Fermer le menu

facebook

Toute l'actualité sur facebook

Facebook : appeler une voiture Uber depuis Messenger

25/07/2014 | 18:00

Après avoir séparé au forceps Messenger de l'application Facebook, le réseau social cherche à donner à son logiciel de messagerie mobile une plus-value par rapport à ses très nombreux concurrents. Mark Zuckerberg se serait entretenu avec Travis Kalanick, le CEO de Uber, afin d'intégrer le service de VTC (voitures de tourisme avec chauffeurs) au sein de Messenger. Re/code, qui rapporte l'information, ne donne en revanche que très peu de détails sur la manière dont les services d'Uber seraient proposés dans l'app IM… mais il semble que chez Facebook non plus, on n'ait pas encore pris le temps de se pencher sur l'intégration à proprement parler. « C'est encore très conceptuel, et très loin de la réalisation », prévient-on ainsi chez le réseau social.

Par contre, « c'est une direction dans laquelle Messenger doit aller », rajoutent les sources du site. Car la concurrence asiatique n'attend pas Facebook pour intégrer des services tiers dans leurs applications de messagerie. En Chine, les utilisateurs de WeChat peuvent ainsi numériquement héler un taxi Didi Dache depuis le logiciel.

En plus de l'aspect pratique à proprement parler, l'intégration de Uber au sein de Messenger permettrait aussi à Facebook de disposer des données bancaires des utilisateurs du service de VTC. Des informations précieuses pour l'entreprise de Mark Zuckerberg, qui nourrit de grandes ambitions pour Messenger — et notamment des fonctions de paiement mobile. Facebook a ainsi placé David Marcus, l'ex PDG de Paypal, à la tête de sa division messagerie (lire : ...

Lire la suite

Bolt : le Snapchat d'Instagram fuite un peu trop tôt

24/07/2014 | 20:00

Ayant échoué à acquérir Snapchat, Facebook a mis les moyens pour concurrencer l'application de messagerie éphémère. Au printemps, le réseau social lançait Slingshot [1.0.2 – US – Gratuit – iOS 7 - Facebook, Inc.], qui n'a pas été très bien accueilli par les utilisateurs (deux étoiles seulement sur l'App Store français) en raison notamment de son étrange concept : pour lire un message, il faut en envoyer un autre (lire : Slingshot : Facebook lance un message au monde).

Facebook ne s'en laisse cependant pas compter. Une poignée d'utilisateurs Android ont pu apercevoir une notification pour une nouvelle application de messagerie photo, Bolt, au sein d'Instagram — propriété du réseau social. Il ne s'agissait pas d'une publicité à proprement parler, mais d'une « invitation » à télécharger gratuitement ce nouveau logiciel. Malheureusement, le lien ne permettait pas de télécharger quoi que ce soit.

Facebook teste fréquemment de nouvelles fonctions dans ses applications iOS et Android, sans nécessairement les activer immédiatement (c'est ce qui explique d'ailleurs les notes de version très courtes du logiciel iOS, même pour des moutures majeures). Il semble toutefois que quelque chose ait fuité un peu trop tôt.

Lire la suite

Facebook, le piège à pub mobile

24/07/2014 | 07:30

S'il fallait une nouvelle preuve que Facebook est devenu un réseau social mobile, elle est servie via les résultats du second trimestre de l'entreprise. Alors qu'il y a deux ans, elle ne générait aucun revenu en provenance de ses applications et version mobiles, 62% de son chiffre d'affaires a été produit au dernier trimestre par ces déclinaisons — c'est 3 points de plus qu'au premier trimestre de l'année (lire : Facebook, le réseau social mobile). Sur le 1,32 milliard de personnes qui se connectent à Facebook, 399 millions le font uniquement via un smartphone.

Le reste des chiffres est tout aussi impressionnant. Le nombre d'utilisateurs mensuels a augmenté de 14% sur un an, tandis que la base uniquement mobile a grimpé de 31%. Le réseau social affiche un chiffre d'affaires de 2,91 milliards de dollars (+60%) et des revenus de 42 cents par action — c'est bien au delà du consensus de Wall Street (2,81 milliards de revenus, 32 cents par action). Le revenu moyen généré par chaque utilisateur est de 2,24$, un record pour l'entreprise (cette moyenne passe à 6,44$ pour un Américain, qui passe 40 minutes par jour sur Facebook).

Si Facebook maintient cette tendance, le réseau représentera d'ici la fin de l'année 9,5% du marché américain de la publicité en ligne; il faudra cependant que la société trouve de nouveaux emplacements publicitaires : la timeline est pleine à craquer et les réclames en vidéo ne fonctionnent que si l'utilisateur le veut bien. Il n'est donc pas impossible que Facebook se tourne vers ses autres applications, Instagram et WhatsApp, pour multiplier les petits pains. En avril, l'entreprise avait dévoilé Audience Network,...

