faire vivre Tizen aux côtés d'Android. LG a cependant une vraie carte à jouer avec webOS, qui continue de bénéficier d'une bonne image malgré les embûches, et qui possède une maturité dont ne dispose pas Tizen ni même Android Wear.

Malgré tout, si l'histoire de webOS nous apprend quelque chose, c'est qu'il faut se garder de tout enthousiasme débridé : tous les constructeurs qui se sont intéressés à la plateforme s'y sont cassés les dents. Ce d'autant que LG a pris soin d'indiquer à The Verge, premier site à avoir repéré le portail web, qu'« il y a beaucoup d'initiatives qui apparaissent chez LG à tout moment. La plupart d'entre elles ne voient jamais la lumière du jour ».

> Accéder aux commentaires

LG est en train de tuer (encore) webOS

| 30/08/2014 | 08:00 |  

Comme HP avant lui, LG ne sauvera sans doute pas webOS. Le constructeur coréen a lancé en janvier une ligne de smart TV équipés du système d'exploitation du défunt Palm. L'excellent accueil critique s'est transformé en succès public lorsqu'en juin, trois mois après la commercialisation des premiers modèles, LG faisait savoir qu'un million d'unités avaient été achetées. Oui mais voilà : la culture de l'entreprise est en train de faire couler l'initiative par le fond. GigaOM revient sur le sujet dans un long article étayé de déclarations des ingénieurs « rachetés » par LG en février 2013 (lire : Où va LG avec webOS ?). Et la situation n'est guère brillante.

Malgré les promesses assurant la division LG Silicon Valley Lab (l'unité webOS basée du côté de San Francisco) d'une grande liberté pour développer le logiciel de ses téléviseurs, LG n'a eu de cesse que de pousser les ingénieurs à alourdir le système d'exploitation. La raison est simple : les cadres coréens en charge de superviser la conception de logiciels pour les téléviseurs de la marque sont récompensés à chaque ajout d'une fonctionnalité proposée. Cela explique par exemple la présence de deux boutiques d'applications dans les smart TV « traditionnels » de LG, générant une certaine confusion dans l'esprit des clients.

Si la présentation de webOS durant le CES a ravi les visiteurs du salon, c'est précisément grâce à la simplicité du système d'exploitation. Mais l'équipe en charge du développement a dû tenir tête longtemps aux demandes de la direction de LG. Celle-ci avait en tête une interface très différente, basée sur une dizaine de « cartes » dont l'envers, à scroller à la verticale, dévoilerait les applications et programmes disponibles. La bataille rangée entre les ingénieurs « maison » et la division webOS a duré longtemps, jusqu'à ce que l'entreprise s'aperçoive qu'elle n'aurait rien à présenter durant le salon si les bisbilles se poursuivaient. « On a été chanceux », se félicite un membre de l'équipe webOS. Et la réaction des journalistes lors du CES a validé l'acharnement des concepteurs de l'OS à imposer leur vision face à celle de la maison-mère.

L'interface des téléviseurs LG sans webOS.

Malheureusement, l'épisode a laissé des traces. 18 mois après l'acquisition, le tiers de l'équi...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une montre Pebble inspirée par WebOS

| 18/08/2014 | 20:00 |  

Le design commence finalement à avoir son mot à dire dans le secteur des montres connectées. La Moto 360 de Motorola, ou encore l'Activité de Withings vont prouver qu'il est possible d'avoir au poignet un objet aussi beau qu'intelligent. Sans parler de l'iWatch qu'Apple aura forcément soigné (on peut le penser, du moins). Pebble, un des pionniers du marché, commence sans doute à sentir qu'il est temps d'évoluer. Le design de la montre du fabricant (dont la carrière a débuté sur Kickstarter) commence à vieillir, sans parler de la finition tout plastique du modèle original. Pebble a rafraîchi son catalogue avec des éditions spéciales très colorées, sans oublier une gamme Steel en métal.

Il va néanmoins falloir se replonger sur la planche à dessin. Pebble a donc embauché deux vieux routiers de la Silicon Valley. Itai Vonshak devient chef de produit et de l'interface, Liron Damir devient lui patron du design. Ces deux là se connaissent bien puisqu'ils ont participé au développement de WebOS après qu'HP ait racheté Palm, avant d'optimiser le système d'exploitation sur les smart TV de LG — avec un certain succès, même si le constructeur tarde toujours à se lancer franchement avec cette famille de produits.

Verra t-on demain une montre Pebble afficher les fameuses cartes multi-tâches de WebOS (qui ont beaucoup inspiré, y compris chez Apple) ? Sans doute pas. Mais Itai Vonshak a indiqué que le constructeur avait l'intention de se concentrer sur une « philosophie produit » tout en ayant en tête un « esprit d'ouverture qui rappellera les racines de WebOS ». Une note d'intention séduisante, mais il faudra à Pebble ne pas trop tarder pour présenter les premiers fruits de cette réflexion.

