Fermer le menu

facebook

Toute l'actualité sur facebook

Facebook fait un prix de Groupes

18/11/2014 | 22:00

Mark Zuckerberg avait prévenu : le réseau social comptait bien multiplier les applications autonomes. Du catalogue d'apps de Facebook, on compte déjà Messenger, Slingshot, Mentions ou encore Paper (toujours confiné aux États-Unis); depuis ce soir, on peut y rajouter Groupes [1.0 – Français – Gratuit – 54,0 Mo - Facebook, Inc.]. Cette nouvelle application surfe sur la vague de la messagerie instantanée, un secteur dans lequel Facebook investit massivement (19 milliards de dollars pour WhatsApp, par exemple).

Groupes Facebook permet, d'après le réseau social, de partager plus rapidement et plus facilement avec les membres d'un même groupe d'amis ou de contacts. L'orientation de l'application la destine plutôt aux membres d'une association, voire d'une petite entreprise, mais Facebook évoque également un point de rendez-vous pour des amis globe-trotters qui voudraient rester en contact. Grosso-modo, il s'agit du décalque de la fonction Groupes dans une application autonome.

Au sein du nouveau logiciel, l'utilisateur peut créer de nouveaux...

Lire la suite

Sur Android, Facebook s'optimise selon l'âge du matériel

10/11/2014 | 07:30

Quand on nourrit l'ambition, comme chez Facebook, de servir des milliards d'utilisateurs de par le monde, il s'agit d'optimiser son service en ligne à un maximum de terminaux. Le réseau social a livré sur son blog une réflexion sur la fragmentation des appareils Android : un peu plus de la moitié de son milliard d'abonnés se connectent ainsi à Facebook en utilisant un mobile Android — pardon, avec plus de 10 000 mobiles Android différents.

Cette diversité confine au casse-tête pour une entreprise comme Facebook. Auparavant, celle-ci optimisait ses services en fonction de la version d'Android : Gingerbread, Ice Cream Sandwich, Jelly Bean et les autres (des systèmes qui restent toujours très populaires) ont des comportements parfois très différents. Si Jelly Bean a majoritairement pris le dessus chez les utilisateurs Android de Facebook, les capacités matérielles de leurs terminaux représentent désormais une autre fragmentation.

C'est pourquoi Facebook a décidé d'optimiser son application Android suivant les spécifications techniques (nombre de cœurs du processeur, RAM et fréquence d'horloge) des mobiles qui s'y connectent. Le réseau a ainsi pu catégoriser la masse d'appareils Android, dans des « classes d'âges » : même s'il a été lancé en 2012, un modèle d'Alcatel disponible au Mexique fait partie de la classe 2010 étant donné ses caractéristiques.

Deux tiers des smartphones Android qui utilisent Facebook font partie de la classe 2011 ou plus tôt encore (le Galaxy S2 de 2011 était livré avec Android 2.3). En octobre de cette même année, Apple lançait l'iPhone 4S. Autant dire que Facebook doit s'arranger avec des...

Lire la suite

Le message de Marc Zuckerberg pour justifier Messenger

07/11/2014 | 10:45

Mark Zuckerberg, le créateur et PDG de Facebook, a répondu durant une heure à une poignée de questions en webcast, depuis les locaux du réseau social à Menlo Park. Parmi les quelques 9 000 questions posées, le jeune CEO a par exemple choisi de revenir sur The Social Network, le film de David Fincher écrit par Aaron Sorkin (qui planche actuellement sur le biopic de Steve Jobs) et qui s'inspire (très) librement de l'histoire de la création de Facebook. Pour Zuckerberg, le métrage est « largement inexact » et n'aborde pas réellement le thème central, à savoir son amitié avec Eduardo Saverin, cofondateur de la société.

Plus intéressant encore, Mark Zuckerberg a expliqué pourquoi Facebook avait décidé de séparer au forceps Messenger de l'application mobile… et de pousser les utilisateurs à télécharger le nouveau logiciel de messagerie instantanée, ce qui n'a pas manqué de provoquer la controverse (lire : Facebook va pousser à l'adoption de Messenger). « Demander à quelqu'un de notre communauté d'installer une nouvelle application est difficile », admet le CEO.

« Nous voulions le faire parce que nous pensions que [l'app Messenger] offrait une meilleure expérience. La messagerie instantanée est devenue incroyablement importante. » Et en mobilité, pour faire les choses bien, une application ne peut se concentrer que sur une fonction,...