Lire la suite

Avec Save, Facebook lance son Instapaper

21/07/2014 | 19:30

Facebook va donner à ses utilisateurs mobiles (aussi bien sur iOS et Android que via la version web mobile) un avant-goût de ce que peut être un « vrai » service de lecture de rattrapage. Le réseau social va en effet déployer dans les jours à venir la fonction Save. L'utilisateur aura la possibilité de mettre au chaud des liens, des lieux, des vidéos, de la musique ou des séries TV partagés par ses correspondants, l'idée étant que ces contenus soient accessibles ensuite pour une consultation à tête reposée.

Il s'agit effectivement d'une sorte d'Instapaper ou de Pocket, mais en version light. Non seulement le contenu sauvegardé ne peut provenir que de Facebook, mais encore il n'est pas téléchargé pour une lecture hors connexion. Néanmoins, cela reste un premier pas intéressant qui permettra à Facebook d'améliorer la fidélisation de ses abonnés.

Les liens sauvegardés (visibles uniquement par l'utilisateur) seront accessibles dans un sous-menu dédié à cet effet. L'application affichera de temps à autre des alertes afin de rappeler que tel ou tel contenu est disponible à la consultation. Pour la petite histoire, cette fonction est dans les tuyaux de Facebook depuis 2012 et l'acquisition de la start-up Spool; l'entreprise a visiblement voulu prendre tout son temps pour peaufiner ce nouveau services dans les...

Lire la suite

Mentions : l'app très select de Facebook

18/07/2014 | 00:01

La dernière application iOS de Facebook, Mentions, inaugure un concept intéressant : le logiciel mobile très select… et pour cause, puisque pour pouvoir l'utiliser, il faudra être une vedette. Un club très fermé donc, dont les portes sont gardées par Facebook. Il faut en effet bénéficier d'une page « vérifiée » (avec une petite marque bleue à côté du nom du profil) et posséder une « page publique », c'est à dire une page accessible à tous mais où il est impossible de commenter les statuts. Cette app est testée depuis un an, rapporte Re/code, et les quelques « personnes d'influence » ayant fait partie du panel de beta-testeurs ont posté deux fois plus de statuts qu'habituellement.

L'application met l'accent sur le partage de nouveaux messages, de photos et de vidéos; les utilisateurs ont également droit à un bouton Mentions qui, un peu à l'instar de ce que propose Twitter pour tous, leur permet d'accéder directement aux messages et discussions qui les concernent — une manière de pousser la vedette à interagir avec ses fans (ou ses détracteurs). À la manière de Reddit, les personnalités peuvent aussi créer des séances de questions/réponses directement depuis l'iPhone; elles auront également un accès direct aux sujets tendance du moment afin, pourquoi pas, de donner leur avis éclairé sur les sujets d'importance.

Le statut d'une de ces personnalités publié à partir de l'application en beta a d'ailleurs fait beaucoup parler : il s'agissait de la fameuse vidéo dans laquelle Dr Dre, accompagné de l'acteur Tyrese Gibson, se félicitait bruyamment d'...

Lire la suite

Facebook Messenger s'adapte à l'iPad

03/07/2014 | 17:36

Après des années d’attente (la première version étant sortie en août 2011), l’application de messagerie instantanée de Facebook, Messenger [7.0 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – iOS 7 – 39,0 Mo - Facebook, Inc.], est finalement universelle et donc, disponible aussi sur iPad. Cette adaptation au grand écran de la tablette ne modifiera pas les habitudes des habitués de la déclinaison pour iPhone et iPod touch puisque l’interface est sensiblement identique – si ce n’est que le logiciel présente continuellement deux panneaux, celui des contacts et de la discussion en elle-même.

On y retrouvera également toutes les fonctions de la mouture pour iPhone, comme les appels en VoIP, les fameux auto-collants, l’envoi de messages audio ou de photos. Il faudra en revanche se passer de l’envoi de vidéos enregistrées à même l’application.

Contrairement à la version « petit écran » de l’app Facebook [12.0 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – iOS 7 – 61,9 Mo - Facebook, Inc.], la déclinaison pour iPad de ce même logiciel permet toujours de discuter à l’intérieur du client officiel – jusqu’à quand ? A noter que l’app est passée en version 12 sans que Facebook n’en ait précisé les nouveautés.