> Accéder aux commentaires

L'héritage de webOS dans iOS

| 15/06/2014 | 11:29 |  

En janvier 2009, c'est un Jon Rubinstein triomphant qui présente sur la scène du CES le nouveau smartphone de Palm, accompagné du système d'exploitation webOS. Cette plateforme s'est immédiatement positionnée comme le concurrent plus malin et plus moderne d'iOS. L'histoire a malheureusement démontré qu'il ne suffit pas d'être le meilleur pour réussir, en témoigne la triste fin de ce système d'exploitation particulièrement innovant et aux sources desquelles s'abreuvent encore les constructeurs et éditeurs pour leurs propres plateformes… Apple en tête.

Prometteur mais sans soutien

Palm a toujours eu une tradition d'innovation, que ce soit au niveau du matériel (Palm Pilot, Tungsten, Treo…) ou du logiciel — avec Palm OS, l'entreprise développait une technologie de reconnaissance de l'écriture performante (Graffiti), peaufinait un système de synchronisation des données efficace (HotSync) et inaugurait le concept de boutique d'apps.

Autant dire que la tâche assignée à Jon Rubinstein, un historique d'Apple (et de NeXT) ayant contribué à la restructuration de la gamme d'ordinateurs de l'entreprise et au développement de l'iPod, était immense : concevoir un successeur à Palm OS. Après avoir quitté Cupertino fin mars 2006, il entre au conseil d'administration de Palm en 2007 et prend la direction de la branche R&D du constructeur mobile. Il insuffle à ses équipes son sens de l'innovation. Il est bien aidé en cela par un designer extrêmement talentueux en la personne de Matias Duarte (qui est désormais directeur de l'expérience utilisateur d'Android chez Google). Deux ans après le lancement de l'iPhone, webOS est la démonstration vivante qu'il est possible de faire autrement et mieux qu'Apple.

On ne reviendra pas en détail sur l'histoire de Palm, son acquisition par HP, l'abandon piteux du développement de terminaux webOS, la revente des restes de l'OS à LG qui en équipe des téléviseurs à succès… Ces péripéties sont le résultat de l'absence de vision cohérente, du manque de soutien et d'une grande inertie de la part des équipes dirigeantes de Palm et d'HP qui ont finalement eu raison d'une plateforme particulièrement prometteuse.

Alors que l'on fête les cinq ans du lancement du Pré, le premier smartphone sous webOS sorti chez Sprint en avril 2009, certaines des innovations dével...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

LG : 1 million de téléviseurs webOS

| 02/06/2014 | 18:00 |  

Début janvier, durant le CES de Las Vegas, LG faisait sensation en présentant ses premiers téléviseurs sous webOS, dont les derniers restes détenus par HP avaient été acquis par le constructeur coréen en février 2013. LG a fait les choses bien : plutôt que de complexifier à outrance, le fabricant a préféré s'en tenir à la simplicité originelle du système d'exploitation, développé par feu Palm pour sa défunte gamme de smartphones et de tablettes. Au milieu des interfaces brouillons proposées par Samsung et consorts, les téléviseurs webOS de la marque ont fait souffler un petit vent frais sur le secteur.

C'est en mars que LG a lancé, dans une certaine discrétion, la commercialisation de sa première gamme de smart TV… avec un certain succès. Le fabricant a ainsi écoulé un million de téléviseurs webOS, et espère atteindre les 10 millions d'unités d'ici le premier semestre de l'année prochaine. « Plutôt que de continuer à ajouter de plus en plus de fonctions dans nos smart TV dont les consommateurs ne se serviront pas », explique In-kyu Lee, patron de la division TV du constructeur, « nous avons décidé de nous concentrer sur la simplicité avec cette gamme ». Et visiblement, les téléspectateurs ont l'air d'apprécier.

Plus intéressant encore, LG annonce que ses téléviseurs webOS seront disponibles d'ici la fin du mois de juin dans 150 pays et marchés. L'Europe devrait donc être servie. Histoire de pousser son avantage, LG va également faire pousser les « zones » LG Smart+ TV Experience chez les distributeurs et revendeurs afin de faire connaître la solution webOS.

Ce premier succès dans les téléviseurs poussera t-il LG à relancer le développement de terminaux mobiles sous webOS ? Voilà qui serait un intéressant retournement de l'histoire, après l'abandon prématuré de la plateforme par HP.

> Accéder aux commentaires

webOS : l'interface Mochi disponible en open source

| 07/04/2014 | 09:29 |  

En 2011, les équipes en charge de webOS chez HP planchaient sur de nouvelles tablettes et une refonte de l'interface graphique du système d'exploitation inventé par Palm, propriété du constructeur américain depuis avril 2010. Ces beaux projets ont été tués dans l'oeuf en août 2011, lorsque le PDG d'HP de l'époque, Leo Apotheker, a mis un terme (prématuré, pour beaucoup) à cette aventure (lire : Les prototypes méconnus de Palm/HP).