Lire la suite

Facebook donne ses objectifs à 15 ans

29/10/2014 | 18:00

Facebook c'est aujourd'hui 1,35 milliard d'utilisateurs qui s'y connectent chaque mois et 64% d'entre eux qui y viennent tous les jours, d'après les mesures effectuées en septembre dernier. Soit 864 millions d'individus à travers le monde qui vont quotidiennement jeter un oeil ou participer activement au réseau social. A l'issue de la présentation de ses derniers (bons) résultats financiers trimestriels, Mark Zuckerberg a expliqué ce qu'il comptait faire dans la prochaine décennie et justifié la politique de segmentation de ses applications.

L'activité sur les mobiles est au coeur des préoccupations du jeune PDG. Il y a 1,12 milliard de personnes qui ont utilisé le réseau social par ce biais en septembre et 703 millions quotidiennement. C'est une progression de 40% sur un an, soit 250 millions d'individus en plus ! Un autre exemple plus ciblé a été donné : de manière globale, les gens passent en moyenne 21 minutes par jour dans Instagram. L'objectif de Facebook à 5 ans est de parvenir à amener des milliards d'utilisateurs à utiliser les services périphériques à Facebook que sont WhatsApp, Instagram, Messenger et Search. Et ensuite seulement, de les monétiser pour en faire de véritables centres de profits.

Facebook Messenger

La messagerie est une priorité pour Zuckerberg qui s'est félicité de la migration vers Messenger imposée aux utilisateurs de l'app Facebook sur iOS, Android et Windows Phone. « Nous pensons que ce changement nous permet d'offrir une expérience utilisateur à la fois meilleure et plus rapide sur mobiles, et les données que nous avons sur les utilisateurs de Messenger montrent qu'ils répondent aux messages environ 20% plus vite ».

Si l'on s'agace de voir...

Lire la suite

Facebook optimise Paper pour l'iPhone 6

21/10/2014 | 10:30

Facebook continue d'améliorer Paper, excellente alternative à son client officiel qui, malheureusement, n'est toujours pas disponible en France. La version 1.2.4 offre aux possesseurs d'iPhone 6 et d'iPhone 6 Plus une meilleure adaptation aux grands écrans Retina HD des nouveaux smartphones, quelques jours après une optimisation identique pour l'app Facebook [16.0 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 70,5 Mo - Facebook, Inc.].

Cliquer pour agrandir

Paper est toujours aussi joli même si on sent bien que le logiciel reste expérimental (la preuve, il n'affiche toujours pas de publicité). La mise à jour apporte en outre des améliorations de performance et une meilleure stabilité (en particulier pour le clavier virtuel). Ceux qui disposent d'un compte iTunes américain pourront en profiter.

Lire la suite

YouTube et Facebook passent au grand format

15/10/2014 | 22:00

Le client YouTube officiel est désormais adapté aux grands écrans de l’iPhone 6 et de l’iPhone 6 Plus. Une adaptation a minima, puisque l’app n’intègre pas de mode paysage spécifique à l’iPhone de 5,5 pouces ; mais une adaptation soignée, puisqu’elle évite des écueils aussi communs que le mauvais placement de la barre de statut et du clavier lors de la rotation.

Au passage, YouTube en a profité pour faciliter l’ajout de vidéos à des listes de lecture. Alors que Gmail et Chrome ont aussi été adaptés aux grands iPhone, Google doit encore mettre à jour Google Maps et son application de recherche, sans même parler de Waze ou de ses applications moins populaires.

L’application de Facebook a elle aussi été mise à jour afin de s’afficher convenablement sur l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus. Reste à savoir si cette nouvelle mouture est plus stable que la précédente, qui a agacé plus d’un utilisateur avec ses plantages en cascade et ses problèmes graphiques récurrents.

Facebook colle des autocollants partout

13/10/2014 | 22:36

Vous aimez les autocollants (virtuels) ? Bonne nouvelle, vous allez pouvoir en mettre encore plus, puisque Facebook a annoncé qu’ils sont désormais accessibles dans les commentaires de tous les statuts ! Du moins, ils le seront dans les prochains jours, mais certains lecteurs ont déjà accès à cette fonction sur leurs iPhone.

Réservés à l’origine à Messenger, ces autocollants seront désormais accessibles pour n’importe quel commentaire, sur le web et dans les applications mobiles. Est-ce que cela veut dire que l’application iOS a enfin été mise à jour et qu’elle est optimisée pour les iPhone 6 et 6 Plus ? Pas si vite… La mise à jour a été manifestement effectuée côté serveur et la version actuelle est déjà compatible avec cette fonction.