Lire la suite

L'équipe Facebook Home est passée à autre chose

28/06/2014 | 07:30

L'équipe en charge de Facebook Home a été discrètement démantelée et le projet rangé dans un tiroir, explique le New York Times. Cette surcouche pour Android avait été lancée en avril 2013 sur un téléphone d'HTC (qui a rapidement dégringolé des rayons) puis aussitôt mise en téléchargement sur Google Play (lire Prise en main de Facebook Home & Facebook Home : une surcouche mal pensée pour Android).

Ce lanceur y est d'ailleurs toujours proposé mais la dernière mise à jour date de janvier. Le téléphone d'HTC n'ayant pas du tout pris commercialement et ce lanceur ayant été sérieusement critiqué dans sa première version, les opérateurs à l'étranger - Orange en France - avaient finalement annulé toute distribution.

Des personnes ayant participé à ce développement ont été réaffectées sur d'autres projets, l'un des designers a par exemple bûché sur Slingshot, le nouveau concurrent de SnapChat. Certaines idées de Home ont aussi été reprises pour d'autres logiciels de Facebook, comme les bulles avec les têtes des utilisateurs, les ChatsHeads. Et l'on retrouve pas mal de l'esprit visuel de Home dans Paper, ce (très beau) client pour Facebook encore réservé aux américains (lire...

Lire la suite

Slingshot : Facebook lance un message au monde

25/06/2014 | 17:50

Au contraire de Paper qui reste confiné aux États-Unis, Facebook a rapidement ouvert à l'international son clone de Snapchat, Slingshot [1.0.2 – US – Gratuit – iOS 7 - Facebook, Inc.], qui est donc disponible en France et en Europe après son lancement américain du 17 juin (lire : Contre Snapchat, Facebook arme son Slingshot). L'application permet d'échanger des photos et vidéos éphémères à un contact ou à un groupe de personnes, ce qui la distingue (un peu) de Snapchat.

Autre particularité : avant de lire le « shot » d'un correspondant, il est nécessaire de lui en envoyer un. Une manière de pousser l'usage et l'engagement des utilisateurs, même si cette obligation risque d'en rebuter quelques uns.

Slingshot permet d'annoter et de griffonner sur ses selfies et images, mais le logiciel ne comprend pas de filtres ni d'outils d'édition. En même temps, l'app a été conçue pour le partage rapide et sans fioritures. Elle n'est pas complètement inintéressante pour autant même si elle arbore une interface brouillonne et inutilement complexe.

Lire la suite

Contre Snapchat, Facebook arme son Slingshot

17/06/2014 | 19:45

Facebook promet, jure et crache que Slingshot n’est pas un clone de Snapchat. Il y a en effet une différence : pour voir un « shot » envoyé par un ami, il faut d’abord envoyer un « shot » en échange. Même que Slingshot permet d’envoyer un shot à tous ses amis d’un coup, alors que Snapchat oblige de les sélectionner un par un. Autrement… Slingshot est un clone de Snapchat.

Ce qui signifie que Slingshot permet de prendre une photo ou un court clip, de lui ajouter gribouillis et notes, et de l’envoyer à ses contacts. Votre création disparait immédiatement après avoir été consultée par ses destinataires — et après, donc, qu’ils ont répondu à votre « shot » à l’aveugle.

Il faut donc « payer » avec un « shot » pour voir un autre « shot ». Facebook espère ainsi dynamiter la règle du 1 %, en obligeant ceux qui seraient de simples consommateurs de Snapchat à devenir des créateurs dans Slingshot. À condition bien sûr que ce cercle en théorie vertueux ne laisse pas vite place à un vide abyssal.

Slingshot est bien entendu gratuit, et sera disponible dans les prochaines heures dans l’App Store et le Google Play américains.

Mise à jour 21h40 — L'app Slingshot est désormais disponible (uniquement sur l'App Store américain comme prévu).

Lire la suite

Apple doublée Parse Facebook

16/06/2014 | 20:00

Alors que Parse a été acquise il y a plus d'un an par Facebook, on apprend seulement maintenant qu'Apple était aussi intéressée par cette start up qui fournit une suite de services à destination des développeurs mobiles.

Selon The Information, la firme de Tim Cook était avant tout intéressée par les quatre talentueux fondateurs de Parse issus de Google et de Y Combinator. Il n'en reste pas moins que les services proposés par Parse — stockage de données dans le nuage, envoi de notifications push et gestion de comptes utilisateurs — devaient aussi trouver un certain écho à Cupertino. La preuve en est avec CloudKit, la suite d'outils dévoilée à la WWDC qui remplit certaines fonctions de Parse.

Apple, qui est allée jusqu'à faire une offre (le montant n'est pas connu), n'a pas su convaincre Ilya Sukhar, le fondateur et CEO de Parse, qui a préféré vendre à Facebook. Dropbox était également sur les rangs, mais n'a pas fait le poids face au réseau social.

Pages