Clic pour agrandir
Clic pour agrandir

Mais une poignée d'ingénieurs a tenu à poursuivre le développement de Mochi, le nom du nouveau design de webOS. Avant iOS 7, Mochi inaugurait une interface « plate » et allégée, mettant le contenu en avant, que certains ont pu qualifier de plus élégant que la révision d'iOS menée par Jony Ive. Outre le réaménagement graphique, Mochi intègre un système de panneaux coulissants original faisant écho au multitâche au coeur de webOS.

Tout cela n'était connu pour le moment que sous la forme de captures écran. L'équipe a décidé d'en faire profiter la communauté open source, puisque le code source de Mochi est disponible au téléchargement. Les développeurs intrépides pourront s'en emparer pour continuer le travail et le peaufiner, ou simplement réutiliser certains éléments dans leurs projets. Les ingénieurs de Mochi n'ont pas fait les choses à moitié puisque le code est documenté, et l'on y trouvera même des éléments graphiques ainsi que des exemples prêts à l'emploi ou presque.

Quant à webOS, l'OS vit encore au sein d'une famille de téléviseurs lancée par LG durant le CES, en janvier dernier. L'interface de ces smart TV a été une des sensations du salon de Las Vegas, mais actuellement le constructeur n'a pas encore lancé la commercialisation de ces produits (lire : LG présente webOS TV).

[Via : T...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Les prototypes méconnus de Palm/HP

| 03/01/2014 | 15:55 |  

Alors que webOS devrait revenir au CES dans un téléviseur LG, des prototypes d'appareil et d'interfaces pour ce système sont réapparus. Ils donnent une idée de ce sur quoi HP travaillait avant qu'il ne cède à LG une large partie de ce qu'il avait acheté avec Palm.

L'article de The Verge détaille quelques développements datant de 2011/2012. Des documents internes montrent par exemple qu'HP avait été pris par surprise par l'annonce de l'iPad 2 en mars 2011. Une tablette qui s'était considérablement amincie comparée au premier modèle, et qui allait rendre l'épais TouchPad sous webOS de l'été 2011 plus anachronique encore.

HP se donna comme objectif de développer à marche forcée un nouveau TouchPad pour la fin 2011, une version qui soit tout à la fois compatible 4G, plus fine et plus légère. Car Samsung aussi allait dans ce sens d'une plus grande finesse, en réponse à Apple. Un autre modèle avec écran de plus haute définition fut aussi programmé pour le premier trimestre 2012, date à laquelle Apple lancera l'iPad Retina. Aucune de ces tablettes HP ne vit le jour.

Sur le front des smartphones, HP avait "Mako", un prototype doté d'un écran uniquement tactile, avec surface vitrée au dos comme l'iPhone, une bonne définition, la 4G et le chargement sans fil comme les Pre. Le prototype obtenu par The Verge montre des lignes angulaires et une belle épaisseur, mais ses caractéristiques étaient données comme similaires à ce qu'HTC proposa avec son One X. Toutefois, le développement de ce modèle ne serait pas allé très loin.

Autre projet qui rappelle cette fois les Surface et plus généralement les tablettes auxquelles on branche un clavier : "Twain". Développé durant la période de sortie de l'iPad 2, il entendait se positionner comme le « portable de l'avenir ». Chose que Microsoft tente aujourd'hui avec ses Surface, en essayant de démontrer que les iPad ne sont pas des outils de productivité. On aurait utilisé ce "Twain" en faisant glisser son écran tactile vers le haut pour révéler le clavier. Cet appareil aussi devait adopter les nouvelles lignes, avec un châssis plus anguleux.

En parallèle à ce qui se préparait sur du matériel, l'équipe logicielle travaillait à une refonte de webOS prévue pour 2011. Portant le nom de code "Eel", elle mettait en place un principe de panneaux contextuels (voir la vidéo).

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le téléviseur webOS de LG s'affiche déjà

| 02/01/2014 | 11:15 |  

Nous vous en parlions il y a deux jours, LG va bien présenter un téléviseur fonctionnant avec webOS au CES 2014. Le très bien renseigné @evleaks a publié une image de ce que serait ce fameux produit.

Comme on peut le voir, webOS garderait bien sa présentation sous forme de cartes. On peut voir des applications YouTube, Facebook, Skype, Twitter... Ce « nouveau » système va-t-il marquer la fin des Google TV chez LG ?

Entre la télévision et son bracelet connecté (lire : LG en passe de sortir son propre bracelet connecté), LG est bien décidé à se faire remarquer en 2014. Plus que quelques jours à attendre avant le démarrage du CES de Las Vegas.

> Accéder aux commentaires

Pages