Facebook est sans conteste un poids-lourd de l’App Store et pourtant il semble bien prendre son temps pour mettre à jour son application pour les derniers iPhone. Un choix étrange, d’autant que Twitter était à jour dès le tout premier jour. Y aurait-il de l’eau dans le gaz entre Apple et le plus gros réseau social au monde ?

Espérons que Tim et Zuck s’envoient des autocollants pour arranger les choses

Facebook planche sur une app anonyme

08/10/2014 | 08:30

Le principe même de Facebook est de connecter entre eux des individus bien identifiés : amis, membres d'une même famille, anciens collègues, etc. Par le fait, il est donc nécessaire d'y donner sa véritable identité. Le réseau social travaille sur une nouvelle application mobile qui permettra de converser derrière l'anonymat confortable d'un (ou de plusieurs) pseudonyme. L'émergence d'applications comme Secret a sans doute eu un impact non négligeable dans la réflexion de Facebook.

Ce logiciel fait partie des expérimentations de Facebook, à l'instar de la très bonne app Paper ou encore de la sélect Mentions. Josh Miller, responsable produit, est à la tête de ce projet. Venu à Facebook lorsque l'entreprise a acheté sa start-up Branch, ce dernier a une certaine expérience dans le domaine : cette jeune pousse s'était spécialisée dans les discussions de groupe.

Chez Facebook, la problématique liée à l'anonymat a rebondi il y a quelques jours, après la protestation de membres de la communauté LGBT. Ces derniers entendaient utiliser le nom qu'ils avaient adopté, et non leurs patronymes civils; ils ont finalement obtenu gain de cause : Facebook a promis de revoir sa politique dans ce domaine.

L'objectif de cette nouvelle application est de permettre aux utilisateurs de revêtir des identités cachées afin de discuter de sujets divers...

Lire la suite

Facebook n’est pas (encore) à jour pour les iPhone 6

30/09/2014 | 13:05

Facebook [15.0 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 67,6 Mo - Facebook, Inc.] a été mis à jour dans la nuit, et on attendait une interface optimisée pour les nouveaux iPhone, mais il n’en est rien. Alors même que Messenger, l’application de messagerie instantanée du réseau social, a été mise à jour hier soir pour cette raison, l’application principale reste pour le moment avec une interface agrandie. Ce n’est pas gênant pour l’utiliser, mais cette interface n’est pas aussi nette et surtout, elle permet d’afficher moins de contenus.

Difficile de savoir pourquoi le réseau social n’a pas, au minimum, optimisé l’interface de son application pour les nouveaux iPhone. A priori, c’est une opération assez simple pour le développeur et si cela a été possible pour Messenger, cela devrait l’être pour l’application complète. On n’attend pas aussi rapidement une interface spécifique, adaptée aux nouveaux écrans, mais le réseau social veut peut-être tout faire en une fois.

En effet, Facebook avait indiqué à la mi-septembre qu’une nouvelle interface était en cours de conception pour iOS 8 et les nouveaux iPhone sont cités explicitement. Est-ce que le réseau social prévoit une interface vraiment adaptée, surtout pour le mode paysage de l’iPhone 6 Plus ? Quoi qu’il en soit, on aurait aimé une petite mise à jour uniquement pour avoir la même interface, mais optimisée pour les nouveaux écrans.

Mettre à jour...

Lire la suite

Slingshot, de plus en plus proche de Snapchat

05/09/2014 | 08:30

La dernière réplique de Facebook à Snapchat, Slingshot [1.3 – US – Gratuit – iOS 7 - Facebook, Inc.], n'a pas vraiment marqué les esprits. L'application de messagerie instantanée et éphémère, lancé fin juin, n'a il est vrai pas eu la partie facile : le réseau social avait imaginé un étrange mode de fonctionnement. Pour consulter une vidéo ou une photo, il convenait d'abord d'envoyer à son correspondant un autre message. Autant dire qu'on y perdait beaucoup de l'instantanéité des échanges qui fait habituellement tout le sel de ce genre d'applications.

La dernière mise à jour de l'app lève cette limitation, rapprochant de facto Slingshot de son modèle. L'utilisateur qui voudra envoyer un document à un contact pourra décider de le partager sans besoin d'un retour préalable. Il lui sera aussi possible de bloquer son message, qui ne sera lisible par le correspondant que si ce dernier envoie un autre message. Un choix qui finalement ouvre des possibilités plus intéressantes que le blocage obligatoire.

Lire la suite

Pages